Test HCFR du projecteur JVC DLA-X7900

News, Tests et Bancs d'Essais — publié le 15 novembre 2017

JVC DLA-X7900_av

JVC DLA-X7900

Test HCFR

par

Laurent_minirama90, Nicolas_DTSmanKarim_mirak,  Frédéric_Coco68, Mickaël & Sandrine.

 

 

Projecteur JVC DLA-X-7900, les caractéristiques techniques officielles :

Vidéoprojecteur 2D/3D

Matrice D-ILA FULL HD (1920 x 1080) 0,7″ x 3
Technologie e-shift 5 4K
Résolution maximale 2D : 3840 x 2160 pixels
Résolution maximale 3D : 1920 x 1080 pixels

Objectif
Zoom x2 motorisé
Mise au point motorisée
f=21.4-42.8 mm / F3.2-4
Décalage d’objectif (lens shift) : ±80% sur l’axe vertical et ±34% sur l’axe horizontal (motorisé)
Taille de projection : 152,40 cm – 508 cm (diagonale)

Lampe
NSH 265 W
Durée de vie de la lampe : 4500 heures environ en mode basse consommation
Luminosité : 1900 lumens
Rapport de contraste : 1 300 000:1 (dynamique), 130 000:1 (natif)

Image
Technologie 4K e-shift5
Entrée de signal 18Gbps 4K / HDCP2.2
Compatibilité HDR10
Fonctionnalité 3D
Contrôle multiple des pixels
Clear Motion Drive
Motion Enhance
Mode Low Latency
Technologie de traitement des images en couleurs réelles
Température de couleur (source lumineuse Xenon)
Teinte des images
Réglage des pixels (par incrément d’1/16e de pixel, 2 mémoires)
Mémoire de position de l’objectif (10 mémoires)
Mode ajustement de l’écran
Auto-calibration
Réglage manuel de la courbe gamma sur 12 points
Entrée/sortie des données d’image
Affichage des données MaxCLL & MaxFALL
Certification de l’affichage THX 3D
Mode ISF C3

Connectique
Entrée HDMI x 2 (3D/Deep Couleur/HDCP 2.2)
Sortie déclencheur x 1 (Mini jack, DC12V/100mA)
Connecteur 3D Sync x 1 (Mini DIN 3 broches)
Connecteur de commande RS-232C x 1 (sub-D 9 broches)
Connecteur de commande LAN (RJ-45) x 1

Signaux compatibles
Signal d’entrée vidéo (Numérique) : 480p, 576p, 720p 60/50, 1080i 60/50, 1080p 60/50/24, 3840 x 2160p 60/50/30/25/24, 4096 x 2160p 60/50/30/25/24
Lorsque que le signal d’entrée vidéo est à 4096 x 2160p, les données au dessus de 3840 ne s’affichent pas à parts égales à gauche et à droite
Signal d’entrée PC (HDMI) : VGA/SVGA/XGA/WXGA/WXGA+/SXGA/WSXGA+

Formats 3D
Frame Packing : 720p 60/50, 1080p 24
Side-by-Side (half) : 720p 60/50, 1080p 60/50/24, 1080i 60/50
Top & Bottom : 720p 60/50, 1080p/24

Alimentation
Tension secteur AC100V-240V, 50/60Hz
Consommation : 380 W (veille en mode normal : 1,5 W, veille en mode économie d’énergie : 0,4 W)
Niveau sonore du ventilateur : 21 dB (avec la lampe en mode basse consommation)

Généralités
Dimensions (L x H x P) : 455 x 179 x 472 mm
Poids (Net) : 15,6 kg

Informations logistiques
Taille du carton [L x H x P] : 585 x 352 x 600 mm
Poids brut : 19,1 kg

 

Descriptif analytique :

L’Optique :

L’optique de très bonne qualité, permet d’obtenir un piqué en HD upscalé ou en UHD de très haute qualité. Le bloc optique dispose d’un zoom 2x entièrement motorisé et permet un décalage vertical et horizontal de son axe ( lens shift motorisé ), ce qui autorise une grande latitude de placement par rapport à l’axe de l’écran. Il est quand même souhaitable de ne pas désaxer dans le sens horizontal .

Comme sur les modèles précédents, de la même gamme, il y a toujours un cache objectif motorisé avec possibilité de le mettre sur OFF et donc de le laisser constamment ouvert. Il est quand même préférable de le laisser protéger l’optique de la poussière.

 

Le CMD :

Le « Clear Motion Drive » est très efficace. Il interpole l’image de 50 Hz à 100 Hz et de 60 Hz à 120 Hz, ce qui a pour effet d’améliorer grandement la netteté de l’image (c’est intéressant pour les programmes de sports) et il fonctionne aussi avec les sources 4K.

Toutefois, il est préférable de l’utiliser en Mode BAS, car en Mode HAUT , on obtient un effet camescope, qui devient vite désagréable, même si l’image est alors d’un piqué exemplaire, et la texture des objets ressort comme avec le DARBEE lorsque l’on pousse les réglages.

 

La lampe :

Le bloc lampe est le même depuis le X-7000, avec un bulbe NSH 265 W.

Il est annoncé d’une durée de 4500 Heures en Mode lampe NORMAL….. J’avoue être sceptique sur cela…..Pour ma part j’utilise mon X-7000 en Mode Lampe HAUT , je viens de dépasser les 1000 Heures et j’ai pu constater déjà une baisse de luminosité.

Cette ampoule chauffe relativement, et lorsque l’on passe en Mode Lampe HAUT, celle-ci chauffant encore plus, la ventilation est plus forte, donc plus bruyante. Les 21dB en Mode NORMAL augmentent de quelques dB.

Facilitez le dégagement de la chaleur, ça évite le vieillissement prématuré de l’ampoule, mais aussi du VP entier, car l’électronique aime bien aussi ne pas” transpirer”…..

Si vous avez le VP juste au-dessus de vous, cela peut être désagréable lors de scènes intimes ou le son du film ne couvre pas le bruit des ventilateurs……C’est pour cela qu’une pièce technique est souhaitable pour limiter le bruit dans la pièce de projection.

Pour le moment on ne trouve pas d’ampoule seule, il faut acheter le bloc complet lorsque l’on change la lampe, et c’est aux alentours de 350/400 euros. De plus, le fait de changer uniquement le bulbe annule la garantie dans le cas ou une panne est détectée au niveau alimentation……

Dans quelques temps, lorsqu’il y aura plus de demande, on trouvera le bulbe seul, qui est très simple à changer ( Un TUTO est d’ailleurs disponible sur HCFR , il suffit de suivre la procédure…..). En général, le bulbe coûte moins de 150 euros… Enfin c’était le prix sur les modèles précédents…

Attention, on peut en trouver sur des sites en Chine, mais certains on pu constater qu’a l’arrivée, leur ampoule éclairait plutôt comme une “luciole”……..

Technologie e-shift 4K Version 5 :

Bien qu’il ne possède pas de matrice en résolution UHD-4K native, le vidéoprojecteur JVC DLA-X7900 est compatible UHD-4K et peut afficher des images de 3840 x 2160 pixels avec une finesse et un niveau de détail comparable aux vidéoprojecteurs UHD-4K natifs.

Cette prouesse est rendue possible par la technologie propriétaire JVC e-shift 4K, combinée au procédé de Contrôle Multiple des Pixels qui analyse chaque point de l’image native avant de l’interpoler au format UHD-4K.

Pour rappel, la technologie JVC e-shift 4K exploite une matrice RVB HD1080p (3 x 1920 x 1080 pixels) qu’elle fait vibrer à très haute fréquence pour opérer des micro-décalages de chaque pixel. Ce faisant, chaque point de la matrice originale peut ainsi reproduire successivement et très rapidement plusieurs points d’une image UHD-4K native. Comme la transition se fait à une fréquence très élevée, l’œil ne le détecte pas et le cerveau perçoit ainsi l’image UHD-4K comme si elle était affichée en une seule passe. La connectique HDMI 2.0a garantit un taux de transfert élevé (jusqu’à 18 Gbps), gage de compatibilité 4K/60P 4:4:4 avec prise en charge du protocole anticopie HDCP2.2.

L’e-shift enclenché en HD donnera une image manquant de piqué. C’est en HD upscalé ou en UHD que l’e-shift montrera toutes ses qualités et ses possibilités, en produisant une image très proche de ce que peut produire une matrice 4K.

 

L’Iris :

L’ouverture de l’iris dispose de trois modes de fonctionnement – Auto 1, Auto 2 et Manuel.

Auto 1 pour le contraste maximal, mais avec une tendance à augmenter le niveau de gamma sur la partie inférieure de l’échelle de gris (entre 0 et 5 %) ce qui a pour effet de boucher les noirs !

Auto 2 semble être le bon compromis car il préserve lisibilité des détails dans le noir et la gradation (sans modifier le gamma). L’activation de l’iris automatique ne souffre pas d’effets de pompage pendant le film. Sauf pendant les génériques ou un effet de pompage est visible.

Personnellement, je ne trouve pas nécessaire d’utiliser l’Iris, et je le positionne sur Manuel, en ouverture totale. J’ai remarqué que lorsque l’ampoule vieillie et donc que la luminosité diminue, on constate beaucoup plus d’effets de pompage lors des transitions de plans sombres à lumineux ou inversement……..Et c’est vraiment désagréable.

 

Le Trigger

Il permet de commander le déroulement de l’écran dans le cas d’un écran électrique, ou de commander tout autre appareil. C’est en fait une alimentation 12V qui peut être active dès l’allumage du VP ou suivant le déclenchement du mode anamorphique dans le Menu, pour commander le déplacement de l’optique anamorphique devant l’objectif du VP, ou alors hors champ, mais aussi les caches mécaniques de certains écrans, qui permettent de cadrer l’image suivant le format de projection.

Toutefois d’autres utilisations sont envisageables, l’alimentation de ventilateurs 12V ( ventilateurs de PC), ou alors la mise en marche d’une VMC ou du passage de celle-ci en mode Grande vitesse, pour évacuer l’air chaud qui sort du VP. Ceci dans le cas ou le VP est placé dans un caisson, ou alors pour ventiler le local technique dès que le VP est mis en marche……….

 

L’Alimentation secteur :

Le X-7900 est livré avec un câble secteur ordinaire. Pour ceux qui cherchent à aller encore plus loin dans les possibilités techniques de leur appareil, changer le câble d’origine par un câble secteur plus HDG connecté sur un filtre secteur leur permettra de bonifier encore plus l’image qui ressortira du VP:  Moins de bruit vidéo, plus de luminosité et de contraste, meilleur piqué, et meilleur détachement des différents plans. Ces filtres nettoieront le courant de toute pollution électrique qui circule dans le circuit électrique de votre habitation, mais aussi dans les airs ( wi-fi, RF, 3G, 4G…etc…..).

Plusieurs forumeurs dont je fais partie, ont installé les mêmes filtres secteurs utilisés dans les OPPO tweakés  ( Filtres FIDELITY AUDIO HF + N°2, et filtres JCGB ) sur le câble d’alimentation de leur Vidéoprojecteur, et sincèrement, le résultat est qualitatif sur l’ensemble de l’image.

 

- PPC : 5990€

 

- lien vers sujet HCFR dédié au projecteur JVC DLA-X7900 : http://www.homecinema-fr.com/forum/videoprojecteurs-full-hd/jvc-dla-x7900-x9900-e-shift-uhd-hdr-t30081704.html

- lien vers page site officiel JVC dédiée au JVC DLA-X7900 : http://fr.jvc.com/video/dila/DLA-X7900BE/

 

 

 

Précédente Suivante