Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Comment réaliser des panneaux type "SCHROEDER" ?

Message » 16 Mar 2010 18:23

Le bouquin de Trevor Cox dont parle BSS est excellent.
Vous y trouverez tout pour calculer les diffuseurs... mais rien pour les construire.
Si vous voulez les dimensions, je peux vous les donner, c'est pas un problème. Mais avant que le diffuseur fonctionne, il va probablement falloir faire plusieurs essais. (A moins que vous vouliez faire un résonateur).
Il n'est pas rare que des amateurs achètent 1 diffuseur chez Akustar pour prendre les côtes et construire les 3 ou 4 autres dont ils ont besoin. Dans les 2/3 des cas, ils reviennent un mois plus tard, acheter le complément. Pour ma part, il m'a fallu en faire une dizaine avant de comprendre comment ça marche et d'en avoir un qui tienne à peu près la route.

Pourquoi ça coûte cher? Parce qu'il faut 18 à 20 heures pour le construire, le vernir, l'emballer et que chez nous, le personnel n'est pas gratuit et les charges sociales ne sont pas un mythe (la TVA non plus). Je parle d'un ouvrier entrainé, équipé d'une scie à panneaux, d'une mortaiseuse, d'une plaqueuse de chant, de gabarits d'assemblage, possédant le savoir faire et en lançant des séries de 12 pièces.

J'ai à peu près tout essayé pour réduire le prix (moins c'est cher, plus on en vend).
Pendant 12 ans, j'en ai construit des petits, des grands, des carrés, en contre plaqué, en medium, en bois massif, en métal, en matière plastique (ABS et polyester), en polystyrène, en plâtre, en béton. Je ne pense pas qu'en France quelqu'un ait autant d'expérience sur les diffuseurs que moi.

J'en ai fait construire en sous-traitance en Slovaquie. Akustar en a acheté en chine. Apparemment, les Chinois sont pas plus malins que nous. Un diffuseur DS 720 (ça veut dire Diffuseur Schroeder 7 cellules, 20cm de profondeur) de 60x120cm, en MDF, coûte 270 à 350 dollars US au départ de Guangzhou (Chine) par container de 200 pièces (4 mois de délai). voir copie du mail en bas.

Si vous vous groupez pour atteindre 200 diffuseurs on peut repasser une commande. Chez Akustar, ils ont mis 4 ans pour les vendre et ne veulent pas recommencer (la finition était moins soignée que ceux construits en France).

Si vous voulez un diffuseur pas cher, installez une bibliothèque ouverte avec des bouquins clairsemés. Evidemment, ça marche moins bien qu'un vrai diffuseur, mais aussi bien qu'un diffuseur bricolé maison. Il est plus facile de construire des enceintes que des diffuseurs.
On trouve aussi des diffuseurs 720 ou 730 en MDF chez Akustar pour moins de 400 euros. Maintenant, si votre plaisir est de bricoler, pourquoi pas, c'est un point de vue qui se défend aussi.
Et puis il faut avoir une pièce qui peut les accueillir. Si c'est pour placer le point d'écoute à 1,5m devant les diffuseurs, c'est pas la peine d'investir.
JPL

Dear Jean-Pierre
Thanks for your enquiry.
We are glad to introduce ourselves to you that we are the oldest and one of biggest manufacturer of acoustic products in China, we have been in this line for about 9 years. Very delighted to quote you our prices as request.

1D diffusor 1200x600x 340 - black walnut and/or cherry
Not fire-resistant MDF board, it is FOB Guangzhou 250.00USD/PCs. Fire-resistant MDF board, it is FOB Guangzhou350.00USD/PCs.

Other items you mentioned below, we usually don't export because their special shape, they are not easily to transport. But some custom made are welcome depends on design.
If you have any other question, pls feel free to contact us.
Looking forward to receiving your early reply.
Best regards,
Clarisa
Export Department
Guangzhou Getech
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 16 Mar 2010 18:47, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2821
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Mar 2010 18:23

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Mar 2010 18:36

Sans aller jusqu’à paraphraser les auteurs, il est toujours possible d'indiquer sommairement deux ou trois idées directrices.
En ce qui concerne la diffusion certains intervenants ici, on déjà fait connaître des idées de principe extrêmement simple comme celle qui dit que l’on doit diffuser idéalement à partir de la fréquence de coupure du local ou plus récemment Clement W évoquait "une limite utile" à quatre fois la fréquence de coupure. Ce genre d’information facile, qui émane pourtant de gens très savants, permet d’engendré des débats très intéressants.
:D :( :-?
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 16 Mar 2010 18:50

Ce n'est pas une question de fréquence, mais plutôt de longueur de séquence. Si c'est pour écouter entre deux lobes, autant poser un radiateur de chauffage central.

C'est qui les gens très savants ?
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2821
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 16 Mar 2010 19:09

C'est qui les gens savants ?

Mario Rossi :wink: lorsqu’il évoque la fréquence à partir de laquelle la réflexion devient diffuse d’après le nombre de Rayleigh.

l’on doit diffuser idéalement à partir de la fréquence de coupure du local
Attention la fréquence de coupure désignant ici la fréquence de Schreoder de la salle.
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 16 Mar 2010 19:48

Il ne faut pas confondre :
  • la fréquence à laquelle il est intéressant de diffuser dans un local donné,
  • la fréquence à partir de laquelle la diffusion va être effective à une distance donnée par rapport au diffuseur.
ClementW
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 638
Inscription Forum: 09 Mar 2007 10:23
Localisation: Ile de France
  • offline

Message » 16 Mar 2010 20:04

Le seul bouquin de Rossi que je possède est "Audio". Je n'y ai pas trouvé de relation entre la fréquence de Schroeder et le seuil de diffusion. Quelle page? (si s'agit bien ce livre).
Cela dit, je ne conteste pas, même si j'ai créé des espaces diffusants bien en dessous de cette fréquence (Studio de la Seine).

Par contre, les théories évoquées par Rossi dans son livre (très respectable), s'adressent à des grands volumes et ne sont pas toujours transposables aux pièces d'habitation. Il ne faut pas tomber dans cette tentation.
Par exemple, on trouve des logiciels très sérieux (Odeon, Catt, Ease, Epidaure, etc) totalement inexploitables pour les volumes qui nous concernent. Tous s'appuient sur les théories de Rayleigh, Sabine, Pierce, Beranek et d'autres, et ne concernent que les grandes salles.
Pour info, Newton avait énoncé les lois de la diffraction bien avant Rayleigh.

ClementW a écrit : Il ne faut pas confondre ...

Exact.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2821
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 16 Mar 2010 22:00

En effet, il n’y a rien concernant la fréquence de Schroeder dans le passage traitant de la diffusion dans le livre de M. Rossi. Cette idée a été évoquée dans le sujet suivant, où d’ailleurs vous intervenez à votre insu  :) :
viewtopic.php?f=1290&t=29921598
Quant «aux gens savants», c’était un :wink: aux quelques érudits qui interviennent régulièrement sur ce forum.
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 19 Mar 2010 18:28

Après avoir pris quelques renseignements, il apparait que mettre un panneau de type "Schroeder" au milieu de mon mur arrière ne soit pas forcément une bonne idée.
http://www.akustar.com/tech/058a_d_classic.htm
En effet, dans ce cas, la centrale se trouverait pile dans l'axe du panneau et rendrait celui-ci inefficace, ce que je peux concevoir.
Arrière de la salle Schroeder.JPG
Arrière de la salle avec panneau de Schroeder au centre du mur
Arrière de la salle Schroeder.JPG (31.96 Kio) Vu 841 fois

L'idée serait donc de combiner l'idée de Bachibousouk en "page 1" en mettant des tasseaux à la verticale, mais dont la face serait biseautée pour ne pas renvoyer les sons de la centrale vers elle et d'alterner un biseau à droite et un biseau à gauche.
Arrière de la salle.JPG
Mur arrière avec tasseaux biseautés
Arrière de la salle.JPG (32.36 Kio) Vu 815 fois

Que pensent les experts de cette idée pour avoir un mur arrière diffractant ?

La configuration dans mon profil


@+ sur le site et bon cinéma. Lukyfish
Ma salle 7.2.4 terminée : ICI
Avatar de l’utilisateur
Lukyfish
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 6372
Inscription Forum: 07 Juil 2004 18:43
Localisation: Yonne (89)
  • online

Message » 19 Mar 2010 20:57

Je pensais que vous parliez d'une pièce hifi.
Pour une application hifi, je peux concevoir qu'on veuille installer des diffuseurs sur le mur arrière.

Par contre, dans un home cinéma, c'est aberrant!
Qu'est-ce que vous cherchez ? Entendre à l'arrière le retour diffus des enceintes de façade?
Dans ce cas, il sera plus simple de doubler la façade en rajoutant 3 enceintes à l'arrière (je plaisante).

Non, dans un HC, on peut diffuser en dehors du champ de directivité des enceintes. Le mur arrière doit être très absorbant.
Voici ce que dit Dolby:
"Good practice dictates that the rear wall should be heavily damped with sound absorbing material".
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2821
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 19 Mar 2010 21:04

Je parle bien sûr de ma salle HC, le mur arrière ne doit pas être diffractant ou diffusant mais très absorbant si je comprends bien ?? :o
On parle pourtant de dead end & live end pour une salle HC, donc absorbant à l'avant et diffusant à l'arrière.
Me trompes-je ?

La configuration dans mon profil


@+ sur le site et bon cinéma. Lukyfish
Ma salle 7.2.4 terminée : ICI
Avatar de l’utilisateur
Lukyfish
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 6372
Inscription Forum: 07 Juil 2004 18:43
Localisation: Yonne (89)
  • online

Message » 19 Mar 2010 22:25

Oui, c'est une croyance injustifiée.
Le "live and dead end" convient pour les studios d'enregistrement et l'écoute de la musique rock (pas le classique). La localisation des sources est précise, tout en conservant une réverbération et une ampleur compatibles avec la musique.

En home-cinéma, on a besoin de diffuser les surrounds uniquement. Et encore, cela n'est vrai que dans le cas où le nombre d'enceintes est limité (2 ou 4). La diffusion devient un artifice au même titre que les dipôles et la décorellation THX.

Dans les salles commerciales, les enceintes surround sont en nombre suffisant pour éviter ces artifices.
Si vous devez diffuser ce sera en dehors de l'axe façade. Il faut élargir le champ de chaque enceinte surround en diffusant autour et au plafond.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2821
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 20 Mar 2010 23:34

Jean-Pierre Lafont a écrit:Oui, c'est une croyance injustifiée.
Le "live and dead end" convient pour les studios d'enregistrement et l'écoute de la musique rock (pas le classique). La localisation des sources est précise, tout en conservant une réverbération et une ampleur compatibles avec la musique.

JPL, j'ai pu voir plusieurs de vos interventions, ou vous dissociez salle d'écoute Home Cinema, et Musique, OK, mais je remarque également que vous dissociez écoute de musique classique, rock et jazz, et peut être d'autres encore?

Est ce que ça veut dire qu'il nous faut 4 (ou plus) salles d'écoutes?

Quelles sont vos recommandations suivant les genres musicaux?
N'est-il pas possible d'avoir un local plutôt absorbant dans lequel on créera le champ diffus à partir des enceintes suround?
(techniquement quand on a un PC comme source et qu'on fait du filtrage actif, ça ne parait pas très compliqué...
SoulMan
 
Messages: 1877
Inscription Forum: 04 Juin 2004 10:23
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 21 Mar 2010 9:28

Est ce que ça veut dire qu'il nous faut 4 (ou plus) salles d'écoutes?

Il existe toutes sortes de voitures (limousine, cabriolet, pickup, 4x4, etc). Laquelle est la meilleure? Faut-il en acheter 4 (ou plus) comme vous dites? Ne peut-on pas tout faire avec la même ?
Si, bien sûr. C'est d'abord et surtout une question de choix personnel.
Et le cinéma ? Là, la différence est plus marquée. Pour moi, il y a autant de différence entre une écoute hifi et cinéma qu'entre une voiture et un camion. On peut se déplacer avec les deux mais chacun est adapté à un usage particulier.

Pour répondre à votre question, (4 salles) je dirai qu'il ne faut quand même pas exagérer.
En acoustique hifi, il existe quelques recommandations officielles mais pas de norme. C'est un domaine dont je ne veux pas débattre, les avis sont trop subjectifs.
Par déformation professionnelle, j'ai naturellement tendance à m'orienter vers l'acoustique d'une régie studio, c'est à dire le lieu où sont élaborés les disques que vous écoutez. Là, des normes existent et on sait où on va.
Mais, pour une installation privée, entre un amateur de musique liturgique et un fan des Rolling Stones, il y de la place pour le débat.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2821
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 21 Mar 2010 13:57

Tiens, c'est étrange... j'avais écris un message, mais il n'est pas là...

Bon, je recommence.

Donc, le drame c'est quand on est éclectique dans ses gouts musicaux... moi j'écoute aussi bien des musiciens seuls que des petites ou grandes formations, de toutes époques et toutes cultures, aussi bien acoustiques qu'amplifiées.
Alors, que faire?
Bien sur, déjà que ça n'est pas rien comme investissement de faire une salle, qui en ferait 4? ou même 2? ...en tout cas, pas moi.

Donc, est ce que les seules différences se situeraient au niveau des réverbérations entre les différentes écoutes?

Et l'autre point qui me perturbe, c'est que l'ambiance est déjà dans l'enregistrement... la réverbération importante typique du chant grégorien est déjà sur le disque... donc, pourquoi devrait-on l'écouter dans un lieux particulièrement réverbérant, au risque "d'en rajouter" et de dénaturer l'enregistrement... Enfin, si c'est bien de ça qu'il s'agit.
J'ai du mal à penser qu'on ne puisse faire une salle où "tout passe bien"... d'ailleurs, c'est visiblement le cas, par exemple, de la salle de thxrd.

J'avoue que tout ça me laisse un sentiment d'étrangeté... (sans rapport avec le message que j'ai perdu :) )
SoulMan
 
Messages: 1877
Inscription Forum: 04 Juin 2004 10:23
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 21 Mar 2010 15:05

L'acoustique variable, ça existe.
C'est pas très compliqué et ça reste à la portée d'une construction amateur. Pensez à des volets orientables à 180° avec une face absorbante et une face diffusante...
La seule contrainte, est qu'il ne faut pas se contenter de deux petits volets dans un coin. Il faut couvrir au moins 60% des murs et du plafond pour observer une différence exploitable.
C'est aussi vrai pour tous les types de correction acoustique.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2821
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive