Test HCFR du Sony VPL-VW760ES, projecteur video 4K_laser

Test HCFR du Sony VPL-VW760ES, projecteur video 4K_laser

Autocalibrage ? Plutôt une correction de dérives internes !

 

 

 

1. L’autocalibrage

Un vidéoprojecteur fait pour le HomeCinema se doit de délivrer une image à la hauteur des ambitions des homecinéphiles. C’est dire de délivrer une image capable d’égaler voir même de supplanter celle que nous expérimentons dans un bon cinéma. Pour y arriver, il est impératif de réunir plusieurs paramètres : Un environnement favorable, un bon vidéoprojecteur et bien entendu un calibrage en conséquence fait par un intervenant compétent. Le calibrage est une opération qui me semble indispensable, car elle permet de corriger les défauts colorimétriques du vidéoprojecteur mais aussi d’adapter l’image suivant l’environnement dans lequel on se trouve. En effet la salle, l’écran etc… Tout va jouer un rôle parfois déterminant sur le résultat final. Depuis quelques temps les vidéoprojecteurs HomeCinema d’un certain niveau de gamme proposent un système d’autocalibrage. Ceci n’est pas une nouveauté, car il y a depuis de nombreuses années, des produits haut de gamme qui le proposent déjà de manière standard ou via une option qui pouvait se fixer au châssis. A l’heure actuelle JVC, propose un système via un logiciel sur PC et une sonde. Le calibrage nécessite alors une intervention humaine à l’image d’un calibrage fait main par une personne compétente, mais le néophyte pourra s’en sortir.

SONY opte pour une autre méthode avec laquelle il n’y aura pas besoin ni de logiciel, ni de sonde externe. Tout se fait en interne dans le vidéoprojecteur. Mais alors la salle et l’écran ne peuvent pas être prise en compte, s’agit-il vraiment d’un calibrage dans ce cas ? Qu’en est-il de ce circuit d’autocalibrage ? Quel en est sa réelle performance et son objectif ?

2. Un extrait de la notice pour mieux comprendre :

Menu Image avancée

Vous pouvez ajuster les écarts de couleur qui apparaissent après une longue période d’utilisation.

  • Etalonnage auto donne un étalonnage relativement grossier. Il n’est pas garanti que les réglages des couleurs soient identiques aux valeurs d’usine par défaut.
  • Les couleurs sont automatiquement projetées pendant l’exécution de « Pré-contrôle » ou « Régler ». Il ne s’agit pas d’un dysfonctionnement.
  • Ne mettez pas l’appareil hors tension et ne le commandez pas à l’aide de la télécommande ou du panneau de commande au cours de l’exécution de « Pré-contrôle » ou « Régler », car cela peut annuler la procédure en cours.

Conseils

  • dE est un indicateur de changement de couleur. Plus la valeur de dE est faible, moins la couleur entraîne de changement.
  • Exécutez l’étalonnage une fois que l’appareil est resté sous tension pendant au moins 30 minutes.
  • L’exécution de « Pré-contrôle » ou « Régler » prend quelques minutes.
  • Lorsque « Pré-contrôle » ou « Régler » démarre, la position de l’écran peut être décalée, car l’objectif revient à sa position par défaut. Une fois l’opération terminée, l’écran revient automatiquement à sa position antérieure.
  • Tout changement qui intervient dans l’environnement, notamment dans la luminosité de la pièce, pendant l’exécution de « Pré-contrôle » ou de « Régler », peut affecter les mesures.
  • En cas d’échec de la fonction « Pré-contrôle » ou « Régler », réessayez immédiatement.

Etalonnage auto

  • Pré-contrôle : Vérifiez la différence de couleur par rapport aux réglages d’usine par défaut, avant le début de l’étalonnage.
  • Régler : Exécute Etalonnage auto.
  • Avant/Après : Permute, selon une certaine fréquence, les réglages en usine par défaut et le réglage après étalonnage. Vous pouvez vérifier l’effet de l’étalonnage en examinant l’image obtenue.
  • Réinitialiser : Réinitialise les résultats de l’étalonnage et rétablit les réglages d’usine par défaut.

L’autocalibrage interne du VPL-VW760ES n’est pas véritablement un outil de calibration. Il s’agit en fait d’un système de ré-étalonnage interne qui permettra de compenser les dérives résultantes de l’usure des matrices SXRD (une inconnue liée au temps, à la température d’utilisation et à d’autres facteurs) et de la perte de puissance lumineuse du laser (donnée indicative basée sur la durée de vie théorique de 20.000 heures du laser). En aucun cas cet outil ne peut prétendre à effectuer un calibrage dans les règles in situ. Si vous considérez les profiles en sortie de carton comme bon et satisfaisant pour votre usage, alors l’autocalibrage sera utile en son temps. En revanche, si vous calibrez ou faite intervenir un calibreur professionnel sur votre VPL-VW7860ES, l’autocalibrage ne vous servira jamais.

Dans tous les cas, je recommande un véritable calibrage car si le SDR BT.709 est relativement bon en sortie de carton (la puissance lumineuse à ajuster bien entendu), le BT.2020 demande plus de travail. Il est également possible de créer un profile DCi en intervenant manuellement sur le VPL-VW760ES. Ces deux cas de figure ne peuvent évidemment pas être géré par l’autocalibrage, en particulier le DCi qui n’est pas indexé dans le vidéoprojecteur.

Vérifions l’action de l’autocalibrage aux mesures.

3. Les mesures :

Nous avons effectué des mesures du profile USER avant autocalibrage et après.

La température de couleur

L’autocalibrage n’a pas fait grand chose si ce n’est de perturber l’équilibre RGB et d’avoir accentué le DeltaE. Nous confirmons un mode fonctionnel qui n’est pas un calibrage à proprement parler, mais une correction interne par rapport à un référentiel qui correspond à l’état usine du vidéoprojecteur. C’est à dire une correction de dérive colorimétrique indépendante de l’environnement d’utilisation du VPL-VW760ES.

Le gamma

L’autocalibrage n’a pas agit sur le gamma ou vraiment très peu avec une légère incidence sur le contraste séquentiel. Cela confirme deux choses. La première, le gamma mesuré est stable et bon vis à vis de l’étalonnage d’usine du VPL-*VW760ES. La suivante, l’autocalibrage n’a aucune vocation à corriger l’image du vidéoprojecteur sur l’écran mais bel et bien par rapport à son état neuf.

Le gamut

Les mesures du Color Checker nous permettent de conclure à nouveau que l’autocalibrage n’a pas fait grand chose voir n’a pas agit sur les coordonnées des saturations. Cette série de mesures confirme définitivement que l’autocalibrage n’opère qu’une correction interne de ré-étalonnage colorimétrique vers les spécifications usines d’origines. Il ne faudra donc pas s’attendre à ce que cet outil améliore l’image du VPL-VW760ES neuf ou au mieux après des années d’utilisation. D’un autre côté, les mesures sont rassurantes car elles indiquent alors qu’un VPL-VW760ES neuf sorti de son carton dispose des ajustements colorimétriques d’origine sans dérive.

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au projecteur Sony VPL-VW760ES : http://www.homecinema-fr.com/forum/projecteurs-uhd-4k/sony-vpl-vw760es-projecteur-laser-4k-hdr-hlg-t30082337.html

 

 

Partager :