Test HCFR du projecteur JVC DLA-X7500

News, Tests et Bancs d'Essais — publié le 27 février 2017

20170201_095819

JVC DLA-X7500

Test HCFR

par

Nicolas_1000KPatrice_laricHugo S

 

Caractéristiques constructeur:

  • Connecteurs : HDMI x 2 (3D, Deep Colour/HDCP 2.2), RS-232C (sub-D 9 broches) x 1, LAN (RJ-45) x 1, port déclencheur x 1 (mini jack), sync. 3D x 1 (mini DIN)
  • Exceptionally bright 1,900 lm achieved with 265W high-output NSH lamp
  • 4K Projection (3840 x 2160 pixels*) achieved with optical engine featuring e-shift 4 Technology with Multiple Pixel Control image processor
  • Résolution: 3840 x 2160 (2D)*; 1920 x 1080 (3D)
  • NSH 265 W
  • Ultimate dynamic contrast ratio of 1,300,000:1 and native contrast ratio of 130,000:1 achieved with original D-ILA device and the high-output lamp
  • For easy reproduction, the projector switches automatically to HDR picture mode when HDR10 signals are received
  • Compatible with Hybrid Log-Gamma that will come into use for broadcasting applications
  • Conformité à la dernière norme HDMI/HDCP 2.2 pour offrir tout le spectre de signaux d’entrée 4K jusqu’à 4K60P 4:4:4
  • La fonction de réglage des pixels permet de corriger avec précision la divergence de couleurs par incréments de 1/16e de pixel, mais aussi de segmenter l’écran en 121 points pour un réglage individuel. Il est possible de mémoriser deux réglages personnalisés.
  • Modes Ajustement Ecran: 136 modes
  • Fonction de mémorisation de la position de l’objectif (10 mémoires)
  • Système de gestion des couleurs avec codage 6 axes
  • L’auto-Calibration*, via une sonde optique, optimise tous les éléments essentiels pour une image parfaite, y compris l’équilibre des couleurs, les caractéristiques de gamma, l’espace colorimétrique et la fidélité des couleurs.
  • Réglage manuel de la courbe gamma sur 12 points intégré dans le logiciel d’auto-étalonnage
  • Diverses options de transmission sans fil pour profiter de la 3D : transmission par radiofréquence (RF) avec l’émetteur PK-EM2 et les lunettes 3D PK-AG3 pour un fonctionnement continu pendant 100 heures
  • Certification THX 3D Display pour garantir la restitution précise de la qualité d’image prévue par le réalisateur original pour les contenus 2D et 3D
  • ISF C3 (Certified Calibration Controls) mode*** to reproduce excellent picture quality optimized for specific environments.
  • Protège-objectif automatique
  • *Resolution is 1920 x 1080 at 3D mode **Exclusive JVC software installed in PC and optical sensor are required. Please visit the JVC website for details. ***Professional calibration to desired screen is performed by trained dealers
  • Original Real Colour Imaging Technology has adopted a new filter capable of covering the DCI (digital cinema initiatives) colour space for true-to-the-source beautiful 4K images
  • Température de couleur d’une lampe au xénon
  • Low Latency Mode suppresses display delay for faster response when receiving signals from PC and game consoles
  • To match the trends towards higher resolution and to deliver immersive high-definition 4K images, Multiple Pixel Control has been improved with a new analysis algorithm capable of more accurate diagonal-detection between frames for full HD and 4K resolution signals.
  • Clear Motion Drive compatible with signals up to 4K60P 4:4:4, can reproduce moving images without ghosting or afterimage issues
  • Motion Enhance technology reduces residual images and blurring that are often found in fast-moving images by optimally controlling the drive of D-ILA devices

 

 

Comme tous les ans, la gamme 2017 de JVC est toujours composée de trois références (X5500, X7500, X9500). Malheureusement ces nouveaux projecteurs ne sont toujours pas équipés de matrices 4K (Full HD uniquement) mais sont capable de simuler de l’UHD par wobulation. Ce test sera donc celui du milieu de gamme à savoir le X7500 vendu 6990€. Les nouveautés notables pour ce nouveau modèle 2017 sont:

  • Une augmentation de 100 lumens (pour atteindre 1900 lumens)
  • Une augmentation du contraste natif de 10000 :1 (pour atteindre 130000 :1)
  • compatibilité HDR HLG (Hybrid Log-Gamma pour les services de streaming)
  • Meilleur gestion du HDR10 avec notamment une commutation automatique
  • Espace couleur étendu
  • Input lag réduit
  • Compatibilité avec le système domotique Control4

 

Conditions de test:

  • Salon non dédié traité contre les réflexions lumineuses
  • Ecran Cine-Screen Acoustique 4K Reference (transonore) 240cm Gain 0.91
  • Distance écran/projecteur 3.1m
  • Zappiti mini 4K HDR, PANASONIC DMP-UB900, OPPO 203 et PCHC GTX970
  • Sonde i1D3, Spyder 5, Luxmètre Multimetrix LM76
  • Appareil photo Panasonic TZ10
  • Logiciel Color HCFR 3.3.6
  • Leo Bodnar input lag testeur
  • Firmware projecteur w29.2
  • Lampe 0H – 105H

 

Premières impressions: Comme toujours sur les projecteurs JVC, la finition est impeccable. Le boitier reste inchangé depuis la génération du X35 à savoir 455 x 179 x 472mm (L x H x P). L’optique est entièrement motorisée sur toute la gamme (zoom, mise au point et lens shift) avec une très bonne amplitude de zoom (X2) et de lens shift (+/- 80% verticale et +/- 34% horizontale). La connectique comprend 2 ports Hdmi 2.0a HDCP 2.2. Le X7500 est également équipé d’un cache objectif motorisé.

 

Télécommande:

telecommande

 

 

 

La télécommande n’a pas changée, toujours rétroéclairé avec toutes les principales fonctions accessible directement.

 

Shading :

shading

Aucune trace de shading

 

 

 

 

 

 

 

 

Overscan :

Overscan

Le projecteur affiche bien la mire entièrement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Convergence : Les convergences sont bonnes pour du tri-matricielles sur l’ensemble de l’image (malgré l’utilisation max du zoom et du Lens shift vertical), il est possible de corriger électroniquement sur 121 zones au pas de 1/16 de pixel.

Convergences au centre de l’écran avec réglage

convergences off

Convergence au centre de l’écran sans réglage

convergences on

convergences au centre de l’écran après réglage

 

Uniformité :

Mire 0IRE, lampe haut iris 0

 

Temps d’exposition 5 secondes, ISO 800

Temps d’exposition 5 secondes, ISO 800

Eshift :

L’Eshift est un procédé optique qui permet de simuler une image de résolution 4K par wobulation. Le procédé n’a pas évolué depuis la génération précédente (version 4) mais ils ont ajouté une nouvelle fonction MPC (Multiple Pixels Control) qui optimise la détection des trames image permettant ainsi d’obtenir un rendu simili 4K plus détaillées et réalistes.

Mire 1 pixel:

Eshift activée

Eshift activée

Eshift désactivé

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait Bluray Xmen Apocalypse :

Eshift désactivé

Eshift désactivé

Eshift activé

Eshift activé

Je ne suis toujours pas convaincu par ce procédé qui de mon point de vu floute l’image.

 

Compensateur de mouvement:

CMD

Menu Clear Motion Drive

 

 

Le compensateur de mouvement (CMD) reste identique à la version de la génération précédente. Personnellement, je ne suis pas convaincu par ce procédé qui a tendance à modifier la cadence d’affichage dans les travellings. Je trouve le X7500 suffisamment fluide pour ne pas avoir besoin d’utiliser cet algorithme. Par contre, bizarrement, j’apprécie le mode Bas du CMD sur du contenu en 3D.

 

 

 

 

 Iris :

iris

Menu iris

 

Pas d’évolution sur l’iris auto adaptatif. Il est donc toujours possible de l’utiliser manuellement sur 15 paliers ou bien automatiquement selon 2 modes. Pour ma part, je trouve que l’iris automatique est inutile sur ce X7500 au vu de son contraste séquentiel très élevé.

 

 

 

 

 

 

Mesure « out of box » :

Les outils de mesures que j’utilise ne sont pas suffisamment sensibles pour mesurer le contraste séquentiel du projecteur, la résiduelle du noir est vraiment faible. Les modes THX et Naturel sont les plus proche des normes HDTV en sortie de boite. Par contre le mode THX ne peux pas être modifié (température et gamma non éditable).

Pour plus de détails voir ici :

http://www.homecinema-fr.com/forum/videoprojecteurs-full-hd/jvc-dla-x7500-x9500-e-shift-uhd-test-hcfr-lien-post-1-t30077478.html

Mesure après calibration :

Le projecteur dispose d’outils de calibration plus ou moins efficaces pour le calibrer:

-          Le système de gestion des couleurs (CMS) pour les 3 couleurs primaires et les 3 couleurs secondaires fonctionnent correctement.

-          L’éditeur de gamma reste malheureusement identique à la génération d’avant, c’est-à-dire paramétrable sur 2 zones ce qui ne reste pas assez précis. L’auto calibration peut ajuster le gamma sur 11 zones en théorie, donc pourquoi cette possibilitée n’est pas disponible en manuel..?

Grâce à ces outils, j’ai tenté de me rapprocher le plus possible des valeurs cibles HDTV : gamut REC 709, température couleur D65, gamma 2.25, luminosité à 48 cd/m².

 

 

 

 

Plus de détails ici : http://www.homecinema-fr.com/forum/videoprojecteurs-full-hd/jvc-dla-x7500-x9500-e-shift-uhd-test-hcfr-lien-post-1-t30077478.html

Calibration automatique : Version logiciel : JVC calibration 9 V1.00 Sonde Spyder 5

  • C’est très intéressant de pouvoir calibrer automatiquement le souci étant que si la mise en œuvre est complexe la démarche perd tout son intérêt. Entre les problèmes réseaux, soft et le placement de la sonde, je n’ai pas réussi à calibrer correctement le X7500 en automatique.
  • Attention cette calibration automatique ne tient pas compte de l’environnement (la sonde regarde directement le projecteur et non la réflexion sur l’écran)
  • Hugo doit rencontrer JVC jeudi 16/02/2017  pour discuter de l’auto calibration. OK fait.
  • D’où edit Hugo 16/02/2017 suite réunion JVC : je confirme que l’autocalibration JVC (soft 9) fonctionne parfaitement sur le X7500 avec les sonde recommandées Spyder 5 Pro ou Elite , mais aussi avec la Spyder 5 Express, voir ici : http://www.homecinema-fr.com/forum/post179146224.html#p179146224 ).

 

Mesure contraste ANSI :

mesure ANSI

 

Je pense que le luxmètre utilisé pour cette mesure n’est pas assez précis dans les lumières basses. Je ne garantis pas la fiabilité de cette valeur.

 

 

 

 

 

Test Bluray : Source Zappiti 4K HDR. Lampe bas, iris -11 (14FL), gamut REC709, Eshift ON

2 Zappiti

Extrait du Blu-ray Deadpool

 

 

 

 

 

 

 

 

2 Zappiti

Extrait du Blu-ray X-men Apocalypse

Zappiti

Extrait du Blu-ray L’odyssée de Pi

Zappiti

Extrait du Blu-ray The revenant

Le rendu en Blu-ray est excellent, le contraste natif élevé combiné à la très bonne optique du projecteur participe grandement à ce résultat.

 

Test Blu-ray UltraHD : Source OPPO 203 permettant de basculer sur 2 réglages :

  • HDR on : Lampe haut, iris 0 (34FL), gamut REC2020, Eshift ON (imposé en UHD)
  • HDR off (SDR) : Lampe bas, iris -11 (14FL), gamut REC709, Eshift ON (imposé en UHD)

Les paramètres de l’appareil photo restent inchangés entre HDR et SDR.

Le X7500 commute automatiquement dans le bon mode (HDR) lorsqu’il reçoit un signal HDR

Extraits du Bluray UHD Deadpool:

3 HDR

HDR ON

HDR OFF

HDR OFF

 

 

 

 

 

 

 

 

2 HDR

HDR ON

 

 

 

 

 

 

 

 

HDR OFF

HDR OFF

 

 

 

 

 

 

 

 

HDR ON

HDR ON

 

 

 

 

 

 

 

 

HDR OFF

HDR OFF

 

 

 

 

 

 

 

 

Extraits du Bluray UHD Xmen-Apocalyspe :

HDR ON

HDR ON

HDR OFF

HDR OFF

HDR ON

HDR ON

HDR OFF

HDR OFF

HDR ON

HDR ON

HDR OFF

HDR OFF

Extraits du Bluray UHD L’odyssé de Pi :

HDR ON

HDR ON

HDR OFF

HDR OFF

HDR ON

HDR ON

HDR OFF

HDR OFF

HDR ON

HDR ON

HDR OFF

HDR OFF

Extraits du Bluray UHD The revenant :

HDR ON

HDR ON

HDR OFF

HDR OFF

HDR ON

HDR ON

HDR OFF

HDR OFF

La différence de visu est plus importante que sur les photos (appareil photo bas de gamme, réglages sans doute mal adaptés).

Pour répondre à la question, le HDR est-il une révolution ou un nouveau terme marketing de plus ?

De mon point de vue, la réponse est : oui c’est très clairement une révolution. Cependant, il faudra pour le mettre en œuvre faire quelques concessions comme par exemple la taille d’écran (2.4m-2.6m gain 1 semble être le maximum pour ce X7500) ou bien encore le bruit généré par le mode haut de la lampe et son usure accélérée.

 

Rendu en 3D :

Le projecteur est livré sans paire de lunette (139€) et sans émetteur (99€) (qu’il serait peut-être temps d’intégrer dans la coque…). Ce projecteur, couplé à un Zappiti 4K HDR, est la meilleure expérience 3D que j’ai pu voir. C’est très lumineux, les effets fantômes sont invisible et la colorimétrie derrière les lunettes est très bonne. Le seul point qu’il reste à améliorer est le rafraîchissement des lunettes (96Hz) un peu faible provocant un peu de flickering sur les images lumineuses.

 

Niveau sonore :

Aucune évolution sur le niveau sonore, le mode bas reste discret et le mode haut bruyant.

 

Input lag:

Eshift off, CMD off, faible latence sur “marche”

input lag

Mesuré avec le testeur Leo Bodnar

Si vous jouez en 60 images par seconde, il y aura 2 images de retard à l’affichage, ce qui très acceptable pour jouer dans de bonnes conditions. Pour rappel le seul projecteur mesuré sur HCFR affichant un meilleur score est le Sony vw300 avec 35.5ms

 

Les plus :

  • Bonne luminosité
  • Résiduelle du noir très faible
  • Piqué d’image
  • Facilité de placement
  • Rendu en HDR
  • Rendu 3D excellent
  • Input lag pour les joueurs

Les moins :

  • Pas de matrice 4K/UHD
  • Editeur de gamma pas à la hauteur du projecteur
  • Lunettes 3D et émetteur non fourni

Test-HCFR-Five-Star

 

Merci à JVC pour le prêt du X7500

Merci à Hugo S pour le prêt de la Panasonic DMP-UB900 et de sa Spyder 5

Merci à Ronan d’Elecson pour le prêt de l’OPPO 203

 

 

- le sujet HCFR dédié aux projecteurs JVC X7500 et X9500http://www.homecinema-fr.com/forum/videoprojecteurs-full-hd/jvc-dla-x7500-x9500-e-shift-uhd-test-hcfr-lien-post-1-t30077478.html

 

- le sujet HCFR dédié au projecteur JVC X5500http://www.homecinema-fr.com/forum/videoprojecteurs-full-hd/jvc-dla-x5500-e-shift-uhd-hdr-hlg-t30077477.html

 

 

Précédente Suivante
Tags: , ,