Test HCFR du Marantz AV8805, processeur HC 13.2 canaux – mis à jour avec 2 comptes-rendus d’utilisateurs

Test HCFR du Marantz AV8805, processeur HC 13.2 canaux – mis à jour avec 2 comptes-rendus d’utilisateurs

 

Préambule :

En tout premier lieu, je tiens à remercier chaleureusement Hugo S. pour son invitation à découvrir le dernier vaisseau amiral de la « flotte » Marantz, tout particulièrement, car cette invitation s’ est faite une nouvelle fois dans sa salle privée, une salle que j’ai déjà eu le privilège de découvrir lors du test du « petit » frère l’ AV7703. Et quelle salle ! Tant par la qualité que par la quantité et la mise en œuvre de tous ces éléments. Croyez-moi, rien n’est laissé au hasard ! Autant dire que dans de telles conditions le spectacle promet d’être grandiose sachant que le maître de cérémonie me fait l’honneur de m’installer au sweet spot, place normalement réservée au chef ! (Ou à son épouse, peut-être … Mais ceci ne nous regarde pas ! 😆 )

Il est bien entendu assez délicat et difficile d’être objectif quand ce n’est ni votre environnement, ni votre matériel qui servent généralement de points de repère. D’autant plus que l’on exprime des sentiments en fonction de ses attentes, goûts et expériences et qui en résulte donc une grande subjectivité.

J’essaierais néanmoins, à travers ces quelques lignes faisant suites aux 3 heures d’écoutes, d’être le plus objectif possible.

 

Présentation rapide :

Pas de surprise, nous sommes bien en présence d’un Marantz, la signature visuelle du processeur ne laissant aucun doute sur ses origines. Design avec son fameux écran circulaire bleu dont je suis toujours particulièrement fan (qui peut, bien entendu, ne pas plaire à tout le monde) avec une finition parfaite.

En jetant un rapide coup d’œil sur la magnifique face arrière cuivrée et son impressionnante connectique, on se rend compte de suite que l’on est en présence d’un modèle haut de gamme.

Ce processeur est par ailleurs estampillé « Made in Japan » à l’ instar des modèles haut de gamme du groupe D&M comme par exemple, le Denon AVC-X8500H testé ici même sur HCFR, il y a peu de temps.

Gage « théorique » d’une fabrication et construction sans faille. Dans cette gamme tarifaire, c’est à mon sens, le minimum que le client est en droit d’attendre.

 

Les écoutes :

Elles se sont faites en 2 temps : d’abord musicales et ensuite et surtout sur des films qui servent souvent aux démonstrations permettant de juger des qualités du dynamisme et de la spatialisation du processeur.

 

1- Configuration pour la musique 7.2.4 en Dolby Surround et 9.2.4 en Dolby Atmos

Ont été écoutés : Legends Jazz Dolby TrueHD / Andrea Boccelli PCM dont le solo avec Elisa / Hanz Zimmer Live à Prague Atmos.

De mon souvenir, lors du 1er passage chez Hugo avec le test de l’AV7703, autant j’avais été bluffé en mode cinéma, autant en musique il me manquait quelque chose, un je ne sais quoi, qui manquait de vie et/ou de chaleur, de musicalité …

Mais dès les 1ères écoutes avec l’AV8805 ce sentiment n’est pas apparu, au contraire on a affaire à une grande musicalité avec une extrême transparence ! Preuve que ce pré ampli est bien plus musical que l’AV7703.

J’ai d’ailleurs demandé à Hugo de repasser les pistes en « pur direct », qui généralement « tasse » la dynamique, et qui pourtant, dans ce mode sont restées très agréables à l’oreille (un peu moins « charnues » certes, mais pas rédhibitoires) et fort de ce constat nous avons repassé les mêmes morceaux en retirant la surcouche Surround pour n’écouter les morceaux que dans les formats natifs sous calibration Audyssey XT32 (via l’applet MultEQ Editor).

Car pour le coup, de par la transparence du 8805 dans ce contexte, la surcouche Dolby Surround devenait inutile, voire agressive. Alors qu’en écoute « native », le positionnement, la tonalité des instruments, la justesse et la chaleur des voix remplissaient la salle de façon magistrale et musicale.

Au cœur de chaque concert ! Tout simplement !

Cependant, quand la piste est nativement en Atmos, comme le concert de Hans Zimmer (Que je ne peux que recommander pour les fans de musique de films et de grands concerts, découvert grâce à mon ami Sylvain – Auric, que je remercie en passant pour ce caviar ! ) on ne parle plus d’Upmix dans ce contexte et là, car nativement du Dolby Atmos … et là je ne saurais vraiment exprimer mon sentiment, mais le plaisir est juste total !

C’est réellement du bonheur pour le fan ! Musicalité, spatialisation et dynamisme vous dressent les poils à chaque note !

J’ai pu constater à quel point ce 8805 était capable de reproduire de fort belle manière de la musique, des concerts, avec transparence, justesse et chaleur, malgré une installation orientée cinéma chez Hugo.

Je pense sincèrement qu’il pourrait combler de nombreux audiophiles avertis, fan de musique en multicanaux, cherchant un processeur polyvalent, car il faut bien l’avouer, c’est généralement le point faible des intégrés ou préamplificateurs Home Cinéma obligeant le passionné à faire des compromis, soit l’impasse sur un système, soit avoir un second système orienté audiophile.

Avec pourquoi pas, 2 calibrages différents, optimisés en fonction du contexte musical ou cinéma et enregistrés via l’applet MultEQ Editor. ( 1 minute à peine pour les « injecter » dans le processeur )

 

2- Configuration pour les films 9.2.4 en Dolby Atmos :

Ont été écoutés : Jupiter Ascending / Lucy et Hacksaw+Ridge et Horizon-Demo Dolby 2016 en Atmos.

L’Atmos ! Nous y voilà, ce fameux format qui déchaine les passions. Je fais partie des fans, vous vous en doutez et respecte tout autant les non fans. J’ai néanmoins bien intégré que l’Atmos à domicile était bien différent de celui du cinéma.

Normal … Volume de la salle, nombre d’enceintes par canal et j’en passe, ne peuvent simplement pas être reproduits chez soi. Une fois que vous intégrez ces paramètres et contraintes, à chacun de choisir ce qui convient le mieux et surtout de prendre du plaisir, simplement.

Il n’y a, à mon sens, que le plaisir qui compte et dans ce contexte, quel plaisir me procure cet AV8805 avec ces 15 canaux (13 utilisables simultanément) ? Ne pas oublier qu’il est également capable du DTS:X et bientôt après màj de l’Auro 3D.

Alors nous voilà partis, avec Hugo, pour un festival de bandes sons références dans ce contexte Atmos. Avec des Wides en plus (9.2.4) de ce que je connais chez moi (7.2.4).

Pour être parfaitement honnête, j’ai simplement et complètement redécouvert ces pistes que je pensais connaître par cœur (C’est le fan d’Atmos à domicile qui parle 😆 )

Et je me suis surpris pour la 1ère fois à ressentir ce que je vivais au Cinéma ! C’est à dire une vraie sensation de sons « objet » dans l’espace de la salle et pas simplement un son venant directement d’un haut-parleur.

Techniquement, je ne sais pas comment cela fonctionne pour être honnête. Est-ce l’apport des wides ? Est-ce le positionnement des haut-parleurs chez Hugo ? Mais le résultat est là et bien là !

Que ce soit la scène de diffusion de la drogue avec Lucy ou le débarquement sur Hacksaw Ridge, la sensation et notion de sons « objets » prend tout son sens. C’est toujours précis, pleins de détails « dans l’espace », ultra dynamique et chaleureux sans pour autant sur jouer !

Je me déplace vers les wides et me rends compte que le processeur les utilise également dans ce contexte « d’objets » et ce ne sont plus que les canaux en hauteurs qui diffusent, mais bien un ensemble avec ces HP supplémentaires.

La démo Horizon du disc Dolby a également été une vrai redécouverte « audio » dans ce contexte.

Le calibrage fait également un travail fantastique concernant l’égalisation des 2 Subwoofers qui ne sont pourtant pas localisables malgré l’impact colossal que sont capables de fournir les 2 SVS PB13. Mais ce n’est pas vraiment une surprise avec XT32.

 

Conclusion :

Malheureusement et très sincèrement, j’aurais aimé pouvoir tester ce processeur Marantz AV8805 plus longuement, éventuellement chez moi, mais le manque de temps faisait défaut… il fallait rapidement le rendre ce qui avait été reçu en primeur… en effet du monde attendait à la porte pour le tester après HCFR…

Le contexte Atmos, c’est très clairement fantastique et je dois bien avouer avoir été complètement conquis par la grande transparence, la dynamique, la précision et la clarté qu’offre ce processeur. Je n’ai jamais pu écouter de processeur de type Lyngdorf ou encore Trinnov, mais tout ce que je peux dire c’est que le résultat est franchement d’un niveau exceptionnel avec ce Marantz AV8805 !

Ce 8805 n’est pas dans mes moyens, certes, mais au regard des perfs, il est tout de même bien plus accessible que ces grosses machines et il devrait offrir aux futurs acquéreurs chanceux, des années de plaisir musical et surtout d’inoubliables séances de Cinéma à domicile.

Un grand merci Hugo, pour l’invitation et la découverte.

Merci de m’avoir lu et à bientôt sur le Forum !

Stéphane_Chewee Levelu
HCFR – Avril 2018

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au processeur HC Marantz AV8805 : http://www.homecinema-fr.com/forum/son-audio-preamplificateurs-decodeurs-homecinema/marantz-av8805-proc-hc-13-2-canaux-dv-audyssey-app-t30083454.html

 

 

Partager :