Compte-rendu d’utilisateur HCFR du Sony VPL-VW870ES, projecteur laser 4K

Compte-rendu d’utilisateur HCFR du Sony VPL-VW870ES, projecteur laser 4K

Conclusion

Le vidéoprojecteur parfait n’existe pas ! En tous cas je n’en ai jamais vu, il y a toujours un défaut, une limitation, un artefact lié à la technologie …

Le VPL-VW870ES que nous avons eu en test n’échappe pas à la règle et affiche quelques petits défauts qui se corrigent et qui ne se voient pas durant un film (heureusement). En effet les mesures de gamma et de température de couleur démontrent une dérive qui pénalise les DeltaE. Mais à chaque mal son remède, il est ainsi possible de réduire, voir d’annuler ces défauts en travaillant le fond du problème à partir de bons outils.

Alors au moment où j’écris cette conclusion, je n’ai pas approfondi toutes les corrections possibles car le rendu visuel est déjà très satisfaisant et bon dans l’absolu. Il faut aussi reconnaître que la dérive n’est pas d’une amplitude rédhibitoire ni significative d’un défaut majeur. Cela serait une malchance presque improbable car la base du VPL-VW870ES est connue et éprouvée. Son plus proche cousin, le VPL-VW760ES, avait fait ses preuves et nous avait plus que convaincu.

Ainsi malgré un gamma et une température de couleur perfectible, les espaces de couleur sont quant à eux excellents et s’optimisent très facilement. C’est d’ailleurs un point commun aux vidéoprojecteurs Sony principalement sur l’espace BT.709 qui est le plus important et le plus répandu au sein des standards vidéos domestiques.

Dans l’ensemble les presets sont bien pensés et permettent une utilisation en sortie de carton sans calibrage particulier. Le résultat ne sera pas tout à fait à la norme, mais il sera déjà très satisfaisant. Cinema 1 pourra servir au HDR car il affiche plus de puissance lumineuse, Cinema 2 pour le SDR et Reference pour coller plus à la norme.

Les post processings sont toujours aussi performants, principalement ceux dédiés aux améliorations du contraste qui permettent une optimisation très importante du rendu des films en HDR. L’analyse trame par trame indépendamment des métadonnées est certes encore arbitraire car liée à un algorithme et les ajustements de l’utilisateur, mais le rendu visuel parle de lui-même et permet d’atteindre des résultats plus qu’excellents.

On pourra alors viser une taille d’image de 3m en HDR si la mise en oeuvre est bien faite. Peut-être même davantage suivant le contexte d’utilisation et des optimisations annexes adoptées. Le SDR ne sera pas limité, on pourra espérer projeter dans les 4m de base sans problème. Le laser aidant, la baisse de puissance lumineuse sera progressive et faible dans le temps. Ainsi les tailles d’image optimales pourront être soutenues suffisamment longtemps. Il est fort à parier que le Sony VPL-VW870ES ait plusieurs successeurs avant de perdre la puissance lumineuse requise. Il aura probablement pris sa retraite bien avant d’épuiser son laser.

La grande force de ce nouveau venu dans la famille des vidéoprojecteurs 4k Sony est bien entendu son optique VPLL-Z7013 dont la qualité fait aussi merveille sur d’autres références de la marque. L’uniformité, le piqué, la précision sont exemplaires et d’une certaine manière, il était presque obligatoire de passer à cette optique sur une mouture laser. Conjugué au Reality Creation et l’ajout du Digital Focus Optimiser, l’image prend une autre dimension dans la netteté et le rendu en très haute définition. Finalement, une excellente optique ne fait pas que s’abroger des compensations numériques, elle permet de les exploiter davantage et au mieux.

Sur ce point le VPL-VW870ES dévoile un tout autre potentiel lui conférant une polyvalence de qualité d’image presque universelle. Il est possible de préserver la définition originelle sans artifice tout en gardant une très bonne acutance avec un rendu réellement cinéma, ou de moduler les filtres et obtenir un effet télévision OLED géante. Les joueurs seront également ravis, surtout s’ils ont une machine de jeu 4k sur lesquelles l’Input Lag Reducer est encore plus efficace avec un score d’environ 31 ms seulement.

Tout ce qui fait que le Sony VPL-VW870ES est une très belle machine, certes chère, mais dont la conception vise les systèmes très haut de gamme et les utilisateurs les plus exigeants. Alors le Sony VPL-VW760ES reste évidemment une alternative valable, même si ce châssis méritait justement une optique full verre et optimisé comme c’est le cas sur le VPL-VW870ES.

Bien sûr l’alternative finale et sans concession, reste le Sony VPL-VW5000ES qui représente à ce jour le nec plus ultra de la vidéoprojecteur HomeCinéma 4k laser, mais l’excellence a un prix et en l’occurrence on pourrait s’offrir presque 3 VPL-VW870ES !

Reste la concurrence et le seul autre candidat regroupant plus ou moins le même ADN serait le JVC DLA-Z1 de conception finalement très différente et qui est déjà plus cher que le Sony VPL-VW870ES.

Mon avis est que Sony marque un grand coup avec ce vidéoprojecteur. Déjà l’année dernière le VPL-VW760ES était déjà une franche réussite, mais le VPL-VW870ES passe une cap qualitatif de plus et démontre que l’optique est certainement la pièce maîtresse de tout bon vidéoprojecteur. En effet une optique hybride (760ES) est déjà très bonne, mais l’optique ARC-F du Sony VPL-VW870ES positionne un autre niveau de performance, un niveau atteint avec maîtrise, et avec à la clé des images de toute beauté.

 

Jeff_jacko
HCFR – Avril 2019

 

 

– Lien vers le sujet HCFR dédié au projecteur Sony VPL-VW870ES : https://www.homecinema-fr.com/forum/projecteurs-uhd-4k/sony-vpl-vw870es-4k-laser-test-hcfr-en-cours-post-1-t30089693.html

 

 

Partager :