Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: west et 2 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Cloison BA13 sur rail....

Message » 21 Aoû 2009 2:00

une boite dans la boite peut etre faite avec des moyens modeste, aprés bien sur, si tu recherche la perfection, on est pas sortit de l'auberge..

pour la lame d'air je te l'accorde c'est important, pareil pour croiser les joints, maintenant la 3e peau........ pourquoi pas du BA18 tant qu'on y est.

BZZzzz55 fait simple mais pense aux détails, et choisis bien tes produits. :wink:
le shad
 
Messages: 4537
Inscription Forum: 03 Sep 2005 14:52
Localisation: Bordeaux
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Aoû 2009 2:00

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Aoû 2009 9:00

le shad a écrit:une boite dans la boite peut etre faite avec des moyens modeste, aprés bien sur, si tu recherche la perfection, on est pas sortit de l'auberge..


comme de nombreuse personnes ici, tu emploies le terme "boite dans la boite" de façon abusive et inadapté au vu de ce que tu préconises.
et effectivement, tu es a des années lumière de la perfection en conseillant du liège de 0,5 mm d'épais comme résilient, mais bon .. . :roll:

le shad a écrit:pour la lame d'air je te l'accorde c'est important, pareil pour croiser les joints, maintenant la 3e peau........


évite "d'accorder" quoi que ce soit, a la façon d'un prof qui corrige une dictée en soulignant les fautes. mon mess ne comporte pas erreur "acoustiquement" parlant.

en ce qui concerne la troisième peau, tu devrais me relire:
"ne tombe pas dans le "panneau" du PlacoSilence, ba13 phonique, de la masse bitumeuse collée a la paroi ect ... . préfère sans hésiter, s'il te reste un peu de pouvoir d'achat une troisième peau, efficacité garantie."
avant de répondre relis le encore une fois.

le shad a écrit:pourquoi pas du BA18 tant qu'on y est.


bien que je n'ai pas parlé de ce produit, le BA 18 est tout a fait approprié a la réalisation de certaines structure, lorsque l'on connait un peu le sujet.

le shad a écrit:BZZzzz55 fait simple mais pense aux détails, et choisis bien tes produits. :wink:


tu t'es dépassé la, non ??? (si oui je te l'accorde :lol: ) j'aime ce type de conseils :mdr:
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 21 Aoû 2009 15:17

bss a écrit:
le shad a écrit:une boite dans la boite peut etre faite avec des moyens modeste, aprés bien sur, si tu recherche la perfection, on est pas sortit de l'auberge..


comme de nombreuse personnes ici, tu emploies le terme "boite dans la boite" de façon abusive et inadapté au vu de ce que tu préconises.
et effectivement, tu es a des années lumière de la perfection en conseillant du liège de 0,5 mm d'épais comme résilient, mais bon .. . :roll:


j'essai juste de te faire revenir parmis nous car je sens que tu vas t'envoler vers des sommets en termes de perfection acoustique.

bss a écrit:
le shad a écrit:pour la lame d'air je te l'accorde c'est important, pareil pour croiser les joints, maintenant la 3e peau........


évite "d'accorder" quoi que ce soit, a la façon d'un prof qui corrige une dictée en soulignant les fautes. mon mess ne comporte pas erreur "acoustiquement" parlant.


les réflexions de ce genre... ça ne fait en rien avancer le topic, ne t'éloigne pas du sujet, la lame et d'air et croiser les joints c'était des précisions importante pour notre ami forumeur car il n'y aurait peut être pas penser.. voila tout..

bss a écrit:en ce qui concerne la troisième peau, tu devrais me relire:
"ne tombe pas dans le "panneau" du PlacoSilence, ba13 phonique, de la masse bitumeuse collée a la paroi ect ... . préfère sans hésiter, s'il te reste un peu de pouvoir d'achat une troisième peau, efficacité garantie."
avant de répondre relis le encore une fois.


pour la 3e peau je n'ai pas parlé de budget, c'est juste que cela me fait sourire.. tu préconises 3 peaux pour les murs, si le budget le permet, ok.. mais le sol et le plafond on fait quoi???!...

bss a écrit:
le shad a écrit:BZZzzz55 fait simple mais pense aux détails, et choisis bien tes produits. :wink:


tu t'es dépassé la, non ??? (si oui je te l'accorde :lol: ) j'aime ce type de conseils :mdr:


j'avais commenté puis bon j'ai édité.. je ne vais pas te répondre c'est mieux.. sinon ce topic ne va pas avancer dans le bon sens..
le shad
 
Messages: 4537
Inscription Forum: 03 Sep 2005 14:52
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 22 Aoû 2009 16:47

le shad a écrit:pour la 3e peau je n'ai pas parlé de budget, c'est juste que cela me fait sourire.. tu préconises 3 peaux pour les murs, si le budget le permet, ok..


précise les raisons de ton sourire .. . autant qu'on se "marre" a deux !!

le shad a écrit: ... .mais le sol et le plafond on fait quoi???!...

en ce qui concerne le sol il y bcp de possibilités tout dépend bien sur du budget, mais j'ai donné une solution raisonnable financièrement, page précédente, excuse-moi si je me cite: "... .des suspensions (chez paulstra par exemple) pour le sol .... ."
tu peux également utiliser ceci : http://www.akustar.com/tech/146_i_pads.htm

pour le plafond : http://www.akustar.com/tech/145_i_530.htm par exemple.

et tout ceci reste assez facile de mise en œuvre pour le bricoleur appliqué et relativement peu encombrant. car a la différence d'un moulage simple d'une pièce d'élastomère d'épaisseur réduite (44mm pour un support beca par exemple), pour des propriétés antivibratoires équivalentes, les "boites a ressorts" nécessitent en revanche une plus grande déflexion, donc une hauteur plus conséquente a l'état libre. ces produits très performant (fréquences propres plus faible: 1,5 Hz mais dont le prix est 4X plus cher que les supports élastomères) sont donc rarement employés chez le particulier.

dernier point important, s'assurer que Fe/Fp> (racine de 2) si l'on ne souhaite pas parvenir a l'effet inverse escompté, c'est a dire une amplification des vibrations.
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 01 Sep 2009 6:45

le shad a disparu ????
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 01 Sep 2009 21:36

Shad est partie, mais moi j’suis encore là :wink:

si tu as un peu de place, ne néglige pas la lame d'air, la valeur de la Fr est conditionnée par l'épaisseur de la cavité. "en gros" doubler la distance entre les parements externes de la double cloison provoque le déplacement de la fr d'un tiers d'octave vers les infrasons.


J’ai un peu de mal à comprendre l’intérêt de la lame d’air. À la fréquence de résonance de la double cloison, l’indice d’affaiblissement est minimum, d’accord. Mais déplacer cette fréquence vers le bas d’un tiers d’octave présente un intérêt que si cette nouvelle valeur se situe dans l’inaudible ou à une fréquence peu excitée par la source de bruit. Ce n’est pas forcement gagné ? Quelle est grossièrement la valeur de Fr pour un double placo ?
Dans tous les cas n’a-t-on pas intérêt à remplir la lame d’air avec un matériau amortissant ?
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 02 Sep 2009 12:07

Bachibousouk a écrit: Quelle est grossièrement la valeur de Fr pour un double placo ?


dans notre cas, double parois, la liaison entre les parois extérieures, de masses surfaciques respectives m1, m2, est élastique, il apparaît une Fr induite par le principe même de cet assemblage mécanique. Dans cette configuration, Fr~ 840 [racine (1/m1 +1/m2)/d]. avec d représentant la distance entre les deux éléments constitutifs de la double paroi et s'exprime en cm. Ceci pour dire que si tu ne me donnes pas m1, m2 et d ... ..

En ce qui concerne une seule et unique plaque de BA13, les "abaques" donnent une Fr centrée autour du 1/3 d'octave de 3150 Hz. Située au dessus du seuil de perception critique de la parole, cette nuisance influence peu les mesures d' isolement acoustique pondérées par un filtre de classe A.

Bachibousouk a écrit:Dans tous les cas n’a-t-on pas intérêt à remplir la lame d’air avec un matériau amortissant ?
:) :o 8) Bachi


bien sur, l'amortissement de la lame d'air procure des résultats tout a fait intéressants sur le plan de l'isolation acoustique. L'air, qui vibre comme un ressort entre les deux parois, développe moins d' ondes stationnaires si l'on insère un absorbant dans la cavité, et le gain d'isolement acoustique ainsi obtenu est directement mesurable. Toutefois la valeur de ce gain dépend des propriétés de résistance mécanique aux flux d'air, caractéristiques de la présence d'un matériau fibreux. Diamètre des fibres, résistance a l'écoulement, masse etc ...
La sensibilité logarithmique de notre système auditif n'accepte pas un simple rapport de proportionnalité entre le gain d'isolement et l'epaisseur de la laine minérale. Alors qu'il suffit de 12 cm pour obtenir un gain de 6 dBA, 30 cm ne permettront même pas d'atteindre 10 dBA avec une laine équivalente. Il est donc illusoire d'espérer des gain > a 10 dBA en jouant exclusivement sur l'épaisseur de l'élément absorbant, car la tenue mécanique au delà de 30 cm pose des problèmes et nécessite l'emploi d'une technique specifique qui par l'insertion d'une ossature réduit en contre partie les caractéristiques d'absorption acoustique originale. Enfin la lame d'air n'a rien de modulable et dépend principalement des structures architecturales de la salle, ce qui diminue d'autant les possibilités d'adaptation.
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 07 Sep 2009 22:00

BSS, merci pour cette réponse technique et détaillée :-?

Chez moi, pour me séparer d’une imprimerie, j’ai une cloison acoustique qui m’a été prescrite par un acousticien, avec 75 mm de laine et deux plaques de BA13. À l’époque 75 mm me semblaient peu :roll: Il faut donc toujours privilégier la masse du parement plutôt que l’épaisseur de la laine.
Cette règle peut elle s’expliquer par la loi des masses ? Je m’explique, dans la loi des masses, même si cette une grossière approximation de la réalité, on néglige la résistance mécanique Rm lorsque que la fréquence est éloignée de Fr. Or à la fréquence de résonance, ce terme Rm n’est plus négligeable et l’affaiblissement dépend alors de la résistance mécanique. Le rôle de la laine et la résistance mécanique qui lui est associée serait-il essentiel autour de la fréquence de résonance Fr ?

D'autre part, j’ai remarqué, à la lecture d’un schéma issu d’un site dédié à l’isolation, que la «traditionnelle» LdV avait été substituée par de la mousse mélamine. Quelle est l’intérêt d’utilisé de la mousse mélamine, si ce n’est que pour augmenter la marge du site marchand :( (la mousse étant beaucoup plus cher qu’une LdV) ? La Rm d’une mousse est-elle vraiment supérieure à celle d’une laine ?

Enfin la lame d'air n'a rien de modulable et dépend principalement des structures architecturales de la salle, ce qui diminue d'autant les possibilités d'adaptation.

Cela signifie-t-il que l’épaisseur de la lame d’air se calcule en fonction des modes propres de la salle ? Sous quel critère ? ou bien ...j'ai rien compris :wink:
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 09 Sep 2009 20:38

J'ai décidé de mettre une cloison en carreau de platre de 7 cm d'épaisseur que je doublerai par une cloison ba13+LDR du coté interieur de la salle

La cloison carreau de platre pour faire un effet masse avec 7 cm de platre plein puis un isolation composé de LDR ou LDR (lequel a le meilleur coef?) avec peut etre une double peau de BA13

Qu'en pensez vous?
BZZzzz55
 
Messages: 23
Inscription Forum: 09 Aoû 2009 18:24
Localisation: Arrancy sur Crusne
  • offline

Message » 10 Sep 2009 17:26

Amis du sport salut,

Plutôt que le carreau de plâtre, sauf si l'isolation par la masse est primordiale, le béton cellulaire (structure micro alvéolaire de bulles d'air emprisonnées) type siporex ou autre permet d'obtenir une acoustique plaisante avec beaucoup moins de travail de correction acoustique après montage des cloisons, car aussi bien en carreau qu'en plaque le plâtre ...

C'est un conseil qu'on m'avait donné quand j'ai construit la régie de mon studio d'enregistrement : un copain montait une cabine voix en carreau de platre me conseillait de faire de même plutôt que de partir dans la galère des cloisons multipeaux.
Et un grand gourou de l'audio m'a alors donné ce tuyau du siporex plutôt que le caro, etje ne regrette pas de l'avoir écouté.

Son jugement : "le carreau de plâtre ça sonne comme un chiotte"
alpacou
 
Messages: 2263
Inscription Forum: 14 Avr 2006 8:31
Localisation: Riante cité du val d'oise
  • offline

Message » 11 Sep 2009 9:30

alpacou a écrit:Amis du sport salut,

Plutôt que le carreau de plâtre, sauf si l'isolation par la masse est primordiale, le béton cellulaire (structure micro alvéolaire de bulles d'air emprisonnées) type siporex ou autre permet d'obtenir une acoustique plaisante avec beaucoup moins de travail de correction acoustique après montage des cloisons, car aussi bien en carreau qu'en plaque le plâtre ...

C'est un conseil qu'on m'avait donné quand j'ai construit la régie de mon studio d'enregistrement : un copain montait une cabine voix en carreau de platre me conseillait de faire de même plutôt que de partir dans la galère des cloisons multipeaux.
Et un grand gourou de l'audio m'a alors donné ce tuyau du siporex plutôt que le caro, etje ne regrette pas de l'avoir écouté.

Son jugement : "le carreau de plâtre ça sonne comme un chiotte"


+ 1 alpacou :D pour le béton cellulaire qui malgré son nom pas très glamour pour un audiophile :wink: est un superbe matériel acoustique, avec en plus une isolation thermique :o :o. Attention seulement il craint un peu l'eau (le platre aussi), et comme tu le souligne étant peu dense (bulles d'air) isole phoniquement moins qu'un carreau de platre. Reste le plomb (en plus) pour l'isolation phonique, excellent en faible épaisseur mais cher.

Igor Kirkwood

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9356
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 11 Sep 2009 15:25

Le béton cellulaire est certes un matériau poreux, mais dans l’utilisation envisagée par BZzz, le carreau de plâtre est masqué par une plaque de BA13. Dans ce cas le matériau est sans contact avec le milieu extérieur et n’intervient que très peu dans la correction acoustique du local.
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 13 Sep 2009 14:47

Oui tu as raison ce serait ballot d'aller coller du placo fut il doublé de laine de verre sur du siporex.

Dans mon esprit, pas forcement besoin de ce machin abominable qu'est la plaque de plâtre.
Sauf s'il s'agit d'envoyer du bois avec une instal haut rendement et qu'on se trouve mitoyen je pense qu'un simple vide d'air comblé* derrière la cloison en béton cellulaire de 5 ou 10cm devrait être suffisant.On pourrait même imaginer que l'homo-cinémitacus moderne sorte un peu du mode de fonctionnement courant ...mais c'est une autre histoire.

* il n' y a pas que la laine de roche de nos jour par ex.
alpacou
 
Messages: 2263
Inscription Forum: 14 Avr 2006 8:31
Localisation: Riante cité du val d'oise
  • offline

Message » 14 Sep 2009 17:52

alpacou a écrit:Oui tu as raison ce serait ballot d'aller coller du placo fut il doublé de laine de verre sur du siporex.

Dans mon esprit, pas forcement besoin de ce machin abominable qu'est la plaque de plâtre.
Sauf s'il s'agit d'envoyer du bois avec une instal haut rendement et qu'on se trouve mitoyen je pense qu'un simple vide d'air comblé* derrière la cloison en béton cellulaire de 5 ou 10cm devrait être suffisant.On pourrait même imaginer que l'homo-cinémitacus moderne sorte un peu du mode de fonctionnement courant ...mais c'est une autre histoire.

* il n' y a pas que la laine de roche de nos jour par ex.


Et l'air c'est moins cher que le plomb :mdr: :wink:

Igor Kirkwood

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9356
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 20 Sep 2009 15:36

salut Bachi, desolé mais j'ai du zapper ton mess

Bachibousouk a écrit:Chez moi, pour me séparer d’une imprimerie, j’ai une cloison acoustique qui m’a été prescrite par un acousticien, avec 75 mm de laine et deux plaques de BA13. À l’époque 75 mm me semblaient peu :roll: Il faut donc toujours privilégier la masse du parement plutôt que l’épaisseur de la laine.


de mon point de vue, j'aurais plutôt conseillé une épaisseur de laine de roche de 10/12 cm (mais l'épaisseur du plénum est également a prendre en compte dans le dimensionnement de cette dernière) sachant qu'il faudrait tripler cette valeur pour obtenir un gain véritablement supérieur en isolement, avec toute les contraintes qu'imposerait une telle structure comme je l'ai précédemment écrit. De plus deux plaques de BA 13 ne me semble pas judicieux, deux Fc identiques accentuent fortement la chute de l'indice d'affaiblissement acoustique de la paroi. il est donc préférable d'utiliser, si se sont des parois de même nature, deux ou trois épaisseurs différentes, ou mieux diversifier les épaisseurs et les matériaux. Effectivement la masse des parements est à privilégier face a l'épaisseur de la laine, tout du moins dans nos applications, a moins d'avoir un plénum d'un mètre, mais on passera dans ce cas sur une solution à triple parois bien avant.

Bachibousouk a écrit:Cette règle peut elle s’expliquer par la loi des masses ? Je m’explique, dans la loi des masses, même si cette une grossière approximation de la réalité, on néglige la résistance mécanique Rm lorsque que la fréquence est éloignée de Fr. Or à la fréquence de résonance, ce terme Rm n’est plus négligeable et l’affaiblissement dépend alors de la résistance mécanique. Le rôle de la laine et la résistance mécanique qui lui est associée serait-il essentiel autour de la fréquence de résonance Fr ?

Essentiel, non. Des que la fréquence du son diffusé dans le local d’émission s’approche de la Fc, la paroi entre en résonance et amplifie les ondes de flexion du matériau la constituant. Le phénomène s’accentue en fonction de l’amplitude de la vibration excitatrice mais aussi en fonction de la nature du matériau. C’est pourquoi comme vous le soulignez l’on retrouve dans la formule de la fréquence de coïncidence, le coefficient de Poisson et le module de Young qui font partie des constantes élastiques. Afin de diminuer le défaut d’isolement du au plateau de Watters et la Fc qui suit, le principe repose sur le découplage des cloisons par rapport aux parois adjacentes. le rôle premier de la laine étant d'atténuer les ondes stationnaires du plénum.

Bachibousouk a écrit:D'autre part, j’ai remarqué, à la lecture d’un schéma issu d’un site dédié à l’isolation, que la «traditionnelle» LdV avait été substituée par de la mousse mélamine. Quelle est l’intérêt d’utilisé de la mousse mélamine, si ce n’est que pour augmenter la marge du site marchand :( (la mousse étant beaucoup plus cher qu’une LdV) ? La Rm d’une mousse est-elle vraiment supérieure à celle d’une laine ?


tout dépend des caractéristiques des mousses de mélamine et minérale comparées, mais la laine minérale convient parfaitement pour amortir les ondes stationnaires et donc éviter les fréquences de résonance du plénum même si dans un deuxième temps elle est également a l'origine ( de façon très mesurée) de l'augmentation de R a toutes les fréquences.

Bachibousouk a écrit:
bss a écrit:Enfin la lame d'air n'a rien de modulable et dépend principalement des structures architecturales de la salle, ce qui diminue d'autant les possibilités d'adaptation.

Cela signifie-t-il que l’épaisseur de la lame d’air se calcule en fonction des modes propres de la salle ? Sous quel critère ? ou bien ...j'ai rien compris :wink:
:) :o 8)


Non pas du tout !!! Lorsque je dis « la lame d'air n'a rien de modulable et dépend principalement des structures architecturales de la salle» ca sous entend que lorsque l’on te demande un Ra de 69 dB dans un cahier des charges et que tu disposes de 20m2, hum …. .. Rien qu’avec les cloisons tu perds déjà 3,77m2 de surface au sol ! Et comme il est dans ce cas inconcevable de ne pas réaliser un Ra similaire au plafond et au sol afin de rester cohérent je te laisse imaginer ce qu’il reste … .. . Adieu toute reproduction sonore dans un si petit volume. Sachant que pour « tenir » ce Ra il arrive un moment ou l’épaisseur de la paroi ne peut être réduite (plénum inclus), d’où mes propos.

:wink:
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message