Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Performances acoustiques & phoniques d'un lambris au plafond

Message » 09 Mar 2020 17:26

Bonjour à tous,

Je suis en train d'autoconstruire ma maison avec des produits biosourcés (laine de bois, laine de cotton, ossature bois, etc...).
Dans mon salon de 60 m² je vais avoir une installation audiophile & "home cinema". Je compte faire une isolation phonique de toutes les pièces de la maison: boîte dans la boîte, masse ressort masse, bandes résilientes sous rails métalliques, double peau dans les chambres (Fermacell), laine de cotton entre les plaques de parement, etc...).

J'en arrive au plafond que je comptais faire suspendu avec des plaques de Fermacell.
Mes combles auront 40 cm de ouate de cellulose. Sous mes entraits de fermettes j'ai fait un lattage perpendiculaire sur lequel je comptais fixer les supentes des fourrures. Suspentes fixées sur bande résiliente et embouts acoustiques entre la suspentes et fourrures. Les plaques de Fermacell auraient été fixées sur les fourrures. Au-dessus je comptais mettre 5 cm de laine de cotton.

Un ami qui a déjà fait plusieurs plafonds m'a fortement déconseillé de le faire en Fermacell. Apparemment c'est un tue bonhomme: poids du Fermacell, difficulté à coller les plaques entre elles au plafond, enduits qui doivent être impeccables, idem peinture car la lumière est rasante.

Il me conseille pour rester en bonne santé de mettre un lambris fixé directement sur mon lattage sous fermettes.

L'idée d'économiser quelques semaines de travail et quelques euros me plaît bien mais je ne sais pas trop quoi penser des performances acoustiques et phoniques de cette solution. J'ai fait quelques recherches sur le net sans trouver de réponses.

Qu'en pensez-vous?

Secondairement, quelles solutions pas trop épuisantes et performantes au niveau phonique et acoustique sont à privilégier? Il s'agit d'une construction neuve donc tout est possible!

Merci pour votre aide!
Mathieu_31
 
Messages: 14
Inscription Forum: 29 Sep 2007 9:58
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Mar 2020 17:26

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Mar 2020 13:12

Un plafond en lambris n’a pas de vertus acoustiques. C’est un matériau réfléchissant sauf dans les basses fréquences où il se comporte en panneau fléchissant.
Par ailleurs, ça masse surfacique n’est pas suffisamment importante pour être efficace en doublage.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 10 Mar 2020 16:14

@Bachibousouk,

Merci pour la réponse.

Donc ça va "absorber" les basses et réfléchir telles quelles les autres fréquences, c'est ça? Ou bien ça va juste ralentir les basses (déphasage) et réfléchir telles quelles les autres fréquences? Désolé je suis novice en acoustique.

Et d'un point de vue phonique, si j'ai du lambris et de la laine de cotton au-dessus sur 50 mm est ce que ça va empêcher le son de passer cette barrière masse-ressort? J'imagine que si c'est réfléchissant le son ne passe pas... .

Et quid de la différence de comportement par rapport au Fermacell? Si c'est kif-kif autant partir sur du lambris.
EDIT: Cette partie de votre message répondait certainement à cette interrogation de ma part:
Par ailleurs, ça masse surfacique n’est pas suffisamment importante pour être efficace en doublage.

Pourtant j'ai trouvé des tas de site promouvant les vertus phoniques du lambris (sans aucune mesure chiffrée). C'est peut-être mieux que le carrelage... :D

Par railleurs j'ai vu sur le net des lambris spéciaux acoustiques (http://panneau-acoustique.fr/la-gamme/perfosound-line/). Mais a priori le prix pique un peu. Qu'en pensez-vous? Je pense en avoir vu dans les salles de cinéma.

Merci d'avance!
Mathieu_31
 
Messages: 14
Inscription Forum: 29 Sep 2007 9:58
  • offline

Message » 11 Mar 2020 19:54

Et d'un point de vue phonique, si j'ai du lambris et de la laine de cotton au-dessus sur 50 mm est ce que ça va empêcher le son de passer cette barrière masse-ressort?


Non, le principe de l'isolation c'est masse-ressort-masse ! Il manque donc une masse, le support du doublage. Tu dois raisonner sur la toiture dans sa globalité et non pas seulement sur le doublage dont l'efficacité dépend du mur support. Ensuite, l'épaisseur du plenum est déterminant dans l'efficacité d'un doublage dans les basses fréquences.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 11 Mar 2020 22:05

@Bachibousouk,

Pas sûr de comprendre ce que tu entends pas support du doublage...

Une cloison est constituée de deux faces et d'un plénum. Le plénum est rempli d'isolant qui sert de ressort. Les deux faces font office de masse. Pour passer d'un côté à l'autre d'une pièce séparée par une cloison il faut que le son passe la première barrière (masse) puis la seconde (ressort) puis enfin la troisième (masse). C'est donc l'effet masse-ressort-masse.

Pour mon plafond je n'ai pas besoin d'isoler entre le bas et le haut car je suis en maison individuelle. Mes combles ne sont pas aménagés. A terme mon plafond sera constitué d'un parement (masse), d'un isolant (ressort), d'une lame d'air (là je ne sais pas comment c'est classifié) et de nouveau un isolant dans les combles sur 40 cms.

Pour éviter la transmission des bruits solidiens d'une pièce à l'autre à travers la structure de la maison (lattage, fermettes) je compte faire un faux-plafond suspendu dont les supentes sont fixées à un lattage sous fermettes par le biais d'une bande résiliente de 10 mm. Au bout des suspentes je compte mettre des patins dits "acoustiques" pour éviter les grincements entre fourrure et suspente.

Mon système constructif impose que les cloisons aillent du sol brut (dalle béton) jusqu'aux fermettes.
Le faux plafond sera 10 à 20 cm sous les fermettes. Donc le son pour passer d'une pièce à l'autre devra:
  • soit passer par la cloison (là j'ai bien mon masse-ressort-masse)
  • soit par le plafond et là le chemin sera: masse (Fermacell ou lambris) - ressort (sous combles) - air - masse (plaque de parement de la cloison) - ressort (isolant de la cloison) - masse (plaque de parement de la cloison de l'autre côté) - air (sous combles) - ressort (isolant sous combles) -masse (Fermacell ou lambris).

Je n'ai peut-être pas bien compris un truc mais pour moi je ne vois pas où il peut manquer une masse. Entre quoi et quoi. Au plus simple le son doit passer par un masse - ressort -masse. Au plus compliqué il doit se taper un presque triple masse - ressort - masse.

Pour en revenir à ma question initiale, lambris ou Fermacell, il semblerait que l'atténuation (phonique) avec le complexe que je décris ci-dessus donne déjà de très bons résultats avec du Fermacell. Mais j'aimerais éviter d'en mettre au plafond. D'où ma question du lambris en remplacement du Fermacell. Est-ce que l'isolation phonique sera: 1/ pareille, 2/ meilleure, 3/ moins bonne?

Et enfin, s'il y a d'autres solutions (je vise surtout le phonique et SI POSSIBLE une bonne acoustique) testées et approuvées, je suis intéressé par vos retours d'expérience.
J'ai par exemple lu que les enduits à l'argile sur Fermacell faisaient du bon boulot pour l'acoustique d'une pièce mais aussi en terme d'isolation phonique entre deux pièces.

Merci!
Mathieu_31
 
Messages: 14
Inscription Forum: 29 Sep 2007 9:58
  • offline

Message » 13 Mar 2020 12:28

Parfois un simple croquis est utile à comprendre la problématique.

Il n’y a pas de réponse simple à ta question ou plutôt pour y répondre, il faudrait faire tourner des logiciels d’acoustiques, les premiers pour estimer les voies de propagation du bruit (par les combles perdues ou la cloisons) et ensuite un autre pour comparer l’affaiblissement acoustique des complexes constitués, de Fermacell ou de lambris.

Malgré tout, l’amateur en première approximation peut raisonner avec la loi des masses qui s’applique «assez bien» dans le domaine des basses. Dans ce cas, la performance d’une plaque est pilotée par sa masse surfacique. Enduit + Fermacell aura certainement une masse surfacique plus importante qu’un simple lambris. À défaut de Fermacell, tu peux utiliser des plaques de plâtre à bord mince dont les joints sont plus faciles à faire, BA13, BA15 ou même BA18. De toute façon, il existe des lèves plaques qui facilitent le travail.

À ma connaissance, il n’existe pas de matériau ayant un bon affaiblissement acoustique et en même temps des vertus pour l’acoustique des locaux. En général, c’est soit l’un soit l’autre.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 19 Mar 2020 12:03

@Bachibousouk,

Merci pour ta réponse, c'est éclairant.

Comme je vais faire le plafond en dernier je testerai l'acoustique sans plafond dans le salon et je verrais en fonction des résultats ce que je décide. En tout cas je pars sur une ossature suspendue pour désolidariser la structure de la maison du plafond.

Les lève-plaques existent et j'en ai même acheté un. Le problème c'est plutôt de bosser au plafond pendant des heures et de faire enduits + peinture qui doivent être quasi parfaits étant donné que la lumière est rasante.
Mathieu_31
 
Messages: 14
Inscription Forum: 29 Sep 2007 9:58
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message