Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Adapter l'enceinte à la pièce ?

Message » 14 Juin 2010 15:33

Mon impression c'est qu'elle devrait être assez importante, afin d'aboutir au réalisme d'une reproduction sonore de qualité.
C'est surtout une distance qui dépend de la distance critique, qui elle même dépend du traitement acoustique du local et de son homogénéité. On se trouve souvent dans le cas où la distance critique varie selon la fréquence, et comme on n'a qu'une paire d'oreille "large bande" positionnées en un seul endroit... Une distance d'écoute importante permet aussi un "sweet spot" plus important.

Igor a écrit:Afin de pouvoir gagner un mètre de recul dans un local donné, le travail est considérable.
C'est clair, on en a déjà parlé ici... difficile de remplacer les m3
ClementW
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 638
Inscription Forum: 09 Mar 2007 10:23
Localisation: Ile de France
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Juin 2010 15:33

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Juin 2010 18:59

À propos de distance d’écoute, pour la salle de régie de 55 m3 prise en exemple par ClementW, distance d’écoute 1,80 m, le rapport champ direct/champ réverbéré est déjà de -9 dB pour une source omnidirective et pour un TR considérés à 0,4 seconde. C’est déjà beaucoup !

Pour réduire ce rapport en faveur du champ direct, il conviendrait d’augmenter le facteur de directivité de l’enceinte, par exemple, en encastrant la source pour que le facteur de directivité passe de 1 à 2 toujours pour une source omnidirective, soit un gain de 3 dB sur le rapport champ direct/champ réverbéré. Évidemment, l’idéal serait d’avoir une enceinte à directivité constante ce qui en pratique est difficile à réaliser pour ne pas dire impossible.

Le facteur de directivité pourrait-il être un critère d’adaptation de l’enceinte à la pièce ? Certainement pas dans un environnement domestique.
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1844
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 15 Juin 2010 0:26

Intéressant... de quelle manière effectuez-vous ces calculs ?

Pour réduire ce rapport en faveur du champ direct, il conviendrait d’augmenter le facteur de directivité de l’enceinte


La directivité des enceintes a évidemment son rôle à jouer. D'où l'intérêt – pour les aiguës au moins – des enceintes haut rendement qui ne sont pas seulement plus efficaces mais également plus directives. Par exemple les SVP 505 : 90° x 40°

Pour l'encastrement ca va évidemment dans le sens de Genelec qui conseille l'encastrement comme technique n°1

Il y a une autre manière de "réduire ce rapport en faveur du champ direct" : faire baisser le RT.
ClementW
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 638
Inscription Forum: 09 Mar 2007 10:23
Localisation: Ile de France
  • offline

Message » 15 Juin 2010 9:31

Bachibousouk a écrit:...
Le facteur de directivité pourrait-il être un critère d’adaptation de l’enceinte à la pièce ? Certainement pas dans un environnement domestique.
...


Bonjour,

intéressant (aussi!); peux-tu développer, et/ou donner une ref. bibliographique (pas trop pointue, please!)?

Est-ce parce qu'il faut considérer l'enceinte comme une source omnidirectionnelle, ou parce que c'est un tel bazar dans le champ réverbéré que le facteur de directivité est négligeable, ou ???

Merci
8)
saveriancouty
 
Messages: 1730
Inscription Forum: 18 Sep 2005 22:05
  • offline

Message » 15 Juin 2010 11:43

Bonjour Bachi,
j'avoue que le même passage m'interpelle aussi.

En fait parler d'adaptation de l'enceinte à la pièce me semble bien vague, faute de référence qualitative explicite. Je parlerai plutôt d'adapter le couple enceinte/pièce au type d'écoute souhaité. Cela fait apparaitre la notion de "type d'écoute", qui demanderai à être creusée (même si on n'aboutira qu'a un mauvais compromis en environnement domestique).

Ecoute "monitoring" correspondant à une RI parfaite (pas ou très peu de champ réverbéré),
Ecoute plus ou moins "spacieuse" faisant place à un champ réverbéré, mais avec quelle répartition temporelle / fréquentielle / spatiale ? -> très vaste question...
Dernière édition par Denis31 le 15 Juin 2010 15:01, édité 1 fois.
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4527
Inscription Forum: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse
  • offline

adaptation....

Message » 15 Juin 2010 14:22

En fait mon RT 60 est de 0,2 a 0,3 ce qui facilite le recul tout en gardant une bonne lisibilité. Par contre mes enceintes ne sont pas directives, mais fortement pincées.
Je viens de finir d'intégrer mes surrounds, également des Yamaha NS-1000x, passives mais égalisées, la distance de l'auditeur est de 1,50 mètres( :mdr: ). Je me suis amusé a effectuer des comparaisons ( mêmes sources stéréo) frontales 4,20 m vs surrounds 1,5m: La clarté des frontales reste supérieure.


Igor Kirkwood

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9357
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 15 Juin 2010 23:15

Le calcul s’effectue simplement en fixant le temps de réverbération, les dimensions de la pièce (4 x 5,50), pour en déduire l’absorption équivalente de Sabine puis le rapport champ direct champ réverbéré à 1,80 m. Évidemment, on est dans les hypothèses de Sabine, notamment celle qui considère le champ diffus, ce qui signifie que les résultats sont à prendre avec circonspection. Néanmoins, cela n’enlève rien aux recommandations de réduire le temps de réverbération du local ou d’augmenter le facteur de directivité des enceintes.

Après c’est toujours la même histoire. Autant dans une très grande pièce réverbérante, il est plutôt souhaitable d’utiliser des enceintes directives afin de ne pas trop exister la réverbération du local, l’exemple typique consiste à sonoriser une église avec des petites enceintes colonnes à réseau. Mais cette technique n’est pas forcement adapté aux petits locaux à cause des réflexions qui arrivent très tôt et qui sont intégrés par le système auditif à l’onde directe. À ce propos, quasiment toutes les enceintes Hi-fi destinées à un usage domestique sont, dans la mesure du possible, «omnidirectives» pour que leur rayonnement soit homogène en fréquence pour une direction donnée. Pour cela, elles utilisent des petits HP (13 ou 17 cm) coupés le plus souvent très bas.

Pour exemple, le facteur de directivité d’une petite enceinte Diy (dans le modèle du piston plan encastré), équipée d’un boomer médium de 13 cm et d’un tweeter à dôme 25 mm, avec une coupure à 2,5 kHz pente à 12 dB/oct. pour des fréquences respectivement de 1, 2, 4 et 8 kHz,

on a un facteur de directivité global Q qui vaut 2,3 2,9 6,2 et 9,5.

Évidemment à 8 kHz l’enceinte est déjà très directive, mais il est possible de réduire Q en abaissant la fréquence de coupure et en augmentant l’ordre du filtre. Certains constructeurs vont même jusqu’à ajouter un deuxième tweeter à l’arrière de l’enceinte.

Pour ma part, je ne pense pas que l’usage des grands pavillons soit adapté aux petites salles, sauf à être convenablement et judicieusement traité pour les mêmes raisons évoquées plus haut et concernant les réflexions précoces.
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1844
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 15 Juin 2010 23:48

Réponse rapide : est-ce qu'une directivité importante des enceintes ne réduit pas justement pas le problème des réflexions précoces ? Ou est-ce que j'ai mal compris votre message ?
ClementW
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 638
Inscription Forum: 09 Mar 2007 10:23
Localisation: Ile de France
  • offline

Message » 16 Juin 2010 11:32

ohl a écrit:Bonsoir tous,
je suis souvent surpris par les propositions de certains de choisir l'enceinte en fonction du local d'écoute :D
Concrètement, qu'est-ce que cela signifie ?
A part la réponse facile du genre : "évitez une enceinte de 1m3 dans un studio de 9m2", quels critères peut-on imaginer pour choisir au mieux l'enceinte ?


Salut ohl :wink: une paie que l'on ne s'est plus vu....

En fonction de la taille de la pièce, et donc de la distance d'écoute, t'auras besoin d'enceintes avec différents SPL max pour arriver au niveau max désiré au point découte.

En fonction des réflexions, il peut être judicieux de choisir sa directivité (conception plus répandue en renforcement sonore...)

Si tu veux un sweet spot assez large, il est également judicieux de choisir sa directivité ....

En fonction du RT60 dans le grave, tu peux avoir besoin de HP de grave plus conséquents (par ex, au ST231 de l'INA, la cabine est hyper absorbante dans le grave, les subs sont en fait deux 46cm)

Si tu écoute de la musique, tu vas avoir besoin d'enceinte de type "musique", si tu veux faire un écoute "cinéma", tu va avoir besoin d'enceintes du même type qui ont une fonction de transfert complexe différente (dispersion dans le pavillon long qui donne cette "projection" des voix entre autre...)

Pour ce qui est des enceintes a grave multiple, la bande passante du secteur est en général bien trop haute (rapport dimension / longueur d'onde)....idem pour des structure d'Appolito.

L'acoustique du local pouvant être comparée à une route/chemin, on ne va pas utiliser la même voiture pour un GP de F1 et le Paris-Dakar....

mes 2 cts


jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Message » 16 Juin 2010 22:57

j'avoue que le même passage m'interpelle aussi.


Est-ce qu'une directivité importante des enceintes ne réduit pas justement pas le problème des réflexions précoces ? Où est-ce que j'ai mal compris votre message ?

Vous avez sans doute raison, car cet aspect n’est pas aussi important qu’il n’y paraît. J’ai extrait un graphique de l'excellent ouvrage de Jacques Jouhaneau Notion élémentaire d’acoustique Électroacoustique  qui donne l’allure de la courbe de réponse d’un disque plan dans l’axe et en dehors de l’axe.

Image

Si on somme l’onde directe dont la réponse est linéaire avec une réflexion primaire pour téta égal 45 ° par exemple, on obtient une courbe légèrement accidentée et descendante. Cependant, le déséquilibre est relativement faible, 3 dB d’écart seulement sur la somme entre les basses fréquences et le reste du spectre. Pas de quoi en faire un argument de poids.
Désolé pour ce contre temps :wink:
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1844
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 17 Juin 2010 8:30

Bachibousouk a écrit:.......

Évidemment, l’idéal serait d’avoir une enceinte à directivité constante ce qui en pratique est difficile à réaliser pour ne pas dire impossible.

Le facteur de directivité pourrait-il être un critère d’adaptation de l’enceinte à la pièce ? Certainement pas dans un environnement domestique.
:) :o 8)
Bachi


La directivité constante est une (pas la seule) solution.... ce sont plus des fabricants d'enceintes de renforcement sonore qui s'en occupent.....

Le facteur de directivité est un critère d'adaptation à TOUT local, je ne vois pas l'élément qui en extrairait les locaux domestique... :-?

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Message » 22 Juin 2010 15:57

Hello !

Bachibousouk a écrit:Cette enceinte Magellan Grand Concert devrait éveiller la curiosité :wink:
J’aimerai bien comprendre les motivations des concepteurs de chez Triangle. Car si l’intérêt de mettre en oeuvre quatre boomers de 21 cm au lieu d’un seul de 42 cm (qui rappelons le, est quasiment omnidirectif en deçà de 300 Hz) est évidemment plus commercial, il est tout autant surprenant d’aller créer un réseau de deux dipôles superposés et très espacés qui donne une directivité marquée dans les basses fréquences.

Pour répondre, je dirai que si les fabricant élance leurs enceintes dans le sens de la hauteur, c'est pour plusieurs points :

1/ D'une part, d'un point de vue du pouvoir accélération, ça permet de subdiviser la masse mobile unitaire par un facteur 4 à fréquence de résonance égale et volume égale en utilisant 4 HP plutôt qu'un seul dans la même charge.

exemple pour du 28 Hz en résonance et un VAS total de 69, 5 litres et un QTS et rendement identique:
1 HP 30 cm utile (0, 07 m²) ==> MMs = 360 g ==> Cms = 0, 1 mm/N
4 HP 15 cm utile (4* 0, 0175 = 0, 7 m²) => MMs = 80 g (unitaire) ==> Cms = 0, 4 mm/N

A QTS et VAS égale (disont QTS = 0, 5), le rendement est identique (pour peu que la fréquence de coupure acoustique soit suffisamment haute pour que le terme "rendement égale reste valable")
Rendement 30 cm = n * 0, 056 * Rme * (Sd/Mms)² = 0, 254 % avec un Rme de 120 kg/s
Rendement 4 HP 15 cm = n * 0, 056 * Rme * (Sd/Mms)² = 0, 254 % avec un Rme 30 kg/s

2/ Deuxièment, ça permet d'obtenir un facteur WAF nettement plus intéressant.

3/ Et enfin, ça prends nettement moins de surface au sol puisque la colonne est élancé.

Il y avait un autre point je crois (me rappel plus).
sylvio50
 
Messages: 186
Inscription Forum: 22 Juin 2010 1:06
  • offline

Message » 22 Juin 2010 16:12

Je dirai aussi que c'est pour cette raison que dans les basses fréquences, les fabricants préfèrent utiliser 2 HP pour les caissons de graves clos par exemple, car pour descendre bas en fréquence (à part l'asservissement du HP qui arrange tout), il faut une fréquence de résonance basse ce qui est totalement antagoniste avec les faible volume d'air et grand HP vu que le VAS est proportionnel au carré de la surface. Sa donnerai des masses mobile de 2 kg pour descendre à 15 Hz @ -3 dB en charge close de 120 L avec un unique HP de 46 cm (Sd de 0, 12 m²) et QTS de 0, 7 (en négligeant le propre ressort du HP et en ne prenant en compte que le ressort pneumatique).
sylvio50
 
Messages: 186
Inscription Forum: 22 Juin 2010 1:06
  • offline

Message » 22 Juin 2010 18:46

Désolé mais je ne comprend pas vraiment ce rapport d'accélération, j'ai toujours trouvé ce terme peut approprié et menant a une mauvaise compréhension.
D'un côté si on améliore la réponse impulsionnelle ainsi, car il est d'autant plus clair qu'un Hp ayant une Sd 4 fois inférieur a 1 seul et même HP, il aura forcement un fonctionnement en piston sur une bande passante plus étendu vers le haut, et si l'on en viens a filtré trop haut ces 4 HP de plus petit diamètre, on en reviendra encore et toujours au problème de filtrage en peigne provoqué par ce montage.

cordialement, julien.

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 7877
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 23 Juin 2010 3:02

Le facteur d'accélération est dans la réalité une valeur inappropriée pour un boomer.... :( (aucun bénéfice/info à en tirer hors une idée du rendement) on est dans la légende urbaine...

Concernant les calculs de sylvio50, dans la réalité toujours, un 20cm va tourner vers 25g en Mms, un 30 (soit environ 4 fois la surface émissive d'un 20cm) la masse mobile tourne aux alentours de 55g. 360g pour un 30 cm : la membrane est en plomb ????
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive