Une salle de cinéma privée en sous-sol …

Installations — publié le 2 septembre 2004
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)
© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (Septembre 2004)

C’est la rentrée ! Rêvons donc un peu avec cette superbe salle de cinéma dédiée, dans laquelle son heureux propriétaire – un amoureux du 7ème art – passe de délicieux moments à visionner une impressionnante collection de DVD …

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant écran baissé
LIENS INTERNET
Vous pourrez consulter ici toute la gamme des racks et solutions d’intégration pour appareillages électroniques « Middle Atlantic » :
Web :

http://www.middleatlantic.com

Retrouvez toute la gamme des enceintes GKF sur leur excellent site Web :
Web :

http://www.g-k-f.fr

Le proche ouest parisien, et notamment les quelques communes situées autour de Versailles, constituent une banlieue privilégiée où le prix au mètre carré atteint des sommets ! Comment faire pour y habiter…sans être milliardaire ? Une solution, c’est de dénicher une maison ancienne, pas trop chère, et de la rénover de fond en comble. Certes la mise de fond est conséquente, mais au final, on s’y retrouve ! C’est en tout cas le choix qu’a fait notre hôte de ce soir, que nous appellerons M. C. Il a en effet eu l’opportunité d’acheter cette maison il y a une quinzaine d’années, quand les prix étaient encore raisonnables. Et ce n’est que l’année dernière qu’il y a entrepris des travaux très importants, pour pouvoir enfin y habiter : sols, murs, plafonds, escaliers, mais aussi chauffage, électricité….et ouvertures dans un mur porteur sont les quelques exemples des rénovations entreprises dans ce pavillon, située dans une rue calme d’un secteur résidentiel, et qui durent depuis plus d’un an. Bien qu’encore partiellement en chantier, cette maison est aujourd’hui en voie d’achèvement. Pour ce qui nous préoccupe, c’est la transformation du garage situé en sous-sol, que nous allons maintenant détailler : en effet, M. C. a décidé de le « sacrifier » pour y aménager une petite salle de cinéma…

Adieu garage…bonjour salle de home-cinéma !

A PROPOS DE L’INSTALLATEUR …
HOME CINEMA SERVICES
Home Cinéma Services » a désormais de nombreuses réalisations home-cinéma à son actif, où le décor, l’intégration poussée et la facilité d’utilisation sont les objectifs principaux. Diplômé THX niveau 2, son responsable Cyrille Vergely a pour domaines de prédilections le multi-room, la gestion des lumières, la domotique… Il peut également suivre de bout en bout votre chantier jusqu’à son achèvement, et même prendre en charge à l’année toute la maintenance de votre système !
Home Cinéma Services
Contact :
Tél : 01 69 72 21 63
Fax : 01 69 72 21 64
Web :

Web Home Cinéma Services
Mail Home Cinéma Services

Cliquez pour voir une version plus grande...
Télécommande Pronto couleur

M.C. est cadre dans l’aéronautique. Il est très pris par son travail, et il n’a que peu de temps à consacrer au « bricolage » : il a donc décidé de tout faire faire, à part quelques menus travaux de finition. Vu l’ampleur de la tâche, c’était sans doute préférable! En effet, ce garage, d’environ 30 m2 à l’origine, était assez bas de plafond (moins de 2 mètres) : il a donc fallu creuser pour gagner au final quelque cinquante centimètres, et, au passage, refaire toutes les fondations ! A cet endroit, il existait une énorme cuve à fuel de près de 6000 litres ! Elle a été découpée à la disqueuse, puis sortie morceaux par morceaux …Enfin, la pièce a été isolée, et les travaux d’aménagement et de décoration ont alors pu commencer.

Cliquez pour voir une version plus grande...

C’est en surfant sur Internet que M.C. a découvert la société de Cyrille Vergely : Home Cinéma Services (HCS). En effet, le site Web de HCS est doté d’une vaste galerie de photos, dans laquelle on peut voir concrètement ses nombreuses réalisations en matière de salle dédiées home-cinéma, systèmes multiroom, domotique, intégrations, etc…(voir encadré). Nous avons du reste, à plusieurs reprises, présenté dans ces pages les très belles installations home-cinéma réalisées par Home Cinéma Services. Cyrille, et son collaborateur Bruno Napoli, sont intervenus ici comme ils ont l’habitude : ils ont d’abord longuement discuté et conseillé leur client sur ce qu’allait être son système home-cinéma : matériel, intégration, pilotage…Puis ils ont suivi, tout au long du chantier, les différents artisans et corps de métiers qui se sont succédés sur place. L’interlocuteur privilégié de Cyrille et de Bruno, c’est principalement l’électricien, à qui ils donnent des directives très précises sur l’emplacement des câbles, leur nature, la longueur de « mou » à garder… mais le maçon et le menuisier sont aussi des partenaires essentiels, qu’il faut bien « diriger » . En effet ici, un mur en carreau de plâtre a été construit ici pour intégrer les enceintes avant et le caisson de graves, ainsi que des caissons en bois, pour pouvoir les loger. Le vaste canapé rouge, situé sur une estrade à l’arrière de la salle, a été rentré juste avant le murage : il ne sortira donc plus jamais de cette pièce… du moins en un seul morceau !

Intégration totale des enceintes et du matériel …

L’installation de M. C.
Pièce dédiée en sous-sol d’environ 30 m2 (7 m x 4 m)
Sources :
Lecteur de DVD Onkyo DVPS-800 THX Ultra
Lecteur de laserdiscs Pioneer CL-D515
Médiasat CanalSatellite
Magnétoscope S-VHS Philips
Amplificateurs intégré:
Onkyo TX-DS 989 THX Ultra
Enceintes :
Principales et centrale :GKF SVP-1000 ( x3)
Surrounds latérales et back : Sonance RS1 (x4)
Caisson de graves : Jamo 3015 (x1)
Diffuseur vidéo :
Vidéoprojecteur SIM2 HT 300 XTRA
Ecran :
Oray microperforé « transverse » sur cadre alu 2.80 m de base au format 16:9.
Divers :
Baie Middle Atlantic
Télécommande Pronto couleur
Système de lumières Lutron Graphic Eye 4 zones
Coût total de cette installation hors travaux :
environ 30000 € (coût des travaux : environ 30000 €)

Ces enceintes avant sont des GKF SVIP 1000, des deux voies / 3 haut-parleurs chacune équipées de deux boomers de 21 cm et d’un tweeter à chambre de compression 1’’ associé à un pavillon 90×40 mm à directivité constante. Le rendement de cette enceinte est très élevé, puisqu’il atteint les 100 dB/1W/1m ! Rappelons que GKF est à l’origine un fabriquant d’enceintes professionnelles, destinées aux salles de cinéma. Ce n’est que très récemment que GKF a décidé de commercialiser des enceintes plus compactes pour les applications domestiques, mais en y appliquant le même cahier des charges que pour ses enceintes « pro ». On retrouve donc, lorsqu’on écoute ces SVIP, le même impact, la même dynamique, la même clarté dans les dialogues,

Cliquez pour voir une version plus grande...
?????????

bref le même vrai « son cinéma » ! Le caisson de graves, quant à lui, est un Jamo 3015 THX, un modèle équipé d’un haut-parleur asservi de 38 cm, motivé par un amplificateur de 400 W. Une valeur sure que ce caisson ! Les trois enceintes avant et le caisson de graves, intégrées dans le mur avant comme dans un vrai cinéma, se retrouvent par conséquent placées derrière un écran transsonore microperforé fixe Oray de 2m80 de base sur cadre alu de dernière génération. Vous savez tout le bien que nous pensons de cette solution, qui allie esthétisme (les enceintes sont invisibles) et performances ( cohérence tonale), et procure des sensations comparables à celles d’une vraie salle. Le mur avant est recouvert de moquette murale noire, comme tout le reste de la pièce, elle aussi recouverte de moquette, noire également pour le sol et le mur arrière, et rouge pour les murs latéraux : c’est superbe !

Continuons notre description avec les quatre enceintes surrounds : il s’agit de Sonance RS1, des modèles encastrables pour plafond (in-ceiling), composées d’un médium de 16 cm et d’une paire de tweeters de 55 mm garantissant un champ sonore large et diffus. L’usage home-cinéma quasi exclusif de cette pièce, ainsi que le souci de réaliser une intégration poussée la plus esthétique possible, a permis de faire quelques compromis sur la sacro-sainte règle d’homogénéité …A noter qu’ici le plafond n’est pas peint : on a d’abord réalisé un faux plafond « classique » en plaques de plâtre, puis on a posé un velum tendu noir mat, ce qui permet d’obtenir une finition vraiment parfaite. Outre les enceintes surrounds, des spots d’éclairage orientables basse tension, et tous les différents câbles, ont pu être intégrés dans ce faux plafond.
Cliquez pour voir une version plus grande...
Le rack des électroniques
avec de haut en bas
le lecteur de laserdiscs
le magnétoscope
lerécepteur CanaSatellite
lelecteur de DVD
l’ampli intégré Onkyo

Autre point fort de cette installation : le rack, de marque Middle Atlantic, dans lequel sont regroupées toutes les électroniques. Placé sur le coté gauche de la salle, hors du champ de vision, ce rack est en fait à l’extérieur de la pièce, et seules les façades des appareils, qui affleurent dans la salle, sont visibles. Ces derniers sont d’ailleurs littéralement « sertis » par des cadres en aluminium brossé noirs, réalisés sur mesure pour chacun des éléments…une belle finition ! Esthétique, offrant une facilité d’accès pour le câblage, un gain de place et un refroidissement optimum des éléments, ce positionnement en rack « externe » n’a que des avantages : vraiment une solution à privilégier si vous envisagez de réaliser une salle dédiée, et que vous en avez la possibilité ! Outre un lecteur de laserdiscs Pioneer, encore utilisé par notre hôte qui possède une large collection de ce qui fût l’ancêtre du DVD, nous découvrons un magnétoscope SVHS Philips, un récepteur CanalSatellite, un lecteur de DVD Onkyo DVP-S800 universel -, un modèle haut de gamme agréé THX Ultra et qui lit également les SACD et les DVD-Audio – et un intégré Onkyo THX Ultra 7.1 Surround EX TX-DS 989, qu’on ne présente plus. Toutes les sources sont donc représentées, même si, au quotidien, c’est très largement le DVD qui est utilisé par M.C.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail du projecteur SIM2 HT300

Le projecteur, enfin, est un SIM2 HT300 XTRA. Toute dernière évolution de l’HT300, ce projecteur très haut de gamme à technologie DLP intègre une puce DMD HD2+ de résolution 1280×720 pixels, ainsi qu’un traitement vidéo interne signé Faroudja (2:2 / 3:2 pull-down et DCDi). Particulièrement compact, et doté d’un superbe design, il est ici positionné au plafond, juste au dessus du canapé, et relié en vidéo par composantes au lecteur de DVD Onkyo. Toute cette installation est enfin pilotée par une télécommande Pronto Couleur, qui commande également le système de lumières Lutron Graphic Eye 4 zones, qui gère les différents scénarios d’éclairages.

Simplicité et efficacité pour les électroniques !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Toutes ces sources actuelles transitent pour l’instant en s-vidéo via l’ampli-tuner Onkyo vers un vidéoprojecteur Infocus X1, bien caché au milieu des livres de la bibliothèque, au dessus du canapé où s’assoient les spectateurs de l’autre coté de la pièce : vous connaissez tous maintenant ce petit projecteur mono DLP de résolution 800×600 au rapport qualité/prix tout à fait exceptionnel. Chaque appareil est équipé de flasheurs ou relais infra rouge Xantech, qui permettent de réaliser un pilotage très fiable même portes fermées de tout le système à l’aide d’une télécommande universelle Philips Pronto spécialement programmée par Home Cinéma Services. Cette télécommande gère également un système de gestion de lumière Lutron Graphic Eye 4 zones, physiquement placé dans une petite pièce annexe à coté du circuit de distribution de télévision. Des « macros » facilitent encore l’utilisation du système avec la télécommande Pronto. Des exemples ? Ambiance « cinéma » : toutes les lumières s’éteignent doucement pendant que l’écran descend. Le projecteur se met aussi en route, et l’ampli s’allume sur l’entrée DVD. Ambiance « cocktail » : les lumières se rallument, l’écran remonte… et l’ampli passe dans un mode approprié à des écoutes musicales. Une pression sur la touche « Pause » du lecteur de DVD pendant un film: les deux spots (et uniquement ces deux là !), se rallument lentement au dessus des spectateurs …et ils s’éteignent dès que l’on appuie de nouveau sur la touche Lecture ! Bref, les systèmes d’éclairages Lutron : c’est vraiment magique !
Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue arrière du rack
la qualité du cablâge !

Enfin les enceintes sont des Jamo A330, un pack cohérent et homogène comprenant 4 enceintes satellites identiques – des deux voies intégrant un médium de 10 cm et un tweeter de 25 mm – une enceinte centrale équipé d’un médium de 80mm et du même tweeter de 25 mm, et enfin un caisson de graves actif de 100 W, intégrant un haut-parleur de 25 cm. Les enceintes frontales sont simplement posées au milieu des livres dans la bibliothèque, la centrale vient sous l’écran, et les deux enceintes surrounds ont été placées dans les angles à l’arrière de la pièce, près du plafond. Le caisson de grave est lui aussi encastré dans le meuble, sur la gauche des électroniques. L’ensemble est donc remarquablement bien fini, « masqué » au maximum, et au final particulièrement discret : une volonté du propriétaire !

© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes

Nos impressions :
Confortable, et performante !

« les solutions « pro » (haut rendement et enceintes à pavillon) sont décidemment imbattables pour l’obtention des « vraies » sensations cinéma » 

Les couleurs rouge et noir des moquettes et des sièges, les spots basse tension, les galons lumineux placés sous l’écran (un podium incurvé est d’ailleurs en cours de fabrication) et sous l’estrade, le coté très intime et très feutré de cette installation la rende vraiment propice à l’évasion vers les plaisirs du 7ème art. L’ambiance, les éclairages, l’agencement et la décoration sont vraiment des éléments essentiels pour que la qualité du spectacle soit totale: n’oublions pas qu’au delà du enceintes, du projecteur, des câbles, bref de toute la partie technique d’une installation home-cinéma, ces systèmes sont avant tout conçu…pour regarder des films ! Il est donc essentiel de se « sentir » bien, d’être à l’aise et confortablement assis… et c’est réellement le cas ici ! Nous insérons dans le lecteur Onkyo notre DVD de séquences-test habituel et, télécommande Pronto en main, nous appuyons sur la touche « Lecture ». Le système Lutron fait automatiquement baisser les lumières (on ne s’en lasse pas !) , seuls les gallons lumineux restent allumés pour repérer les marches…et le film peut commencer ! Lumineuse sur « Vertical Limit », profonde sur le Pacte des Loups, flamboyante sur « La Planète au Trésor » ( quoique un peu « froide ») et bourrée de détails dans les noirs pendant la scène de la course-poursuite sur la planète Coruscant dans « Star Wars- l’Attaque des Clones », l’image délivrée par le SIM2 HT300 XTRA nous a confirmée toutes les qualités de la technologie mono DLP, ici à son apogée gràce à la puce HD2+ . Point important pour M.C. : ce projecteur est compact et très silencieux, c’est essentiel lorsqu’on visionne, comme ici, les films assis juste sous le projecteur ! Le son « colle » idéalement à l’image, grâce à l’utilisation de la toile transsonore, la perforation « transverse » permettant d’éliminer presque totalement les moirages. Une scène sonore frontale précise, des effets latéraux bien ressentis, des dialogues « enfin » clairs et intelligibles même à faible niveau, même si on aurait aimé encore plus de dynamique : les solutions « pro » (haut rendement et enceintes à pavillon) sont décidemment imbattables pour l’obtention de « vraies » sensations cinéma. Enfin le caisson Jamo nous a, quant à lui, gratifié de graves puissants sans saturation. Voilà une excellente installation, qui a d’ailleurs fait l’objet d’un reportage réalisé pendant les travaux par la chaîne TV Paris-Première, et dont nous vous présentons quelques images. Elle vous permettront nous l’espérons de mieux vous rendre compte de la nature et de l’ampleur des travaux : en tout cas de nombreux exemples à suivre !