Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

L'acoustique du home-cinéma pour les néophytes

Message » 18 Mai 2010 20:55

Oh oui il est intéressant ce post, il n'y a aucun doute la dessus!

A propos du vide d'air entre la cloison isolante de la boite et le mur de la pièces.

J'ai dans l'idée qu'il est bien meilleur de faire :

mur / laine de roche (45mm) / vide (10mm) / laine de roche (45mm) / placo

plutôt que :

mur / vide (100mm) / placo

La place utilisé est la même dans les deux cas.

Bonne solution?

Je me suis renseigné du prix de suspente acoustique dans mon magasin LM pour réussir : 149€ la boite de 30 suspentes de marque SEMIN. Ce produit est il connu? Je ne trouve rien sur le site Semin ni ailleurs!

Dam ;)
last.ico
 
Messages: 366
Inscription: 26 Sep 2004 19:12
Localisation: Le Mans (Parigné l'Evêque)
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Mai 2010 20:55

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Mai 2010 21:49

suspentes de marque SEMIN

Connais pas. C'est pas cher pour une suspente à ressort.
Quelle charge optimale et maxi?
Quelle module d'élasticité? (pour calculer la déflexion statique et la fréquence de résonance)
Comment est le ressort?
Quel type d'ancrage?
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2738
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 18 Mai 2010 22:05

Bonsoir,

Perso, j'ai déjà pas mal utilisé ces suspentes Mecanocaucho, les VT et Springtec entre autre.

http://www.amcsa.es/fr/productos/akustik.php

Sinon, il y'a pas mal de doc téléchargeable sur le site avec quelque explications et ainsi que tout les détails afin de choisir une suspente dimensionné suivant la charge par suspentes et ainsi s'approcher d'une Fs désirée :wink:

Il faudrait que je redemande mais il me semble que Lafarges plâtre utilise des suspentes de cette marque.


Sinon il y'a Hutchinson :

http://www.hutchinson.fr/accueil-11.html


Julien


PS hors sujet : je me suis souvent bien marrer quand je vois les fabricants hifi ésotérique sortir des pointes ou systèmes de découplages "révolutionnaires".....il faut connaitre un peut ce qui se fait dans les domaines de l'automobile, ferroviaire, industrie, ect.....pour comprendre qu'on se fou quand même de notre tronche.
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6124
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 18 Mai 2010 22:23

Bonjour JPL (et tous, naturellement :wink: ), et désolé de revenir sur le sujet du bruit de fond d'une pièce. J'ai mesuré la mienne à l'instant, et je suis très étonné du résultat.
Mon matériel est le suivant:
- PC de mesure: portable DELL, sur batterie, chipset son 24bits (dans le couloir d'accès, pièce audio fermée)
- micro: electret 8mm IBF-acoustics étalonné, avec son préampli (sur pile), câble 5m.

Voici ce que j'ai obtenu; en rouge la pièce "silencieuse", sans rien sous tension, en vert le signal de référence 94dB qui a permis d'étalonner préalablement le couple mic/preamp (lors de cette calibration le PC tour que j'utilise pour l'audio et les amplis étaient donc sous tension, à environ 3m du micro).
Qu'en pensez-vous ? le niveau de bruit dans les deux cas n'est-il pas anormalement bas ?
Image
Merci d'avance;

(PS: bizarre également, la présence d'harmoniques impaires décalées de 100Hz... ??)
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4527
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 18 Mai 2010 22:35

wakup2 a écrit:Bonsoir,

Perso, j'ai déjà pas mal utilisé ces suspentes Mecanocaucho, les VT et Springtec entre autre.

http://www.amcsa.es/fr/productos/akustik.php

Sinon, il y'a pas mal de doc téléchargeable sur le site avec quelque explications et ainsi que tout les détails afin de choisir une suspente dimensionné suivant la charge par suspentes et ainsi s'approcher d'une Fs désirée :wink:

Il faudrait que je redemande mais il me semble que Lafarges plâtre utilise des suspentes de cette marque.


Sinon il y'a Hutchinson :

http://www.hutchinson.fr/accueil-11.html


Julien


PS hors sujet : je me suis souvent bien marrer quand je vois les fabricants hifi ésotérique sortir des pointes ou systèmes de découplages "révolutionnaires".....il faut connaitre un peut ce qui se fait dans les domaines de l'automobile, ferroviaire, industrie, ect.....pour comprendre qu'on se fou quand même de notre tronche.


En complément, quelques fournisseurs de produits :

http://www.paulstra-vibrachoc.com/pauls ... achoc.html (http://www.paulstra-vibrachoc.com/Bleu.pdf)

http://www.solutions-elastomeres.com/

http://radiospares-fr.rs-online.com/web/home.html

La configuration dans mon profil


May the best sound and picture be with you
Akoustics
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2416
Inscription: 01 Juin 2004 11:58
Localisation: Seine-et-Marne
  • offline

Message » 18 Mai 2010 22:38

Qu'en pensez-vous ? le niveau de bruit dans les deux cas n'est-il pas anormalement bas ?
Le bruit est très anormalement bas. Il est difficile d'obtenir un bruit inférieur à 50db à 32Hz, même dans une pièce très silencieuse. De toute manière, la mesure ne peut se faire qu'en mode bargraph par bande d'octave (ou 1/3 d'octave mais le calcul est différent).

bizarre également, la présence d'harmoniques impaires décalées de 100Hz...
Avec vous calibré avec une source étalon ou un signal dans une enceinte? Si c'est avec une enceinte, vous mesurez à la fois la distorsion de l'enceinte et les interférences avec les réflexions de la pièce. Dans ce cas, le décalage varie avec la distance de la surface de réflexion et peut être n'importe quoi.
S'il s'agit d'une source, je n'ai pas d'explication.

wakup2 a écrit: j'ai déjà pas mal utilisé ces suspentes Mecanocaucho, les VT et Springtec
Il existe aussi des suspentes fabriquées en France pour les studios et les home-cinéma:
http://www.akustar.com/tech/145_i_530.htm

Image
JPL
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 18 Mai 2010 22:48, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2738
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 18 Mai 2010 22:44

Avec vous calibré avec une source étalon ou un signal dans une enceinte?

Avec une enceinte, le préamp micro est muni d'une diode qui s'allume quand le SPL est 94 +/- 1 dB (il s'agit d'un couple micro/préamp appairé), donc ça ne devrait pas introduire une grosse erreur. La distorsion qui apparait est principalement celle du micro, mais elle est cohérente (THD 0,33%).
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4527
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 18 Mai 2010 22:56

Akoustics a écrit:
wakup2 a écrit:Bonsoir,

Perso, j'ai déjà pas mal utilisé ces suspentes Mecanocaucho, les VT et Springtec entre autre.

http://www.amcsa.es/fr/productos/akustik.php

Sinon, il y'a pas mal de doc téléchargeable sur le site avec quelque explications et ainsi que tout les détails afin de choisir une suspente dimensionné suivant la charge par suspentes et ainsi s'approcher d'une Fs désirée :wink:

Il faudrait que je redemande mais il me semble que Lafarges plâtre utilise des suspentes de cette marque.


Sinon il y'a Hutchinson :

http://www.hutchinson.fr/accueil-11.html


Julien


PS hors sujet : je me suis souvent bien marrer quand je vois les fabricants hifi ésotérique sortir des pointes ou systèmes de découplages "révolutionnaires".....il faut connaitre un peut ce qui se fait dans les domaines de l'automobile, ferroviaire, industrie, ect.....pour comprendre qu'on se fou quand même de notre tronche.


En complément, quelques fournisseurs de produits :

http://www.paulstra-vibrachoc.com/pauls ... achoc.html (http://www.paulstra-vibrachoc.com/Bleu.pdf)

http://www.solutions-elastomeres.com/

http://radiospares-fr.rs-online.com/web/home.html


Merci pour le complément :wink: , sinon Paulstra c'est Hutchinson
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 6124
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 20 Mai 2010 9:16

Puisque vous avez abordé les suspentes élastiques, autant traiter le sujet tout de suite, ce sera fait.

Le plus souvent, les suspentes élastiques servent à soutenir un faux plafond, parfois des canalisations rigides ou des objets vibrants (machines, enceintes). Pour l'instant, je limiterai la discussion aux plafonds isophoniques.
Avant d'envisager la construction d'un plafond suspendu, il faut se poser deux questions essentielles:
- Est-ce indispensable?
- Sera-t-il efficace?

Il est inutile de construire un plafond suspendu si vous n'avez pas l'intention de doubler le sol et les murs avec des cloisons étanches et désolidarisées. Sauf peut-être, pour dissimuler une construction en mauvais état, un plafond de cave, des hourdis ou une charpente. Dans ce cas, le but reste visuel et des suspentes rigides ordinaires suffisent.

Un plafond isophonique n'a de sens que si toutes les parois sont doublées. Sinon, le son entre dans la structure du bâtiment par une surface exposée, il contourne le plafond suspendu, poursuit sa course dans les parois porteuses et rayonne dans la pièce située au dessus. Une surface exposée, c'est par exemple le sol ou une porte fixée au mur. Cela suffit pour réduire l'isolation du plafond à néant ou presque (4 à 6dB seulement).

Il faut aussi parler de la suspente.
Son rôle est de découpler, c'est à dire de désolidariser le plafond suspente de la structure qui le supporte. Mais la meilleure suspente du monde n'est pas parfaite. Elle rempli son rôle à condition que ses caractéristiques mécaniques soient en accord avec la manière dont vous l'utilisez.

La qualité du découplage dépend essentiellement du module d'élasticité du ressort, de la charge et de la fréquence de vibration. Tout système élastique possède une fréquence de résonance. Egalement appelée fréquence propre ou fréquence critique, elle varie avec la déflexion, elle même liée à la charge. A cette fréquence, la suspente, n'isole pas. Au contraire, elle amplifie l'amplitude de la vibration jusqu'à 10 ou 15 fois. C'est l'inverse de l'effet recherché. Il faut que la fréquence d'excitation (le son) soit supérieure à la fréquence de résonance d'au moins une octave pour que la suspente élastique retrouve des performances comparables à celles d'une suspente rigide.
Jusque là, on a pas avancé.

Ensuite, en augmentant encore la fréquence d'excitation, le découplage opère et l'atténuation se fait progressivement sentir.

Encore, faut-il savoir lire les fiches des fabricants.
Exemple: Fréq. critique 17Hz, Fréq découplage 24Hz, atténuation 95% à 80Hz. Qu'est que ça signifie?
Traduction en clair:
- la fréquence de résonance sera 17Hz pour la charge optimale uniquement,
- le découplage est neutre à 24Hz ,ce qui correspond à fc^0,5, (valeur optimiste, je préfère fc x 2 = 34Hz)
- à 80Hz, l'atténuation est de 95%. C'est peu, car 5% d'énergie transmise équivaut à une atténuation de 13dB seulement. Pour être compatible avec une application HC, la suspente doit rejeter 40dB, soit 99,99% de la vibration.

Dans le cas d'un plafond suspendu, chaque suspente laisse filtrer une petite quantité d'énergie sonore. Plus le nombre augmente, moins on isole. 20 suspentes avec un rendement de 95% équivalent à 1 suspente rigide. La surface du plafond suspendu est une immense membrane microphonique. Dans l'exemple ci-dessus, elle transmet sa vibration au plancher situé au dessus, à travers l'équivalent d'une liaison rigide. Le plancher devient une énorme membrane de haut-parleur. Vous connaissez le téléphone des enfants une ficelle et 2 pots de yaourt (ou 2 boîtes de conserve)? C'est pareil.

C'est pourquoi il vaut mieux se passer de suspente à chaque fois que c'est possible. Personnellement, j'en utilise rarement. Je préfère de beaucoup les plafonds autoportants. Un plafond autoportant est un plafond suffisamment rigide pour être soutenu uniquement sur son périmètre, sans flamber au milieu.

Je pars du constat suivant: Pour isoler, le plafond doit être lourd et rigide (et son parement si possible amortie, mais ça, c'est autre chose). Donc, autant lui donner une ossature solide qui sera rigide et pourra supporter une masse significative.
Evidemment, il ne faut pas l'ancrer dans les murs porteurs, sinon ça ne sert à rien. L'appuyer sur des cornières fixées aux murs et protégées par une couche résiliente n'est pas terrible non plus. La vraie solution c'est d'appuyer le plafond sur les parois de doublage verticales, elles-mêmes désolidarisées du bâtiment.

J'utilise des suspentes quand je ne peux pas faire autrement. Quand la portée est trop grande ou la charge trop lourde, généralement quand la largeur de la pièce dépasse 4,80m ou pour contourner un obstacle majeur, tel une poutre.

Les suspentes à élastomère (plot en caoutchouc ou néoprène) conviennent mal à nos applications. La fréquence résonance est assez élevée et le découplage moins bon qu'un ressort. Préférez une suspente à ressort pour une meilleure efficacité aux basses fréquences. Personnellement, j'achète la suspente dont le corps (l'étrier) convient pour l'application, puis je calcule le ressort qui va bien et je l'achète séparément. Ainsi j'obtiens un produit optimal (jamais parfait malgré tout).

Résumé:
Evaluez l'utilité d'un plafond suspendu (présence d'un doublage désolidarisé dans toute la pièce).
Evitez d'utiliser les suspentes autant que possible (quelque soit le modèle ou la marque).
Si vous ne pouvez pas faire autrement, choisissez au moins un modèle adapté (module d'élasticité).
Ne vous lancez pas dans une construction à l'aveugle. Pensez à calculer l'efficacité du plafond, c'est à dire la transmission totale à toutes les fréquences (jusqu'à 300Hz).
Négliger ces précautions élémentaires c'est réunir les chances de compromettre les performances de l'isolement, donc de jeter son argent par les fenêtres.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2738
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 20 Mai 2010 10:10

JPL a écrit:- le découplage est neutre à 24Hz ,ce qui correspond à fc^0,5, (valeur optimiste, je préfère fc x 2 = 34Hz)


même constat tres récemment.
bss
 
Messages: 1718
Inscription: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 20 Mai 2010 13:00

Denis31 a écrit:Bonjour JPL (et tous, naturellement :wink: ), et désolé de revenir sur le sujet du bruit de fond d'une pièce. J'ai mesuré la mienne à l'instant, et je suis très étonné du résultat.
Mon matériel est le suivant:
- PC de mesure: portable DELL, sur batterie, chipset son 24bits (dans le couloir d'accès, pièce audio fermée)
- micro: electret 8mm IBF-acoustics étalonné, avec son préampli (sur pile), câble 5m.

Voici ce que j'ai obtenu; en rouge la pièce "silencieuse", sans rien sous tension, en vert le signal de référence 94dB qui a permis d'étalonner préalablement le couple mic/preamp (lors de cette calibration le PC tour que j'utilise pour l'audio et les amplis étaient donc sous tension, à environ 3m du micro).
Qu'en pensez-vous ? le niveau de bruit dans les deux cas n'est-il pas anormalement bas ?

Merci d'avance;

(PS: bizarre également, la présence d'harmoniques impaires décalées de 100Hz... ??)



Salut, il est curieux ce pic à 1Khz...., il reste en permanance ? et tu as aussi étalonné la carte son ?
d-d
 
Messages: 1225
Inscription: 20 Oct 2005 0:28
  • offline

Message » 20 Mai 2010 13:02

JPL a écrit:
- le découplage est neutre à 24Hz ,ce qui correspond à fc^0,5, (valeur optimiste, je préfère fc x 2 = 34Hz)


Je suppose que vous vouliez tous les deux écrire 2^0,5 soit √2 ou encore 1,4 :wink:
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1627
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 20 Mai 2010 13:33

d-d a écrit:
Denis31 a écrit:Bonjour JPL (et tous, naturellement :wink: ), et désolé de revenir sur le sujet du bruit de fond d'une pièce. J'ai mesuré la mienne à l'instant, et je suis très étonné du résultat.
Mon matériel est le suivant:
- PC de mesure: portable DELL, sur batterie, chipset son 24bits (dans le couloir d'accès, pièce audio fermée)
- micro: electret 8mm IBF-acoustics étalonné, avec son préampli (sur pile), câble 5m.

Voici ce que j'ai obtenu; en rouge la pièce "silencieuse", sans rien sous tension, en vert le signal de référence 94dB qui a permis d'étalonner préalablement le couple mic/preamp (lors de cette calibration le PC tour que j'utilise pour l'audio et les amplis étaient donc sous tension, à environ 3m du micro).
Qu'en pensez-vous ? le niveau de bruit dans les deux cas n'est-il pas anormalement bas ?

Merci d'avance;

(PS: bizarre également, la présence d'harmoniques impaires décalées de 100Hz... ??)



Salut, il est curieux ce pic à 1Khz...., il reste en permanance ? et tu as aussi étalonné la carte son ?


Le pic à 1Khz, c'est le son de référence 1KHz/94dB qui permet d'étalonner le micro ! donc non, il n'est pas là en permanence, heureusement ;) Je n'ai inclus la courbe verte sur le graphe que pour montrer que la chaine d'acquisition fonctionne correctement (c'est en tout cas ce qu'il me semble).

J'ai refait rapidement d'autres manips hier soir, notamment pour vérifier que les dB affichés sont bien "réels", et c'est oui. Il semble aussi que lorsqu'on passe en RTA par bande d'octave avec un moyennage temporel la situation se "normalise" (un peu). Mais je ne saisis pas bien pourquoi cette mesure de bruit de fond serait dépendante de la résolution n/octave choisie...
J'ouvrirai un autre post pour ne pas polluer celui-ci qui avance.
Dernière édition par Denis31 le 20 Mai 2010 14:05, édité 1 fois.
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4527
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 20 Mai 2010 13:48

Effectivement, une peau de banane c'est glissée…

pour conclure, la théorie exacte voudrait que la fréquence excitatrice soit supérieure a 2^0,5.Fp, pour qu'il y ait belle et bien atténuation minimale des vibrations. cette derniere sera d'autant plus performante que l'écart entre Fe et Fp est conséquent. Mais dans la pratique 2.Fp semble plus approprié que 2^0,5 en tant que minimum.
Ceci prouve que l'on a tout intérêt a utiliser une suspente a ressort (Fp< aux supports fabriqués a partir d'elastomère par exemple) même si elles nécessitent une plus grande déflexion et par conséquent une hauteur plus importante a l'état libre.
bss
 
Messages: 1718
Inscription: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Isolation d'une porte

Message » 20 Mai 2010 14:25

Bonjour, je cherche des solutions pour améliorer l'isolation accoustique de la porte de mon HC. Quelqu'un peut-il me dire si le sujet a déjà été traité sur ce forum ou un autre? Merci d'avance.
floyd29
 
Messages: 36
Inscription: 10 Mai 2010 7:59
Localisation: BREST
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message