Une intégration… sans concession !

Installations — publié le 2 janvier 2006
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)
Une installation haut de gamme performante, mise en œuvre dans un living mais sans concessions techniques : c’est bel et bien possible, grâce à une intégration poussé … et avec l’aide de la domotique !
Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant

A la sortie d’un village de l’Oise, une superbe et vaste maison, nichée au milieu des bois. Telle est le cadre de notre visite de ce soir. Nous allons y rencontrer M.C., un client de longue date de l’installateur Frédéric Glondu de Cohérence Audio Digitale ( CAD – cf. encadré) . Cela fait en effet 7 ans que M.C a confié à CAD son système audio/ vidéo home-cinéma, et ses nombreuses évolutions…

M.C. a depuis longtemps la passion du cinéma à domicile, et il a choisi d’installer son système, non pas dans une salle dédiée (alors qu’il aurait largement eu la place de le faire, notamment au sous-sol…) mais plutôt dans le living de la maison : il trouve cela en effet plus convivial, plus propice aux soirées en famille ou entre amis, au lieu, dit-il, de « s’enfermer » dans une pièce consacrée à cet usage, bref : M.C trouve cela plus agréable !

Le choix salle dédiée/pièce à vivre est aussi une affaire de goût personnel. C’est un sujet que nous avons maintes fois abordé, et nous avons à chaque fois souligné qu’il était plus difficile, en dehors de la salle dédiée, de mettre en place des solutions techniques « idéales » : traitement acoustique, écran fixe transsonore, agencement, éclairages et décoration du type « salle de cinéma ». Bref, le pari était donc ici de réaliser une installation haut de gamme mais en gardant à la pièce son usage principal (c’est avant tout un salon !), et bien évidemment, de rendre son utilisation au quotidien le plus « presse-bouton » possible : ce tour de force a été rendu possible grâce à une intégration poussée et à la domotique…

 

Un tritubes Sony … déjà dans le salon !

Historiquement, M.C. a commencé dans le home-cinéma par un projecteur tritubes : il s’agissait d’un Sony VPH-D50 HT (version avec doubleur de lignes intégré), qui à l’époque projetait son image sur un écran 4:3, et pour la partie son du pack d’enceintes 750 THX Select de Miller and Kreisel (M&K) alimenté par un gros intégré Pioneer.

L’installation de M.C. :
Intégration dans une partie d’un living d’environ 30 m2 (5 m x 6 m)
Sources :
Terminal satellite TPS
Terminal satellite CanaSatellite
Lecteur de DVD Panasonic DVD-S97
Lecteur/graveur de DVD Philips DVDR-3300H
Processeur/préamplificateur :
Lexicon MC1 7.1 THX Ultra
Amplificateur de puissance :
ARX 800 (8×120 W sous 8 Ohms)
Filtrage / égalisation :
QSC DSP-30 ( x2)
Enceintes :
Principales : CAD T4 (x3)
Surrounds: M&K 750 THX Select (x2)
Caisson de graves : M&K THX Select (x1)
Diffuseur vidéo :
Vidéoprojecteur mono DLP Marantz VP12-S4
Doubleur/scaler :
Vigatec FX2
Ecran :
Oray à enroulement électrique 2m60 de base, format 16/9
Divers :
Automate et web tablet Vity XMonopro / Tactum CE380
Reports infra-rouge Xantech
Câblage vidéo AudioQuest
Coût total de cette installation :
environ 40000 € (matériel et intégration).

Un excellent système, que nous avons déjà rencontré plus d’une fois lors de nos reportages ! Au fil des années, M.C. a beaucoup fait évoluer son installation.

Cliquez pour voir une version plus grande...
la tablette tactile Vity

Le projecteur tritubes a d’abord été remplacé par un Sharp XV-Z9000, l’un des tout premiers mono DLP a être équipé de la puce HD1 au format 1280×720 de Texas Instruments, puis il y a eu un Marantz VP12-S3, et enfin, plus récemment, un Marantz VP12-S4 : c’est toujours un mono DLP mais il est cette fois équipé d’un DMD HD2+ version DarkChip3, qui lui permet de battre des records en matière de rapport de contraste. Le « S4 » est en outre doté de l’excellent traitement vidéo VXP Gennum, qui fait des prouesses, notamment sur les sources HDTV en 1080i. La partie audio a évoluée, d’abord du coté des électroniques : l’intégré Pioneer a été remplacé par un ensemble Lexicon MC1 / amplificateur de puissance ARX 800. Le Lexicon MC1 reste une référence en préampli/processeur home-cinéma en matière de dynamique, précision du décodage et clarté des effets.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant écran relevé

Quant à l’ARX 800, c’est un amplificateur professionnel multicanaux, une marque peu connue du grand public mais largement utilisée en studio professionnel : il est à la fois très compact, puissant et bridgeable. Pour l’instant, seuls 5 canaux de 120 W RMS sous 8 Ohms sont utilisés, ce qui peut permettre une extension future, du coté de la biamplification notamment.

A PROPOS DE …
CAD
La société CAD créée par Frédéric Glondu s’est taillée une forte réputation dans la mise en oeuvre et l’intégration de systèmes home-cinéma haut de gamme, en employant toujours des solutions très « pro ». Ses solutions de référence sont le plus souvent le haut rendement et l’amplification numérique. Frédéric est un pur passionné, et une visite de son fabuleux show-room vous laissera un souvenir impérissable. CAD est également le fabriquant d’une large gamme d’enceintes acoustiques de grande qualité. .
Contact :
CAD – Cohérence Audio Digitale
66 bis Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
94410 Saint Maurice
Tél. 01 41 79 35 10

C’est Frédéric qui fait découvrir à M.C. les enceintes CAD T4, des modèles de sa propre fabrication. Conquis par ces petites enceintes au format bibliothèque, M.C. en a fait installer trois en frontales, et il a conservé, du moins pour l’instant, les deux M&K pour les voies surrounds. Ces deux voies bass-reflex comportent une paire de haut-parleurs de 12 cm, encadrant un tweeter à chambre de compression d’un pouce. Grâce au pavillon à directivité constante, leur directivité est maximale dans le plan horizontal et reprend sur ce plan les recommandations THX. A noter que le tweeter de l’enceinte centrale installée à l’horizontale, a été tourné de 90° par rapport à ceux des enceintes gauche et droite pour une cohérence parfaite des trois enceintes principales.

Le rendement des « T4 » atteint 94 dB/1 W/1 m. Nous découvrons aussi deux processeurs numériques QSC DSP-30. Ces appareils peuvent assurer simultanément des fonctions d’égalisations paramétriques, de filtrages, de générateurs de delays, de compresseurs et de limiteurs ! Leur réglage s’effectue par un micro-ordinateur, et un logiciel très convivial, via la prishttp://www.cadaudio.come RS-232 située en façade. Très compacts (rackables 1U), et dotés d’un remarquable rapport qualité /prix (comme c’est souvent le cas avec les appareils issus de marques professionnelles), ils sont utilisés ici pour l’égalisation des trois enceintes avant. Enfin, le caisson de grave, tout comme les enceintes surround, demeure celui du pack THX Select M&K d’origine. Le subwoofer , notamment (référence V-1250) intègre un haut parleur de 30 cm (12’’) poussé par un amplificateur intégré de 125 W. Il a ici été positionné à l’arrière de la pièce.

« Sous contrôle » avec l’écran tactile …

Cliquez pour voir une version plus grande...
l’enceinte centrale, qui passe juste au dessus du canapé !

Parmi les sources, nous découvrons deux terminaux satellites « propriétaires » permettant de recevoir simultanément la totalité des bouquets CanalSatellite et TPS. M.C. est en effet très friand de programmes TV : il a d’ailleurs fait récemment l’acquisition d’un graveur de DVD de salon à disque dur 80 Go (« DVDscope ») de marque Philips pour ne plus rater aucune émission. Il est placé à l’avant de la salle et derrière l’écran…nous en reparlerons. La partie électronique est simple mais efficace, puisque juste constituée d’un lecteur de DVD et d’un amplificateur intégré.

 

LIEN INTERNET
Le site Web des enceintes Miller and Kreisel :
Retrouvez sur Internet l’intégralité des solutions domotiques proposées par Vity :
Les amplificateurs australiens ARX :

Le signal vidéo issu des terminaux satellite transite par un processeur/doubleur de lignes Vigatec FX2, qui fourni un signal progressif 576p au projecteur Marantz (liaison vidéo composantes) . Le lecteur de DVD est l’excellent Panasonic DVD-S97. Sa fonction upscaling HDMI, réalisée par un processeur DCDi Faroudja, est utilisée directement au niveau du projecteur Marantz : un câble HDMI Audioquest de 15 mètres a été mis en place à cette occasion : il passe…par le sous-sol ! Le projecteur est ainsi « nourri » directement par un signal numérique ajusté à sa résolution native (720p) : c’est techniquement la meilleure solution. Enfin, tout le pilotage de l’installation s’effectue grâce à une tablette tactile couleur Vity Tactum CE 380, qui prend également en charge la montée/descente des volets électriques.

Cliquez pour voir une version plus grande...
une enceinte CAD T4

Dans une future extension, le système domotique pourrait aussi gérer les lumières, le chauffage, l’alarme, un circuit vidéo interne de surveillance …tout est possible ! Cette « web tablet » fonctionne sous Windows CE, elle est reliée en Wi-Fi (802.11b 2.4 GHz) à un automate programmable Vity XMonopro situé à proximité des appareils. Il s’agit d’une centrale de pilotage universelle et polyvalente, qui gère aussi bien des contacts secs logiques, analogiques, 0/10 volts ainsi que des sources infra-rouge, RS232, VCA, X10 et Midi. On peut même la relier en RJ-45 via un réseau LAN à un routeur informatique pour accéder à Internet ! L’intérêt de cette centrale de commande, c’est d’être totalement universelle, et ouverte à tout protocole de communication présent et à venir, et donc d’assurer virtuellement le pilotage de n’importe quel type d’appareil : un véritable investissement. La XMonopro fonctionne sans PC ni serveur Web : les programmes de commande sont en fait embarqués dans les dalles Tactum ! Dans le cas présent, tous les appareils audio-vidéo sont pilotés directement en RS232 ou, à défaut, en infrarouge (répéteurs Xantech) : une solution robuste, très fiable et totalement évolutive !

©Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes

 

NOTRE AVIS :

Une installation efficace, performante…et très conviviale !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Les électroniques

Nous insérons comme d’habitude notre DVD de séquences-test dans le lecteur de DVD Panasonic. Une à une, d’une pression sur l’écran tactile, nous visionnons nos scènes favorites. Nous étions très impatients de découvrir quel pouvait être le rendu d’une telle installation dans cette pièce à vivre à la décoration harmonieuse, mais meublée de façon assez dense…Dès les premières secondes, les quelques doutes que nous avions s’envolent : nous sommes littéralement soufflés l’ampleur et la dynamique de ce système !

Cliquez pour voir une version plus grande...
le caisson de graves M&K

La scène sonore frontale est large, ample et solide, toute la bande son (musique, effets) est perçue avec acuité, ampleur et toujours avec beaucoup de relief ( l’arrivée de Gandalf dans la Comté dans le Seigneur des Anneaux par exemple : superbe !) . Très important : on peut aisément monter le volume sans jamais perdre en précision, sans fatigue, sans que l’ensemble ne donne jamais une sensation de fouillis ou de flou… C’est enveloppant mais çà reste précis, détaillé notamment du coté des voix qui sont toujours parfaitement bien rendues …bref, c’est un régal ce système, avec ce petit coté médium, cette tonalité « physiologique » très agréable ! Le caisson est excellent : il cogne fort sans jamais donner l’impression de saturer, même sur la poursuite de la planète Coruscant dans « Star Wars : Episode II » pourtant très – trop- riche en grave.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Les électroniques

L’image est bien évidemment sans reproche : on pourrait citer la sensation de clarté générale, le parfait modelé des visages, ou la stabilité des arrières-plans, qui sont tout à fait exceptionnels. Malgré ici une colorimétrie un peu froide, le Marantz VP12-S4 est une référence, véritablement l’un des meilleurs mono DLP de sa catégorie …qu’on peut compter sur les doigts d’une seule main ! Soulignons enfin la facilité d’utilisation de cette installation, rendue possible par la tablette tactile, puisqu’une simple pression permet d’abaisser les volets, d’allumer le vidéoprojecteur, de descendre l’écran et d’activer tous les éléments nécessaires au visionnage. L’intégration réussie d’un système haut de gamma dans un salon, sans concession technique au niveau du résultat. Une réussite !