Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: surghjenti et 3 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

GUIDE DU DEBUTANT EN ACOUSTIQUE

Message » 20 Nov 2009 11:04

Bachibousouk a écrit:
je ne peux que confirmer que parler de RT60 dans des pièces d'écoute courantes n'a que peu de sens...


Je serais beaucoup plus précautionneux que vous surtout dans un sujet nommé guide du débutant en acoustique. Ne serait-il pas plus juste de dire simplement que le temps de réverbération est une grandeur qui caractérise uniquement la salle et que le TR60 est insuffisant pour chiffrer la qualité globale d’une installation ? L’auditeur étant surtout sensible au temps de réverbération initiale, c’est à dire à la décroissante de la courbe dans les premiers instants. Mais écrire brutalement que le TR60 n’a pas de sens peut induire à des erreurs d’interprétations.
D'ailleurs, cette notion de TR initial n’est pas uniquement liée au petit espace, qu'il serait peut être bon de définir. Qu'appelle-t-on un petit local et sur quels critères est-il défini. Concrètement, peut-on parler d'une petite de pièce pour un séjour de 70 m2 ?
Pour en discuter.
:) :o 8)
Bachi


toutes le notions de RT60, sabine/Eyring partent sur des présupposés (ondes planes, loin des sources et des murs, distribution statistique des réflexions, etc....ce qui donne des tailles de salles assez grandes). Dans nos pièces d'écoute (même de 70 m²), on en est très très loin....une salle de concert ou un hall de gare/aéroport est plus dans cet approche. Le RT60 est une notion d'acoustique dite architecturale.

Si je pousse à l'autre extrémité: pourquoi ne parlerait-on pas non plus de RT60 pour les casques et les in ear monitors alors?????? :idee:

mais tout le monde parle de TR60 pour tous les locaux, même petits... :roll:

le TR60 est le temps que met un signal interrompu pour s'atténuer de 60 dB.

On va déjà avoir des soucis pour pouvoir mesurer correctement dans un appartement: imaginons un bruit ambiant de 35 dB (ce qui est déjà assez faible pour un appartement en milieu urbain), on va rajouter 20 dB pour le rapport signal/bruit, puis 60 dB, ça exigerait une source de 115dB pour mesurer directement et correctement le RT60 (les logiciels de mesure font des calculs sur 20 ou 30 dB puis extrapolent, mais ça reste que des extrapolations).
De plus, la forme de la décroissance va aussi influencer le rendu tonal du lieu... une comparaison EDT / TR60 donne déjà des indications.

Pour reprendre les propos de Jean-Pierre, en acoustique, comme dans beaucoup de domaines d'ailleurs, il n'y a pas de recettes miracles toutes faites (ça vient probablement de "résidus" des marketing des fabricants d'enceintes, amplis, câbles ou de je ne sais quoi d'autre qui promettent "le son" avec leur produit....et par extension on voudrait que ça marche pour de l'acoustique ou de la correction électronique par exemple), il a donné un lien sur son site pour le B A BA (d'autres sites de ce type ont également été donnés dans d'autres fils, il suffit de s'y reporter) qui permet déjà d'éviter les principales erreurs.

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Nov 2009 11:04

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Nov 2009 13:19

réponse à Bachi (sans doute utile à tout le monde)
au sens strict de la définition mathématique, c'est-à-dire durée pour que l’énergie s’atténue de 60 dB, la condition de champ diffus n’est pas forcement nécessaire,

Si on s'en tient à cette seule définition, je ne vois pas bien comment distinguer la réverbération d'un écho.
Pour les débutants: un écho est la répétition d'un signal. Cette répétition peut être éloignée dans le temps (exemple: le slap-back du rockabilly) ou raprochée (flutter echo).

Les premières réflexions, peu nombreuses car le champ n'est pas encore établi, s'apparentent davantage à un écho très rapproché (et souvent fusionné) qu'à une réverbération.

Ma définition de la réverbération, (extraite du livre que je suis en train d'écrire) est la suivante:
"La réverbération correspond à la persistance d’un son produite par l’ensemble des réflexions diffuses sur les surfaces environnantes après que la source soit éteinte. Le temps de réverbération, noté RT60, T60 ou TR, correspond au temps en secondes nécessaire pour que le son s’atténue de 60 décibels après l’arrêt brutal de la source".
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 20 Nov 2009 13:42

toujours pour répondre à Bachi bouzouk
D'ailleurs, cette notion de TR initial n’est pas uniquement liée au petit espace, qu'il serait peut être bon de définir. Qu'appelle-t-on un petit local et sur quels critères est-il défini. Concrètement, peut-on parler d'une petite de pièce pour un séjour de 70 m2 ?

Un espace acoustique est petit quand les modes stationnaires sont suffisamment espacés pour être discernables par l'oreille humaine. Le volume dépend de l'absorption globale de la pièce ou de la salle.
D'après Dolby, le volume d'une pièce est acceptable à partir de 150m3 à condition que le temps de réverbération soit 220ms. Cette réverbération très courte ne convient qu'aux applications cinéma, la musique demandant des durées plus longues. Dolby précise qu'il s'agit du volume net, c'est à dire en tenant compte du mobilier, du traitement acoustique et même des personnes qui se trouvent dans la pièce.
D'après Beranek, qui a beaucoup oeuvré pour les salles de concert, une salle n'est pas concevable si son volume est inférieure à 750m3.
La norme ISO 354 qui définit les conditions de mesure des coefficients d'absorption n'autorise pas les volumes inférieurs à 200m3.
Il est plus difficile de corriger une petite salle qu'une grande. De nombreux acousticiens refusent de mener une étude pour les volumes inférieurs à 300m3.

Le séjour de 70m2 est intéressant si le plafond est à 4 mètres.
Ne vous leurrez pas les gars, toutes les pièces d'habitation sont minuscules au sens acoustique du terme.
JPL
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 20 Nov 2009 18:53, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 20 Nov 2009 13:44

nitri a écrit:
TMS a écrit:De plus, le RT60 donne deux points... mais aucune indication sur la forme de la courbe de décroissance. :idee:

jacques

Sans entrer dans des détails que des débutants comme moi auraient du mal à comprendre, peux-tu illustrer ceci? :oops:
Intuitivement, je sens bien que le début de la décroissance est plus rapide que la fin mais il ne doit pas y avoir 50 types de courbes différentes.
L'onde perd de l'energie dans l'air (peu) lors des relfections (plus) et lorsqu'elle traverse un absorbant (beaucoup). La taille de la pièce doit jouer sur la forme de la courbe puisque l'onde rencontre plus souvent un obstacle, non? :oops:


Prends une salle conçue en LEDE (ce que je ne conseilles pas...), moitié amortissante, l'autre moitié diffusante; mets les 2 enceintes dans la partie "LE", écoutes/mesures, puis mets les enceintes dans la partie "DE", re-écoutes et re-mesures.... et ............

l'écoute va fortement changer....alors que le TR60 restera inchangé (mêmes matériaux, ratios, etc....) :idee:

L'EDT sera par contre différent! :idee:

cqfd 8)

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Message » 20 Nov 2009 13:46

LEDE Vs Correction électronique même combat : tout est dans le mode d'emploi.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 20 Nov 2009 13:52

Le LEDE est à oublier AMA.....mais ce n'est que mon avis..... (et je pense avoir le mode d'emploi :wink: )

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Message » 20 Nov 2009 13:58

J'espére que tu as le mode d'emploi. Pour moi (mais ce n'est que l'avis d'un amateur) le LEDE mis en place chez moi par moi (laborieusement) me permet de profiter pleinement de ce qui sort des enceintes.

Bientot je vais mixer diffusion (bibliothéques) /armotissement sur un côté des enceintes (6,30 metres). Surprise ?

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 20 Nov 2009 14:03

Quand tu me parles de LEDE, c'est un peu comme si je te parlais de windows 3.11 et de programmation en fortran ou basic....

jacques

PS: et coller du texaa derrière ou à côté des enceintes n'a RIEN de commun avec du LEDE... :idee:
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Message » 20 Nov 2009 14:10

TMS a écrit:Quand tu me parles de LEDE, c'est un peu comme si je te parlais de windows 3.11 et de programmation en fortran ou basic....

jacques

PS: et coller du texaa derrière ou à côté des enceintes n'a RIEN de commun avec du LEDE... :idee:


J'ai dit que j'étais un amateur et je me contente de peu. :oops: du monent que j'amortis derriére et sur les cotés et diffuse autour de la position d'écoute.

Avec 3.11 pas de virus. Et derniérement un de mes colléques a du faire un dev en Fortran sur des calculs en thermodynamique.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 20 Nov 2009 14:14

L'Institute of Acoustics à publié un texte intéressant rédigé conjointement par 3 acousticiens réputés:
Philip Newell, K.R Holland et Tom Hidley.
Le chapitre, fort bien argumenté s'intitule: "Room Reverberation is unwanted noise"
Je vous cite la conclusion dans sa forme originale:
"Given the additional clarity of perception being experienced in the "non environnement" type of rooms, the concept of any monitoring reverb time, other than as close to zero as possible has no future relevance".
Extrait de "Reproduced Sound", Vol.16, book2, pages 365 à 373.
A méditer.
JPL

Non environnement signifie: sans influence des surfaces environnantes.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 20 Nov 2009 15:01

Given the additional clarity of perception being experienced in the "non environnement" type of rooms, the concept of any monitoring reverb time, other than as close to zero as possible has no future relevance


Je traduis pour les nailles en anglais comme moi:

Compte tenu de la plus grande clarté de la perception d'être expérimenté dans l'environnement "non" type de chambres, le concept d'un temps de réverbération de surveillance, autres que le plus proche possible de zéro n'a pas de pertinence future :x :x :x

Merci à vous tous pour vos réponses documentées, je vais digérer un peu tout ça et reviendrais sans doute ensuite 8)
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 20 Nov 2009 15:14

Excusez moi pour avoir négligé de traduire:
On peut le dire comme ça aussi:
"Compte tenu du gain en clarté obtenu dans les pièces sans réflexion, le concept d'une écoute ayant un temps de réverbération autre que proche de zéro, ne présente aucun intérêt".
Ou encore: "Vous avez le bonjour de DEDE".
J'ai un avis là dessus, mais je m'abstiendrai d'en parler, car les débats d'opinions ne m'intéressent pas, je préfère apporter des réponses concrètes et neutres aux questions vous vous posez.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 20 Nov 2009 15:18

Donc il faut absorber un max ! c'est bien celà ?
MachA57
 
Messages: 277
Inscription Forum: 31 Oct 2008 17:00
  • offline

Message » 20 Nov 2009 15:23

frgirard a écrit:
TMS a écrit:Quand tu me parles de LEDE, c'est un peu comme si je te parlais de windows 3.11 et de programmation en fortran ou basic....

jacques

PS: et coller du texaa derrière ou à côté des enceintes n'a RIEN de commun avec du LEDE... :idee:


J'ai dit que j'étais un amateur et je me contente de peu. :oops: du monent que j'amortis derriére et sur les cotés et diffuse autour de la position d'écoute.

Avec 3.11 pas de virus. Et derniérement un de mes colléques a du faire un dev en Fortran sur des calculs en thermodynamique.

Francois :wink:


François

j'entends ce que tu dis....et il est clair que de l'amortissement bien employé produit des résultats...

j'ai eu un PC sous WIN 3.11 et je me souviens avoir quand même installé Norton antivirus....depuis mon dernier portable (dit "de bureau") tourne sous OS X snow léopard (le portable de mesure et calculs tourne sous XP), je n'ai aucun pb de virus, et pour l'ergonomie et les possibilités comparées à W3.11, on est vraiment pas dans le même monde 8)


Pour revenir à de l'acoustique, chez moi (le salon), je n'ai AUCUN produit de traitement acoustique sur les murs (donc 100% WAF compatible :lol: ), et pourtant j'ai des caractéristiques acoustiques digne d'une cabine de mixage:

- aucune réflexion dans les 15 premières ms ne dépasse - 20 dB par rapport au son direct.
- le "pseudo RT60" moyen est de l'ordre de 0.30 s, et régulier, avec une légère remontée dans le grave
alors que la géométrie n'est pas symétrique...(murs G et D à des distances très différentes)

Maintenant, dans certains cas, faire un LEDE est une solution nécessaire : le dernier studio q'on a fait, le client voulait un arrangement style "open space", les clients ayant un bel espace sur la partie AR de la cabine, la face AR a été gravement faite en "DE", sinon ça aurait été une catastrophe....

Dans le monde des acousticiens "son", il y a comme partout des modes et des chapelles. Le LEDE en fait partie, personnellement, avec mon collègue, on est plutôt dans une approche diffusion / absobtion répartie, mais dans certains cas particulier, un simili LEDE est nécessaire....au cas par cas donc...comme d'hab :wink: .

Si tu veux de la lecture, tu peux lire l'article dans le dernier Sonovision, d'une cabine sans (quasi) aucun traitement acoustique mural, enceintes (5.1) totallement encastrées, et caisson de grave de 4.8 m² de surface émissive (soit 40 HP de 38 cm :o :o ....) et la précision de mixage est redoutable :mdr:

tu peux trouver l'article ici : http://www.taylormadesystem.com/Pages/presse.html

tu peux voir les deux derniers article de sonovision d'ailleurs (avec diffuseurs made by RT60 inside d'ailleurs) qui traite de cabines de mixages proches (acoustiquement parlant) de nos salons

mes 2€

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Message » 20 Nov 2009 15:44

>>>> enceintes (5.1) totallement encastrées, et caisson de grave de 4.8 m² de surface émissive (soit 40 HP de 38 cm ....)

là déjà on réduit considérablement nombre de probléme mais tout le monde ne peut pas le faire.

Il est vrai que je n'ai jamais compris cette opposition entre les tenants et les opposants du LEDE.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message