Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Les amplificateurs de puissance : blocs mono et 2 canaux

Apollon architecture Hypex: NC800SL: retour d'expérience

Message » 21 Mai 2018 19:24

Salut,

Cela fait maintenant environ 1 an que j’ai le nc500 avec le buffer nord up. J’ai testé les aop sonic imagery et sparcos mais ils ne m’ont pas convenu. Trop coloré, à mon goût. Je les ai vendu. Pour moi, le nc500 fonctionne mieux avec lm4562 ou opa1612 (mon préféré).
Récemment, je me suis lancé dans la conception d’un buffer d’entré avec l'opa1612 pour un ucd400 oem. Je dois dire que je suis assez impressionné par sa neutralité.
Il faut que je fasse des mesures avec rmaa pour avoir une idée des performances. Mais déjà à l'oreille c'est très bien. (plus précis qu'un ucd 400hg hxr)
Image

Image
Et cela me fait penser qu’on peut aller plus loin avec le nc500 avec un buffer similaire. (Mais je peux me tromper) Une version nc500 n'est pas exclu dans les mois à venir. :D
cubano_69
 
Messages: 93
Inscription Forum: 18 Juil 2010 14:11
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Mai 2018 19:24

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Mai 2018 19:49

idem
cela fait plusieurs années que j ai monté des opa1612 sur mes UCD400 et 180, non pas que le son soit meilleur ( en filtrage actif, ce serait encore plus difficile à determiner ) mais parce que les performances electriques du 1612 sont parmi ce qui se fait de mieux en audio
rha61
 
Messages: 1970
Inscription Forum: 11 Mar 2003 0:34
Localisation: Paris
  • offline

Message » 21 Mai 2018 20:42

Vous me renforcez dans mes convictions. Aussi sur DYIAudio, mis à part bavmike (qui a été à l'origine de la découverte du 994 et finalement a été banni), tous ceux qui ont eu l'occasion de comparer sont finalement revenu sur le buffer standard avec le LM4562, voir en mode "bypassé".

C'est sûr que l'OPA1612 a une excellente réputation (à l'instar du LM4562, lui aussi trés prisé).

En définitive, c'est le buffer de Rouge Audio, à base de OPA1612, qui semble le plus intéressant. Seul soucis, ce buffer ne peut pas être bypassé. Il faut donc choisir entre le buffer Hypex bypassable ou celui à base de OPA1612 non bypasssable. Quel dilemme !
FDDRT
 
Messages: 2320
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 21 Mai 2018 21:02

Je ne suis pas sûre, mais rouge design semble utiliser les régulateurs TPS7A4700 et je trouve çà moyen pour ce type d'application. Un hxr va beaucoup loin.(bruit + impédance de sortie linéaire)
un lt3042 ou lt3045 pourrait faire mieux que le TPS7A4700 mais l'impédance n'est toujours pas linéaire en sortie. J'ai lu que si cette impédance de sortie n'est pas linaire alors cela peut colorer le son.
cubano_69
 
Messages: 93
Inscription Forum: 18 Juil 2010 14:11
  • offline

Message » 22 Mai 2018 8:36

Après le rolling des AOP, voici le rolling des régulateurs ! :lol:

Où as-tu trouver cette info ?

Personnellement, j'ai eu du mal à entendre la moindre différence entre mon ancien préampli (à base des anciens TL071/TL72) et mon préampli actuel à base de classique NE5532. Je pense que ce qui compte le plus reste la mise en oeuvre.

Allez, pour mettre tout le monde d'accord, voici la raison (la seule et unique) pour laquelle Hypex a développé un étage buffer à composant discret dans son NC400 destiné au marché du DIY:
Originally Posted by ds23man View Post
Please stop this nonsense about opamps. I have done a lot of opamp rolling in the past on my Tac Matchless recording console. The nice thing of a recording console is that you can try different opamps in different locations ( input, EQ, buffers and mixing busses) and do comparisons between channels and busses. Well, I can tell you whilst listening to a live vocalist via several expensive large membrane Neumann microphones and a Dynaudio M4 active monitorsystem, there are no differences detectable in sound. The only improvements where in noise level, and only using a lot of channels. The only reason why the NC400 has a discrete input stage is to stop the never ending opamp discussion seen with the UCD series. To cut a story short, the NE5532 is still a favourite if you ask Bruno ( and me btw).


:wink:
FDDRT
 
Messages: 2320
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 22 Mai 2018 9:07

Je ne suis pas sûre pour les régulateurs mais çà y ressemble fortement. Pour les aop, je pense que ce n'est pas uniquement psychologique. Il y a vraiment une différence entre une si994 et un lm4562 sur le même buffer.
Peut-être que la différence entre certains aop n'est pas aussi évident que d'autres.
cubano_69
 
Messages: 93
Inscription Forum: 18 Juil 2010 14:11
  • offline

Message » 22 Mai 2018 19:17

Bonsoir,

Pour ceux qui ont essayé l'OPA1612 et/ou le LM4562 vs le SI994 et Sparkos, quelles sont les différences à l'écoute que vous avez identifiées?
Dernière édition par leon37 le 22 Mai 2018 20:48, édité 1 fois.
leon37
 
Messages: 282
Inscription Forum: 11 Avr 2009 12:54
Localisation: Tours
  • offline

Message » 22 Mai 2018 19:52

Bonsoir, pour moi avec les aop discrets, je trouvais que les basses étaient gonflé et un rendu plus épais en générale. Perte de l'image stéréo, le son reste dans les enceintes.
Attention, je ne dis pas qu'ils sont nuls, d'autres personnes pourrais appréciés ce genre de signature sonore. Chacun à sa perception du son. Il faut se faire sa propre opinion en comparant, je pense.
cubano_69
 
Messages: 93
Inscription Forum: 18 Juil 2010 14:11
  • offline

Message » 23 Mai 2018 19:54

FDDRT, toi qui a testé plusieurs AOP, as tu distingué des différences à l'écoute et quelles sont elles?
leon37
 
Messages: 282
Inscription Forum: 11 Avr 2009 12:54
Localisation: Tours
  • offline

Message » 23 Mai 2018 20:04

cubano_69 a écrit:Bonsoir, pour moi avec les aop discrets, je trouvais que les basses étaient gonflé et un rendu plus épais en générale. Perte de l'image stéréo, le son reste dans les enceintes.


C'est aussi ce que j'ai retenu des lectures faites sur les testeurs du site DIYAudio. Pour résumer: un équilibre un peu physiologique, un peu loudness, avec des graves et des aigus un peu en avant. C'est finalement ce qu'exprime aussi Léon a sa manière. Il n'y a pas de mal à préférer cela.

Et cela n'a rien d'étonnant, les modifications apportées par Richard Diporto pour stabiliser le comportement de cet AOP un peu capricieux lorsqu'on l'utilise proche du gain unitiaire, ne peuvent qu'introduire des non-linéarités. Typiquement, si l'on regarde le schéma originel, il n'y a que des résistances autour de cet AOP. En rajoutant, par exemple, une capa dans la boucle de contre-réaction, on introduit une contre-réaction variable en fonction de la fréquence. Normalement, cela ne devrait pas s'entendre; Même si les valeurs sélectionnées sont trés élevés par rapport à des valeurs classiques, je ne pense pas que cela impacte le spectre audible.... cela dit personne n'a vérifié mais indirectement qui sait ?

Bref, qu'un AOP à composants discrets, instable et qui nécessite l'adaptation d'un schéma classique pour qu'il fonctionne correctement ... sonne différemment ne me surprend guère. Il faut bien justifier le prix environ 10 fois plus cher qu'un AOP HDG spécialisé pour l'audio déjà hors de prix comme le AD797, ou le OPA1612. Donc qu'il sonne différemment ne m'étonne pas, qu'il soit nettement meilleur est une autre histoire... :oldy: Et, cela reste encore à démontrer ! :wink:

cubano_69 a écrit:Je ne suis pas sûre pour les régulateurs mais çà y ressemble fortement.


Pour les régulateurs, tu avais (presque) raison. En fait il s'agit des TPS7A49 et des TPS7A30. l'équipe de Rouge Audio avait fait des tests avec les HxR Hypex (et le reste du schéma étant similaire) et cela ne faisait aucune différence audible. Mais comme les Hypex sont plus chers, les ingénieurs sont donc restés sur une config plus classique et intégrée au plus juste prix (au grand damne du commercial qui trouve cela plus "fancy" et mieux d'un point de vu "marketing", comme les AOP à composants discrets).
FDDRT
 
Messages: 2320
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 23 Mai 2018 20:16

Il est vrai que le registre grave est propre, bien détouré et ne bave pas . En comparaison avec mon Parasound, le son est très très nettement moins coloré.
A noté qu'une réponse un peu physiologique n'est pas un défaut : la courbe iso X le démontre avec un grave légèrement réhaussé avec uneatténuation progressive de 10db jusqu'à 20khz.
N'ayant pas de comparaison avec d'autres AOP, je peux simplement dire que la neutralité est nettement meilleure sur l'hypex avec un SONIC 994 que sur un classe A/AB Parasound. Encore une fois, ce n'est pas un défaut juste une signature sonore différente.
leon37
 
Messages: 282
Inscription Forum: 11 Avr 2009 12:54
Localisation: Tours
  • offline

Message » 23 Mai 2018 21:11

leon37 a écrit:FDDRT, toi qui a testé plusieurs AOP, as tu distingué des différences à l'écoute et quelles sont elles?


J'ai en parti répondu au dessus. Mais j'ai du mal à répondre complètement à cette question. D'abord je n'ai jamais testé le "rolling" d'AOP comme décrit ci-dessus.

Ensuite, je m'y connais certainement plus en "rolling" de tube qu'en "rolling" AOP. Mais ce qui est certain, c'est que cela n'est pas simple. Il y a des AOP qui nécessitent des adaptations de schéma (et pas que le SI 994 !) pour fonctionner dans les même conditions. Par exemple, un AOP possède un gain énorme en boucle ouverte. En générale, c'est la contre-réaction ramenée à l'entrée qui permettra d'abaisser le gain au niveau souhaité. Mais, pour un même schéma, le gain peut être différent selon l'AOP. Le niveau de sortie sera donc différent. Pour vraiment comparer, il faut donc ensuite égaliser les niveaux. Bref, le "rolling" d'AOP, c'est pas simple. Mais, des bons techniciens peuvent le faire. Le plus simple reste de tester sur un ampli casque qui possède une section préampli à base d'AOP, par exemple.

On peut aussi prendre une autre approche: Regarder les différentes générations d'AOP et comparer en regardant les différents de signature des appareils qui les utilisent. Je ne vais pas refaire toute l'histoire... Mais prenons simplement un AOP comme le NE5532. C'est le plus connu et réputé des AOP... il est devenu un des moins cher aussi. Il est assez ancien et date de la fin des années 70, si je ne dit pas de bêtises. Bref, cet AOP est utilisé dans des appareils assez bons marchés jusqu'au plus HDG. Le préampli le plus HDG de la gamme Accuphase en est rempli. Et, cela fonctionne plutôt bien ! Et, ce n'est pas seulement leurs préamplis, mais aussi leur platine CD, leurs DACs, ... Et encore McIntosh dans leur convertisseur MDA 1000 (12000€), etc, etc ... :wink:

Bien-sûr, il existe de bien meilleur AOP que le classique NE5532, plus moderne, bien meilleur aux mesures et bien meilleur d'un point de vu résultat. Quoique cet AOP reste encore une référence en terme de bruit. Ce qui est certain de mon point de vue, c'est que l'on peut trouver des différences de restitution sonore entre tous les appareils qui utilisent ces composants, y compris les plus HDG que j'ai cités ci-dessus. Si l'AOP était si mauvais et responsable de coloration clairement audible, tous ces appareils seraient entachés de la même coloration.

Encore mieux, avant d'arriver sur nos CD, le son des musiciens passe par une montagne d'appareil dont une magnifique table de mixage comme celle-là;
Image
La Lafont Panoramix ... elle aussi bourée de NE5532.

Personnellement, j'en tire les conclusions suivantes:
- Un simple AOP ne peut pas manquer de transparence, de précision, sinon le plus gros problème ne serait pas notre chaine hifi mais bien toute la chaine d'enregistrement, de mixage et de mastering.
- Comme avec un simple AOP on obtient des résultats trés différents, ce n'est pas le composant qui est responsable du résultat mais bien sa mise en oeuvre.
- Parlant de mise en oeuvre, les différences audibles proviennent aussi bien souvent d'un problème de mise en oeuvre du système dans son ensemble. Aucun élément n'étant particulièrement mauvais mais simplement pas adapté à la situation. Les mauvaises associations existent, d'autant plus que beaucoup de constructeurs hifi prennent des libertés avec les standards... (c'est un peu moins vrai dans le milieu pro et de fait il y a plus d'homogénéité dans les résultats).
- Mon expérience perso, d'idiophile acharné, ne fait aussi prendre beaucoup de "précautions" sur les "différences flagrantes entendues". Il y a plein de phénomène psychologiques qui peuvent intervenir pour expliquer que l'on entends des différences, là où il n'y en a pas en réalités.
- Last but not least: chacun ses goûts et tout le monde n'est pas à la recherche de la transparence et la neutralité absolue. Chacun a aussi sa propre idée de l'esthétique sonore qu'il attends.

Bref, tout cela n'est pas simple. Mais ce dont je suis persuadé, c'est qu'un AOP "magique" ou qu'une classe A ou qu'une triode en SE ne fait pas tout. Loin de là ! Enfin, il y a les vieux préjugés idiophiles... un petit dernier pour la route de Douglas Self himself (un des experts, si ce n'est le meilleur, des AOP):

Douglas Self a écrit:For a period of at least 5 years, roughly from 1972 to 1977, the only way to obtain good performance in a preamp was to stick with discrete transistor Class-A circuitry, and this became recognized as a mark of high quality. The advent of the TL072 and the 5532 changed this situation completely, but there is still marketing cachet to be gained from a discrete design.


:wink:
FDDRT
 
Messages: 2320
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 23 Mai 2018 21:24

leon37 a écrit:A noté qu'une réponse un peu physiologique n'est pas un défaut : la courbe iso X le démontre avec un grave légèrement réhaussé avec uneatténuation progressive de 10db jusqu'à 20khz.


Pour moi, c'est clairement un défaut. Ce n'est pas ce que j'attends d'un ampli de puissance. Celui-ci doit être le plus linéaire possible, et n'importe quel ampli "normalement constitué" en est capable.

Les réglages du loudness sont, en revanche, parfaitement justifiés au niveau d'un préampli. Mais à condition que cela soit réglable, car les niveaux doivent pouvoir être ajustés par l'auditeur en fonction du niveau d'écoute.

PS: 10db d'écart, on n'est plus dans loudness, ni dans la hifi. Et le loudness n'est pas une atténuation progressive dans les hautes fréquences, mais plutôt un creusement du médium, donc une augmentation des graves ET des aigus.
FDDRT
 
Messages: 2320
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 23 Mai 2018 21:46

FDDRT

Je ne suis pas en train de dire que la réponse amplitude/fréquence de l'ampli varie de 10db, je dis qu'une légère augmentation des graves n'est pas rédhibitoire et quelle est même conseillée ( cf courbe ISO X ou Bruel et Kjaer) car la réponse de notre oreille n'est pas linéaire.
Pour la réponse loudness, je suis d'accord il s'agit d'une remontée au 2 extrêmes.

Bien évidemment que la réponse de l'ampli doit être linéaire: pour avoir mesuré au micro calibré UMIK-1 avec REW à 80Cm en champs semi proche, la réponse est identique entre l'hypex et le parasound..........Et pourtant on ressent une différence dans la tenue des graves et un aigu différent (plus mat sur le parasound)

Je suis intimement convaincu que la mesure est un excellent moyen de déterminer la qualité d'un système audio mais cela ne suffit pas, l'écoute et le rendu sonore sont à prendre en considération, d'où ma question sur les différences sonores que les possesseurs d'hypex ont pu détectér avec différents buffer.
leon37
 
Messages: 282
Inscription Forum: 11 Avr 2009 12:54
Localisation: Tours
  • offline

la preuve mieux que le ressenti

Message » 23 Mai 2018 23:22

leon37 a écrit:FDDRT :wink:

Bien évidemment que la réponse de l'ampli doit être linéaire: pour avoir mesuré au micro calibré UMIK-1 avec REW à 80Cm en champs semi proche, la réponse est identique entre l'hypex et le parasound..........Et pourtant on ressent une différence dans la tenue des graves et un aigu différent (plus mat sur le parasound)

Je suis intimement convaincu que la mesure est un excellent moyen de déterminer la qualité d'un système audio mais cela ne suffit pas, l'écoute et le rendu sonore sont à prendre en considération, d'où ma question sur les différences sonores que les possesseurs d'hypex ont pu détectér avec différents buffer.


Oui mais si on subodore une différence auditive entre, par exemple 2 version Hypex, il convient de le prouver.

Et là un test aveugle à niveaux rigoureusement égalisés de type ABX reste indispensable, sous peine de verser dans la litérature !

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son Vers.2,0
5.3 Local d'écoute traité 130 m3+QSC + PSI+4x(NS-1000x+SVS)+LG 88' 8k by Ohl
general-haute-fidelite/sys-igor-kirkwood-by-ohl-q-sys-core110f-4-subs-ns1000x-t30094413.html
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9318
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline


Retourner vers Amplificateurs de puissance