Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Construction d'une salle dédiée home-cinéma

Message » 25 Juil 2009 11:37

Bonjour,
je viens vous demander conseil un peu tard peut-être, concernant l'aménagement de mes combles en salle dédiée home-cinéma.
Description de la pièce :
Cette salle à une forme trapézoïdale dont les côtés sont tronqués. Ses dimensions : longueur 6m / largeur 3,7m, hauteur 2,5m.
Je précise que la hauteur n'est pas la même partout compte tenu de la forme trapézoïdale du local.
Une seule porte (largeur 70 cm) est située au milieu d'un des côtés le plus long.
Une seule fenêtre de type VELUX éclaire la pièce. Elle est situé à l'arrière et au milieu (côté largeur).
Ayant emménagé en 2005, j'avais eu la pertinence de faire isoler le plafond et les murs de cette pièce (sauf un qui est mitoyen avec une chambre). Le sol est en béton et j'envisage de faire un petit ragréage avant la pose de dalles de moquette.
Je vais à présent vous expliquer le problème.
Pendant toutes ces années le niveau de réverbération de cette pièce était acceptable du fait de l'absence de placo sur les murs (la laine de verre seule recouvrant ceux-ci).
Mais voilà, après la pose des plaques de placo sur l'ensemble des murs et du plafond, je constate que le niveau de réverbération de la pièce a considérablement augmenté. Un claquage de mains s'atténue avec un de retard de 3 à 4 secondes.
Il est vrai qu'actuellement la pièce est vide et j'envisage après la mise en peinture des murs, du ragréage du sol (actuellement en ciment brut pas très plat), de poser des dalles de moquette au sol.
L'emménagement futur en mobilier et objets divers est le suivant :
- 3 fauteuils (type BOLIDEN achetés chez IKEA);
- une bibliothèque (nichée contre un mur);
- une petite table basse;
- 3 à 5 cadres (style affiches de cinéma),
- placé sur un meuble adapté : une télévision LCD (dalle de 127 cm), un ampli home-cinéma, un lecteur DVD blue-ray;
- le système d'enceintes Focal - JMlab - Pack Sib 5.1 montés sur des pieds ;
- un radiateur électrique fixé et situé sur le mur face à la porte d'entrée.
Bien sur la disposition des enceintes tiendra compte des conseils déjà recueillis dans ce forum.
Mes questions et inquiétudes:
1)
Le niveau de réverbération de cette pièce sera-t'il acceptable lorsque l'emménagement et l'ameublement de cette pièce seront achevés ?
2)
Dans la négative, que me conseillez-vous de faire pour le rendre acceptable ?

Je vous remercie par avance pour vos conseils d'experts que je m'efforcerais de suivre en fonction de mes moyens.


SG
totosauveur
 
Messages: 31
Inscription Forum: 31 Déc 2006 22:58
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Juil 2009 11:37

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Juil 2009 10:41

La formule de Sabine qui exprime le temps de réverbération, qui quantifie d’une certaine façon la réverbération d’une pièce, nous donne deux informations:
TR=0,16V/A
où le TR est le temps de réverbération en seconde
V le volume du local en m3
A l’absorption équivalente de la salle en m2.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Acoustique_architecturale

D’abord que le temps de réverbération est proportionnel au volume du local. Ensuite que le temps de réverbération est inversement proportionnel à l’absorption de la salle.

Sachant qu’un Placoplatre et qu’un sol en béton absorbent très peu, soit 0,04 m2 environ d’absorption pour 1 m2 de surface de parois il est aisé d’évaluer le temps de réverbération actuel du locale vide. Il sera conforme à votre ressenti :(

Une fois la pièce aménagée, l’essentiel de l’absorption sera apporté par la moquette, sans doute un peu moins par le mobilier. Une moquette sur béton amène 0,35 m2 environ pour 1m2 de surface, soit 0,35 x 6 x 3,7 = 8 m2 ce qui peut s’avérer être suffisant :-? Après il est toujours possible d’optimiser l’absorption de sa pièce en amenant d’autres matériaux, revêtement mural, laine minérale, panneaux ... et de se faire un truc au petit oignon, mais cela dépend d'abord de vos exigences.

Pour finir, faire un tour dans la partie installation de ce forum peut donner quelques idées. Toutefois, les notions d’acoustiques n’y sont que trop rarement abordées, et par conséquent, il faudra prendre les informations recueillies avec circonspection.
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 26 Juil 2009 21:45

Bachibousouk a écrit:Pour finir, faire un tour dans la partie installation de ce forum peut donner quelques idées. Toutefois, les notions d’acoustiques n’y sont que trop rarement abordées, et par conséquent, il faudra prendre les informations recueillies avec circonspection.
:) :o 8)
Bachi


+ 1000 :wink:
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 26 Juil 2009 22:38

Bachibousouk a écrit:La formule de Sabine qui exprime le temps de réverbération, qui quantifie d’une certaine façon la réverbération d’une pièce, nous donne deux informations:
TR=0,16V/A
où le TR est le temps de réverbération en seconde
V le volume du local en m3
A l’absorption équivalente de la salle en m2.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Acoustique_architecturale

D’abord que le temps de réverbération est proportionnel au volume du local. Ensuite que le temps de réverbération est inversement proportionnel à l’absorption de la salle.

Sachant qu’un Placoplatre et qu’un sol en béton absorbent très peu, soit 0,04 m2 environ d’absorption pour 1 m2 de surface de parois il est aisé d’évaluer le temps de réverbération actuel du locale vide. Il sera conforme à votre ressenti :(

Une fois la pièce aménagée, l’essentiel de l’absorption sera apporté par la moquette, sans doute un peu moins par le mobilier. Une moquette sur béton amène 0,35 m2 environ pour 1m2 de surface, soit 0,35 x 6 x 3,7 = 8 m2 ce qui peut s’avérer être suffisant :-? Après il est toujours possible d’optimiser l’absorption de sa pièce en amenant d’autres matériaux, revêtement mural, laine minérale, panneaux ... et de se faire un truc au petit oignon, mais cela dépend d'abord de vos exigences.

Pour finir, faire un tour dans la partie installation de ce forum peut donner quelques idées. Toutefois, les notions d’acoustiques n’y sont que trop rarement abordées, et par conséquent, il faudra prendre les informations recueillies avec circonspection.
:) :o 8)
Bachi


Merci beaucoup pour vos conseils qui me rassurent pour la suite de mes travaux.
Juste une autre petite question :
Dans l'hypothèse au le niveau de réverbération serait encore un peu trop élevé après la pose de la moquette et de l'ameublement, la pose ciblée de dalles de moquettes à contre les murs n'atténuerait-elle pas la réverbération jusqu'au niveau souhaité ?

encore merci pour vos lumières.

totosauveur
totosauveur
 
Messages: 31
Inscription Forum: 31 Déc 2006 22:58
  • offline

Message » 27 Juil 2009 19:03

On peut bien entendue aussi coller de la moquette au mur, partiellement ou en totalité, afin de réduire encore la réverbération.

Remarquer que le calcul de la quantité à mettre en oeuvre est relativement facile à estimer en utilisant la formule de Sabine, si vous connaissez le volume du local et en prenant TR= 0,5 seconde, car A= 0,16V/TR. :)
Ensuite la superficie S de moquette est donnée par S=A/0,30, calcul fait arbitrairement pour 1000 Hz.
Vous allez vous rendre compte que ça fait une belle superficie :oops:

Je vous indique pour information les coefficients d’absorptions d’une moquette d’épaisseur «moyenne» respectivement sur les bandes 250, 500, 1000, 2000 et 4000 Hz, issus de la littérature : 0,08 0,20 0,30 0,35 0,40.
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 27 Juil 2009 20:17

Bachibousouk a écrit:On peut bien entendue aussi coller de la moquette au mur, partiellement ou en totalité, afin de réduire encore la réverbération.

Remarquer que le calcul de la quantité à mettre en oeuvre est relativement facile à estimer en utilisant la formule de Sabine, si vous connaissez le volume du local et en prenant TR= 0,5 seconde, car A= 0,16V/TR. :)
Ensuite la superficie S de moquette est donnée par S=A/0,30, calcul fait arbitrairement pour 1000 Hz.
Vous allez vous rendre compte que ça fait une belle superficie :oops:

Je vous indique pour information les coefficients d’absorptions d’une moquette d’épaisseur «moyenne» respectivement sur les bandes 250, 500, 1000, 2000 et 4000 Hz, issus de la littérature : 0,08 0,20 0,30 0,35 0,40.
:) :o 8)
Bachi


Bonsoir,

encore merci pour vos réponses.
Mais concrètement pensez-vous que j'aurais besoin d'apporter une correction après tout ce que j'ai prévu de faire ?

salutations.

SG
totosauveur
 
Messages: 31
Inscription Forum: 31 Déc 2006 22:58
  • offline

Message » 27 Juil 2009 20:53

Il faut avoir conscience que la majorité des audiophiles écoutent leur système, souvent haut de gamme, dans des espaces où le temps de réverbération est quatre à cinq fois supérieures aux valeurs optimales. Pourtant, ça ne les empêche pas d’être les plus heureux du monde :lol:
Maintenant ne connaissant pas vos exigences et l’importance que vous accordez à l’acoustique des lieux, je ne saurais vous répondre sur ce point précis.
Il est possible que vous puissiez vous contenter de 22 m2 de moquette au sol, seulement :-?
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 28 Juil 2009 10:50

Bachibousouk a écrit:Il faut avoir conscience que la majorité des audiophiles écoutent leur système, souvent haut de gamme, dans des espaces où le temps de réverbération est quatre à cinq fois supérieures aux valeurs optimales. Pourtant, ça ne les empêche pas d’être les plus heureux du monde :lol:
Maintenant ne connaissant pas vos exigences et l’importance que vous accordez à l’acoustique des lieux, je ne saurais vous répondre sur ce point précis.
Il est possible que vous puissiez vous contenter de 22 m2 de moquette au sol, seulement :-?
:) :o 8)
Bachi


Merci beaucoup et je vous tiendrais au courant dès la fin des travaux.

totosauveur
totosauveur
 
Messages: 31
Inscription Forum: 31 Déc 2006 22:58
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 15:46

totosauveur a écrit:Dans la négative, que me conseillez-vous de faire pour le rendre acceptable ?



des plantes.

C'est hallucinant, l'effet anti-réverbération des plantes. :wink:
GregX1
 
Messages: 256
Inscription Forum: 23 Nov 2008 13:22
  • offline

Message » 09 Aoû 2009 10:36

La régularité de l'absorption par bandes de fréquences est aussi importante que la valeur du TR à 1000 Hz.

Il vaut mieux parfois s'abstenir d'absorber pour conserver un TR régulier par bandes de fréquences.

Les solutions minces utilisées sans discernement - en recouvrant tous les murs comme j'ai vu trop souvent - font des dégâts difficiles à réparer. On récupère une acoustique déséquilibrée, très terne et toujours aussi résonnante en médium et graves. Et comme un budget conséquent a déjà été dépensé (voir les tarifs du S... au début de ce fil, sans compter la pose) ça limite souvent les possibilités d'amélioration.

Sur le même sujet voir l'article "Faut-il traiter acoustiquement ?" sur l'excellent blog de "ohl" qui poste souvent ici.
ClementW
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 638
Inscription Forum: 09 Mar 2007 10:23
Localisation: Ile de France
  • offline

Message » 11 Aoû 2009 20:50

En effet, mais il n’est pas certain qu’une pièce non traiter et meubler convenablement puisse avoir un TR par bande d’octaves régulier.
Par contre, il est très probable que le TR global d’un tel espace soit trois ou quatre fois supérieur à l’optimal. Au final, une pièce «blanche» non traitée est vraiment trop réverbérante sans pour autant apporter une garantie sur la régularité :(
Par ailleurs, mon expérience personnelle d’écoute m’incite à penser que les pièces pourvues de moquette au sol sonnent toujours mieux à l’oreille que les pièces carrelées ou parquetées.
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

bon RT 60.......

Message » 12 Aoû 2009 0:50

Bachi :wink: une pièce entièrement couverte de moquette, c'est dejà un (bon) pas vers la régulation du RT 60.
Clément souligne aussi avec justesse les dégâts d'une pièce "maltraitée".
Pas facile mais passionnant. Dans mon précédent Studio de Jouy en Josas j'avais du sisal au sol + sous couche isolante et molle, ( + parties murales en lin et sous couche) + grande bibliothèque.le résultat était bien.
Il y a plusieurs manières de réussir..ou de rater...mais ne rien faire c'est rater aussi....Bon si on continue comme cela :wink: les forumeurs vont fuir et acheter des amplis fruités.
Les" consultations" de Bachi peuvent aider a obtenir un RT 60 bon en mixant les épaisseurs des revêtements.
Et finalement une "bonne enceinte" dans un mauvais local cela n'existe pas, car la "bonne enceinte" devient alors également mauvaise. On peut dire aussi qu'elle perd son potentiel.

Igor Kirkwood

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9356
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 12 Aoû 2009 10:36

Bachibousouk a écrit:On peut bien entendue aussi coller de la moquette au mur, partiellement ou en totalité, afin de réduire encore la réverbération... Je vous indique pour information les coefficients d’absorptions d’une moquette d’épaisseur «moyenne» respectivement sur les bandes 250, 500, 1000, 2000 et 4000 Hz, issus de la littérature : 0,08 0,20 0,30 0,35 0,40

Oui, et dans le meilleur des cas (tapis haute laine) on ne dépasse pas 0.3 dans la bande des 250 Hz.

Image
http://alphasabine.info/spip/+Coefficients-d-absoption+.html

Les coefficient que tu donnes sont certainement plus réalistes pour une moquette pas trop coûteuse.

A 250 Hz (et seulement 0.08 d'absorption selon tes données) on est en plein dans les fréquences fondamentales de la musique. Le do médian du piano est à 261 Hz. A 1000 Hz un violoniste est déjà en démanché sur sa corde mi et est on est entré depuis longtemps dans la tessiture d'une soprano. Il y a donc des parties fondamentales du message musical qui ne sont pas traitées. La moquette déséquilibre la répartition entre les fréquences fondamentales et les harmoniques. Cet équilibre est pourtant l'essence même du message musical. Cet effet néfaste est légèrement compensé par la sensibilité accrue de l'oreille humaine autour de 2500 Hz, mais ca ne trompe pas les musiciens qui souvent n'aiment pas jouer dans des locaux ayant de la moquette.
Bachibousouk a écrit:Remarquer que le calcul de la quantité à mettre en oeuvre est relativement facile à estimer en utilisant la formule de Sabine, si vous connaissez le volume du local et en prenant TR= 0,5 seconde, car A= 0,16V/TR.

La formule de Sabine fonctionne très bien pour des grandes salles et un coefficient moyen d'absorption réduit (en dessous de 0.3). Pour les petits locaux la formule de Sabine perd beaucoup de son acuité.

Bachibousouk a écrit:il n’est pas certain qu’une pièce non traiter et meubler convenablement puisse avoir un TR par bande d’octaves régulier.

C'est clair ! Sans parler des fréquences stationnaires, des réflexions spéculaires, de la mauvaise gestion des premières réflexions, de l'écho flottant, etc...

Igor Kirkwood a écrit:Et finalement une "bonne enceinte" dans un mauvais local cela n'existe pas, car la "bonne enceinte" devient alors également mauvaise. On peut dire aussi qu'elle perd son potentiel.

+ 1000 :)
ClementW
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 638
Inscription Forum: 09 Mar 2007 10:23
Localisation: Ile de France
  • offline

Message » 12 Aoû 2009 14:47

Les coefficient que tu donnes sont certainement plus réalistes pour une moquette pas trop coûteuse.

A 250 Hz (et seulement 0.08 d'absorption selon tes données) on est en plein dans les fréquences fondamentales de la musique. Le do médian du piano est à 261 Hz. A 1000 Hz un violoniste est déjà en démanché sur sa corde mi et est on est entré depuis longtemps dans la tessiture d'une soprano. Il y a donc des parties fondamentales du message musical qui ne sont pas traitées. La moquette déséquilibre la répartition entre les fréquences fondamentales et les harmoniques. Cet équilibre est pourtant l'essence même du message musical. Cet effet néfaste est légèrement compensé par la sensibilité accrue de l'oreille humaine autour de 2500 Hz, mais ca ne trompe pas les musiciens qui souvent n'aiment pas jouer dans des locaux ayant de la moquette.
Bachibousouk a écrit:Remarquer que le calcul de la quantité à mettre en oeuvre est relativement facile à estimer en utilisant la formule de Sabine, si vous connaissez le volume du local et en prenant TR= 0,5 seconde, car A= 0,16V/TR.

La formule de Sabine fonctionne très bien pour des grandes salles et un coefficient moyen d'absorption réduit (en dessous de 0.3). Pour les petits locaux la formule de Sabine perd beaucoup de son acuité.


Je ne peux pas nier l’évidence :-?
Cependant, il est nécessaire de préciser et d’éclaircir quelque peu les choses autour de cette fameuse formule de Sabine comme cela à été fait récemment avec BSS sur un autre sujet.

Précisons d’abord qu’il n’existe pas de modèles de TR plus juste qu’un autre permettant d’évaluer le temps de réverbération. Que chaque modèle correspond à des domaines d’utilisations particuliers, mais surtout, que la formule la plus adaptée sera celle qui donnera la meilleure concordance avec la mesure in situ. Sabine, par cet aspect, n'est pas plus fausse qu'une autre.

Par ailleurs, il serait parfaitement incongru d’évoquer Eyring, Millington ou Fitzroy pour répondre aux interrogations de Totosauveur. Cette formule simple de Sabine, pour qui prend la peine de l’utilisé, suffit à prendre conscience du surarmortissement de salles dédiées dont les parois sont traitées uniquement avec de la LDV, entres autres.

Enfin, donner les alpha Sabines par bande d’octaves n’est pas sans arrière penser non plus. Je pourrais me contenter d’indiquer un alpha moyen. C’est donc bien pour tendre une perche à l’interlocuteur que je procède ainsi. Après libre à lui de la saisir en remarquant cette irrégularité dans les valeurs de coefficients et en s’interrogeant . C’est aussi une règle de pédagogie élémentaire; dire le chose directement n’a généralement pas plus d’effet que de ne rien dire du tout :wink:

Alors, messieurs les professionnels du son (exception faite d'Igor, très psychologue :wink: ), arrêtez S.V.P. de réagir systématiquement à la seule vue de la formule de Sabine. Nous savons tous qu’elle est parfois maladaptée, néanmoins elle suffit pour faire passer quelques notions de bases.

:) :o 8)
Bachi
Dernière édition par Bachibousouk le 13 Aoû 2009 15:02, édité 2 fois.
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 12 Aoû 2009 15:32

Proner la formule de sabine, qui est une application théorique, sans préciser que seule une mesure bien faite et in situ du temps de réverbération permettra de faire un diagnostique réel, est à mon sens un peu abusif (désolé j'ai pas trouvé d'autre mot :wink:).

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message