Test du JVC X700

Test du JVC X700

Test du JVC X700

 

JVC-DLA-X700_Ds_1200

Conditions du test

  • OPPO103EU en source directe avec filtres vidéo à 0
  •  PCHC
  • Sonde Xrite I1D3
  • Logiciel Color HCFR 3.1.5
  • Leo Bodnar input lag testeur
  • Lampe 74H-120H

La nouvelle génération de projecteur JVC comporte 3 modèles : X500, X700 et X900. Le X700 est donc le milieu de gamme de cette génération, vendu dans un premier temps 6999€, il est maintenant disponible au prix de 5990€. Les principales nouveautés par rapport à l’ancienne génération sont les suivantes :

  • Nouvelles matrices réduisant l’espace inter-pixel et améliorant le contraste

Matrice D-iLA-597x236

  • Nouvelle version de l’Eshift (procédé permettant de simuler une projection 4K par wobulation)
  • Le compensateur de mouvements est amélioré et disponible en 3D
  • Les entrées Hdmi du projecteur acceptent les signaux jusqu’en 4K
  • L’ajout d’un iris automatique

Spécification

 

Calibration

Si vous n’avez pas de sonde, le mode THX est celui qui se rapproche le plus des normes. Par contre, ce mode n’est pas éditable et le mapping est imposé en Super blanc (16-255).

THX

gamma THX

Le gamma sur le profile THX n’est pas très linaire, de plus le mode de la lampe influe sur celui-ci.

RVB THX

 

 

gamut THX

 

 

Mesures sur le mode THX

  • Lampe bas (iris 0)
    • 400 lumens à D65
    • Contraste on/off  non mesurable avec une i1D3 (>25000:1)
  • Lampe haute (iris 0)
    • 540 lumens à D65
    • Contraste on/off  non mesurable avec une i1D3 (>25000:1)

Si vous souhaitez le calibrer, le X700 offre beaucoup de possibilités.

Mode

Tous les modes disponibles sont éditables (sauf le THX). Chaque mode donne accès à des réglages spécifiques (température, gamma, gamut). Quatre mémoires sont entièrement éditables.

Mesure des différents gamma

GAMMA

Les gamma proposés ne sont pas très fidèles et le mode de la lampe impacte la courbe. L’éditeur de gamma sur 10 points disponible sur les générations précédentes disparait, remplacé par un éditeur de gamma sur 2 zones bien moins efficace.

 

Mesure des différents gamut

GAMUT

Sur les gamuts Cinéma1, Cinéma2, Animation2, AdobeRGB, 3D photo et XVcolor, un filtre vert en interne vient se placer dans le chemin de lumière. Cela permet d’avoir accès au réglage température Xénon 1, 2 et 3 censé reproduire une source de lumière Xénon. Ce filtre fait perdre 25% de luminosité.

Gammut 3D disponibles

Gammut 3D disponibles

Ils sont tous éditables (sauf le THX) grâce au CMS qui fonctionne correctement.

CMS

Calibration sur USER1

  • Lampe haute
  • Gamut Scène retouché
  • Gamma 2.4 retouché
  • Température couleur 6000K retouchée

SCENE lampe haute 2.29

 

RVB

 

Température couleur

 

CIE

Mesure sur le mode USER1 calibré

  • Lampe bas (iris 0)
    • 550 lumens à D65 au centre de l’écran
    • Contraste on/off  non mesurable avec une i1D3 (>25000:1)
  • Lampe haute (iris 0)
    • 700 lumens à D65 au centre de l’écran
    • Contraste on/off  non mesurable avec une i1D3 (>25000:1)

Avec 700 lumens calibrés, le X700 pourra couvrir des bases jusqu’à 2.5m (gain 1)

Il est possible de télécharger un logiciel de calibration externe, malheureusement ce logiciel n’est compatible qu’avec des sondes Spider 4 et PRO.

 

 

Convergences

Convergences au centre de l’écran sans correction.

Convergences au centre de l’écran sans correction.

Il est possible de corriger électroniquement les convergences au pas de 1/16 de pixel sur l’ensemble de la grille ou bien par zone.

Convergence au centre de l’écran après correction.

Convergence au centre de l’écran après correction.

 

 

Shading

shading

Aucune trace de shading et les coins ne sont pas éclairés.

 

Overscan

overscan

La ligne blanche tout autour de la mire s’affiche correctement.

 

Iris auto

Bien que fortement contrasté nativement, JVC a jugé utile d’ajouter un iris auto adaptatif sur cette nouvelle génération.

Bon point pour cet iris automatique, son ouverture maximum est paramétrable. Si vous calez la luminosité à 14FL en manuel, les 2 modes d’iris automatique s’ouvriront au maximum à 14FL.

Extrait de la notice JVC

Extrait de la notice JVC

 

Iris manuel

Iris manuel

 

Iris auto 1

Iris auto 1

 

Iris Auto 2

Iris auto 2

 

Sur ce type de scène, l’iris automatique fait son travail.

L’iris automatique n’est pas utile sur le JVC, apportant finalement plus de défauts que d’avantages avec surtout des effets de pompages sur les génériques ou sur les gros changements de luminosité entre  scènes.

L’iris manuel propose 15 paliers pour ajuster la luminosité.

 

Clear black

Clear-Black-597x355

Ce procédé permet de renforcer la densité des noirs et d’augmenter le contraste intra-image.

Clear black off

Clear black off

 

Clear black bas

Clear black bas

 

Clear Black Haut

Clear Black Haut

 

Clear Black off

Clear Black off

 

Clear Black Bas

Clear Black Bas

 

Clear Black Haut

Clear Black Haut

 

Clear black ANSI

Montage photo pour comparer l’efficacité du Clear Black sur une Mire ANSI

  • Les 4 carrés en haut à gauche et en bas à droite sont issus d’une mire ANSI avec le Clear Black sur arrêt.
  • Les 4 carrés en haut à droite sont issus d’une mire ANSI avec le Clear Black sur bas.
  • Les 4 carrés en bas à gauche sont issus d’une mire ANSI avec le Clear Black sur haut.

A l’œil le contraste ANSI ne semble pas progresser et il semblerai qu’il y ait une dérive sur le blanc.

 

 

Compensateur de mouvements

Compensateur de mouvements

Compensateur de mouvements

Le nouvel algorithme proposé est sensiblement meilleur que l’ancienne version mais pas encore au niveau des concurrents. Les changements de cadences sont perceptibles, la fluidité perd énormément en naturel quelque soit le mode utilisé.

 

 

Eshift

L’Eshift, ici dans sa 3ème version, est un procédé optique permettant d’améliorer la résolution de l’image projetée.

videoproiettori-jvc-eshift-4k

 

ESHIFT

Le mode auto semble bien s’adapter à la source. L’Eshift est paramétrable à l’aide de 4 filtres

Quelques exemples sur des Blu-ray en poussant volontairement les curseurs:

  • Netteté accentuée 80
  • Contraste dynamique 80
  • Image lissée 50
  • NR 5

 

Eshift OFF - Extrait des Gardiens de la galaxie

Eshift OFF – Extrait des Gardiens de la galaxie

 

Eshift auto sur ON - Extrait des Gardiens de la galaxie

Eshift auto sur ON – Extrait des Gardiens de la galaxie

 

Eshift OFF - Extrait de Transformers 4

Eshift OFF – Extrait de Transformers 4

 

Eshift auto sur ON - Extrait de Transformers 4

Eshift auto sur ON – Extrait de Transformers 4

 

 Eshift OFF - Extrait de Xmen

Eshift OFF – Extrait de Xmen

Eshift auto sur ON - Extrait de Xmen

Eshift auto sur ON – Extrait de Xmen

 

L’image délivrée par le X700 est vraiment très piquée pour un projecteur tri-matriciel. Couplé à son fort contraste natif, le résultat est réellement superbe.

 

 

UHD et 4K

resolution

Le X700 accepte en entrée des résolutions allant jusqu’à 3840×2160 30Hz et même 4096×2160 24Hz

Sans atteindre le niveau de détail d’une véritable matrice 4K, le fait d’entrer dans le X700 avec une résolution supérieure au FullHD permet d’exploiter au maximum ses propres matrices.

Quelques exemples de vidéos 3840×2160 encodées en H265 :

Extrait d’ Interstellar

Extrait d’ Interstellar

 

 

Rendu en 3D

L’émetteur JVC PK-EM2 RF n’est pas fourni dans le carton, il faudra débourser 99€. Il faudra également acheter les lunettes JVC PK-AG3 à 149€ pièce. Cela dit les Xpand 105 (50€) et les Samsung SSG-5100GB (25€) fonctionnent tout aussi bien.

Il est maintenant possible d’activer le compensateur de mouvements  sur du contenu en 3D, ce qui ajoute un confort supplémentaire par rapport aux anciennes générations.

La faible luminosité du projecteur l’handicape sur le rendu 3D. Les gamut 3D disponibles permettent d’obtenir une colorimétrie correcte derrière les lunettes. Les effets fantômes sont contenus.

 

 

Bruit de fonctionnement

Un peu moins bruyant que l’ancienne génération, le mode haut de la lampe reste tout de même audible.

 

 

Input lag

Avec un input lag mesuré à 123.3ms (Eshift off et CMD off), le X700 ne permet pas de jouer de façon optimum aux jeux vidéo.

Input Lag

Input Lag

 

 

Conclusion

Le X700 est un projecteur orienté haut de gamme. Sa finition est très bonne, l’optique est entièrement motorisée avec un cache objectif automatique. Avec beaucoup de possibilités de réglages (trop peut être), il faut passer du temps pour comprendre et optimiser ce JVC. Lorsque le projecteur est correctement calibré, l’image délivrée est de haut niveau. Son optique de qualité et ses nouvelles matrices permettent d’obtenir une image très piquée et très contrastée. Par contre, sa luminosité réduite (700 lumens) le condamne à des bases de 2.5m maximum (gain 1). Les entrées Hdmi acceptant les signaux 4K rendent le projecteur plus pérenne. Vivement un JVC avec de vraies matrices 4K.

Partager :