Le home-cinéma, rien que le home-cinéma

Installations — publié le 2 décembre 2003
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)
©Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (Décembre 2003)
Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant

Qualité des finitions et des réglages, performances et pertinence des choix techniques : les professionnels et installateurs sont la solution pour tous ceux qui sont à fois pressés…et pas très bricoleurs! Voici par exemple un très beau home-theater, livré « clé en main » et signé Cohérence Audio Digitale …

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue arrière

Nous nous trouvons aujourd’hui à quelques kilomètres de Versailles, quelque part entre St Germain en Laye et Louveciennes. Un quartier résidentiel privilégié, situé sur une colline boisée, dans une commune bien tranquille à l’allure de village. Nous ne sommes pourtant qu’à quelques kilomètres de la capitale…Voilà planté le décor de notre installation « rêvée » de ce mois ci : M. et Mme B. y ont acheté l’année dernière cette belle maison d’architecte : la décoration est superbe, nous découvrons de beaux volumes et une vaste terrasse en angle donnant sur une agréable piscine…Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est plutôt la salle dédiée home-cinéma située de plain pied par rapport à la pièce principale de la maison, et dont M. et Mme B. ont confié la rénovation totale à l’installateur parisien CAD.

Le home-cinéma, rien que le home-cinéma

Web :
Vous pouvez retrouver sur Internet la série d’articles sur l’acoustique et l’aménagement des salles home-cinéma, publiés dans les numéros 37 à 40 de Cinéma Chez Soi :.
Web :

Articles sur l’acoustique et l’aménagement

Cliquez pour voir une version plus grande...
Enceinte colonne réalisée
sur mesure pour le living

Rénovation ?? En effet, car cette pièce était déjà, précédemment, un espace consacré au cinéma à domicile ! Mais l’ancien propriétaire n’avait finalement que peu intégré son système : les enceintes étaient restées visibles, et l’écran était un modèle enroulable…La rencontre avec l’installateur CAD, effectuée par l’intermédiaire d’un ami déjà équipé par ce même installateur, a été, sur ce point, décisive ! Frédéric Glondu, le responsable de Cohérence Audio Digitale, conçoit des installations home-cinéma dans le seul et unique but de recréer, à domicile, les sensations du « vrai » cinéma : immersion sonore et visuelle, dynamique, intelligibilité, précision des effets … Il part par exemple du principe que la seule « vraie » différence entre le cinéma et le home-cinéma, c’est la taille de la salle ! Or, que voyez vous lorsque vous êtes dans une salle de cinéma ? L’écran, et rien d’autre! C’est ce principe, et d’autres, que Frédéric met toujours en œuvre lorsqu’il réalise ses salles dédiées …comme celle de M et Mme B, une installation que nous allons découvrir maintenant plus en détail sur le plan technique.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Enceinte colonne

La décoration de la salle dédiée de M. et Mme B. a donc été entièrement réalisée par des professionnels et les finitions sont exempts de tout reproches. Les murs, en placoplâtre + laine de roche, ont été peints dans un très beau ton de violet. Les murs de la partie avant, le plafond, et les corniches inclinées en périphérie formant en partie un faux-plafond -ce qui a permis le passage des câbles- ont pour leur part reçus une peinture noire mate. Des spots basse tension, reliés à des gradateurs à télécommande infrarouge Lutron Telume, ainsi que les enceintes surrounds de type « in-wall », sont encastrés dans les corniches et dans le faux plafond. Un traitement acoustique absorbant à base de mousse acoustique Texa a été mis en place à l’avant au niveau des réflexions primaires (murs et plafond), et des bass-traps Auralex sont disposés dans les angles, à l’arrière de la pièce.

Gros intégré Pioneer et enceintes haut rendement pour le son …

Cliquez pour voir une version plus grande...
De haut en bas : le lecteur
DVD/ SACD/ CD audio Pioneer,
le scaler Vigatec, l’intégré Pioneer
L’installation de M. B. :
Salle dédiée de plain-pied
de dimensions principales
3 m x 5.60 m (17 m2 utiles)
Sources :
teur de DVD Pioneer DV 565
Amplificateurs intégré :
Pioneer VSX-AX10-iS THX Ultra 2
Amplificateurs de puissance :
Stage Line STA-162 2×250 W bridgé mono pour le caisson de graves
Egaliseur :
Pioneer CR 333 graphique 2×7 bandes
Enceintes :
Frontales : CAD T4 (x3)
Surrounds : CAD SR6INW (x6)
Caisson de graves : CAD SW15P
Scaler/ processeur vidéo :
Vigatec VC 1280
Diffuseur vidéo :
Projecteur DLP Infocus ScreenPlay 5700
Ecran :
Oray micro perforé de dernière génération, 2m40 de base format 16:9, cadre velours
TDivers :
Télécommande universelle Philips Pronto NG
Relais et centrale infrarouge Xantech
Gradateurs à commande infrarouge Lutron Telume (x2)
Coût total de cette installation :
Moins de 40000 €, étude, fourniture, réalisation, mise en œuvre et réglages inclus.

Une épaisse moquette rouge recouvre le sol et l’estrade sur laquelle sont fixés quatre sièges de cinéma Oray. A l’avant, un mur en plaques de plâtre, comblé de 40 cm d’épaisseur de laine de roche a été construit devant le mur existant, ce qui a permis la réalisation d’un baffle plan et l’intégration des trois enceintes frontales et du caisson de graves. Un écran Oray microperforé de 2m40 de base au format 16:9 ème sur cadre velours a ensuite été mis en place devant les transducteurs. Au dessous, des espaces de rangement ( étagères, tiroirs) masqués par des portes ont été réalisés sur mesure pour accueillir toutes les électroniques ainsi que la collection de CD et de DVD. Des relais infrarouges Xantech reliés à une centrale permettent de piloter aisément l’ensemble ( appareils et lumières) toutes portes fermées à partir d’une télécommande universelle Pronto NG spécialement programmée pour cette installation.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail d’une enceinte
surround S6INW

L’unique source, en attendant la mise en place d’un récepteur satellite dont l’image et le son seront renvoyés dans les autres pièces grâce à un boîtier remodulateur, est pour l’instant un simple lecteur de DVD Pioneer DV-565. Cet appareil universel a aussi l’avantage de lire les SACD et les DVD-Audio. Il est relié à un gros intégré Pioneer VSX-A10i THX Ultra 2, qui se trouve ainsi au cœur de la partie audio. Cet ampli-tuner haut de gamme intègre bien évidemment tous les décodages audio existants en 7.1, 6.1 ou 5.1, dont le DTS 96/24, Discrete et Neo :6. Il dispose en outre d’une fonction très intéressante d’autocalibrage, grâce à son micro incorporé et son égaliseur 9 bandes intégré. Fort de ses 7 canaux d’amplification de 170 W chacun, il alimente les 9 enceintes de cette installation. Les trois enceintes avant sont de fabrication CAD, elles portent la référence « T4 », et comprennent chacune deux haut-parleurs de 12 cm de diamètre et un pavillon à chambre de compression de 1 pouce à directivité constante. Les six petites enceintes surrounds sont elles aussi des modèles CAD, référence SR6INW, elles intègrent un haut-parleur de 12 cm et un tweeter à dôme. Leur impédance élevée (16 Ohms) permet d’en monter deux en série sur les canaux arrières gauche et droit, alors que les deux dernières sont connectées individuellement sur chaque canal « surround back ».

…. et le dernier DLP de chez Infocus pour l’image !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail du projecteur Infocus 5700
A propos de l’installateur :
AD – Cohérence Audio Digitale
Nous retrouvons sur cette installation Frédéric Glondu de Cohérence Audio Digitale, un installateur audiovisuel parisien bien connu des milieux home-cinéphiles. En utilisant toujours les même solutions techniques (enceintes à pavillons à haut rendement, filtrage actif, amplification numérique …), il s’attache à reproduire à domicile, les sensations de puissance, de précision et de dynamique propre aux grandes salles de cinéma. CAD fabrique également toute une gamme d’enceintes et de caissons de graves spécifiques.
Cohérence Audio Digitale.
6 bis, Av du Mal de Lattre de Tassigny
94410 ST MAURICE
Tél 01 41 79 35 10
Fax 01 41 79 41 06
Mail :

info@cadaudio.com

Enfin le caisson de grave est lui aussi un CAD, il s’agit d’un modèle passif , bass reflex et accordé, intégrant un haut-parleur de 38 cm qui encaisse sans broncher 600W en crête ! Il est alimenté par un amplificateur de puissance professionnel bridgé de 2x 250 W au travers d’un petit égaliseur graphique Pioneer : la fonction de cette égaliseur est de « casser » une résonance structurelle relevée aux environs de 60 Hz ; si vous vous avez suivi notre série d’articles sur l’acoustique des salles home-cinéma ( voir encadré), vous savez que les principaux problèmes auquel on est confronté dans les basses fréquences en home-cinéma sont dus aux résonances modales, qui sont liées au dimensions géométriques de la pièce. Enfin, deux enceintes colonnes (grave polykevlar / tweeter à dôme en soie traitée) ont été réalisées sur mesure par CAD pour le living-room. Elles sont alimentées par le Pioneer AX10i, en utilisant sa fonction multiroom « zone 2 ».

Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail d’un bass trap Auralex

La partie image est constituée par un vidéoprojecteur Infocus ScreenPlay 5700, qui intègre la toute nouvelle puce DMD LVDS 12° « Matterhorn » de Texas Instruments. La résolution native de ce composant est 1024×576 pixels, ce qui est précisément la résolution d’un DVD PAL 16:9 ème ! Disposant en outre d’une roue chromatique 6 segments / 300 Hz et d’un traitement vidéo Faroudja/DCDi, ce projecteur a vraiment tout pour plaire … Pour « booster » encore ses performances, un désentrelaceur/ scaler Vigatec VC 1280 est intercalé entre les sources et le projecteur

©Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes

Nos impressions :
Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail d’un panneaux acoustique
absorbant à base de mousse Texa

Ne souhaitant pas pour diverses raisons avoir de téléviseur dans leur pièce principale, l’objectif principal de M. et Mme B. était de créer une salle dédiée confortable, dissociée du reste de la maison, au sein de laquelle ils pourraient regarder des films dans des conditions optimales. La salle est d’une sobriété exemplaire, aucun objet n’attire l’œil pendant la projection, ce qui permet véritablement de se plonger dans le spectacle sans être perturbé par le clignotement des façades d’appareils ! Murs et plafonds noirs, traitement acoustique absorbant sur l’avant pour limiter les réflexions primaires, écran transonore, enceintes très directives à haut rendement …voilà bel et bien des solutions techniques qui nous semblent parfaites pour récréer dans les meilleurs conditions l’ambiance sonore et visuelle d’une véritable salle de cinéma.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail d’un interrupteur
gradateur Lutron Telume

Armés de notre désormais traditionnel DVD de test [ NDLR : ce DVD est destiné exclusivement à un usage interne et n’est bien évidemment pas à vendre], nous avons évalué ce système aussi bien sur le plan sonore que visuel. Le son tout d’abord. En un mot : exceptionnel ! Que ce soit sur le Pacte de Loups, où il était dynamique et détaillé à souhait, sur Star Wars: Episode II, où les infra graves faisaient délicieusement vibrer notre fauteuil, sur Meurt un Autre Jour, où les balles fusaient de tout coté avec une précision hallucinante, ou encore sur un passage du Monde de Némo (en DVD Zone 1), où nous avons poussé dans ses derniers retranchements le caisson de graves sans une once de saturation…génial ! Et que dire du réalisme incomparable que procure l’écran transonore, qui, exactement comme au cinéma, permet une cohérence parfaite entre le son et l’image, notamment au niveau des dialogues ! Que dire des multiples enceintes

Cliquez pour voir une version plus grande...
L’égaliseur Pionner au dessus
de l’ampli de puissance
IMG Stage Line

arrières, qui parviennent à restituer un juste équilibre entre une très bonne immersion dans les ambiances surrounds et une parfaite perception des effets arrière gauche /droite . L’image n’était quant à elle pas en reste, avec une luminosité générale plus que suffisante, des couleurs lisses et saturées mais pas toujours très justes, de très beaux contrastes, des noirs profonds, et un piqué excellent ( peu ou pas d’effets d’arc-en-ciel) ! La puce Matterhorn fait vraiment merveille avec des sources DVD PAL …il est vrai qu’elle a été conçue pour cela !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant pendant les travaux

Bref, ce système venait tout juste d’être achevé et pas encore parfaitement optimisé mais le résultat que nous en avons vu et entendu était quasi idéal . Car, outre la colorimétrie du projecteur, qui mériterait encore quelques réglages, et quelques discrètes résonances dans le grave, nous serons fort peu critiques sur l’ensemble, ce type d’installation représentant à notre avis ce vers quoi on doit aller pour qu’un système « home » cinéma restitue les mêmes sensations qu’une véritable salle. La séparation musique – home-cinéma, comme elle est réalisée ici ( les écoutes musicales s’effectuant sur les enceintes colonnes dans le salon) est judicieuse. Car avoir une installation pour la hi-fi et une autre pour le home-cinéma, c’est vraiment la meilleure solution ! Certes, ce n’est pas toujours possible sur le plan pratique, mais quand on à la place – et les moyens bien sûr- c’est vraiment ce qu’il faire faire. Le budget final est conséquent, mais pas démesuré au vu des moyens mis en œuvre et de la qualité du résultat global. La valeur ajoutée de l’installateur, qui a certes un coût, est cependant ici incontestable, et a permis d’aboutir à un niveau de finition qui n’est pas, à notre avis, à la portée de l’amateur moyen…Bref : une totale réussite !