Test HCFR du projecteur JVC DLA-X7900

Test HCFR du projecteur JVC DLA-X7900

Les impressions de Karim_mirak :

 

Environnement :

Matériels :

Karim

Vidéoprojecteur : JVC DLA X3 (calibration ColorHCFR)
Ecran : 16/9 LUMENE PALACE (2m34 de base et recul de 3m30)
Scaler : DVDO EDGE (pas utilisé avec l’Oppo)
Enceintes frontales : 3 B&W HTM4 Diamond2
Enceintes arrière : 2 B&W 685
Caisson de basse B&W DB1
DSPeaker Anti-mode 8033
Préamplificateur : ARCAM FMJ AVR 400
Amplificateur : ARCAM FMJ P7
Lecteur : OPPO UDP 203
Lecteur enregistreur TNT-HD : LG HR832T
Lecteur laserdisc : PIONEER CLD 704
Connectiques et filtres: REAL CABLE, SUPRA, AXSON et ISOL-8

 

Salle :
3m x 5m
Murs en ossature bois + BA13 peint en noir
Ajout de panneaux acoustiques absorbants en cours

Karim (2)Karim (3)

Karim (4)Karim (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imressions :

L’achat en 2011 de mon JVC X3 avait révolutionné la qualité de projection de mon homecinema .

Passer à de la full HD sur 2m34 de base dans une pièce dédiée noire après des années de projection en SD à l’aide d’un petit tritubes Barco m’avais fait à l’époque « pleurer de bonheur ».

Six années plus tard, j’ai eu l’honneur d’être convié, grâce au forum d’HCFR, dans trois magnifiques salles dédiées (dans l’ordre des visites, celle de Minirama90, michelm et DTSman). Merci une fois de plus à vous trois pour votre dévouement à mon égard.

J’ai été stupéfait de constater que leur image de 4m de base puisse être supérieure ou équivalente en terme de définition à un écran deux fois plus petit. Mais mon plus grand choc a été provoqué par leur luminosité et contraste supérieurs à mon JVC X3.

Sur ces deux derniers points, je n’ai pas remarqué d’écarts significatifs entre le JVC de DTSman (X7500) et celui de Minirama90 (X7000). Je leurs laisse le soin de départager leur JVC respectif et le X7900.

La seule chose que je peux affirmer est que le problème du vertical banding occasionné par le Clear Motion Drive a totalement disparu avec ce tout nouveau modèle.

Avoir la chance de pouvoir tester le JVC X7900 à mon domicile (merci à HCFR et Minirama90) m’a ouvert les yeux sur les points suivants (en comparaison avec mon X3) :

Un réglage plus fin des convergences des matrices (celui du X3 se faisait à 1 pixel près contre 1/10 aujourd’hui !).

Je passe rapidement sur la luminosité, le contraste et la fluidité, car la comparaison serait trop cruelle pour mon X3. Un bond spectaculaire a été fait en six ans.

Et pour tout vous avouer, c’est la seule véritable raison qui me pousserait à le remplacer par l’un des JVC la série 7000.

Un mot sur la 3D irregardable, de mon point de vue, en vidéoprojection à cause de la technologie des lunettes actives qui assombrit trop l’image malgré le mode « haut » de la lampe enclenché (je ne suis pas du tout gêné de la sorte avec des lunettes passives sur les téléviseurs LCD et Oled). Heureusement que je ne suis pas fan de cette technologie, mais je trouve par contre honteux de la part de JVC de faire payer cette option en plus du prix exorbitant de ces vidéoprojecteurs !

J’ai constaté en mode HD une définition légèrement supérieure à celle de mon X3. J’ai été surpris en revanche de constater que l’amplitude du curseur de netteté du X7900 était bien timide face à celui de mon X3. Les adeptes d’une image ultra piquée risque peut-être de rester sur leur faim en mode HD (une mise à jour du logiciel sur ce point serait je pense la bienvenue).

Par contre, en mode « 4K » (E-shift), l’amplitude du réglage de netteté aura de quoi satisfaire les plus extrémistes en matière de piqué d’image.

La définition émanant d’un UHD-BD creuse légèrement l’écart avec celle d’un BD.

A 3m30 de recul d’un écran de 2m34 de base, en mode « lampe basse», le HDR (non calibré) n’apporte pas Le choc visuel attendu dans une pièce dédiée noire.

En mode « lampe haute » (caisson antibruit et ventilé obligatoire pour contrer le bruit du ventilateur qui s’emballe), l’effet HDR est flatteur en l’état (certains des testeurs trouvent cet effet moins naturel). Je tiens tout de même à rappeler que le mode HDR testé, est basé sur le réglage (réussi à mes yeux) en sortie de carton du JVC, car l’autocalibration, suite à un problème de sonde, n’a pas pu se faire. En revanche, DTSman a parfaitement calibré le mode REC709 pour la visualisation des blu-rays.

Ainsi, on a constaté que l’image du BD d’Inctinct De Survie était un peu plus naturelle par rapport à celle de l’UHD-BD.

J’ai aussi été déçu par l’UHD-BD d’Alien Covenant (image dure et trop contrastée).

En revanche, j’ai trouvé l’image obtenue avec l’UHD-BD de Miss Peregrine Et Les Enfants Particuliers légèrement supérieure sur tous les plans face à son homologue BD.

Même remarque, concernant la supériorité de l’UHD-BD, pour Passengers, Logan et Un Jour Dans La Vie De Billy Lynn.

 

En conclusion : (sur une base d’image inférieure ou égale à 2m50) :

– La définition 4K est perceptible face à de la full HD.

– L’effet HDR peut se faire ressentir MAIS en mode « lampe haute ».

– Vous possédez déjà un JVC X7000 ou X7500, attendez un vidéoprojecteur plus lumineux et mature pour l’épanouissement du HDR.

 

Karim_mirak
HCFR – Novembre 2017

 

– lien vers sujet HCFR dédié au projecteur JVC DLA-X7900 : http://www.homecinema-fr.com/forum/videoprojecteurs-full-hd/jvc-dla-x7900-x9900-e-shift-uhd-hdr-t30081704.html

 

 

 

 

Partager :