Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

L'acoustique du home-cinéma pour les néophytes

Message » 03 Jan 2010 21:15

Il y a une autre chose qui me chiffonne, il y a peu j'ai vu des courbes par rapport à comment sont perçus les fréquences par nos oreilles.

Est ce que le travail d'aplanir cette courbe est faites en studio ?

La configuration dans mon profil


On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années, on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal. Les années rident la peau renoncer à son idéal ride l'âme.
Douglas MacArthur.
totof66
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10410
Inscription Forum: 24 Aoû 2004 9:06
Localisation: France, sudiste
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Jan 2010 21:15

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Jan 2010 21:42

La réponse est :Non.
Pourquoi le ferait-on? On ne corrige pas un piano devant soi...
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 05 Jan 2010 21:20

prochaine étape ???
celle des normes est elle complète a votre avis jpl ??
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 08 Jan 2010 0:43

+1 pour la prochaine étape, + un petit sommaire en premier post afin de savoir dans quel ordre vous allez nous présenter toutes les notions liés à ce post,

j'aimerai bien savoir notamment quand sera abordé l'isolation phonique ? 8) pardonnez mon impatience ...
Akoustics
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2469
Inscription Forum: 01 Juin 2004 11:58
Localisation: Seine-et-Marne
  • offline

Message » 08 Jan 2010 9:29

Ok, je pensais que la calibration du niveau de référence soulèverait davantage de questions.

La suite logique serait de parler :
- du niveau d'enregistrement et donc du niveau d'écoute réel (qui n'est pas le niveau de référence).
- des contraintes pour le matériel, (amplis, enceintes)
- de la dynamique réelle des films
- des contraintes acoustiques (voisinage, isolation, seuils, règlementation)
- des artifices électroniques (métadonnées, normalisation des dialogues, compression)

Je pourrai bien sûr, vous parler tout de suite de l'isolation, mais ça va soulever des tas de questions auxquelles répondent les sujets que je viens de citer (pour quoi faire? isoler de combien? dans quelle configuration?). En gros on isole pour réduire le bruit résiduel chez soi et pour ne pas déranger les voisins. Dans les deux cas cela contribue à améliorer la dynamique. Or, la dynamique, c'est ce dont nous parlons actuellement. Il est bon de comprendre comment ça marche avant de chercher à l'améliorer.

Je vais essayer de glisser quelques lignes sur le niveau d'enregistrement avant Dimanche. Je serai absent la semaine prochaine.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 08 Jan 2010 14:51

Jean-Pierre Lafont a écrit:La suite logique serait de parler :
- du niveau d'enregistrement et donc du niveau d'écoute réel (qui n'est pas le niveau de référence).
- des contraintes pour le matériel, (amplis, enceintes)
- de la dynamique réelle des films
- des contraintes acoustiques (voisinage, isolation, seuils, règlementation)
- des artifices électroniques (métadonnées, normalisation des dialogues, compression)


Dans une salle "privée", chez soi donc, il me semble qu'il n'est peut-être pas nécessaire d'atteindre le niveau sonore prévu pour une salle de ciné. Si notre salle est plutôt bien isolée des bruits extérieurs et que le projo est silencieux, nous avons alors l'avantage chez nous, par rapport au ciné, de ne pas avoir des centaines de voisins qui mangent du pop corn, qui toussent, qui ... (ce qui représente un sacré boucan !) : on a alors l'avantage d'avoir un bruit ambiant inférieur à une salle de ciné. Les dialogues, par exemple, ne peuvent-ils dès lors être diffusés moins fort ? Et si le déficit en grave et aigu, du fait de diffuser en dessous du niveau d'enregistrement, est compensé, cela devrait le faire, non ?
reidemeister philippe
 
Messages: 3099
Inscription Forum: 13 Nov 2005 12:47
Localisation: Toulon
  • offline

Dynamique...

Message » 08 Jan 2010 15:27

reidemeister philippe a écrit:
Jean-Pierre Lafont a écrit:La suite logique serait de parler :
- du niveau d'enregistrement et donc du niveau d'écoute réel (qui n'est pas le niveau de référence).
- des contraintes pour le matériel, (amplis, enceintes)
- de la dynamique réelle des films
- des contraintes acoustiques (voisinage, isolation, seuils, règlementation)
- des artifices électroniques (métadonnées, normalisation des dialogues, compression)


Dans une salle "privée", chez soi donc, il me semble qu'il n'est peut-être pas nécessaire d'atteindre le niveau sonore prévu pour une salle de ciné. Si notre salle est plutôt bien isolée des bruits extérieurs et que le projo est silencieux, nous avons alors l'avantage chez nous, par rapport au ciné, de ne pas avoir des centaines de voisins qui mangent du pop corn, qui toussent, qui ... (ce qui représente un sacré boucan !) : on a alors l'avantage d'avoir un bruit ambiant inférieur à une salle de ciné. Les dialogues, par exemple, ne peuvent-ils dès lors être diffusés moins fort ? Et si le déficit en grave et aigu, du fait de diffuser en dessous du niveau d'enregistrement, est compensé, cela devrait le faire, non ?


Intéressant point de vu Philippe :D ...
Salle privée vs Salle publique et l'assourdissant niveau des chambres de compression afin de neutraliser les mangeurs de pop-corn :o :mdr:

Igor Kirkwood

Félicitations pour Jean Pierre Lafont et les participants pour ce post-it Acoustique remarqué...et lu

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9356
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 08 Jan 2010 17:58

on a alors l'avantage d'avoir un bruit ambiant inférieur à une salle de ciné


Au moins cela doit nous permettre d'avoir une très bonne dynamique, probablement supérieur à celle d'un cine publique.

Maintenant dans une salle HC correctement traitée, donc de nature assez absorbante, l'écoute de niveaux variant entre 75dB et 85dB pour les dialogues est elle trop forte ?

Dans ce genre de pièce, l'ambiance sonore devrait être recrée normalement par le mix qui est délivré au niveau principalement des enceintes surrounds et très peu par la salle elle même. Donc pour que cela se mette en place et que l'on se sente immergé dans la scène sonore, il faut tout de même un certain niveau d'écoute.

Enfin avec une faible résonance de la salle il me semble que l'écoute à ce niveau sera beaucoup plus agréable du fait d'une scène sonore parfaitement contrôlée que si on fait la même écoute dans un salon par exemple où les résonances vont s'ajouter et l'écoute va devenir plus forte, plus brouillon et plus fatigante à la longue, surtout dans les basses.

Donc personnellement, il me semble qu'un écoute à 75dB me semble sans problème atteignable dans une salle fait pour cela en HC.
thiaux
 
Messages: 55
Inscription Forum: 15 Jan 2007 11:11
Localisation: Le Plessis Robinson
  • offline

Message » 08 Jan 2010 18:13

Une remarque par rapport au niveau de référence à 85dBC:
Beaucoup de préampli/processeurs génèrent un signal d'étalonnage à -30dBFS pour 75dB SPL.
Si vous lisez un signal à -20dBFS et que vous calibrez à 85dBC ou
vous lisiez un signal à -30dB et vous calibrez à 75dBC,
c'est exactement la même chose, vous écouterez les films au même niveau sonore!


Pour juger l'intensité sonore, il faut un repère. Le sifflement d'une balle, le bruit d'un train, celui d'une abeille ou des pas dans la neige ne sont pas reproduits à leur niveau réel. D'un film à l'autre ces sons peuvent revêtir des niveaux différents.

Le meilleur repère, celui auquel nous sommes habitués, c'est la parole.
Dans une certaine mesure, selon que le niveau sonore est inférieur ou supérieur à celui des dialogues, on dira d'un son qu'il est faible ou fort. C'est pourquoi le niveau d'enregistrement des dialogues n'est pas réglé n'importe comment. Dolby préconise à -31dBFS, THX et DTS à -27dBFS (généralement ramené à -31 par le Dialnorm).

Si l'écoute est calibrée à 85dBC, les dialogues seront à 105-31= 74dBC. C'est ce que vous entendez au cinéma. Ce qui est au dessus est fort, ce qui est au dessous ne l'est pas.

Je conçois parfaitement qu'on veuille écouter moins fort, mais ce n'est plus la même immersion dans l'action. Une télé est réglée 10dB moins fort, autour de 60-65dB (dialogues). Un PC encore moins fort...
Dans un home-cinéma, en dessous de 65dB pour les dialogues, les sons faibles de certains films ne sont pas très loin du bruit de respiration des spectateurs.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 08 Jan 2010 19:44

reidemeister philippe a écrit:....
Dans une salle "privée", chez soi donc, il me semble qu'il n'est peut-être pas nécessaire d'atteindre le niveau sonore prévu pour une salle de ciné. Si notre salle est plutôt bien isolée des bruits extérieurs et que le projo est silencieux, nous avons alors l'avantage chez nous, par rapport au ciné, de ne pas avoir des centaines de voisins qui mangent du pop corn, qui toussent, qui ... (ce qui représente un sacré boucan !) : on a alors l'avantage d'avoir un bruit ambiant inférieur à une salle de ciné. Les dialogues, par exemple, ne peuvent-ils dès lors être diffusés moins fort ? Et si le déficit en grave et aigu, du fait de diffuser en dessous du niveau d'enregistrement, est compensé, cela devrait le faire, non ?


A condition de remixer spécifiquement pour des niveaux inférieurs, ce pourrait être possible..

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Message » 08 Jan 2010 19:48

Igor Kirkwood a écrit:....

Salle privée vs Salle publique et l'assourdissant niveau des chambres de compression afin de neutraliser les mangeurs de pop-corn :o :mdr:

Igor Kirkwood

......


ce n'est pas le niveau dans la salle (souvent plus faible que celui qui est prévu par le mixeur) qui est assourdissant, mais le taux de distortion démesurément élevé des chambres de compressions anémiques utilisées dans la majorité des salles :roll: :evil:

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Message » 09 Jan 2010 15:42

Bon, je vais calibrer le niveau de mes enceintes cet après midi à 85db, en lisant 0 sur mon afficheur (ampli THX), je verrais ce que ça donne ce soir.

PS: Moi mon père Noël en jupons, il est quand même super sympa puisqu'il m'a ammené ça : Image

comme quoi ça vaut le coup de soigner le coté WAF :mdr: :mdr: :mdr:
bezain
 
Messages: 385
Inscription Forum: 27 Sep 2003 15:06
  • offline

Message » 09 Jan 2010 16:20

Ton ampli THX, c'est le Yamaha RXV1600 qui est dans ta signature ? Si oui, il génère un signal d'étalonnage à -20 dBFS pour que tu décides de calibrer à 85 dBC et non à 75 dBC ? Cette question parce que je ne sais à quel niveau mon ampli Yam RXV661 génère ce signal (il n'est pas THX lui - si ça change qquechose?), j'ai cherché dans le manuel et pas trouvé la réponse (mais j'imagine à -30dBFS pour être calibré à 75 dBC, ce qui est le plus courant)...
reidemeister philippe
 
Messages: 3099
Inscription Forum: 13 Nov 2005 12:47
Localisation: Toulon
  • offline

Message » 09 Jan 2010 16:31

TMS a écrit:
reidemeister philippe a écrit:....
Dans une salle "privée", chez soi donc, il me semble qu'il n'est peut-être pas nécessaire d'atteindre le niveau sonore prévu pour une salle de ciné. Si notre salle est plutôt bien isolée des bruits extérieurs et que le projo est silencieux, nous avons alors l'avantage chez nous, par rapport au ciné, de ne pas avoir des centaines de voisins qui mangent du pop corn, qui toussent, qui ... (ce qui représente un sacré boucan !) : on a alors l'avantage d'avoir un bruit ambiant inférieur à une salle de ciné. Les dialogues, par exemple, ne peuvent-ils dès lors être diffusés moins fort ? Et si le déficit en grave et aigu, du fait de diffuser en dessous du niveau d'enregistrement, est compensé, cela devrait le faire, non ?


A condition de remixer spécifiquement pour des niveaux inférieurs, ce pourrait être possible..

jacques


TMS a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:Igor Kirkwood a écrit:
....

Salle privée vs Salle publique et l'assourdissant niveau des chambres de compression afin de neutraliser les mangeurs de pop-corn

Igor Kirkwood


......

ce n'est pas le niveau dans la salle (souvent plus faible que celui qui est prévu par le mixeur) qui est assourdissant, mais le taux de distortion démesurément élevé des chambres de compressions anémiques utilisées dans la majorité des salles

jacques


Donc pour pouvoir être diffusés moins fort dans nos salles HC, les films doivent être remixés à cette fin : est-ce aussi le cas alors pour les films que les salles de ciné diffusent moins fort que ce que a prévu le mixeur ?
reidemeister philippe
 
Messages: 3099
Inscription Forum: 13 Nov 2005 12:47
Localisation: Toulon
  • offline

Message » 09 Jan 2010 18:28

reidemeister philippe a écrit:Ton ampli THX, c'est le Yamaha RXV1600 qui est dans ta signature ? Si oui, il génère un signal d'étalonnage à -20 dBFS pour que tu décides de calibrer à 85 dBC et non à 75 dBC ? Cette question parce que je ne sais à quel niveau mon ampli Yam RXV661 génère ce signal (il n'est pas THX lui - si ça change qquechose?), j'ai cherché dans le manuel et pas trouvé la réponse (mais j'imagine à -30dBFS pour être calibré à 75 dBC, ce qui est le plus courant)...


D'après ce que dit JPL, on est bien à -20dBFS quand l'afficheur indique 0dB sur les amplis certifiés THX. Et quand je lance le bruit rose généré par l'ampli en interne, le volume se règle tout seul automatiquement sur 0dB.
bezain
 
Messages: 385
Inscription Forum: 27 Sep 2003 15:06
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message