Test HCFR du Sony VPL-VW760ES, projecteur video 4K_laser

Test HCFR du Sony VPL-VW760ES, projecteur video 4K_laser

Puissance lumineuse et contraste, les promesses HDR du VPL-VW760ES

 

La mise en oeuvre du HDR est une tache bien difficile en vidéoprojection, car la diversité des cas de figure est telle qu’il est presque impossible d’établir une norme ou une méthodologie universelle. Nous avons bien les éléments en main, mais pas les exactes correspondances qui permettent d’adapter le HDR à la vidéoprojection. Comme sur une télévision, plusieurs paramètres rentrent en jeu : Le contraste, la dynamique de l’image (contraste ANSI), la puissance lumineuse et la taille de l’image qui, en vidéoprojection, est une variable qui va influer sur les paramètres précédents.

Un autre problème évident, même si nous disposons des performances brutes du vidéoprojecteur, la salle va avoir une incidence sur les chiffres qui finissent rarement à égalité avec les performances natives.

Afin d’exploiter le HDR et d’en tirer un rendu de qualité significative, il faut donc s’assurer de réunir de nombreux paramètres au sein du vidéoprojecteur mais aussi dans son environnement.

1. Les puissances lumineuses

Les puissances lumineuses du VPL-VW760ES sont déterminées par deux ajustements, le zoom et la puissance du laser.

Puissance lumineuse mesurée sur un écran Blanc mat de 2m à 3,7m de distance du vidéoprojecteur et de la sonde. La puissance mesurée est purement indicative et non dans un cadre fonctionnel. Ces mesures ont pour but de déterminer l’atténuation lumineuse induite par le zoom. Nous avons utilisé le profile USER qui présente le plus de neutralité.

L’atténuation mesurée est très importante et démontre une courbe à forte pente. Cette analyse permet de confirmer ce qui avait été observé suite aux mesures d’uniformité : le VPL-VW760ES est un vidéoprojecteur qui se portera mieux en fond de salle avec un zoom sollicité le moins possible.

Puissance lumineuse mesurée sur un écran tissé à gain 0.9 de 2,66m à 4,1m de distance du vidéoprojecteur image ajustée. Les valeurs mesurées ont été corrigées et rapportées à l’équivalence d’un écran à gain 1.0. Nous avons utilisé le profile USER qui présente le plus de neutralité.

Le carré rouge regroupe la plage fonctionnelle du HDR dans notre banc d’essais.

Dans le contexte de notre test (mesures converties pour un écran à gain 1.0) le HDR est possible sur une plage d’intensité du laser comprise entre 60 et Max. Par extrapolation, nous pouvons supposer qu’il sera possible d’exploiter le HDR sur un écran allant jusqu’à 3m de base sous certaines conditions. Bien entendu à condition de respecter les impératifs d’optimisation du VPL-VW760ES vers une position en fond de salle. Le SDR ne demande que 50 nits ou 14,6 fl. A titre personnel, je préfère calibrer le SDR à 16-17 fl si possible et surtout lorsque le vidéoprojecteur présente une image à forte dynamique. Nous pouvons espérez remplir des images jusqu’à 4,3m de base environ. Le HDR étant ce qu’il est, il vaut mieux disposer de la pleine puissance de la source de lumière et ne pas se contenter des 100 nits conseillé et retenu en vidéoprojection. Pour rappel, cette cible équivaut à la cible minimale des 1000 nits normalisée pour les téléviseurs. N’oublions pas que le HDR10 vise un pic maximal de 10.000 nits et que nous avons déjà des films étalonnés à 4000 nits et 10.000 nits.

2. Les contrastes

Le VPL-VW760ES est certes un vidéoprojecteur de haut niveau, il n’en reste pas moins inscrit dans la tradition SONY : Contraste ANSI de bonne facture pour une belle dynamique de l’image, mais contraste ON/OFF en retrait même s’il reste bon. Les mesures des présélections ont démontré que le contraste séquentiel du VPL-VW760ES s’améliore grandement par l’usage du contrôle dynamique de l’intensité du laser. En situation écran ce contraste peut varier de 16200/1 à 9500/1. Le natif mesuré à l’optique table sur 12168/1, ce qui indique une incidence pondérée de l’environnement qui est traité et totalement noir. Il est normal que la mesure à l’écran montre une différence, car il y a toujours une perte liée au chemin parcouru par la lumière. Le contrôle dynamique du laser en position FULL permet d’atteindre une mesure de contraste INFINIE. C’est à dire que la résiduelle dans le noir est si basse (voir nulle) qu’elle ne peut pas ce mesurer. Le ANSI qu’en à lui s’est montré assez stable avec des mesures comprises entre 455 et 445. Après calibrage le Contraste séquentiel et le ANSI seront impactés, ce qui est normal vu les puissances lumineuses par défaut des modes de présélection qui dépassent largement la norme SDR. En HDR la perte sera moindre évidemment.

Les scores de contraste sont donc bons à très bons suivant le niveau de contrôle dynamique d’intensité du laser qui sera sélectionné. Je vous renvoie également à l’étude du filtre Contrast Enhancer qui permet de niveler la perception des contrastes image, du relief et de la dynamique  subjective de l’image.

3. Les modes de gestion du HDR

Le VPL-VW760ES dispose de plusieurs modes de gestion du HDR qui basculent sur des courbes de gamma spécifiques.

  • Auto : Distingue automatiquement le contenu HDR et applique la qualité d’image optimale. En cas de réception d’un signal d’entrée BT.2020, l’« Esp. couleur » est paramétré automatiquement sur « BT.2020 ». En cas de réception d’un signal d’entrée différent de BT.2020, le mode paramétré dans « Esp. couleur » est appliqué. (« BT.2020 » est indisponible dans ce cas.)
  • HDR10 : À sélectionner pour la lecture de contenu compatible HDR10.
  • Référence HDR : Ce mode convient au visionnage de contenus compatibles HDR10 avec une luminosité maximale de 1 000 nit (1 000 cd/m²).
  • HLG : À sélectionner pour la lecture de contenu compatible HLG.
  • Off : Pour lire le contenu autre que le contenu HDR. Tous les modes d’« Esp. couleur » sont sélectionnables lorsque « HDR10 », « Référence HDR », « HLG » ou « Off » est sélectionné.

Le mode automatique marche déjà très bien, et il faut reconnaître qu’il apporte une sérieuse simplification dans la sélection du HDR. En pratique, il peut tout à fait convenir. Notez qu’en HDR les gamma ne sont plus accessible, ce qui normal puisque le HDR va utiliser sa courbe EOTF et le gamma qui en découle. D’autant plus que la gestion des transferts de luminances (gamma) est très différente en HDR comparé au SDR. La correction des courbes ne peut se faire que via un outil d’ajustement fourni par Sony aux intégrateurs.

En complément le mode HDR donne accès à un réglage de contraste spécifique appelé Contraste HDR.

L’ensemble de ces paramètres permettent au VPL-VW760ES d’offrir une restitution HDR somptueuse. On peut à loisir tabler sur une image au plus proche du master ou s’en éloigner vers une image démonstrative mais qui restera très naturelle.

Voici quelques exemples de screen shots issus de films Bluray UltraHD HDR REC2020 lu par un lecteur OPPO UDP-203EU standard.

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au projecteur Sony VPL-VW760ES : http://www.homecinema-fr.com/forum/projecteurs-uhd-4k/sony-vpl-vw760es-projecteur-laser-4k-hdr-hlg-t30082337.html

 

 

Partager :