Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Toutes les solutions de traitement du signal : différentes méthodes, matériel et logiciel, mise en œuvre...

Room EQ Wizard V5

Message » 07 Nov 2011 13:55

Hello !

A quand un petit Tuto sur REW pour les non anglophone afin que nous puissions tous en profiter à ça juste valeur.
Je galère vraiment avec ce produit et je ne pense pas être le seul :) !


++
doobieone
 
Messages: 294
Inscription Forum: 02 Jan 2008 16:48
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Nov 2011 13:55

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Nov 2011 14:08

tu as été voir là :
viewtopic.php?f=1292&t=29791111

y a deja pas mal de truc pour démarer
WhyHey
 
Messages: 13841
Inscription Forum: 29 Avr 2002 12:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 07 Nov 2011 14:16

Ce n'est pas un tuto :) !

Il faudrait comprendre comment démarrer puis calibrer sa carte son, bien interpréter les différents graphiques que nous offre les possibilités du produit, savoir ou positionner son micro de mesure (devant l'enceinte ou au point d'écoute).
Et aussi c'est le plus important car c'est la cible en soit, la bonne approche afin de corriger les défauts qui apparaisses.
Écraser les bosses ?
Combler les creux ?

C'est pourtant surement très parlant pour un spécialiste de la mesure audio mais pour moi les vues RT60, Waterfall, Spectral Delay et autres spectrogramm, je suis incapable d'interpréter ces joulis dessins :) !

J'ai eu beau chercher de longues heures sur la toile, je n'ai rien trouvé de francophone sur le sujet d'un produit que tant de spécialistes couvre d'éloges.

++
Dernière édition par doobieone le 07 Nov 2011 14:25, édité 1 fois.
doobieone
 
Messages: 294
Inscription Forum: 02 Jan 2008 16:48
  • offline

Message » 07 Nov 2011 14:22

c'est clair que c'est pas un tuto !
WhyHey
 
Messages: 13841
Inscription Forum: 29 Avr 2002 12:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 07 Nov 2011 14:23

mais tu peux toujours poser tes questions (une par une ;) )et tu auras peut etre des reponses .

Mieux: tu ouvres ton sujet et tu tentes de l'organiser comme un tuto, en positionnant le premier post comme une synthèse du topic et en posant des questions, au début ça va partir dans tout les sens et petit à petit tu montes le tuto en mettant à jour le 1er post ;) ;)
WhyHey
 
Messages: 13841
Inscription Forum: 29 Avr 2002 12:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 07 Nov 2011 14:40

WhyHey a écrit:mais tu peux toujours poser tes questions (une par une ;) )et tu auras peut etre des réponses .


Je n'en doute pas mais cela fera encore un post de 50 pages parce que des questions lesquelles je m’interroge il y en a pas mal.

J'ai installé REW en version 5 et après sont installation je me suis posé les questions.. Maintenant on fait quoi ? Mon micro je le met ou ?

J'ai fait quelques WOUUUUIIIIP WOUUUUIIIIP et j'ai visualisé de très jolis graphiques qui ne me parlaient pas trop et dont le résultat était tel que mon ensemble TAD/2001/1601a/JBL 2405 parfaitement aligné et en phase devrait passé par la fenêtre :o .

C'est là que j'ai réalisé que ce n'était pas si simple pour un novice en mesure d'en faire des qui soient exploitables.

++
doobieone
 
Messages: 294
Inscription Forum: 02 Jan 2008 16:48
  • offline

Message » 07 Nov 2011 14:43

Mieux: tu ouvres ton sujet et tu tentes de l'organiser comme un tuto, en positionnant le premier post comme une synthèse du topic et en posant des questions, au début ça va partir dans tout les sens et petit à petit tu montes le tuto en mettant à jour le 1er post ;) ;)


Ce n'est pas le premier post qui traite le sujet dont celui-ci "Utilisation de RoomEQ Wizard avec carte M-Audio Fast track" mais ce n'est pas très exploitable :)
Si je trouve je posterait et qui sait d'ici quelques mois de galère avec REW je reviendrait poster mon tuto :) !
doobieone
 
Messages: 294
Inscription Forum: 02 Jan 2008 16:48
  • offline

Message » 07 Nov 2011 16:44

Avatar de l’utilisateur
sonata31
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5215
Inscription Forum: 07 Mai 2004 16:09
Localisation: Entre Toulouse et Albi
  • offline

Message » 07 Nov 2011 17:36

Très intéressant, merci !
doobieone
 
Messages: 294
Inscription Forum: 02 Jan 2008 16:48
  • offline

Message » 07 Nov 2011 18:57

doobieone a écrit:Ce n'est pas un tuto :) !

Il faudrait comprendre comment démarrer puis calibrer sa carte son, bien interpréter les différents graphiques que nous offre les possibilités du produit, savoir ou positionner son micro de mesure (devant l'enceinte ou au point d'écoute).
Et aussi c'est le plus important car c'est la cible en soit, la bonne approche afin de corriger les défauts qui apparaisses.
Écraser les bosses ?
Combler les creux ?

C'est pourtant surement très parlant pour un spécialiste de la mesure audio mais pour moi les vues RT60, Waterfall, Spectral Delay et autres spectrogramm, je suis incapable d'interpréter ces joulis dessins :) !

J'ai eu beau chercher de longues heures sur la toile, je n'ai rien trouvé de francophone sur le sujet d'un produit que tant de spécialistes couvre d'éloges.

++


Deja, quel est ton but?
Verifier que ton systeme est regle comme il faut?
Travailler sur l'acoustique de la salle? Modifier le placement des enceintes, de la position d'ecoute?
palm
 
Messages: 5732
Inscription Forum: 30 Nov 2003 1:34
Localisation: Nord
  • offline

Message » 07 Nov 2011 19:04

, sinon dans 2 ans j'aurais fini la traduction avec des erreurs partout, des fautes d'orthographes et autre contre sens,
mais voilà déjà quelques pages du début (sans les photos, le smise en style etc ...) si vous voyez des conneries ou autres conneries: fo dire ;)
... peti à peti l'oiso fait son ni ...




Bienvenue !


Cette mini-traduction ne contient pas les 154 pages de la documentation anglaise, elle a choisi quelques thèmes et s’enrichira si besoin de traductions complémentaires d’autres passages.
Elle n’a pas vocation à faire « figure de vérité », une traduction implique une certaine dose de compréhension des phénomènes en jeu et je n’ai pas les compétences suffisantes pour maitriser ces concepts. Il y a donc matière à améliorer cette version, parfois même entachée de contre sens cinglant ! Les fautes de frappes rejoignent les fautes d’orthographe, conjugaison, franglais, syntaxe et autre scories des cancres en français, par solidarité j’ai tenté d’en laisser beaucoup ;)
Il est hors de question d’avoir une quelconque remise en cause de REW et son inventeur, qu’il soit remercié 1 000 fois de nous donner ce logiciel GRATUITEMENT, avec la générosité que chacun voudra bien lui accorder.

Pour commencer, un petit lexique des traductions fréquemment employées pour quelques mots/expressions :

range : région, c’est un ensemble de fréquences qui au singulier est sans discontinuité.






Welcome to REW
REW (Room EQ Wizard) est une application pour mesurer la réponse d’une pièce en tenant compte des résonances modales. Il inclue des outils pour générer des signaux de test, mesurer la pression SPL, les réponses en fréquences et en impulsion, générer des graphes de phases, délai de groupe, dérive de spectre, chute et énergie, générer en temps réel des courbes (RTA), calculer les temps de réverbérations, montrer les réponses équalisées et ajuster automatiquement le paramétrage d’équaliseurs pour contrer les effets des résonances modales de pièce et atteindre une cible.

Lors de l’utilisation de l’analyseur en temps réel (RTA), REW peut générer un Bruit Rose Périodique (Pink Periodic Noise) bien plus adapté pour voir les comportements des basses fréquences que ne le serait un Bruit Rose Aléatoire (random Pink Noise) sans avoir besoin de longue moyenne.
Le forum: www.hometheatershack.com/forums/rew-forum .
La page de REW: www.hometheatershack.com/roomeq .

Commencer avec REW
REW est un programme qui mesure la fonction de transfert d’un système acoustique et affiche les courbes de réponse en impulsion, fréquence, phase et de nombreuses quantités qui en dérivent.
Si arrivé à ce stade, vous vous dites “mais de quoi parle-t-il ???” il serait bien d’aller faire un tour sur le chapitre “introduction aux signaux et mesures” (Signals and Measurements) qui expliquent quelques concepts de base, et même si vous y êtes familier, un rapide tour peut être utile.

Comment REW fait-il ses mesures ?
REW utilise la méthode de mesure liée au logarithme du signal sinus ( Sine Sweep) pour en savoir plus, lisez le papier "Transfer Function Measurement with Sweeps" de SWEN MÜLLER et PAULO MASSARANI à
http://www.anselmgoertz.de/Page10383/Mo ... nglish.PDF.
Pour faire des mesures nous avons besoin d’une source de sons (enceintes et/ou subwoofer) et un microphone. Un « Sine Sweeper » est envoyé à la source, c’est un signal qui commence bas et augmente progressivement avec un temps fixe pour doubler la fréquence (par exemple il faudra le même temps pour passer de 20 à 40Hz que de 1000 à 2000Hz). Le micro enregistre le son direct provenant de la source mais aussi les sons indirects en provenance des éléments réfléchissants de la pièce. Arrive alors l’analyse, sous la forme d’un processus appelé “Fast Fourrier Transform” (FFT) qui permet de calculer les fréquences enregistrées, leur phase et amplitude. Par comparaison de ces calculs et du signal initial, on peut déduire comment chaque fréquence a été affectée par la pièce lors des mesures. C’est la "transfert function " (Fonction de transfert) de la pièce, liée à la pièce mais aussi à la position de la source, à la position du micro et à l'ensemble de la chaine de reproduction du son (ampli, EQ, …) mais à priori indépendant du système d'enregistrement (Micro et logiciel d'enregistrement et d'analyse de cet enregistrement) si le micro est correctement calibré et que cette calibration est bien utilisée lors de la phase de calibration de REW. Inversement, à partir de la FFT, on peut calculer une "inverse FFT" (une FFT inverse) pour obtenir à partir des informations d'amplitude et phase pour chaque fréquence, un signal dans le temps qui décrit la façon dont n'importe quel signal est changé quand il voyage de la source au micro. Ce signal dans le temps est appelé "Impulse Response" (Réponse impulsionnelle) et comme la fonction de transfert dont elle est déduite, elle n'est valable que pour une pièce, une chaine de reproduction du son, une source et une position du micro. Cette réponse impulsionnelle est en fait exactement le même signal que celui que vous verriez si nous avions émis à la position de la source un "click" "extrêmement court" et que nous avions enregistré à la position du micro le résultat de ce click ("extrêmement court" signifie que ce click dure le temps d'un seul échantillon, soit 1/48 000 s). Pourquoi alors ne pas émettre ce click et enregistrer plutôt qu'un "sine sweep" ? Parce qu'un tel "click" n'est pas possible à reproduire avec une enceinte, ce click doit en outre reproduire toutes les fréquences en même temps sans en avoir aucune puisqu'il n'a qu'une durée de 1/48 000 s, ce qui ne permet pas d'avoir une fréquence. De plus avec le sine sweep on obtient un rapport signal/bruit (un "S/N"= "Signal–to-Noise") bien plus élevé qu'une autre méthode et plus le S/N est élevé plus les mesures sont fiables.
Une fois qu'on a obtenu la réponse impulsionnelle, elle peut être analysée à son tour pour en déduire comment la pièce réagit aux "stimuli sonores". La partie la plus précoce de cette IR (IR = Impulse Response = RI = réponse impulsionnelle), précoce au sens qui arrive le plus tôt suivant l'axe du temps, correspond au "son direct", le son qui passe par le chemin le plus court de la source au micro. Le son qui rebondit une fois ou plus sur les parois de la pièce se retrouve dans cette IR mais plus tard, le temps que l'onde sonore parcours ce chemin plus long (à 344m/s soit 1m en 3 ms), ainsi les parties plus tardives de l'IR contiennent les contributions de la pièce. Pour réduire l'analyse de l'IR à telle ou telle partie du temps on fait appel à la fonction "windowing" ("fenêtrage"). Une "window" ("fenêtre") qui inclue la partie tardive de la réponse nous permet de voir les contributions de la pièce au signal enregistré par le micro. La possibilité de séparer les contributions du son direct et du son indirect est une grande différence avec la réponse en fréquence qui elle intègre les 2 sans possibilité de les différencier.
D'autres informations comme la "waterfall" (une version 3D de la façon dont la réponse change à travers le temps), la "RT60" (qui est le temps qu'il faut pour qu'une bande de fréquences diminue de 60dB – soit 1 000 fois plus petites qu'elle était) sont déduites de l'IR.

1 Signals and Measurements
"What does all this stuff mean anyway?"
"Qu'est ce dont que toutes ces histoires ???"
Cette section donne des notions de base sur ce qu'est un signal, des mesures et explique comment les différents graphique de rews sont générés et comment ils sont reliés à ce qui a été mesuré.

Signals, Sample Rate and Resolution
"Signaux, Taux d'échantillonnage et résolution"
La première chose à comprendre est "qu'est-ce que le signal ici ?", au moins dans le contexte des mesures acoustiques. Le signal est "les sons enregistrés à travers un microphone". La pression du son génère des signaux électrique à travers le micro qui transmet à la carte son ces niveaux électriques qui enregistre par échantillon ("sample") les valeurs. Le taux d'échantillonnage est de 44.1 ou 48KHz dans REW, en accord avec le paramétrage de la carte son. Ce qui signifie que la carte son va donner à REW toutes les 1/44100 ou 1/48000 s une valeur de la pression sonore (via une valeur d'un potentiel en volt – ou mV). Donc en 3 secondes, il y a 3*44100 (ou 3* 48000) échantillons. Grace à ce nombre impressionnant d'échantillons en 1 seconde, il est possible de capturer un signal ayant une fréquence de 44.1/2 (ou 28/2) kHz, soit 22 ou 24kHz, juste au dessus des capacités auditives "normales". Au dessus il y a un risque de "repliement ("aliasing"), par exemple une onde à 25kHz enregistrée avec un taux de 48kHz ressemblera en tous points à une onde de 1kHz. Pour éviter ce risque d'erreur (car il est possible que de telles ondes existent réellement), on active la fonction anti-aliasing de la carte son qui permet de bloquer les signaux ayant des fréquences supérieures à ½ fois la fréquence d'échantillonnages, mais parfois il y a des loupés …
La résolution ("resolution") de la carte son est souvent de 16 ou 24 rarement 32 bits. Sur un CD nous avons 44.1kHz et 16 bits !
Rew supporte 16 bits, soit une valeur entre -32768 et +32767 (des nombres qui sont représentés avec 15 bits + 1 bit pour stoker le signe). Une autre façon de voir est de se référer au nombre le plus grand, ce qui est la vision dite "Full Scale" ("Echelle large", complète, 100% …), "FS" en abrégé. Dans cette échelle, la valeur la plus petite non nulle est 1, sur 32 768 valeurs possible, soit 1/32768 = 0.003%FS. Tout ce qui sera plus petit que cette valeur, sera réduit à 0. Avec 24 bits, la plus petite valeur est 1/8388608 = 0.000012% FS. La plus grande valeur est 1, soit 100%, c'est une échelle en pourcentage.

Clipping (coupure et débordement )
Si les signaux excèdent la valeur 100%, la carte son ne peut plus suivre – les valeurs mesurées ne peuvent pas être plus grand que 100%, peut importe ce qui est réellement arrivée à l'entrée de la carte son. Quand le signal est au dessus de ce que la carte son peut accepter on dit qu'il y a "clipping" ("Coupure"). Le clipping peut se trouver à 100%FS de la carte son, alors on verra une courbe platte de 100% à partir du premier clipping et jusqu'à ce que les valeurs redeviennent acceptable par la carte son, dans ce cas REW saura vous alerter. Mais parfois le clipping a lieu en amont : au niveau du micro ou de son pré-ampli avec des gains trop élevés par exemple, dans ce cas les mesures peuvent ne jamais atteindre le 100%FS mais avoir été "clipped" quand même. Le clipping doit être évité lors des mesures car alors le signal capturé ne représente pas ce qui est réellement arrivé et les mesures sont corrompues.

Viewing Signals (visualiser les signaux)
Une façon de regarder les signaux est de positionner les valeurs des mesures dans une échelle de temps. Dans ce cas REW positionne dans le graphe "SCOPE" l'échelle des ordonnées en %FS.
Voici un exemple de cette vue dite "Scope":



On y voit une courbe en violet qui est la courbe du'un sweep log correspondent au signal que REW a envoyé aux sorties du PC et en rouge le résultat de ce que REW a compris des mesures envoyées par la carte son des entrées du PC. Pour REW: ses sorties est la prise Jack output du PC et ses entrées la prise micro du pc.
Généralement nous voulons plus que juste voir le scope. On peut vouloir visualiser les fréquences qui composent le signal reçu. L'ensemble des fréquences qui composent le signal mesuré est appelé "Spectre" ("Spectrum") et REW peut calculer ce spectre en utilisant une FFT. Une FFT se comporte comme une somme de signaux simples d'ondes en cosinus et qui aurait le même "Scope" que le scope réellement observé. Les amplitudes et phases de ces ondes cosinus et pour différentes valeurs de fréquences sont une autre façon de représenter le signal mesuré par REW. Le graphe des amplitudes est facile à comprendre, plus grande est l'amplitude plus fort est le son propre à cette fréquence. Les phases sont plus délicates. Une phase à 0 degré veut dire que la "valeur du signal à cette fréquence" est = cos(0)*amplitude = amplitude, à 90° la valeur du signal vaut cos(90)*amplitude=0. La phase est aussi déterminante que l'amplitude pour définir la forme de l'onde à une fréquence donnée.
Quand une FF test utilisée pour calculer un spectre, les calculs sont plus efficaces si le signal a une taille (une durée) d'une puissance de 2 comme 64K ou 16K.
Exemple : Pour calculer une FFT de 64K à partir d'un signal qui a été "samplé" à 48KHz nous avons besoin de 64k/48k secondes de signal = 65536/48000=1.365 s et chaque échantillon sera un signal dont la fréquence aura une précision de l'inverse de la durée divisée par 2 (Nyquist): soit 0.366Hz. Concrètement ici, les 64K représentent le nombre total d'échantillons du signal. Si la FFT a été générée à partir d'échantillons de 16K (4 fois moins), les fréquences seront séparée (séparée au sens pouvoir de séparation = résolution = précision) de 1.465Hz (4 fois plus) . Plus la taille des échantillons est petite, plus la résolution en fréquence est mauvaise. Pour avoir une bonne précision des mesures en fréquence, nous avons besoin d'échantillons larges (de beaucoup d'échantillons : 64K par exemple), donc d'un signal qui dure longtemps (plus longtemps que si il y avait moins d'échantillons).

RTA ("Real Time Analyse" – Analyse en Temps Réel)
Une autre façon de voir le spectre d'un signal dans le temps est d'utiliser l'analyseur en temps réel. La RTA montre une courbe des amplitudes par fréquences des signaux qui sont analysés. Cependant, une FFT produit une courbe uniformément répartie selon l'axe des fréquences, une RTA groupe les fréquences en fraction d'octave (1 octave, 1/3 octave, …, 1/48 octave). Une octave est définie comme la distance entre deux fréquences double l'une de l'autre.
Exemples:
Une octave sépare 100Hz de 200Hz, ou la distance de 100Hz à 200Hz est d'une octave.
De même entre 800 et 1 600Hz, il y a une octave, car 1 600= 2 * 800.
Lors d'une analyse en 1/3 d'octave à 20Hz la largeur de la bande de fréquences analysées est de 4.6Hz, c'est la bande 17.8-22.4Hz. De même cette largeur de bande à 20kHz est de 4.6kH.z. Ces bandes de fréquences sont définies par octave et par tiers d'octave suivant une norme suivie par tous. Pour une analyse à 1/24 octave en RTA, les bandes de fréquences seront 1/8ième plus étroit que le tiers d'octave, soit pour 20Hz: une bande de 19.725-20.3Hz, de 0.575Hz de large.
Les valeurs individuelles de FFT sont ensuite globalise pour produire une seule valeur pour une bande de fréquences. Ci-dessous un exemple d'analyse en RTA : le spectre d'un son à 1kHz où l'on voit les distorsions liées aux harmoniques.




Systems and Transfer Functions (function de transfert)
Il est important de comprendre en quoi les instruments utilises pour obtenir ces courbes peut influencer ces courbes. La façon d'ont un système change un signal est dit "fonction de transfert du système". La fonction de transfert a 2 composants:
- la réponse en fréquence
- la réponse en phase
la "Frequency response" montre comment un système change l'amplitude de l'onde initiale, de même la "phase response" montre les changements de phases liés au système.
Une description complète d'un système nécessite ces 2 courbes de réponse.
Il est important aussi de bien comprendre que la réponse en fréquence avec le spectre de fréquence.
Le spectre de fréquence d'un signal nous montre de quoi est fait le signal en terme de fréquences qu'il contient à un instant donné.
La réponse en fréquence d'un système va nous aider à comprendre comment le système étudié change le spectre de fréquence du signal.
L'objectif de REW est de mesurer les fonctions de transfert et c'est ce que montrent les 2 courbes SPL & PHASE. Ces 2 courbes sont les réponses en fréquence et en phase de la fonction de transfert.
Ci-dessous un exemple des 2 courbes. L'une se lit pour chaque fréquence qu'elle est la valeur en dB, donc l'amplitude en dB SPL de la fonction de transfert suivant l'échelle de gauche; L'autre, plus basse, se lit comme la phase en degré de la fonction de transfert suivant l'échelle de droite.



Ajout : Et Maintenant le spectre du signal est une suite de la durée du signal de graphique qui bouge en temps réel et qui ressemble à chaque instant à la partie de la courbe ci-dessus correspondant à la fréquence joué dans le sweep log, sauf que en plus se retrouve dans le spectre toutes les autres fréquences qui continuent à se réfléchir sur les murs. Il faudrait faire une petite video où l'on voit la courbe "RTA" pendant que le sweep log joue.
FinAjout

The Impulse Response (la RI, the IR, Réponse en impulsion)
La fonction de transfert nous montre, grâce à la réponse en fréquence et en phase, comment le système affecte le spectre du signal qui est passé à travers lui. Elle caractérise le système dans le domaine des fréquences, c'est-à-dire que pour chaque fréquence on voit quel est la réponse du système.
Mais qu'en est-il dans le domaine du temps ?
Comment chaque élément de l'échantillon a-t-il été affecté par le système dans le temps ?
La façon dont un système change les échantillons d'un signal est appelé une "réponse en impulsion". Pourquoi ce nom ?? Car …
L'IR est lui-même un signal, consistant en une série d'échantillons. Les signaux qui sont mis en entrée du système vont suivre cette courbe pour se déformer suivant cette courbe au cours du temps.
Au premier temps du signal, on a Out(1) = In(1) * IR(1).
Ce qui se lit : l'output est l'input "fois" l'IR à un instant égal au temps de cet Input.
Un intervalle de temps plus tard, intervalle de temps lié à la fréquence de défilement des échantillons, l'input 2 arrive pendant que l'input1 continue de cheminer dans le système (par les réflexions dans la pièce), il y a 2 échantillons qui se superposent sur l'IR, mais le input2 va suivre le chemin de l'IR1, tandis que l'input1, ayant déjà subit l'IR1, arrive sur l'IR2. d'où:
output[2] = input[2]*IR[1] + input[1]*IR[2]
Et une période de temps plus loin, on a de la même façon 3 échantillons qui se superposent: output[3] = input[3]*IR[1] + input[2]*IR[2] + input[1]*IR[3]
Et ainsi de suite au fur et à mesure que les échantillons se présentent.
Ce processus de multiplication des échantillons par une courbe –elle aussi échantillonnée- de façon successive est appelé "CONVOLUTION".
L'IR a très souvent une durée très courte, moins d'une seconde pour une pièce spécialisée, plus d'une seconde, éventuellement 2, pour une pièce domestique. Ainsi, il se peut que l'output soit constitué de la longueur (dans le temps) de l'IR "fois" (au sens convolution) la même longueur (dans le temps toujours) de l'input avec toutes les participations de tous les échantillons de cette période de temps.
So why call it "impulse response"?
Le nom de réponse en impulsion vient du fait que si on considère un input bien spécifique qui est une impulsion, alors on obtient la courbe IR elle-même. Une impulsion vaut 1 (au sens 100%) pour le 1er échantillon (Input(1) =1) et 0 pour les autres.
Input(1) = 1
Input(i) pour i # 1 = 0
Au 1er temps
output[1] = input[1]*IR[1] = IR[1]
Au temps suivant
output[2] = input[2]*IR[1] + input[1]*IR[2] = 0*IR[1] + 1*IR[2] = IR[2]
Au temp suivant
output[3] = input[3]*IR[1] + input[2]*IR[2] + input[1]*IR[3] = 0*IR[1] + 0*IR[2] + 1*IR[3] = IR[3]
Et ainsi de suite.
Donc si on met une impulsion en entrée du système, on obtient une sortie qui reproduit exactement la réponse de la pièce à cette impulsion, c'est "l'IR"

Relation entre Transfer Function et Impulse Response
Ça va viendre …
WhyHey
 
Messages: 13841
Inscription Forum: 29 Avr 2002 12:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 07 Nov 2011 20:43

palm a écrit:
Deja, quel est ton but?
Verifier que ton systeme est regle comme il faut?
Travailler sur l'acoustique de la salle? Modifier le placement des enceintes, de la position d'ecoute?


Vérifier que mon système est bien réglé comme il faut :).
Dernière édition par doobieone le 07 Nov 2011 23:46, édité 1 fois.
doobieone
 
Messages: 294
Inscription Forum: 02 Jan 2008 16:48
  • offline

Message » 07 Nov 2011 22:13

Quelqu'un sait ce que montre la courbe RT60 et comment l'interpréter ?
Ma courbe est ici : viewtopic.php?f=1291&t=29975491&start=45

La configuration dans mon profil


@+ sur le site et bon cinéma. Lukyfish
Ma salle 7.2.4 terminée : ICI
Avatar de l’utilisateur
Lukyfish
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 6372
Inscription Forum: 07 Juil 2004 18:43
Localisation: Yonne (89)
  • offline

Message » 07 Nov 2011 23:05

Lukyfish a écrit:Quelqu'un sait ce que montre la courbe RT60 et comment l'interpréter ?
Ma courbe est ici : viewtopic.php?f=1291&t=29975491&start=45

LA courbe RT60 indique le temps que met une impulsion a s'affaiblir de 60x; cela caractérise donc la résonance de ta pièce, fréquence par fréquence.
Elle ne caractérise donc pas ton installation directement, cela n'a d’intérêt que lors du (ho combien bénéfique) traitement d'une pièce.

Dans un premier temps, ce qui va t'interresser le plus est probablement la reponse en fréquence que tu dois mesure en position d'écoute, canal par canal; puis appliquer le filtre 1/6 pour la rendre lisible.

as tu vu aussi ce thread plus (trop) complet?
viewtopic.php?f=1292&t=29791111
alunel
 
Messages: 629
Inscription Forum: 30 Nov 2001 2:00
Localisation: Salon de Pce (13)
  • offline

Message » 14 Jan 2012 14:45

Je remonte ce topic, car je n'arrive pas à télécharger REW, pourrait on me donner un lien? :oops:
loulou65
 
Messages: 991
Inscription Forum: 12 Sep 2008 6:03
Localisation: 64
  • offline


Retourner vers Correction active et logiciels de mesure

 
  • Articles en relation
    Dernier message