Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Toutes les solutions de traitement du signal : différentes méthodes, matériel et logiciel, mise en œuvre...

Améliorer l'acoustique (aussi) avec un égaliseur (equalizer)

Message » 15 Déc 2010 12:03

haskil a écrit:on peut être ému aux larmes par une musique qui passe à la radio et qu'on écoute sur un transistor dans sa cuisine.

Dans cette partie du forum, on devrait éviter de parler "d'émotion", de "musicalité" surtout pour les opposer au surcroît de fidélité au signal dont parle P Chevalier et aussi parce que cette fameuse émotion et cette fameuse musicalité sont si personnelles qu'elles sont intransmissibles à qui que se soit et n'ont aucune valeur d'enseignement pour tout autre que soi.

Pleinement d'accord. Surtout parler d’une « musicalité » des bouts de silicium, de métal, de verre, de bois ou de carton, qui, assemblés, ne servent qu’à faire capter le son, puis de faire passer/amplifer/traiter le signal électrique et finalement le transformer en son, avec une distorsion de sa forme ondulatoire la plus faible possible, sans «injecter» de bruits, parasites etc. et sans perdre sa plénitude spectrale, autant que possible, pour la classe concrète du matériel...

Puis intervient l’organisation du local d’écoute : le traitement acoustique, dans la mesure du possible, du local d’écoute, et l’égalisation finale, dans la mesure du possible, de la réponse en fréquences résultant de l’interaction du système acoustique avec le local.

La «musicalité», c’est du domaine des musiciens et leurs instruments, des vocalisateurs et leurs voix...
Portkula
 
Messages: 351
Inscription Forum: 01 Fév 2010 23:33
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Déc 2010 12:03

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Déc 2010 12:45

Je regrette que ton analyse ne tienne pas compte du reste du débat d'ailleurs où je crois m'être expliqué sur ces termes que je crois devoir maintenir car ils font parties de l'équation de départ selon moi.
On peut aussi se rappeler que les instruments sont souvent aussi fait de "bouts de silicium, de métal, de verre, de bois ou de carton", ce qui n'est pas le cas de la voix, quoi que certains chanteurs sont proches du dernier matériel cité...
Ça me parait étonnant de déclarer que cette "musicalité" ne fait partie de l'ensemble de la chaine, celui qui chante, celui qui enregistre, celui qui compose, celui qui écrit, celui qui écoute, celui qui corrige me semblent tous avoir cet intérêt en commun, enfin je crois qu'on s'éloigne un peu du sujet de départ par ma faute, désolé...
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 15 Déc 2010 23:33

Sergioredshoes a écrit:Je regrette que ton analyse ne tienne pas compte du reste du débat d'ailleurs...

Ah bon. AUCUN de toute une petite « série » de mes messages juste après mon entrée dans ce forum n’a été tenue en compte, ni cité, ni approuvé, ni rejeté. Par analogie, je dois aussi affirmer que l’audience n’en a pas tenu compte ? Peut-être oui, peut-être simplement elle n’y a rien trouvé de digne de son intérêt...
Sergioredshoes a écrit:On peut aussi se rappeler que les instruments sont souvent aussi faits de "bouts de silicium, de métal, de verre, de bois ou de carton"...

Ce qui produit le son (objet du matériel de prise/transmission/amplification/reproduction du son) peur être fait de n’importe quoi, ça n’a rien à voir avec le matériel de reproduction de son électroacoustique.
Sergioredshoes a écrit:ce qui n'est pas le cas de la voix, quoi que certains chanteurs sont proches du dernier matériel cité...

Cela n’a rien à voir avec le sujet de mon raisonnement.
On peut considérer n’importe quel son objet de prise par le matériel comme « musical » ou non.
Sergioredshoes a écrit:Ça me parait étonnant de déclarer que cette "musicalité" ne fait partie de l'ensemble de la chaîne, celui qui chante, celui qui enregistre, celui qui compose, celui qui écrit, celui qui écoute, celui qui corrige...

On peut considérer le travail de chefs d’orchestre, d’ingénieurs du son et autre personnel de ce domaine, de « celui qui chante, celui qui enregistre, celui qui compose, celui qui écrit, celui qui écoute, celui qui corrige » comme « musical » ou non. C’est le domaine de la perception individuelle de tout auditeur. Quel rapport tout cela a-t-il à la problématique d’élaboration, de production, de sélection et d’exploitation correcte du matériel de reproduction du son. Où parler « d’une « musicalité » des bouts de silicium, de métal, de verre, de bois ou de carton, qui, assemblés, ne servent qu’à faire capter le son, puis de faire passer/amplifer/traiter le signal électrique et finalement le transformer en son, avec une distorsion de sa forme ondulatoire la plus faible possible, sans «injecter» de bruits, parasites etc. et sans perdre sa plénitude spectrale, autant que possible, pour la classe concrète du matériel », pour moi, ne reste qu’une absurdité.
Portkula
 
Messages: 351
Inscription Forum: 01 Fév 2010 23:33
  • offline

Message » 16 Déc 2010 0:31

Désolé, mais il est peut-être inutile d'aller plus loin car je crains qu'on ne se comprenne pas, en tout cas moi je n'y arrive pas et je suis un peu trop fatigué pour faire l'effort ce soir, ne m'en veux pas :wink:
On peut considérer n’importe quel son objet de prise par le matériel comme « musical » ou non.
Par exemple, là je sèche comme sur ton dernier paragraphe.
Je me contenterai de te répondre sur ce point :
C’est le domaine de la perception individuelle de tout auditeur
Ah, oui, c'est vrai contrairement à la correction acoustique qui elle est universelle et ne dépend pas de l'auditeur, ou simplement de ceux qui ont une oreille universelle... la moindre des choses quant on souhaite être objectif c'est de prendre en compte les parts de subjectivité qui existent dans tous les domaines, y compris scientifiques, ça évite les crises (je connais des économistes qui feraient bien de les réintégrer dans leur modèle)
Quant à La musicalité c'est ce que tu obtiens une fois que le son sort de ton tas de carton et Cie; car malheureusement ces tas de bricoles influencent le son du début à la fin de la chaîne, c'est vrai pour la musique, c'est vrai pour la littérature (du créateur aux lecteurs) et les arts picturaux (du peintre à l'amateur) aussi... même si cela parait être une absurdité pour certains. J'irais même jusqu'à dire que la seule perception visuelle de ces tas de bricoles influencent ta perception, et que toutes les corrections pour éliminer les perturbations de la fin de la chaine (la reproduction hifi ici) s'en trouvent affectées à moins qu'on se contente de se référer à une courbe cible et universelle qu'il faudrait atteindre au dépend de notre perception, mais je crois avoir compris auprès des autres participants qu'il n'y en avait pas, ou que cela était absurde et que ma crainte d'une courbe cible tyrannique était infondée...
Désolé de vous éloigner encore du sujet.
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 16 Déc 2010 20:33

Portkula a écrit:
haskil a écrit:on peut être ému aux larmes par une musique qui passe à la radio et qu'on écoute sur un transistor dans sa cuisine.

Dans cette partie du forum, on devrait éviter de parler "d'émotion", de "musicalité" surtout pour les opposer au surcroît de fidélité au signal dont parle P Chevalier et aussi parce que cette fameuse émotion et cette fameuse musicalité sont si personnelles qu'elles sont intransmissibles à qui que se soit et n'ont aucune valeur d'enseignement pour tout autre que soi.

Pleinement d'accord. Surtout parler d’une « musicalité » des bouts de silicium, de métal, de verre, de bois ou de carton, qui, assemblés, ne servent qu’à faire capter le son, puis de faire passer/amplifer/traiter le signal électrique et finalement le transformer en son, avec une distorsion de sa forme ondulatoire la plus faible possible, sans «injecter» de bruits, parasites etc. et sans perdre sa plénitude spectrale, autant que possible, pour la classe concrète du matériel...

Puis intervient l’organisation du local d’écoute : le traitement acoustique, dans la mesure du possible, du local d’écoute, et l’égalisation finale, dans la mesure du possible, de la réponse en fréquences résultant de l’interaction du système acoustique avec le local.

La «musicalité», c’est du domaine des musiciens et leurs instruments, des vocalisateurs et leurs voix...



Je pense même si l'on pense, à la haute fidélité, qu'on devrait souhaiter une chaîne la moins musicale possible... de façon qu'elle respecte le plus possible le signal originel inscrit sur le CD qu'on glisse dans le lecteur. De façon que celle des musiciens ait le maximum de chance de se faire entendre.

C'est un idéal difficilement approchable, alors on fait comme on peut : mais la correction acoustique, passive et active, utilisées de façon à obtenir le résultat le plus proche possible du signal gravé sur le CD peuvent permettre de s'approcher de cet idéal borné par les limites actuelles liées à la reproduction d'un événement sonore enregistré ailleurs que dans la salle dans laquelle on l'écoute et aux performances intrinsèques des appareils de lecture, d'amplification, comme des enceintes !

la notion de musicalité est très personnelle qui mélange à la fois l'oeuvre, son interprétation, la façon dont elle est reproduite dans des proportions variables qui dépendent totalement de la réception de l'auditeur... Y compris quand on écoute des musiciens en vrais ! Alors à l'écoute d'une chaîne...

Le goût personnel de chacun ne peut pas être un étalon qui vaut pour tous. La fidélité est nettement moins subjective... même si l'on sait qu'en l'état actuel des techniques et des hommes qui travaillent sur toute la chaine d'enregistrement, elle est loin de la transparence absolue qu'elle exigerait pour exister.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56529
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • online

Message » 16 Déc 2010 20:57

Tout à fait d'accord avec toi Alain, nous sommes exactement sur la même longueur d'onde cette fois ci, c'est bien l'esprit de la haute-fidélité... disons que dans mon esprit, la chaine fidèle sert à reproduire et surtout restituer la musicalité de l'original de ce qui est inscrit sur le support au mieux possible, pas le support lui même qui est souvent la cause de grande dégradation (Freebox, Tuner, enregistrement digital sur CD déformé pour correspondre à un type de son sans respect de l'original) enfin c'est dans cet esprit que j'utilise la correction acoustique car je crois avoir trouvé un bon équilibre pièce/chaine pour la restitution des CD et SACD qui ne me semble pas nécessiter de correction (sauf cas exceptionnels déjà évoqués auparavant); afin de restituer l'émotion et la musicalité... c'est d'ailleurs un des défauts de la haute-fidélité (c'est souvent ce qu'on reproche à certains produits HDG) c'est que le mauvais enregistrement, le mal arrangé ou le mal mixé etc. est restitué dans sa réalité, il est mauvais :wink:
Après on peut soit tenter de corriger ce point si on n'y arrive (c'est pas toujours gagné), ou finalement le mettre à la poubelle (ce peut être un bon choix aussi).
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 16 Déc 2010 23:24

(Freebox, Tuner, enregistrement digital sur CD déformé pour correspondre à un type de son sans respect de l'original)


Tu peux ajouter "enregistrement analogique sur LP déformé pour correspondre à un type de son sans respect de l'origina"l !

C'est si mauvais la Freebox ?

Le son de certaines radios sur le net peut être excellent ! Par exemple France Musique dont le signal balancé sur le Net est certes en MP 3 128 kpbs, mais est prélevé avant les traitements d'antenne... ce qui fait qu'il évite certains traitements.... pas toujours bien glorieux nivau son...

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56529
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • online

Message » 16 Déc 2010 23:51

Bah les radios Linn sont excellentes en 320 Kpbs, c'est vrai que FM en est loin, mais sur la FB c'est encore pire ! Et même en passant par digital avec un dac ça change presque rien !?! Certains forumeurs supposent que le signal n'est pas le MP3 original et qu'il y aurait un réencodage de la part de Free (peut-être pour alléger), en tout cas la différence est flagrante avec ce que j'obtiens avec le Mac. Je crois que je vais tenter la Squeezebox Touch, à moins que la FB V6 fasse mieux, mais si cela vient du signal, rien à espérer...
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 08 Mai 2011 20:55

Salut @ tous !

Bon, je me suis mis à l'equalisation moi aussi ... à l'aide d'un DEQ2496, bien sur !
Après plusieurs tentatives en mode auto avec le RTA, et la mémorisation d'une bonne douzaine de courbes différentes, aucune ne me donnant satisfaction, j'ai emprunté à un collègue ingé-son, un sonomètre NTI audio, le XL2, un modèle qui fait également analyseur de spectre en 1/3 d'octave entre-autres... : http://www.nti-audio.com/Home/Products/ ... fault.aspx

J'ai généré un bruit rose par le DEQ et après avoir disposé le micro de mesure du XL2 à la place d'écoute grâce à une rallonge XLR, j'ai configuré le XL2 en pondération A (j'aurais dû probablement choisir une pondération C, mais je j'écoute pas à niveau élevé), j'ai ensuite égalisé le DEQ fréquence par fréquence, au dessus de 40 Hz, ce qui fait une soixantaine de réglages pour les deux canaux. J'ai rapidement obtenu une courbe beaucoup plus plate qu'en mode automatique avec un résultat auditivement beaucoup plus satisfaisant que lors de mes premières tentatives ... J'ai également atténué le niveau général de -10 dB dans le menu de setup du DEQ afin d'éviter l'apparition de distorsions à cause du clipping sur les corrections positives. La courbe est un peu torturée dans les fréquences les plus basses, ce qui doit correspondre aux corrections des résonnances et des anti-résonnances ...

Bref, au début, mes premières égalisations en mode auto du DEQ étaient très décevantes, car se traduisant par un son coloré, et grâce au sonomètre NTI, (sans pub ...), j'ai pu enfin obtenir une egalisation qui tient la route et qui se traduit par une réelle amélioration de la qualité sonore.

Ma configuration est la suivante : lecteur de CD (DiY) -> transformateur SPDIF vers AES/EBU NEUTRIK ou Squeezebox Touch (en SPDIF) ou récepteur satellite LE CUBE (en TOSLINK) -> SRC2496 sortie AES/EBU -> DEQ2496 sortie analogique symétrique -> transformateur désymétriseur pro JENSEN -> entrée CD ATOLL IN80 -> Davis Matisse. Le SRC2496 me sert de sélecteur de sources numériques, de re-clockeur et de sur-échantillonneur et j'utilise le DAC du DEQ2496 qui du coup fonctionne toujours en 24 bits / 96 kHz, ce qui autorise un fonctionnement optimum des circuits de traitement et du DAC du DEQ ...

Intégration du SRC2496 et du DEQ2496 dans mon système :
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... 874147.jpg

La pièce d'écoute est assez fortement dissymétrique dans ses dimensions, ce qui explique des égalisations assez différentes pour chacun des deux canaux et qui justifie l'utilisation d'une égalisation de salle !

Voilà et @ + !

Gidu

La configuration dans mon profil


Lecteur CD DiY, DAC MATRIX, Préampli DiY KORG Nutube B1, Ampli Classe A DiY inspiré du PASS Labs Aleph-mini, enceintes SUPRAVOX Sheridane, casques DiY GRADO et BEYER Dynamics DT-770 Pro 250 Ohms, Ampli casque DiY copie BEYER A1, câbles enceinte DiY.
gidu
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 214
Inscription Forum: 25 Juin 2007 14:58
Localisation: Près de Dieppe (76)
  • offline

équalizer suite et pas fin...

Message » 23 Jan 2012 20:03

sur un forum parrallèle évoquant les enceintes confluence cantilène je me suis fais incendier à la seule évocation d'insérer un équalizer dans un système HIFI c'est le diable
et pourtant l'équalizer a transformé les performances de ma chaîne
je n'utilise aucun micro ni instrument perfectionné pour régler celle -ci j'utilise mes oreilles, c'est tout
j'adore les basses et les aïgus et mon oreille très perfectible si elle perçoit parfaitement les médiums est moins performante concernant ces extrèmes
en fait si je dessinais la courbe de mes oreilles elle est basse pour les graves, normale pour les médiums et basse pour les aïgus
je fais le contraire avec l'équalizer j'augmente les graves et les aïgus sans toucher aux médiums (qui colorent le son)
j'ai essayé différents branchements mon ampli NAD permettant de séparer préampli et ampli de puissance j'ai inséré l'équalizer entre les deux
double avantage
meilleur rendu sonore que si je le mettais entre lecteur cd et préampli
dans cette position il joue sur toutes les entrées tuner platine tourne disque et lecteur cd
enfin concernant les résonances des basses dans la pièce un empirique placement des enceintes (8 mois d'essai ! ça me plaisais ça ne me plaisais plus et ça me replaisais...) a permis d'obtenir un résultat satisfaisant avec gommettes sur le sol mais c'est une autre histoire...
pattwizz
pattwizz
 
Messages: 251
Inscription Forum: 15 Jan 2012 18:56
Localisation: centre
  • offline

Message » 23 Jan 2012 20:35

pattwizz a écrit:j'adore les basses et les aïgus et mon oreille très perfectible si elle perçoit parfaitement les médiums est moins performante concernant ces extrèmes
en fait si je dessinais la courbe de mes oreilles elle est basse pour les graves, normale pour les médiums et basse pour les aïgus


Ce n'est pas ton oreille qui est moins performante, ce que tu as constaté est vrai pour tous...
Notre audition est moins sensible sur les extremes.
Image
LBTRMA
 
Messages: 9807
Inscription Forum: 03 Fév 2011 21:48
Localisation: Proche de Dunkerque
  • offline

Message » 24 Jan 2012 22:21

pattwizz a écrit:sur un forum parrallèle évoquant les enceintes confluence cantilène je me suis fais incendier à la seule évocation d'insérer un équalizer dans un système HIFI c'est le diable
et pourtant l'équalizer a transformé les performances de ma chaîne


Il faut pas parler aux neuneus, ça les instruit... :hein:
TOUTES les chaînes hifi devraient être égalisées. Je dis bien toutes. Ne sont quasiment jamais en cause les appareils (ou sinon il faut en changer), mais l'acoustique qui est très loin, chez l'idiophile moyen, de ressembler à celle d'un studio d'enregistrement.
Attention toutefois aux égaliseurs analogiques qui déphasent très violemment, permettent rarement un Q réellement fixe ou un réglage en largeur fixe, soufflent comme des cochons (pas tous, mais bon), et -pour les bons- coutent bien plus cher qu'un bon numérique de type Behringer DEQ2496.

pattwizz a écrit:je n'utilise aucun micro ni instrument perfectionné pour régler celle -ci j'utilise mes oreilles, c'est tout


Mauvaise méthode : tu gagnerais beaucoup à investir dans un petit micro de type ECM 8000, une alim fantôme et ... c'est tout. La carte son de ton PC (n'importe laquelle), sera bien plus fidèle que tes esgourdes, crois-moi...



pattwizz a écrit:j'ai essayé différents branchements mon ampli NAD permettant de séparer préampli et ampli de puissance j'ai inséré l'équalizer entre les deux


Oui, c'est toujours là qu'on l'insère.
san-antonio
 
Messages: 1588
Inscription Forum: 17 Avr 2007 0:51
  • offline

Message » 24 Jan 2012 22:25

gidu a écrit:Salut @ tous !

Bon, je me suis mis à l'equalisation moi aussi ... à l'aide d'un DEQ2496, bien sur !
Après plusieurs tentatives en mode auto avec le RTA, et la mémorisation d'une bonne douzaine de courbes différentes, aucune ne me donnant satisfaction, j'ai emprunté à un collègue ingé-son, un sonomètre NTI audio, le XL2, un modèle qui fait également analyseur de spectre en 1/3 d'octave entre-autres... : http://www.nti-audio.com/Home/Products/ ... fault.aspx

J'ai généré un bruit rose par le DEQ et après avoir disposé le micro de mesure du XL2 à la place d'écoute grâce à une rallonge XLR, j'ai configuré le XL2 en pondération A (j'aurais dû probablement choisir une pondération C, mais je j'écoute pas à niveau élevé), j'ai ensuite égalisé le DEQ fréquence par fréquence, au dessus de 40 Hz, ce qui fait une soixantaine de réglages pour les deux canaux. J'ai rapidement obtenu une courbe beaucoup plus plate qu'en mode automatique avec un résultat auditivement beaucoup plus satisfaisant que lors de mes premières tentatives ... J'ai également atténué le niveau général de -10 dB dans le menu de setup du DEQ afin d'éviter l'apparition de distorsions à cause du clipping sur les corrections positives. La courbe est un peu torturée dans les fréquences les plus basses, ce qui doit correspondre aux corrections des résonnances et des anti-résonnances ...

Bref, au début, mes premières égalisations en mode auto du DEQ étaient très décevantes, car se traduisant par un son coloré, et grâce au sonomètre NTI, (sans pub ...), j'ai pu enfin obtenir une egalisation qui tient la route et qui se traduit par une réelle amélioration de la qualité sonore.

Ma configuration est la suivante : lecteur de CD (DiY) -> transformateur SPDIF vers AES/EBU NEUTRIK ou Squeezebox Touch (en SPDIF) ou récepteur satellite LE CUBE (en TOSLINK) -> SRC2496 sortie AES/EBU -> DEQ2496 sortie analogique symétrique -> transformateur désymétriseur pro JENSEN -> entrée CD ATOLL IN80 -> Davis Matisse. Le SRC2496 me sert de sélecteur de sources numériques, de re-clockeur et de sur-échantillonneur et j'utilise le DAC du DEQ2496 qui du coup fonctionne toujours en 24 bits / 96 kHz, ce qui autorise un fonctionnement optimum des circuits de traitement et du DAC du DEQ ...

Intégration du SRC2496 et du DEQ2496 dans mon système :
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... 874147.jpg

La pièce d'écoute est assez fortement dissymétrique dans ses dimensions, ce qui explique des égalisations assez différentes pour chacun des deux canaux et qui justifie l'utilisation d'une égalisation de salle !

Voilà et @ + !

Gidu



Très bon set-up, bravo.
Très bonne idée d'utiliser le SRC 24/96, ce qui te permet d'utiliser le DEQ 24/96 à l'optimum!
Persévères, et tu verras les performances de ta chaîne décuplée (ou plutôt tu l'entendras sonner comme elle devrait tout simplement...).
san-antonio
 
Messages: 1588
Inscription Forum: 17 Avr 2007 0:51
  • offline

Message » 25 Jan 2012 0:54

san-antonio a écrit:Très bonne idée d'utiliser le SRC 24/96, ce qui te permet d'utiliser le DEQ 24/96 à l'optimum!

Sous peu devraient arriver chez moi, un DEQ et un SRC. En première intention, j'avais l'idée de relier ma borne Airport au DEQ (toslink), le DEQ au SRC (EAS/EBU) et de sortir en XLR vers mon préampli et ce afin de contourner la sortie analogique du DEQ jugée médiocre (voir le début du topic). Du coup, ta remarque m'interroge. Dans ma configuration, y a t-il un intérêt à placer le SRC avant le DEQ ?
:wink:
Dernière édition par holggerson le 25 Jan 2012 9:22, édité 1 fois.
holggerson
 
Messages: 1030
Inscription Forum: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Message » 25 Jan 2012 3:32

Et pourquoi ne pas égaliser directement à la source, ton iMac?
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 7597
Inscription Forum: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline


Retourner vers Correction active et logiciels de mesure

 
  • Articles en relation
    Dernier message