Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

peux t on traiter une piece sans mesure? (photos du salon)

Message » 24 Juil 2010 17:39

Du fait du fonctionnement en piston l'onde doit être perpendiculaire au panneau.
Il y a du vrai dans cette réflexion. Toutefois, aux basses fréquences, les longueurs d'onde sont si grandes qu'on ne peut pas raisonner en mode spéculaire (en dessous de la fréquence de Schroeder).
J'utilise une méthode empirique qui consiste à déterminer l'absorption en appliquant un angle d'incidence moyen de 60 degrés. Cette méthode est souvent utilisée pour les mesures en chambre réverbérante.

Si vous utilisez la formule empirique f=60/racine m.d
1- Changez 60 pour 50 si le résonateur est amorti avec de la laine de verre.
2- Multipliez le dénominateur par le cosinus de l'angle si l'incidence est différente de 0.
Exemple: pour 60° avec de la laine: f= 50/racine (0,5 m.d)

Comment un panneau de 0.6 * 0.6 m peut-il absorber une fréquence dont la longueur d'onde est de 5.50 m ?
Contrairement à un matériau poreux, il faut prendre un compte la résonance produite par le système oscillant. A cet fréquence, on est en face d'un amplificateur mécanique. L'inertie du système en mouvement, alimenté par l'énergie sonore peut alors déplacer une masse considérable. Pour cela, il faut que la constante de temps du système oscillant soit corrélée avec celle de la vibration de l'air.
C'est un peu comme le sonneur de cloches. Le mouvement du balancier obtenu par le cumul des forces en phase permet au sonneur de faire bouger une cloche beaucoup plus lourde que lui. Le rythme est imposé par le cycle du système oscillant, très peu par le sonneur.

La vibration du panneau, entretenue par la résonance, possède une force suffisante pour émettre une légère pression qui s'oppose à la vibration de l'air. La membrane convertit les fluctuations de pression en déplacement d'air. On pourrait la comparer à un haut-parleur qui fonctionnerait à l'envers. Mais le rendement est très faible à cause de l'amortissement ce qui limite l'amplitude du mouvement..

Calcul simpliste pour éclairer les esprits:
La membrane d'un boomer de 38cm avec un mouvement "pistonique" de +/-12mm déplace environ 1 litre à chaque alternance.
Un Modex RPG avec un mouvement tympanique de +/- 0,1mm déplace environ 0,018 litre à chaque alternance.
En théorie, il faudrait 55 résonateurs pour contrer l'énergie du boomer. Réflexions modales mises à part, on est pas très loin de la vérité.

Et donc dans le cas de problèmes modaux la pose des panneaux sur les mauvaises parois peut donc se révéler totalement infructueuse ?...
Maintenant qu'il est établi que ces panneaux doivent être utilisés en masse est-il plus judicieux de les disperser ou de les placer les uns à côté des autres ?
Normalement, les résonateurs doivent être situés dans les zones de pression. On peut les grouper en colonne verticale ou en rangée horizontale après avoir identifié les maxima de pression.

Également je me suis basé sur le prix public TTC que ScanIris a payé. On peut imaginer que l'installateur ne paye pas ce prix chez RPG,
Il n'y a pas de tarif préférentiel pour les revendeurs chez RPG, sauf si on achète régulièrement des quantités importantes. Je suis étonné du prix obtenu par Scaniris, car je ne peux pas avoir ce prix là.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Juil 2010 17:39

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Juil 2010 18:08

JPL a écrit:Toutefois, aux basses fréquences, les longueurs d'onde sont si grandes qu'on ne peut pas raisonner en mode spéculaire
C'est très logique, merci !
ClementW
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 638
Inscription Forum: 09 Mar 2007 10:23
Localisation: Ile de France
  • offline

Message » 24 Juil 2010 18:14

ohl a écrit:
dire "qu'il n'agit qu'à l'endroit où il se trouve" est une formulation peut-être adaptée à un forum de néophytes mais erronée du point de vue physique

On peut comparer une enceinte à une ampoule électrique. On lui fournit de l'énergie, elle émet de la lumière et éclaire toute la pièce.
Si je peins un rectangle noir sur le mur blanc, je vais peut-être assombrir la pièce, mais je ne vais pas neutraliser la lumière de l'ampoule. Il faudrait un "trou noir" au sens astronomique du terme pour absorber toute l'énergie lumineuse. Ce n'est pas le cas avec un résonateur passif.
Et pour reprendre mon raisonnement: dans une pièce blanche, le mur est noir uniquement à l'endroit où je l'ai peint. C'est ce que je voulais dire.
Pour assombrir la pièce de manière significative, il faudra peindre une surface plus grande. Et si tous les murs sont peints en noir, l'ampoule émettra encore suffisamment de lumière pour y voir. Je n'affirme rien d'autre.

Quand au résonateur de Helmholtz qui absorbe une énergie considérable, je réponds oui, c'est exact, mais on ne peut prétendre absorber toute une partie du spectre avec ce dispositif.

On peut alors se demander s'il ne vaut pas mieux faire de "l'absorption active" en multipliant les HP de grave dans la pièce, ce qui devrait être efficace sur une plage de fréquence bien plus large et donc plus facile à maitriser pour un amateur.

Que voulez vous dire? distribuer le canal grave sur plusieurs enceintes ou absorber les résonances avec une émission de phase opposée?

Dans le premier cas, on peut neutraliser (ou au moins atténuer) les effets des modes stationnaires par un placement et un dosage judicieux des sources.
Dans le second cas, ça ne peut fonctionner que pour un point d'écoute précis. La réponse étant différente dès qu'on se déplace dans la pièce. C'est ce qu'on fait avec la correction numérique basée sur la réponse impulsionnelle inversée.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 24 Juil 2010 18:42

Puisque vous aimez les résonateurs de Helmholtz.
Une bouteille (vide évidemment) constitue un excellent exemple de résonateur. L'absorption est impressionnante. Une bouteille de Coca Cola absorbe environ 20 Sabines à 180Hz, si j'ai bonne mémoire.

En Californie, j'ai vu une maison entièrement construite avec des bouteilles. Le mec qui a fait ça a dû picoler sec !
Les goulots ouverts sont tournés vers l'intérieur. Là c'est sûr, on absorbe des milliers de Sabines.
Pourtant, on y observe aucune absorption audible (je n'étais pas équipé pour mesurer).

Je pose cette question: pourquoi n'entend-t-on pas d'absorption?

Image

Image

C'est peut-être que le constructeur a déjà tout absorbé?
JPL
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 24 Juil 2010 18:49, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 24 Juil 2010 18:44

Parce que le facteur Q est énorme, entre autres

Il peut remplir les bouteille d'eau l'été pour améliorer l'inertie thermique, en hiver il vaut mieux enlever l'eau et boucher tous les bouchons ;)
ClementW
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 638
Inscription Forum: 09 Mar 2007 10:23
Localisation: Ile de France
  • offline

Message » 24 Juil 2010 18:59

Bravo ClementW ! (bon, d'accord, c'était facile).

Le spectre des fréquences absorbées est extrêmement serré, quelques Hertz tout au plus.
C'est le cas pour la plupart des Helmholtz. Dès qu'on amortit, en plaçant un tissu sur le col par exemple, la bande s'élargit mais l'absorption s'écroule et devient faible, voir dérisoire.
Il faut dire que la masse vibrante est très légère (l'air contenu dans le goulot) et qu'il suffit de peu pour la freiner ou l'arrêter.
Donc, c'est inexploitable en bande large, sauf si on multiplie le nombre de résonateurs sur une grande surface. (retour à la case départ).

Par contre, contrairement au résonateur à membrane, les performances sont reproductibles, faciles à calculer et à prédire.
Cela dit, je n'ai pas le temps d'entrer dans un nouveau débat sur le Helmholtz.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 09 Sep 2010 2:43

bonjour, j'ai parcouru ce post interessant et souhaite m'equiper de diffuseurs que je mettrai entre les enceintes ou bien sur le mur en face selon les resultats obtenus.
mais il y a une chose que je n'ai pas compris, pourriez vous m'expliquer?
il y a des diffuseurs avec de multiples petits carrés qui ont l'appelation 2d je crois.
et d'autres qui sont constitués de longues niches verticales de differentes profondeurs aussi.
y a t'il une difference entre ces 2 conceptions de diffuseurs? lequel est le plus efficace?
pour une piece en L de 40 metres carrés quelle taille doit avoir le diffuseur pour un bon rapport diffusion/fréquence d'aprés vous?
je souhaite aussi ajouter des bass trap corner sur les angles faces aux enceintes, en quels materiaux sont ils efficaces et dimensions toujours pour 40 mètres carré.
cordialement, sylvain.
sylvainrp
 
Messages: 40
Inscription Forum: 24 Jan 2009 2:53
  • offline

Message » 09 Sep 2010 14:47

il y a des diffuseurs avec de multiples petits carrés qui ont l'appelation 2d je crois.
et d'autres qui sont constitués de longues niches verticales de differentes profondeurs aussi.
y a t'il une difference entre ces 2 conceptions de diffuseurs? lequel est le plus efficace?

Ce n'est pas une question d'efficacité.
Le modèle à cavités verticales est un diffuseur à résidu quadratique. Le nom vient de la formule mathématique qui sert à le calculer.
Le modèle en casier d'imprimeur est aussi un résidu quadratique.
Celui qui ressemble à un groupe de mini gratte-ciel est un diffuseur à racine primitive (une autre formule)

Le premier est unidirectionnel, les deux autres sont hémisphériques. http://www.akustar.com/tech/056b_matrixtec.htm

L'efficacité vient de:
1- la profondeur des cellules. Plus le diffuseur est profond, plus il corrige les graves.
2- La largeur des cellules. Plus elles sont étroites, plus il corrige les aiguës.
3- Le nombre de cellules sur 1 axe. Plus il est élevé, plus la dispersion est homogène.
4- Le coefficient de réflexion du matériau.

Tout ce qui précède, est bien sûr très simplifié.
Il y a un banc d'essai intéressant sur les diffuseurs Akustar (Schroeder Classic) dans le numéro d'Aout du magazine "Haute-fidélité" (n°158).

je souhaite aussi ajouter des bass trap corner sur les angles faces aux enceintes, en quels materiaux sont ils efficaces et dimensions toujours pour 40 mètres carré.

Pour rester dans les prix abordables avec un produit esthétique, je conseille 3 Symphonia 60 dans chaque angle. Cela fait une colonne de 1m80 (placer à 40cm du sol) et atténue les modes stationnaire dans une bande large sans se casser la tête avec les calculs.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 09 Sep 2010 14:59

les bass-trap atténuent sur une large bande, concrètement c'est quoi comme bande ?

comment voir l'effet de diffuseur avec la mesure ? (sur l'impulsion ?)

merci
thebustre
 
Messages: 242
Inscription Forum: 13 Sep 2008 23:28
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 09 Sep 2010 15:25

thebustre a écrit:les bass-trap atténuent sur une large bande, concrètement c'est quoi comme bande ?

à partir de 80Hz jusquà plus que nécessaire...

comment voir l'effet de diffuseur avec la mesure ? (sur l'impulsion ?)

Les réflexions diffuses sont étalées dans le temps.

rouge = surface plane
vert = diffuseur planaire
bleu = diffuseur cellulaire

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 09 Sep 2010 16:36

super !

je pensais que ça marchait aussi pour les réflexions primaires, comme quoi je m'a trompé !

je ne pensais pas que les bass-trap était efficaces si bas ! (il n'y a pas d'unité pour les abscisses sur akustar.com il me semble)

dans quelques temps je ferai un poste avec mes mesures pour analyse et je me rapprocherai de vous pour les bass-trap et diffuseur :wink:
thebustre
 
Messages: 242
Inscription Forum: 13 Sep 2008 23:28
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 09 Sep 2010 17:23

je pensais que ça marchait aussi pour les réflexions primaires, comme quoi je m'a trompé

J'ai pas compris.

je ne pensais pas que les bass-trap était efficaces si bas !

On obtient 60% de l'absorption max à 80Hz et 90% à 110Hz.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 09 Sep 2010 19:00

vous parlez d'étaler les réflexion diffuses, que je différencie des réflexions primaires (voir secondaires), me trompe-je ?

pour les bass-strap c'est pile-poil mes modes stationnaires ! (sauf un à 40 mais bon, celui je l'oublie ...)
ils existent en blanc ? (WAF WAF)
thebustre
 
Messages: 242
Inscription Forum: 13 Sep 2008 23:28
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 09 Sep 2010 20:41

JPL, avez-vous une idée de l'atténuation en dB à 80Hz avec des bass-strap dans chaque coin, ou du moins des exemples ?

merci
thebustre
 
Messages: 242
Inscription Forum: 13 Sep 2008 23:28
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 09 Sep 2010 21:55

vous parlez d'étaler les réflexion diffuses, que je différencie des réflexions primaires (voir secondaires), me trompe-je ?

Non, on n'étale pas des réflexions diffuses. Ce sont les premières réflexions qui deviennent diffuses.
L'onde initiale est assimilable à un rayon (spéculaire). C'est ce qui crée les interférences entre champ direct et premières réflexions selon qu'ils sont en phase ou de phase opposée.
C'est justement le rôle du diffuseur de transformer une onde incidente spéculaire en réflexion diffuse.

avez-vous une idée de l'atténuation en dB à 80Hz avec des bass-strap dans chaque coin, ou du moins des exemples

La réponse varie dans des proportions considérables suivant la géométrie de la pièce.

Au mieux, vous pouvez estimer l'absorption en fonction du rapport de surface couverte ou pas:
Dans une pièce vide qui mesure 4m x 6m x 2,5m, la surface des parois fait 98m². Si l'absorption moyenne à 100Hz est de 0,1 Sabine/m² vous avez une absorption totale de 9,8 Sabine, ce qui donne un temps de réverbération de 1 seconde. Un Symphonia 60 couvre 0,36m² avec un coefficient de 0,9 à 100 Hz. En plaçant 1 colonne de 3 traps dans chaque angle vous ajoutez une absorption de 3,9 Sabine.
La réverbération à 100Hz passe de 1s à 0,7s.

Mais ça dépend du volume de la pièce, de ses proportions géométriques, de la nature des parois, du mobilier, de la directivité des enceintes, et de beaucoup d'autres choses encore...
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2815
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message