NEC NC900C : le plus petit des gros projecteurs

News — publié le 20 décembre 2012
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

 

Dans cette news, nous allons faire une petite exception au monde des vidéoprojecteurs home-cinéma.

En effet, il y a peu de chance ( et si c’est le cas félicitations ! ) que vous ayez la place de mettre dans votre salon un “engin” de presque 80cm x 60 cm x 30 cm, pesant 44Kg et fait pour projeter une image de 9 mètres de base tout en coutant la modique somme de 30.OOO$ ( le prix français restant à confirmer )…

Le NC900C de NEC Display Solutions  est pourtant un “baby projecteur” dans le monde du matériel professionel. En effet jusqu’à présent, les plus petits projecteurs DLP des gammes Barco, Christie et même NEC ( avec le NC1200C ) étaient vendus pour des écrans de  de 12 ou 14 mètres de base.

 

 

Le NC900C se base sur la nouvelle puce S2K de Texas instruments. Cette puce est ~30% moins longue que la puce 2K classique (0,69 pouce de longueur versus 0,98 pouce). Cette miniaturisation permet à Nec de proposer le vidéoprojecteur le plus compact du marché pour le cinéma numérique.

NEC a pensé aux exploitants de petites salles de cinéma ( art & essai, ciné-club dans les écoles/universités ), les cinémas mobiles, les galeries d’art et l’événementiel de taille modeste. Ce projecteur permet de substancielles économies par sa conception autonome.

Le NEC NC900C intègre un serveur multimédia complet (Integrated Media Server ou IMS) conçu par Doremi, qui assure le décryptage et la décompression des fichiers de films pendant les projections mais aussi, désormais, le stockage de ces fichiers ( stockage disponible de 2 To net en RAID ) et le pilotage des séances avec un logiciel spécifique.

 

NEC dote aussi son nouveau vidéoprojecteur NC900C de deux lampes NSH pour facilité l’utilisation et réduire les coûts.

La nouvelle technologie de lampe utilisée sur ce modèle consomme jusqu’à 50% moins d’énergie qu’un vidéoprojecteur équivalent doté d’une lampe au Xenon, ce qui évitent d’utiliser un système d’extraction d’air, le NEC NC900C permet de réduire les coûts liés à l’infrastructure.

C’est également le premier vidéoprojecteur de cinéma numérique du marché à intégrer un système à double lampe, offrant ainsi une meilleure fiabilité : si une des deux lampes s’arrête de fonctionner, la projection peut continuer.

La puissance des lampes diminue aussi car la petite puce S2K demande moins de lumière pour projeter su un petit ( relativement ) écran.

Chaque lampe étant très peu puissante, leur remplacement serait plus simple et n’exigerait pas de prendre les précautions qui s’imposent pour les lampes traditionnelles (protection).

Enfin, généralement, les frais d’entretien diminuent aussi, notamment parce que le matériel est soumis à des dégagements de chaleur moins intenses.

“Pendant longtemps, la norme était que les vidéoprojecteurs de cinéma numérique soient obligatoirement dotés de lampes au Xénon. Le NEC NC900C casse cette tradition, ce qui ne l’empêche pas de fournir une qualité d’image et des performances irréprochable” déclare Gerd Kaiser, Chef produits vidéoprojecteurs professionnels chez NEC Display Solutions Europe qui annonce que le NC900C a passé avec succès le test de certification DCI.

Cette certification valide la capacité de NEC à innover, conformément aux normes de qualité, d’interopérabilité et de compatibilité requises dans l’industrie du cinéma numérique. “Le DCI (Digital Cinema Initiative) établit la norme pour les vidéoprojecteurs de cinéma numérique et procure aux utilisateurs la certitude que le NEC NC900C délivre la qualité et les performances d’affichage attendues.” confirme Gerd Kaiser