L’Ultra HD de moins en moins cher…

News — publié le 4 août 2013
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

 

A coté des effets d’annonces de la 4K ( pour rappel 3840 x 2160 px contre 1920 x 1080 px pour la HD ) sur les TV géantes de plus de 2 mètres, on voit arriver la vraie concurrence sur les modèles de taille plus compatible avec un environnement domestique classique.

sony-4k

Une des premières annonce fut Sony au mois d’Avril 2013 avec les Bravia XBR-55X900A et XBR-65X900A, respectivement  55 et 65 pouces ( 140 et 165 cm ) comme leur référence l’indique, affichés  à leur lancement aux prix de $4999 et $6999.

samsung 4K

Ce fut ensuite Samsung qui annonca  sa nouvelle ligne de téléviseurs F9000 avec des écrans de taille identique aux Sony et des prix comparables : la version 55 pouces est proposée à $5900 et la version 65 pouces pour $7900.

C’est alors que sont arrivés sur le marché des opérateurs low cost jusque là pratiquement inconnus.

seiki 4k

Le premier à se manifesté fut Seiki Digital avec l’annonce d’un téléviseur certes un peu plus petit ( une diagonale de 50 pouces soit 127 cm ) de résolution 4K pour la modique somme de $1300 prix public. On notera même un slogan assez agressif : “4K doesn’t need to cost 5K” ( littéralement “la 4K n’a pas besoin de couter 5000 dollars” ).

tcl 4k

Enfin, il revient à la société TCL de franchir la barre symbolique des $1000 avec un modèle 50 pouces annoncé à $999…  Pour ceux ( nombreux ;) ) qui ne connaitraient pas TCL, c’est une très importante société chinoise largement implantée au niveau mondial. Par exemple TCL développe, fabrique et commercialise en Europe, les téléviseurs de marque Thomson.

 

Finalement, avec un marché dans lequel la concurrence joue son role et fait baisser les prix, le principal obstacle au développement de la 4K sera très probablement la disponibilité des contenus. Quid de l’Ultra HD alors même que toutes les chaines de la TNT française ne sont même pas encore passées à la simple HD 1080….

Ce qui pourrait “sauver” la 4K, c’est la conjonction de 2 éléments : premièrement le “bide” qu’est en train de faire la 3D ( aussi en partie pour des raisons de contenu ) et deuxièmement le besoin des fabricants de proposer des évolutions technologiques de rupture pour forcer au renouvellement d’un parc stable voir saturé.

D’un autre coté, la 4K permettrait aux “grands écrans” de réaffirmer leur supériorité quand on sait de plus en plus de contenu vidéo n’est pas vu sur une TV mais sur une tablette, voir un smartphone…

video sur smartphone