Test HCFR du Sony VPL-VW5000ES, projecteur video 4K_laser, THDG,

Test HCFR du Sony VPL-VW5000ES, projecteur video 4K_laser, THDG,

 

Mesures après calibration

Le projecteur se calibre vraiment facilement, en moins de 15 minutes les résultats obtenus sont vraiment très bons (DeltaE moyen mesuré 0.65). Le laser peut être modulé de 0% à 100% au pas de 1%. A 0% la mire de blanc 100IRE est mesuré à 8FL. Seul petit reproche, le projecteur n’intègre pas d’éditeur de gamma il faudra passer par le logiciel « Image Director » avec un PC externe. Cela dit, les courbes de gamma intégrées sont très proches de la réalité et ce même après 435H au compteur. Malgré les 3.56m de base de l’écran de Patrice il ne faut que 15% du laser pour atteindre les valeurs cibles 48cd/m2 D65 REC709 gamma 2.2

La salle de Patrice n’étant pas une Bat-cave, je pense que les valeurs de contraste séquentiel peuvent être plus importantes que celles mesurées.

Calibrée

Mesures luminosité et contraste calibré

Sa grande luminosité calibrée lui permettra d’arroser des bases d’écran jusqu’à 6m gain 1 (en SDR REC709 D65).

Triangles obtenu sans réglages :

gamut REC709

gamut REC709

Sony VW5000ES gamut DCI P3

gamut DCI P3

Contrairement à son petit frère vw550, le vw5000 peut couvrir presque intégralement le Gamut DCI P3. De plus à la différence de ce que j’ai pu voir sur d’autres projecteurs, les intermédiaires sont parfaitement alignés et donc corrigeables facilement. Pour étendre le Gamut, un filtre dichroïque est inséré dans le chemin de lumière, on l’entend se déplacer lorsque l’on sélectionne le Gamut DCI. La conséquence est une chute importante de la luminosité (-47%). Calibré D65 avec presque 1800 lumens, je dirai que le projecteur peut alimenter correctement un écran de 3.2m / 3.4m gain 1 pour obtenir des pics lumineux de 100 nits en mode UHD HDR REC2020 (DCI P3).

 

dynamic control

Modulation dynamique laser

Le projecteur n’est pas équipé d’iris mais à l’instar de l’Epson LS10000, il dispose d’une modulation dynamique du laser. En activant ce mode, ma sonde ne parvient plus à mesurer le contraste séquentiel. Par contre je n’ai pas eu le temps de voir si cet algorithme avait des effets néfastes (pompage ou autre).

HDR

Menu HDR

Le projecteur n’est pas compatible Dolby Vision (en espérant une mise à jour) mais supporte les standards HDR10 et Hybrid Log Gamma.

Contraste ANSI

ANSI

Mire à damier

ANSI

Mesure contraste ANSI

Le luxmètre utilisé pour cette mesure n’est vraiment pas précis dans les basses lumières, j’ai donc choisi de faire cette mesure avec le laser à 100% soit 39FL D65 REC709 gamma 2.2 au lieu des prérequis de la norme (14FL D65 REC709 gamma 2.2)

Difficile de dire si à 14FL la mesure aurait été plus grande ou plus faible….

Compensateur de mouvement

motion flow

Menu MotionFlow

 

Encore un bon point par rapport au Sony VW550, le Motion Flow est fonctionnel sur des signaux UHD/4K. Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’essayer mais j’imagine que c’est le même algorithme qui est implanté dans les TV Sony UHD.

De mon point de vue le VW5000ES est parfaitement fluide sans Motion Flow.

 

Niveau sonore

arrière projo

arrière Sony VW5000ES

Les 4 énormes ventilateurs placés à l’arrière du projecteur font un peu peur au premier abord mais même avec le laser à 100%, la climatisation couvre le bruit du projecteur. Je précise que la climatisation est discrète.

Input lag

Réduction latence sur ON

input lag

Mesure input lag

Bien que ce projecteur ne soit pas destiné aux joueurs, Sony a jugé bon d’intégrer leur processus de réduction d’input lag.

Si vous jouez en 60 images par seconde, il y aura 2 images de retard à l’affichage, ce qui est très acceptable pour jouer dans de bonnes conditions.

 

Test de Blu-ray UHD/HDR

Je suis désolé pour la piètre qualité des screenshoots mais le placement du projecteur pile en face de l’écran m’a empêché de positionner l’appareil photo dans l’axe de celui-ci.

Xmen

Extrait UHD Bluray X-men Apocalypse

madmax

Extrait UHD Bluray Madmax Fury Road

deadpool

Extrait UHD Bluray Deadpool

Tous les algorithmes de netteté sont sur OFF ou à zéro. Dans cette configuration le piqué perçu est bien supérieur au VW550 avec le RC à 20. L’image délivrée est vraiment très reposante et très naturelle.

Mes conclusion

Quelques heures pour tester un projecteur, c’est vraiment très court mais je peux quand même dire sans trop m’avancer que ce VW5000ES est la meilleure machine de projection que j’ai eue entre les mains (heureusement…). Tout y est, forte luminosité, contraste, piqué, colorimétrie, fluidité. Son optique de qualité permet de se passer des algorithmes tels que le RC ou autres sharpness. Ses seuls défauts selon moi sont : un prix stratosphérique, des dimensions un peu hors normes et une synchronisation HDMI capricieuse (plusieurs secondes) qui ne gêne en rien une fois le film lancé mais qui nous a un peu dérangés pour faire des tests.

Un grand merci à Patrice et à son épouse pour leur accueil fort sympathique, je vous invite à lire ses impressions sur la page 4
Merci à Maxime L. de Sony France pour le prêt de ce projecteur exceptionnel.

 

Partager :