Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Toutes les solutions de traitement du signal : différentes méthodes, matériel et logiciel, mise en œuvre...

Améliorer l'acoustique (aussi) avec un égaliseur (equalizer)

Message » 05 Mar 2008 23:12

Pour avoir possédé un Marantz SA-11 avec ses 3 filtres CD (+ 3 SACD) au caractéristiques différentes (en particulier dans l'atténuation de l'aigu), le jeu ne durait qu'un temps : on se fixe définitivement sur le filtre qui nous correspond le mieux (humains et matériel associé), et on s'occupe ensuite de musique :wink:
fgero
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3851
Inscription Forum: 23 Oct 2004 23:44
Localisation: 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Mar 2008 23:12

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Mar 2008 21:14

PCHEVALIER a écrit:
Sais-tu ou se place l'égaliseur SMS1 proposé par Vélodyne (pour plus de 700 euros, soit plus que le prix de mon Monolith BK electronic).
Perso, j'ai placé le DEQ 2496 (300 euros) entre le lecteur de CD et l'ampli uniquement pour la hi-fi. Le lecteur de DVD est relié à l'ampli par hdmi et ensuite pas d'égalisation. Je m'en moque un peu car (pour moi, et ptet que je dis une bêtise) avec le Thx l'acoustique s'accommode d'à peu près (en tout cas je verrai plus tard).


Je prend le fil du sujet seulement maintenant, mais je me pose une question. Pourquoi vouloir insérer absolument un simple égaliseur même s'il fonctionne en numérique alors que tu possèdes un processeur avec déjà un algorithme évolué dans ton Onkyo? L'audyssey corrige également dans les basses fréquences jusque 20Hz et ce en temps et en fréquence (du FIR comme un tact, mais avec forcément moins de filtres), ce que ne fait pas Behringer. Donc pas besoin SMS1 en sortie, déjà double emploi pour les basses, et pas besoin de Behringer, car c'est dommage de ne pas harmoniser toutes les voies, alors que là tu ne marches qu'en stéréo pour la correction. non?

La configuration dans mon profil


La meilleure chaîne hifi, c'est .... pas de chaîne hifi. Le meilleur enregistrement, c'est ... pas d'enregistrement.
MC INTOSH mx151/PARASOUND a52/MAGNEPAN mg1.7/BLUESOUND Node 2i/NORDOST qb8/
"Hearing is bealiving"
PMIX
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1310
Inscription Forum: 25 Mar 2002 2:00
Localisation: 44
  • offline

Message » 06 Mar 2008 21:28

maikol a écrit:

Mais pour ça, on ne peut pas se contenter de laisser le tact bosser seul...

En fait je me suis rendu compte (je ne dois pas être le seul...) que le RCS 2.2 se plantait sur un certain nombre de choses!

D'abord il est incapable de déterminer correctement les délais à appliquer aux satellites par rapport aux subs ainsi qu'entre les subs (j'ai l'impression qu'il cherche des fréquences aigües dans la réponse du sub qui bien sûr ne les a pas jouées...).

Il faut donc soit mesurer très précisément les distances et convertir en ms
(t= distance en mètre / vitesse du son dans l'air), soit utiliser Tacs (freeware développé pour Dirac à l'époque pour piloter et reprogrammer les amplis 2150) pour visualiser les réponses impulsionelles superposées.

Ensuite, il a un mal fou à déterminer le niveau des subs après correction, correction qui de toute manière est très peu efficace dans le très grave.

Le moyen le meilleur que j'ai trouvé c'est de le laisser faire ses calculs normalement, puis d'utiliser un analyseur fft (celui de Wavelab) et d'envoyer un sweep de 20Hz à 1000Hz pour observer ce qui se passe dans le grave (disons sous 200Hz)...

A partir de là j'utilise l'EQ paramétrique intégré pour couper franchement les dernières résonances dans l'infragrave, canal par canal, le reste n'étant généralement pas trop mal géré par la machine, et je fais le niveau du sub grossièrement à vue.

Puis, une fois obtenue une courbe suffisamment lisse dans le bas, j'affine le réglage du sub avec des disques.


Je ne sais pas si c'est très clair, peut être devrais je tenter de faire un petit tutorial.
Si quelqu'un est intéressé, qu'il me le dise... j'ai trop souvent entendu des gens dire que ce RCS ne marchait pas et patati et patata, et je trouve ça dommage, car une fois la méthode trouvée, le résultat est énorme!

Ceci dit, c'est vrai qu'ils auraient pu mieux concevoir leur machine...et finir le soft Pc tant qu'ils y étaient!!! :roll:


Possédant encore un RCS 2.2 (j'en ai eu trois avant de changer pour "le tout en un" Optimizer de Trinnov), je suis étonné. Je n'ai jamais eu ce genre de soucis pour les basses fréquences, surtout que le 2.2 veut bien dire ce que ça veut dire, il sépare la mesure des satellites et des caissons s'ils sont présent, et le signal de mesure n'est pas le même. Pour les délais, il faut et c'est dit et répété souvent sur le forum faire confiance à la mesure, parce que les caissons amplifiés et filtrés laisse un retard bien plus important par rapport au satellite. Il ne correspondra donc surtout pas à la mesure de délai calculé avec la distance.
Seul pour moi l'importance était de bien positionner le microphone, et un décalage de quelques centimêtres pouvait changer énormément de choses, décalage de l'image stéréo, et grave trop ou pas présent en fonction des problèmes d'ondes stationnaires dans la pièce (surtout dans mon cas avec 13m² et presque carré). Pour le grave, il faut donc soigner le positionnement du ou des caissons pour avoir le moins de correction à faire.

Cordialement

Pascal

La configuration dans mon profil


La meilleure chaîne hifi, c'est .... pas de chaîne hifi. Le meilleur enregistrement, c'est ... pas d'enregistrement.
MC INTOSH mx151/PARASOUND a52/MAGNEPAN mg1.7/BLUESOUND Node 2i/NORDOST qb8/
"Hearing is bealiving"
PMIX
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1310
Inscription Forum: 25 Mar 2002 2:00
Localisation: 44
  • offline

Vertus de l'égalisation

Message » 06 Mar 2008 22:18

A qui faut-il s'en remettre? Certains retiennent Behringer et son incroyable rapport qualité/prix et d'autres ne jurent que par le matériel haut de gamme. Je lis et relis les mémoires de la hi-fi et je constate que dès les origines, on adoptait des solutions simples, éprouvées. Certains me diront que la solution est de fréquenter les auditoriums. Je l'ai fait. Mais allez parler d'égalisation et vous serez taxés d'hérésie. Je dois donc trouver un subtil équilibre entre mon expérience, celle des participants à ce forums (salutations...) et celle des auditoriums, dont les velléités commerciales peuvent l'emporter sur l'intégrité, et cette pseudo intégrité peut se mesurer en x milliers d'euros. J'avoue ce soir être paumé. A qui puis-je m'en remettre? Sergi.
sergi
 
Messages: 32
Inscription Forum: 21 Fév 2008 14:21
Localisation: caves
  • offline

Message » 06 Mar 2008 22:55

Dany06 a écrit:
Il faut expliquer que le TACT ne rajoute rien à la courbe mais enlève en égalisant, ce qui provoque une perte en puissance acoustique plus ou moins importante en fonction de l’importance de la correction.
Je m’explique car ce n’est peut être pas très clair. Si vous avez une bosse à une certaine fréquence l’appareil va la gommer, pas de pb. Si par contre vous avez un trou de plusieurs db à cette fréquence , l’appareil ne va pas combler ce trou mais va diminuer toutes les autres fréquences pour les égaliser avec le niveau de la fréquence à combler. Ceci occasionne donc une perte de SPL relativement importante et ce « détail » n’est indiqué nulle part et je le tiens de l’importateur Tact Dan Billity de dbsystem.



Je ne suis pas d'accord. pour l'avoir utiliser maintes et maintes fois, et éplucher sa façon de procéder, l'algorithme des RCS est d'abord de corriger les délais et niveaux et ensuites à l'aide du PC, faire une correction en fréquence et temporelle par des filtres FIR par l'inverse de la réponse mesurée et ce jusqu'à 20ms dans le temps. Si l'on ne veut pas booster certaine fréquence à cause d'un trou trop important dans la réponse, il faut l'en empêcher en modulant la courbe cible sur le PC. Ce que je ne faisait pas chez moi, puisque je considérais que ma salle était petite et que je n'abusait pas de la puissance de mes amplis en boostant.
Seulement, si après vérification, et malgré les corrections du tact, vous observez toujours un trou au même endroit, c'est simplement le fait que la position du micro de mesure est situé dans un creux d'une onde stationnaire, donc impossible à combler avec l'aide d'un égaliseur.
C'est le problème de tout ces systèmes automatiques. Aucun ne vérifie le travail qu'il a effectué, et tous ne font que des prédictions dans les résultats (sauf un, le MCACC du tout premier VSA-AX10, mais qui ne travaillait que sur 9 bandes de fréquences, mais égalisait progressivement le signal, simpliste, mais efficace à l'époque)

Pascal

La configuration dans mon profil


La meilleure chaîne hifi, c'est .... pas de chaîne hifi. Le meilleur enregistrement, c'est ... pas d'enregistrement.
MC INTOSH mx151/PARASOUND a52/MAGNEPAN mg1.7/BLUESOUND Node 2i/NORDOST qb8/
"Hearing is bealiving"
PMIX
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1310
Inscription Forum: 25 Mar 2002 2:00
Localisation: 44
  • offline

Message » 06 Mar 2008 22:59

Dany06 a écrit:

Pour être franc je dois tout de même avouer que l’aigu est le point faible car l’introduction du tact au sein du système même en position bypass, m’a apporté une baisse de qualité de l’aigu qui tout en étant plus transparent paraît moins naturel, mais j’y travaille.



C'est un peu contradictoire, non? Plus transparent ou moins naturel?

La configuration dans mon profil


La meilleure chaîne hifi, c'est .... pas de chaîne hifi. Le meilleur enregistrement, c'est ... pas d'enregistrement.
MC INTOSH mx151/PARASOUND a52/MAGNEPAN mg1.7/BLUESOUND Node 2i/NORDOST qb8/
"Hearing is bealiving"
PMIX
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1310
Inscription Forum: 25 Mar 2002 2:00
Localisation: 44
  • offline

Message » 06 Mar 2008 23:00

sergi a écrit:A qui faut-il s'en remettre? Certains retiennent Behringer et son incroyable rapport qualité/prix et d'autres ne jurent que par le matériel haut de gamme. Je lis et relis les mémoires de la hi-fi et je constate que dès les origines, on adoptait des solutions simples, éprouvées. Certains me diront que la solution est de fréquenter les auditoriums. Je l'ai fait. Mais allez parler d'égalisation et vous serez taxés d'hérésie. Je dois donc trouver un subtil équilibre entre mon expérience, celle des participants à ce forums (salutations...) et celle des auditoriums, dont les velléités commerciales peuvent l'emporter sur l'intégrité, et cette pseudo intégrité peut se mesurer en x milliers d'euros. J'avoue ce soir être paumé. A qui puis-je m'en remettre? Sergi.

Hello Sergi,
Mettons de suite de côté les vendeurs des auditorium. Leurs arguments sont rodés clients après clients et n'ont rien à voir avec le son. Le plus simple c'est de les utiliser pour son écoute.. arriver avec ses CD pour écouter un matériel précis. Lors d'une écoute je me suis aperçu d'un déséquilibre G/D. J'étais venu écouter un caisson et les HP n'étaient pas le sujet mais comme c'étaient des Altéa et que je connais, je les ai chez moi...mécontent d'entendre le mauvais son de mes chères enceintes je me suis approché.. un médium était grillé. Le vendeur n'avait rien entendu.... parce qu'il n'écoute pas il s'occupe des volumes de amplis pour que le son soit meilleur ici ou là...
J'utilise un Berhinger DEQ 2496 depuis 1 mois. Avec des amis audiophiles ... nous n'avons pas pu distinguer de dégradation si le 2496 était mis en direct pass through.
Par contre tous les réglages d'égalisation sont hyper sensibles et l'apport est significatif..
Je ne connais pas les autres solutions (Tact par ex.) mais le pas franchi avec 300 euros est gigantesque.
L'écoute chez soi avec un égaliseur est une opportunité d'apprendre à son rythme. On peut traiter les gros problèmes acoustiques rapidement à la louche, puis affiner et prendre le temps d'écouter toutes sortes de musiques pour faire le tour des enregistrements, des sonorités des pianos, des basses, des aigus, des harmoniques, du bruit de fond, de la "transparence" (je préfère parler de détails). C'est tout un monde que j'ai découvert (c'est pourquoi j'ai créé ce fil).
Nous sommes infirmes en matière de mémoire auditive, d'attention, de finesse.. on doit apprendre et un égaliseur est un instrument pédagogique qui ne cherche à rien vendre, ne monte pas le son de l'ampli sur lequel la marge est plus élevée....
Retarder l'achat d'un égaliseur c'est retarder le moment d'écouter et de comparer. C'est se priver d'apprendre.
PCHEVALIER
 
Messages: 318
Inscription Forum: 26 Déc 2006 19:57
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 06 Mar 2008 23:12

Michel K a écrit:Pour ma part, je préfère utiliser le Behringer 8024 avec un DAC externe ; la sortie analogique du Behringer étant à mon gout trop sèche.
Utilisé entièrement en numérique, sans corrections, le Behringer 8024 a un rendu très proche de celui du Tact 2.0. Plus les corrections sont fortes, plus le rendu du Tact l'emporte sur celui du Behringer ; surtout sur le rendu des timbres.

Du temps où j'avais les 2 correcteurs, je n'ai pas pris le temps d'analyser les corrections du Behringer à partir du Tact, en branchant le Behringer sur la sortie numérique du Tact.
Mais à l'écoute, j'ai l'impression que les fortes corrections du Behringer bavent ailleurs que les fréquences corrigées : lorsque je corrige les basses, j'ai la sensation que le médium est modifié (impressions disparues avec le Tact).

Michel :wink:

PS : utilisé en numérique, le Behringer 8024 reste d'un rapport qualité/prix exceptionnel.


Entre Behringer et tact, il y a un monde.. ce n'est pas le même prix. Si lors d'une correction forte, le behringer bave plus qu'un tact, ça me parait normal, non? De plus le RCS corrige en temporelle, mesure sur une impulsion, donc justement son role est d'essayer d'éviter aussi tout trainage. La puissance de calcul, est sans commune mesure également.

Pascal :wink:

La configuration dans mon profil


La meilleure chaîne hifi, c'est .... pas de chaîne hifi. Le meilleur enregistrement, c'est ... pas d'enregistrement.
MC INTOSH mx151/PARASOUND a52/MAGNEPAN mg1.7/BLUESOUND Node 2i/NORDOST qb8/
"Hearing is bealiving"
PMIX
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1310
Inscription Forum: 25 Mar 2002 2:00
Localisation: 44
  • offline

Message » 06 Mar 2008 23:15

PMIX a écrit:Je prend le fil du sujet seulement maintenant, mais je me pose une question. Pourquoi vouloir insérer absolument un simple égaliseur même s'il fonctionne en numérique alors que tu possèdes un processeur avec déjà un algorithme évolué dans ton Onkyo? L'audyssey corrige également dans les basses fréquences jusque 20Hz et ce en temps et en fréquence (du FIR comme un tact, mais avec forcément moins de filtres), ce que ne fait pas Behringer. Donc pas besoin SMS1 en sortie, déjà double emploi pour les basses, et pas besoin de Behringer, car c'est dommage de ne pas harmoniser toutes les voies, alors que là tu ne marches qu'en stéréo pour la correction. non?

Je n'utilise pas Audissey pour la musique car je l'écoute en "Pure audio" (ou direct). Pour la musique la qualité de l'Onkyo SR 875 en multicanal est nettement moins bonne. Cela s'entend en 5 secondes. Mais heureusement cet ampli AV est pourvu d'une position qui déconnecte tout. et la qualité est super. J'ai comparé avec mon ampli hi-fi (un PM80 classe A) avant de l'acheter. C'est même plus agréable à moyen et fort volume.
J'ai donc branché le sub BK Monolith directement sur les sorties HP des Mains. Ce sub a une entrée high level (pour cela) et aussi une entrée low level pour le LFE venant de l'ampli pour le home cinéma réglé avec Audissey.

Sérieusement je n'avais pas compris que l'Audissey s'occupait de bandes de fréquences.. pour moi, après lecture détaillée de la notice, Audissey ne s'occupait que de :
- distance hp
- volume
- phase
Mais si tu me confirmes que le réglage Audissey compense les énormes résonances, battements et autres effets de nos pièces d'écoute.. alors je vais essayer de comparer avec le 2496.
Je sais déjà que ça va être difficile de rivaliser car j'ai utilisé le réglage automatique du 2496 sur 31 bandes de fréquences ... et avec mon petit niveau je fais mieux à la main avec un PC, une visualisation du résultat et 20 fois recommencer avec feed back à chaque fois.
Le logiciel qui fait tout automatiquement et te sort le réglage pil poil sans même te dire les problèmes qu'il a traité, je n'y crois pas.
PCHEVALIER
 
Messages: 318
Inscription Forum: 26 Déc 2006 19:57
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 06 Mar 2008 23:16

Michel K a écrit:
cohuelaz a écrit:Bonjour

beaucoup de possesseurs de Tact semble l'utiliser en préampli seul, pourquoi ?

Pas mal de ceux qui tulisent un égaliseur, numérique ou non, ont tendance à égaliser surtout les réponses dans les basses fréquences, pourquoi ?

Cdt :wink:


Si ton système a une réponse en champ libre (c'est à dire sans l'influence de la pièce) correcte, il faut éviter que l'égalisation modifie cette réponse.
Imagine par exemple que la réverbération provoque une bosse de 3dB à 500Hz. En supprimant cette bosse avec l'égaliseur, tu modifies alors le son direct par un creux de 3dB à 500Hz. Comme le son direct est très important pour la justesse des timbres, cette égalisation te donne alors la sensation d'un son détimbré.

C'est pourquoi, pour l'aigu et le médium, il est conseillé de privilégier le traitement acoustique traditionnel.

Michel :wink:


Justement non, pas avec un tact, mais oui avec un égaliseur traditionnel. Le RCS est sensé (et je pense qu'il le fait bien) séparé la réponse directe de celle réfléchie parce que justement, la correction se fait aussi en temporel.

La configuration dans mon profil


La meilleure chaîne hifi, c'est .... pas de chaîne hifi. Le meilleur enregistrement, c'est ... pas d'enregistrement.
MC INTOSH mx151/PARASOUND a52/MAGNEPAN mg1.7/BLUESOUND Node 2i/NORDOST qb8/
"Hearing is bealiving"
PMIX
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1310
Inscription Forum: 25 Mar 2002 2:00
Localisation: 44
  • offline

Message » 06 Mar 2008 23:28

PCHEVALIER a écrit:
PMIX a écrit:

Sérieusement je n'avais pas compris que l'Audissey s'occupait de bandes de fréquences.. pour moi, après lecture détaillée de la notice, Audissey ne s'occupait que de :
- distance hp
- volume
- phase
Mais si tu me confirmes que le réglage Audissey compense les énormes résonances, battements et autres effets de nos pièces d'écoute.. alors je vais essayer de comparer avec le 2496.
Je sais déjà que ça va être difficile de rivaliser car j'ai utilisé le réglage automatique du 2496 sur 31 bandes de fréquences ... et avec mon petit niveau je fais mieux à la main avec un PC, une visualisation du résultat et 20 fois recommencer avec feed back à chaque fois.
Le logiciel qui fait tout automatiquement et te sort le réglage pil poil sans même te dire les problèmes qu'il a traité, je n'y crois pas.


Il fait même mieux. 512 filtres FIR. Il corrige en fréquence et en temps, c'est un tout petit tact en somme. Il est sensé mesuré la réponse dans le temps plus loin qu'un tact, Sigtech et les autres (200ms à mon souvenir) Il tient compte des statistiques des prises de mesures donc ne corrige qu'en fonction des défauts importants dans la pièce, donc ne comble pas les trous dûes à une onde stationnaire. Il est sensé également (mon Onkyo le fait mal, plutot pas du tout) trouver le filtrage de chaque groupe d'enceinte par rapport aux caissons, mais après tout dépend de la marque puisque Audyssey n'impose rien à ce niveau à ces clients ce qui est dommage. Il corrige donc toutes les enceintes présentes et également le subwoofer, sauf que l'on a aucun moyen de vérifier ce qu'il a fait réellement et ça aussi c'est dommage.

Pascal :wink:

La configuration dans mon profil


La meilleure chaîne hifi, c'est .... pas de chaîne hifi. Le meilleur enregistrement, c'est ... pas d'enregistrement.
MC INTOSH mx151/PARASOUND a52/MAGNEPAN mg1.7/BLUESOUND Node 2i/NORDOST qb8/
"Hearing is bealiving"
PMIX
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1310
Inscription Forum: 25 Mar 2002 2:00
Localisation: 44
  • offline

METHODE pour commencer à EGALISER ?

Message » 07 Mar 2008 0:36

Je passe sur les branchements (numérique si possible) le logiciel (REW pour moi), le choix de l'égaliseur (DEQ 2496), le micro (ECM8000), toutes choses importantes discutées par ailleurs dans ce fil. Je voudrais simplement le point sur les étapes pour débuter une égalisation. J'ai perdu pas mal de temps et j'aimerais résumer quelques enseignements (et revenir sur les bêtises que j'ai écrit dans quelques posts précédents), (':(') - après un mois d'expérience - pour ceux qui veulent se lancer. C'est parti.
1/ L'auto-égalisation proposé par les appareils (le DEQ 2496) est utile pour jouer au départ et voir à quel point la différence "sans et avec" égalisation est audible mais il faut se lancer très vite dans une égalisation manuelle pour comprendre comment réagissent le son, la pièce et les oreilles. Donc partir de 0 faire une mesure avec son micro et son PC. C'est là que pour moi ça commence vraiment.
2/ il faut commencer en bas du spectre. Enlever les bumps ou bosses qui empêchent d'écouter confortablement. Pour cela, jusqu'à 200 hz à peu près, l'égaliseur paramétrique est le seul outil utile car ça se joue au hz près, la différence entre 1/5 et 1/6 d'octave est importante. On évite d'augmenter les creux à côté des bosses, on procède par essai erreurs. Quand on a un sub bien présent c'est plus facile car on a de la marge. Les largeurs (en nombre 1 à 10 ou en proportion d'octave genre 0,143 ou 1/7 d'octave) données par REW ne sont pas exacts, on doit s'en affranchir et tatonner pour avoir un bon effet.. j'ai souvent utilisé 1/5 là ou Rew conseillait 1/7.
3/ Ensuite, si c'est nécessaire (pour moi à 100-110 hz) on peut compenser un ou deux gros creux, car entre 100 et 500 hz ça s'entend beaucoup. il vaut d'ailleurs mieux vérifier le résultat à l'écoute. Une fois que les basses sont claires on peu s'intéresser au bas médium.
4/ il faut être méthodique. Noter les valeurs (fréquence, largeur, hauteur) et l'effet sur la courbe. Si on fait plusieurs modifs en même temps pour gagner du temps on peut suivre et comprendre. Le fait de placer son PC (portable ?) à côté de son égaliseur et de faire les modifs sur l'égaliseur en suivant son écran fait gagner du temps. Imprimer de temps en temps.

5/ Ensuite il me semble qu'il faut encore changer de tactique au dessus de 500 hz,:
- plutôt regarder les grands équilibres et utiliser des filtres larges pour combler une dépression (pour moi entre 2 et 4 khz), mais en regardant bien la régularité des modifications (une bosse dans une partie basse se retrouve dépasser quand toute une zone est remontée), donc modérer les compensations.
- observer les effets en cascade. Des modifications sur une fréquence médium ont des conséquences sur les aigus à partir de 4 khz.... d'une mesure à l'autre l'ondulation peut avoir un creux là ou il y avait une bosse.
QUESTION 1 : avez-vous constaté cet effet des fréquences vers 1khz sur les fréquences vers 10 khz ?? comment expliquez-vous ça ?.

6/ donc ne rien toucher à partir de 10 khz (QUESTION 2 : peut-être même en dessous ?). j'ai observé que quoi que je fasse, à partir de 10khz il y a toujours des ondulations et courbe brisée à ces fréquences avec des variations inexplicables.

7/ Une fois qu'on a obtenu une courbe pas trop moche (par exemple une variation maxi de +5 db -5 db à l'intérieur d'une courbe qui baisse de 85 db à 20 hz à 75 db à 10 khz) changer son micro de place en le reculant par exemple d'1mètre. et (':x') constater que tout est à refaire pour la partie en dessous de 500 hz. J'ai maintenant un réglage "journal" pour lire dans l'emplacement d'écoute et un réglage "travail" là ou se trouve mon PC 1m50 derrière.
J'ai donc pu comparer ces deux courbes et les écouter des deux emplacements.. et j'ai vu que malgré les compensations différentes apportées on n'entendait pas trop les différences.. Cela veut dire que la recherche de la courbe parfaite dot être relativisée par rapport à l'écoute.

8/ Envisager des modifications :
- placement des enceintes. C'est vrai qu'on pensait avoir déjà bien disposé les enceintes mais avec l'égalisation + les défauts dans les basses corrigés on peut voir s'ouvrir une possibilité d'écarter davantage pour gagner en spatialisation, reculer, avancer la position d'écoute, modifer le réglage du sub ... et du coup recommencer les mesures...
- revenir sur l'acoustique de la pièce pour limiter les compensations au dessus d'1khz et remplacer celle qu'il est inutile de faire au-delà de 10 khz. Par ex. il est probable que la faiblesse entre 2khz et 4 khz dans mon installation vienne des matériaux utilisés pour meubler ma pièce qui se retrouve trop amortie à ces fréquences.
QUESTION 4 : Comment gérer les irrégularités au-delà de 1 khz ?
Quelques références données page 1 de ce fil parlent du coefficient alpha (par ex.
http://p_carre.club.fr/patacou/materiaux.htm et de sa variation en fonction des fréquences. Mais il y a aussi l'absorption et la diffusion qui jouent (http://p_carre.club.fr/patacou/animationff.htm) Mais comment ?
. [u]

En résumé, 4 tactiques (20-100, 100-500, 500-10khz, 10khz-20khz) + une alternance écoutes- mesures (10 fois c'est très raisonnable) + une réflexion sur l'emplacement des enceintes et l'acoustique de la pièce dans les aigus. Le chemin est long mais dès les premiers pas on profite du voyage ':P' (proverbe chinois )
Dernière édition par PCHEVALIER le 07 Mar 2008 1:07, édité 1 fois.
PCHEVALIER
 
Messages: 318
Inscription Forum: 26 Déc 2006 19:57
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 07 Mar 2008 1:05

PMIX a écrit:
maikol a écrit:

Mais pour ça, on ne peut pas se contenter de laisser le tact bosser seul...

En fait je me suis rendu compte (je ne dois pas être le seul...) que le RCS 2.2 se plantait sur un certain nombre de choses!

D'abord il est incapable de déterminer correctement les délais à appliquer aux satellites par rapport aux subs ainsi qu'entre les subs (j'ai l'impression qu'il cherche des fréquences aigües dans la réponse du sub qui bien sûr ne les a pas jouées...).

Il faut donc soit mesurer très précisément les distances et convertir en ms
(t= distance en mètre / vitesse du son dans l'air), soit utiliser Tacs (freeware développé pour Dirac à l'époque pour piloter et reprogrammer les amplis 2150) pour visualiser les réponses impulsionelles superposées.

Ensuite, il a un mal fou à déterminer le niveau des subs après correction, correction qui de toute manière est très peu efficace dans le très grave.

Le moyen le meilleur que j'ai trouvé c'est de le laisser faire ses calculs normalement, puis d'utiliser un analyseur fft (celui de Wavelab) et d'envoyer un sweep de 20Hz à 1000Hz pour observer ce qui se passe dans le grave (disons sous 200Hz)...

A partir de là j'utilise l'EQ paramétrique intégré pour couper franchement les dernières résonances dans l'infragrave, canal par canal, le reste n'étant généralement pas trop mal géré par la machine, et je fais le niveau du sub grossièrement à vue.

Puis, une fois obtenue une courbe suffisamment lisse dans le bas, j'affine le réglage du sub avec des disques.


Je ne sais pas si c'est très clair, peut être devrais je tenter de faire un petit tutorial.
Si quelqu'un est intéressé, qu'il me le dise... j'ai trop souvent entendu des gens dire que ce RCS ne marchait pas et patati et patata, et je trouve ça dommage, car une fois la méthode trouvée, le résultat est énorme!

Ceci dit, c'est vrai qu'ils auraient pu mieux concevoir leur machine...et finir le soft Pc tant qu'ils y étaient!!! :roll:


Possédant encore un RCS 2.2 (j'en ai eu trois avant de changer pour "le tout en un" Optimizer de Trinnov), je suis étonné. Je n'ai jamais eu ce genre de soucis pour les basses fréquences, surtout que le 2.2 veut bien dire ce que ça veut dire, il sépare la mesure des satellites et des caissons s'ils sont présent, et le signal de mesure n'est pas le même. Pour les délais, il faut et c'est dit et répété souvent sur le forum faire confiance à la mesure, parce que les caissons amplifiés et filtrés laisse un retard bien plus important par rapport au satellite. Il ne correspondra donc surtout pas à la mesure de délai calculé avec la distance.
Seul pour moi l'importance était de bien positionner le microphone, et un décalage de quelques centimêtres pouvait changer énormément de choses, décalage de l'image stéréo, et grave trop ou pas présent en fonction des problèmes d'ondes stationnaires dans la pièce (surtout dans mon cas avec 13m² et presque carré). Pour le grave, il faut donc soigner le positionnement du ou des caissons pour avoir le moins de correction à faire.

Cordialement

Pascal


Salut Pascal,

A l'écoute d'un CD bien fait tout allait bien, mais pour travailler avec ça ne me suffisait pas...

eh bien, pour avoir vérifié fréquentiellement par des mesures indépendantes du Tact ce qui se passe après correction , et pour en avoir causé longuement avec Gabriel Cavaliero à l'époque, je puis affirmer que la correction n'était pas suffisante dans le grave et le sous grave pour le niveau d'exigence d'une régie de mixage.



Pour les délais par exemple, en ne bougeant rien de l'installation, d'une correction à l'autre il me mettait des délais variant de 0.66ms à 0ms sur un des subs (soit une différence de distance de plusieurs cm alors que rien n'avait bougé!).

Quelqu'un (peut être Francis Brooke?) m'a d'ailleurs dit un jour que sa résolution temporelle dans le bas du spectre était insuffisante pour qu'il puisse faire ça bien tout seul...

Mais je pense que pour la plupart des cas la différence avec le bypass est suffisamment énorme pour aller très bien!
maikol
 
Messages: 180
Inscription Forum: 11 Avr 2006 1:18
Localisation: paris
  • offline

Message » 07 Mar 2008 2:32

PMIX a écrit:
Michel K a écrit:
cohuelaz a écrit:Bonjour

beaucoup de possesseurs de Tact semble l'utiliser en préampli seul, pourquoi ?

Pas mal de ceux qui tulisent un égaliseur, numérique ou non, ont tendance à égaliser surtout les réponses dans les basses fréquences, pourquoi ?

Cdt :wink:


Si ton système a une réponse en champ libre (c'est à dire sans l'influence de la pièce) correcte, il faut éviter que l'égalisation modifie cette réponse.
Imagine par exemple que la réverbération provoque une bosse de 3dB à 500Hz. En supprimant cette bosse avec l'égaliseur, tu modifies alors le son direct par un creux de 3dB à 500Hz. Comme le son direct est très important pour la justesse des timbres, cette égalisation te donne alors la sensation d'un son détimbré.

C'est pourquoi, pour l'aigu et le médium, il est conseillé de privilégier le traitement acoustique traditionnel.

Michel :wink:


Justement non, pas avec un tact, mais oui avec un égaliseur traditionnel. Le RCS est sensé (et je pense qu'il le fait bien) séparé la réponse directe de celle réfléchie parce que justement, la correction se fait aussi en temporel.


Je n'ai sans doute pas été suffisamment clair : par égaliseur, je n'entendais pas le TACT qui lui effectivement est sensé distinguer le son direct du son réfléchi.

Michel :wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription Forum: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 07 Mar 2008 9:48

PMIX a écrit:
Dany06 a écrit:

Pour être franc je dois tout de même avouer que l’aigu est le point faible car l’introduction du tact au sein du système même en position bypass, m’a apporté une baisse de qualité de l’aigu qui tout en étant plus transparent paraît moins naturel, mais j’y travaille.



C'est un peu contradictoire, non? Plus transparent ou moins naturel?


Pas du tout, on peut très bien entendre plus de détails, c'est ce que j'entends par "transparent" et avoir un léger détimbrage qui donnera par exemple des cymbales qui sonneront moins naturelles.
Le Tact est un fantastique outil mais il faut lui tenir la main pour l'amener là où l'on veut !
Dany06
 
Messages: 76
Inscription Forum: 19 Juil 2007 9:38
Localisation: Grasse 06
  • offline


Retourner vers Correction active et logiciels de mesure

 
  • Articles en relation
    Dernier message