Le grenier aux merveilles

Installations — publié le 5 février 2005
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Poutres apparentes et home-cinéma font bon ménage où, juste sous les toits, Thierry profite quotidiennement de ses derniers DVD …en 6.1 et sur plus de deux mètres de base !

Vue avant de la salle

Vue avant de la salle

Ah, qu’il est parfois difficile de faire des choix ! Voici en effet une installation qui aurait sans doute pu vous être présentée comme « installation rêvée ». En effet, bien que le matériel mis en œuvre ici soit – toute proportion gardée bien sûr – relativement modeste, nous sommes immédiatement tombés sous le charme de cet ancien grenier, aménagé avec bonheur en salle de home-cinéma dédiée ! Nous nous trouvons ce soir dans un petit village situé à quasiment cent kilomètres à l’ouest de la capitale. Notre hôte Thierry vient pourtant travailler presque tous les jours à Paris, mais il a fait le choix de vivre à la campagne.

Beaucoup de place en hauteur sous ces combles aménagés

Beaucoup de place en hauteur sous ces combles aménagés

En contrepartie, il habite, avec sa compagne Evelyne, dans cet ancien corps de ferme qu’ils ont rachetée il y a plus de dix ans, et dont seul le rez-de-chaussée était alors habitable. Thierry s’intéresse depuis quelques années déjà au cinéma à domicile, et il avait, depuis longtemps, le projet de se faire une salle dédiée à l’étage en aménageant une partie de son grenier … notamment pour pouvoir passer à la «  grande image ». Son système était alors installé dans la pièce principale de la maison, où l’installation d’un vidéoprojecteur semblait bien difficile.

Mais entrez donc, et prenez place !...

Mais entrez donc…

C’est en fait la grande tempête de décembre 1999 qui va quelque peu précipiter les choses. La maison, notamment la toiture, est fortement touchée par les intempéries et restera bâchée pendant près d’un an. Une partie des réparations étant prise en charge par les assurances, notre ami Thierry en profite alors pour faire faire deux chiens-assis, puis pour faire isoler et aménager la quasi-totalité du grenier : un vaste espace de près de 35 m2 y est alors créé pour y faire la salle de home-cinéma…

Deux lecteurs de DVD …mais un seul projecteur !

les deux lecteurs de DVD Samsung HD935 (en haut) et Denon 2900.

les deux lecteurs de DVD Samsung HD935 (en haut) et Denon 2900.

Tout en conservant soigneusement les vieilles poutres apparentes (il aurait été bien dommage de les cacher !), la pièce a d’abord été isolée classiquement par de la laine de verre en rouleaux, maintenue ici par une structure en bois entièrement vissée sur la charpente pour éviter toute vibration.

l’intégré Marantz SR7200

l’intégré Marantz SR7200

solide plancher a préalablement été mis en place au sol, il sera par la suite recouvert de moquette. La partie arrière reçoit une finition en plaques de plâtre peintes en bleu, et les rampants sont recouverts de lambris cloué qui sera lazuré en bleu nuit. A l’avant, Thierry aménage un « bass-trap », constitué de 20 cm de laine de roche, masquée par du tissu tendu, y compris au niveau de la porte qui permet d’accéder à un petit débarras conservé à l’avant de la salle. On y pénètre en remontant l’écran, qui reste ici nécessairement « enroulable ». Tout le matériel, dont l’achat s’étale sur environ deux ans,  a été choisi avec soin et auprès de multiples enseignes, avec le souci permanent d’en optimiser les coûts !

L’installation de Thierry
Salle dédiée d’environ 35 m2 (7 m x 5 m) Sources :
Lecteur de DVD Denon DVD-2900
Lecteur de DVD Samsung HD-935
Amplificateur intégré :
Marantz SR 7200
Enceintes :
Principales : MF-07 (x2)
Centrale: MC-07 (x1)
Surrounds: MB-07 (x3)
Caisson de graves : Titan 11.2 (x1)
Diffuseur vidéo :
Vidéoprojecteur Sanyo PLV-Z2
Ecran :
Lumene Capitol 16/9ème manuel, 236 cm de base
Divers :

Télécommande universelle One For All Kameleon
Câblage audio vidéo Real Cables, Qed et Profigold
Câble DVI-DVI DVI Gear
Sonomètre CONRAD
Onduleur Infosec XP500
Coût total de cette installation : Environ 7000 € (hors travaux d’aménagement)

C’est ainsi que notre ami Thierry est parvenu à se constituer un système 6.1 de qualité avec vidéoprojecteur …pour moins de 7000 euros tout compris, ce qui est assez remarquable ! Coté audio, nous découvrons tout d’abord un intégré Marantz SR7200, qui développe 6×110 W sous 8 Ohms : il s’agit d’un ampli-tuner 6.1 qui intègre  les décodages Dolby Digital EX et DTS ES, ainsi que le Dolby ProLogic II. Deux lecteurs de DVD sont utilisés comme source : tout d‘abord un excellent Denon DVD- 2900, un lecteur à vocation audiophile qui lit également les SACD.

Doté d‘un excellent convertisseur vidéo 12 bits /108 MHz, et de convertisseurs audio Burr-Brown 24/ 192, et surtout d’un excellent chip Silicon Image SiL504 Pure Progressive pour la conversion en progressif des signaux vidéo entrelacés, en PAL comme en NTSC.  Ce lecteur est  relié en composantes progressives directement au vidéoprojecteur, via un câble YUV Profigold. L’autre lecteur est un Samsung HD-935, l’un des tout premier lecteur de DVD a avoir été équipé d’une sortie DVI qui, rappelons le, permet de réaliser une liaison entièrement digitale optimale sans conversion analogique entre la source (le DVD) et le diffuseur (le projecteur). Le Samsung a en outre la particularité d’être équipé de circuits de désentrelacement et de scaling Genesis/Faroudja…une référence dans ce domaine !

Vidéoprojecteur Sanyo PLV-Z2

Vidéoprojecteur Sanyo PLV-Z2

Le projecteur se trouve donc ici relié simultanément à deux lecteurs de DVD : en numérique DVI au Samsung HD-935 et dans sa résolution native (1280×720 ou 720p), et en analogique « progressive scan » au lecteur Denon (576p) : il s’agit d’un Sanyo PLV-Z2, un appareil qui a connu un franc succès grâce à son exceptionnel rapport qualité/prix  (il est désormais remplacé par le PLV-Z3).

Le Z2 est posé sur une poutre transversale, juste au dessus du premier rang des spectateurs.

Un système sonore homogène et cohérent

LIENS
Pour vos achats de DVD sur InternetUtilisez le site DVDPasCher et son moteur de recherches qui interroge simultanément une douzaine de site de vente en ligne et vous restitue les meilleurs prix en temps réel !
Web : http://www.dvdpascher.net

Xantech est le leader des répéteurs infrarouge, mais vous pouvez vous orientez vers Buffalo Electronics, d’un excellente rapport qualité prix, revendus par Integrason : !
Web :http://www.integrason.com

Il s’agit du pack Venus du constructeur, avec en principales une paire de MF07 : ce sont deux petites colonnes bass-reflex qui intègrent chacune deux boomers de 140 mm à membrane papier traité, montés de part et d’autre (configuration dite « d’Appolito ») du fameux tweeter à chambre de compression et à pavillon exponentiel d’origine Fostex  qu’on trouve aussi au sein des enceintes de la marque sœur BC Acoustique.

pack Vénus moscade (avant + subwofer)

pack Vénus moscade (avant + subwofer)

Thierry l’a installée sur une étagère, juste au dessus du carter de l’écran. Les trois enceintes surround (cette installation fonctionne en 6.1) sont des Mosscade MB07, là encore équipées des mêmes haut-parleurs que la centrale et les principales. Enfin, le caisson de grave est un Mosscade Titan 11.2, un subwoofer actif équipé d’un haut-parleur de 32 cm à suspension large et souple en demi-rouleau qui lui permet de réaliser de très longues élongations. Il est associé à un second haut-parleur passif et alimenté par un amplificateur intégré de 150 W.Les deux MF07 sont posées sur des supports Vogel qui les rehaussent bien au niveau de l’écran, et donc de l’image ! L’enceinte centrale est une MC07, qui reprend stricto sensu les mêmes haut-parleurs que les deux enceintes principales : c’est parfait pour l’homogénéité ! 

© Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes 

 

NOTRE AVIS

« Un décor superbe pour une installation simple mais efficace »

détail de l’enceinte centrale arrière Mosscade MB07

Arrière Mosscade MB07

Six fauteuils, répartis en trois rangées sur trois niveaux différents … voilà de quoi asseoir tous les amis de Thierry et Evelyne, qui viennent souvent les voir pour passer un week-end à la campagne …et aussi regarder des films ! Thierry adore le cinéma, il nous dit acheter beaucoup de DVD (une dizaine par mois en moyenne), et profiter de son installation plusieurs soirées par semaine ! Thierry nous confie s’être beaucoup inspiré des articles et des conseils publiés dans Cinéma Chez Soi pour mettre en oeuvre son installation : il a, par exemple, mis en place un petit tableau électrique dédié pour la salle. Il a aussi utilisé un sonomètre Conrad pour ajuster les niveaux sonores de chacune des voies (qui doit être rappelons-le de 75 dB (C) sur le lieu d’écoute: un réglage indispensable !). 

Les six fauteuils poang

Les six fauteuils poang

Après avoir inséré notre DVD de séquences-test dans le Denon 2900, nous avons successivement visionné des extraits de « Hero » (scène « rouge » de combat au sabre sous  les feuilles), de « Super SpeedWay » (un must, ce DVD !) et enfin notre scène favorite, extraite de « Star Wars, Episode II » : la poursuite de la ville-planète Coruscant, riche en graves et en effets arrières ! Le premier rang nous a semblé parfait pour l’image … mais la centrale avait  quelque peu tendance à « passer au dessus » (il faudrait l’incliner légèrement vers les spectateurs).Assis au premier rang, on est aussi un peu « loin » des enceintes arrières, ce qui fait qu’on différencie mal parfois les effets latéraux de ceux émanant de la voie centrale arrière… mais il était difficile, compte de la position des poutres et du chien-assis, de rapprocher les enceintes surrounds latérales : il faut toujours faire des compromis ! Le second rang est plus favorable sur le plan sonore.

Style et ambiance avant la séance

Style et ambiance…

La salle, bien que traitée à l’avant, reste assez claire acoustiquement : des panneaux absorbants latéraux, placés au niveau des réflexions primaires, permettraient de gagner en précision au niveau des effets avants, tout en réduisant cette légère pointe d’agressivité, ressentie à fort niveau. Les voix sont toutefois toujours claires et distinctes, les Mosscade étant des enceintes produisant un médium-aigu détouré et assez en avant … Enfin, bien qu’il ait un peu de mal à remplir ce vaste volume, le caisson Titan 11.2 produisait des basses nettes sans traînage, et riches en infra graves : nous avons d’ailleurs toujours constaté le bon rendu des basses dans ces salles sous les combles (grâce aux murs en pente donc « non parallèles ») dont la géométrie permet de minimiser les ondes stationnaires ( room modes) néfastes au rendu des graves. Enfin nous avons vu très peu de lignage vertical, et apprécié une bonne fluidité (grâce à l’excellent traitement vidéo interne du lecteur Denon), et un excellent piqué sur l’image délivrée par le Sanyo Z2. Le niveau de noir était un peu élevé (nous l’avons corrigé par la suite), avec un peu de bruit vidéo et une colorimétrie parfois « pas très juste » … mais c’est un défaut connu de ce projecteur. La qualité globale est toutefois très bonne (rapport qualité/prix excellent), et procure de belles sensations, permettant de se plonger dans l’action ! Bravo Thierry, et bons films !