Test HCFR enceintes Amphion Argon 3LS

News, Tests et Bancs d'Essais — publié le 3 avril 2017

Amphion Argon 3LS

 

Amphion Argon 3LS

Test HCFR

par

Hubert_Agnostic1er, chamy, David_IntenseEleven, Sébastien_ASP68

 

 

La pièce d’écoute :

Pièce d’écoute L7.00M x P5.50M x H3.50M sous combles, en forme de prisme triangulaire uniforme. Auditeurs et enceintes sont placés dans le sens de la largeur, assez éloignés des pans de toiture.

Pressurisation plus faible que la moyenne des pièces “en dur”, due au plancher flottant, le niveau de grave et de sous-grave se trouve donc légèrement atténué. Acoustique peu réverbérante, absence totale de flutter-echo.

Au point d’écoute, existence Amphion 3LS_2d’une faible interférence destructrice dans le grave autour de 70Hz.

Le signal retranscrit et la bande passante sont donc peu altérés, et image et plans sonores s’expriment parfaitement.

 

Les enceintes :

Colonnes de taille moyenne, d’une esthétique sobre et équilibrée, ces Amphion, ici en noir mat, montrent une finition sans aucun reproche. 8 pointes inox chromées fournies peuvent être vissées dans leurs socles.Amphion 3LS_1

Le haut-parleur de grave-médium est un SEAS semblable au L18 de la série “prestige”, chassis métal injecté, membrane aluminium avec ogive centrale noire, recouvert d’une grille métallique amovible peinte.

Le tweeter à dôme titanium protégé par une petite grille métallique, également sourcé chez SEAS, est monté dans un guide d’onde de diamètre équivalent au grave-médium de 17cm et est équipé d’un petit aimant néodyme.

En façade arrière se trouve un haut-parleur passif SEAS OEM de 17cm à membrane aluminium argentée de même forme que celle présente sur les L16.

L’enceinte est amortie intérieurement par un grand volume de mousse acoustique de 2 types différents, mais tous deux assez denses; une paroi interne ajourée rigidifie la structure.

Le filtre situé près du passif utilise deux bobines sur air et deux condensateurs mkp ou mkt au logo Amphion.

En résumé: une enceinte très sérieusement construite et finie, de la belle ouvrage, indéniablement.

Mes enceintes diy sur pied “Vokalist”, d’un volume de 19L interne, chargées en bass-reflex, équipées d’un 18cm SEAS U18 et d’un tweeter avec guide d’onde étaient utilisées en point de comparaison.

 

Amphion borniers
le bornier acceptant uniquement des fiches banane

 

Amphion le radiateur passif
le radiateur passif

 

Amphion vue du filtre
vue du filtre et de l’arrière du tweeter

 

Amphion vue HP sans grille
les haut-parleurs avec le woofer sans sa grille de protection

 

et d’autres belles finitions également disponibles

f0812b3f1440034a8a79d29a1712fa3fe051d224b794b90b97f2c7e4060c198e

Les mesures :

- réponse en fréquences enceinte surélevée pour rejeter la 1ère réflexion le plus bas en fréquences, à 1M dans l’axe (rappel: sur les captures fenêtrées, la réponse en fréquences sous 300Hz n’est pas représentative de la réalité): linéarité parfaite du grave à l’aigu, à l’exception d’un haut-grave en léger retrait, d’une baisse de niveau spl de 400 à 1200Hz allant de -1 à -5dB, et d’une hausse de niveau spl à/p de 7kHz et formant un plateau de +4dB jusqu’à l’extrême-aigu. La sensibilité moyenne est de 81 à 83dB/2.83V, cette mesure dépendant du fenêtrage utilisé et de la calibration du système de mesures (le mien est calibré); à 1w, et compte tenu de l’impédance de 5ohm, l’efficacité est encore moindre.

Amphion 1ère courbe
2.83V. bleu=fenêtré 300Hz 1/24oct. jaune=idem non fenêtré 1/1oct

- réponse en fréquences hors-axe à 1M en horizontal: homogénéité parfaite de la directivité des deux haut-parleurs due au guide d’onde du tweeter et de la pertinence de leur filtrage

Amphion 2ème courbe

divers H à 1M

 

- La courbe d’impédance électrique montre une magnitude avec un minimum de 5ohms et une phase variant de +/- 60°, le tout formant une charge saine pour tout ampli transistor et la majorité des amplis à tubes prévus pour gérer des enceintes de ce type. L’accord du passif est bas (32Hz) et le système est très amorti, se rapprochant fortement d’une charge close. La 1ère onde stationnaire vers les 125Hz est fortement amortie, le petit pic à cette fréquence étant bien arrondi (sinon il serait très pointu et de plus forte magnitude).

Amphion impédance

 

- Burst-decay et CSD montrent un faible niveau de résonances des 2 haut-parleurs et de leur charges; le pic de fractionnement de la membrane métal du grave-médium est parfaitement géré par le filtrage.

- Le step montre des haut-parleurs non calés temporellement, normal avec un filtrage d’ordre supérieur à 6dB/oct acoustique

 

Les écoutes :

Les écoutes se sont déroulées sur deux journées: la 1ère en compagnie d’un ami intéressé au domaine de la restitution hifi (Chamy) et du modérateur Forum HCFR DIY “IntenseEleven” (David), et la 2ème en compagnie du forumeur “ASP68″ (Sébastien).

Matériel utilisé: lecteur de cd TEAD PD501HR, DAC Audiophonics32/384 avec AOP DEXA DIP8 SE, PC fichiers haute définition, préampli SKA, ampli SKA 2x68w/8ohm, 2x120w/4ohm.

Musiques variées, acoustiques et amplifiées.

Enceintes et auditeurs forment un triangle équilatéral de 3M de côté.

Important: je n’ai montré aucune mesure aux auditeurs avant écoute afin qu’ils n’en soient pas influencés.

 

Les CRs, livrés tels qu’exprimés :

Chamy :

  • les “plus”: transparence globale, très bonne définition dans le haut du spectre, descente dans l’infra
  • les “neutres”: aigu montant (un peu trop?)
  • les “moins”: médium creusé, manque d’impact dans le grave

Synthèse impressions : une enceinte précise mais manquant de densité sonore.


David :

  • les “plus”: bonne définition du piano et des voix, belles attaques des instruments à corde, absence d’agressivité
  • les “neutres”: écoute “feutrée”
  • les “moins”: 1ère note des basses “creuse”, manque de “présence” (grave manquant de vie), trop directive? (équilibre tonal change trop en fonction de la position de l’auditeur); manque général d’ampleur et de “coffre” sur les voix.

Synthèse impressions : belle écoute bien détaillée mais manque de vie et de poids


Sébastien :

  • les “plus”: image sonore précise sur certains morceaux; aigu non agressif, sans aspect scintillant; notes hautes du piano agréables
  • les “neutres”: écoute reposante (trop?); basses profondes et bonnes sur les notes tenues
  • les “moins”: manque d’ampleur dans les basses; certaines lignes grave/bas-médium parfois résonantes; manque d’impact sur l’ensemble de la bande passante.

Synthèse impressions : une enceinte paradoxale, parfois juste, parfois fausse, mais dont le principal défaut est qu’elle me fait ressentir peu d’émotions et qui, notamment, réduit l’intensité dramatique de certaines oeuvres.


Moi (Agnostic1er/Hubert) :

  • les “plus”: absence de coloration, structure des timbres respectée; qualité des attaques des instruments dont la fondamentale est située haut en fréquences (cordes, percussions, notes hautes du piano); bande passante étendue. Absence d’agressivité à haut volume d’écoute.
  • les “neutres”: l’enceinte est globalement dynamique, bien que cette dernière soit plus portée sur les fréquences hautes
  • les “moins”: son globalement trop léger, timbres trop clairs; grave mono-note et parfois résonant du fait d’un haut-grave en retrait.

Synthèse impressions : une colonne qui sonne avec une certaine justesse mais dont les qualités de définition peinent à faire oublier le manque de densité sonore.

 

En résumé :

Une enceinte Amphion Argon 3LS avec un design sobre et élégant, une finition parfaite avec un choix varié de coloris, un prix relativement bien placé, des techniques sérieuses (haut-parleurs, coffret, accessoires).

Le développement technologique de cette enceinte Amphion Argon 3LS est incontestablement allé vers la recherche d’une forme de neutralité poussée à son paroxysme, ce qui la destine aux aficionados d’une écoute précise et détaillée, beaucoup moins aux personnes privilégiant une écoute plus étoffée. Un emplacement approprié dans la pièce d’écoute (proche du mur arrière ou en encoignure) pourra toutefois leur donner un caractère un peu moins léger, et ce, sans affecter sa précision, ni trop réduire la qualité des plans sonores.

Forte puissance d’amplification conseillée (minimum 2x 100w/4 ohms dans une pièce d’écoute de dimensions standard, 2x 200w dans grand volume)

 

Lien vers site Amphion Argon 3LS : http://www.amphion.fi/en/products/argon3-ls/

Lien vers sujet HCFR dédié aux enceintes Amphion Argon 3LS : http://www.homecinema-fr.com/forum/enceintes-haute-fidelite/amphion-argon-3ls-t30079340.html