Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: themouloud et 6 invités

Les amplificateurs de puissance : blocs mono et 2 canaux

Puissance et dynamique

Message » 09 Fév 2017 18:09

Un très bon article sur le dimensionnement d'un ampli.
http://alkasar.online.fr/audio/dimensionner_ampli.html

Car c'est le point de départ, un ampli c'est selon ce que l'on veut lui faire faire.

Il y a aussi un calculateur en ligne, très intéressant de voir la différence entre peak et RMS et les variations de puissance importantes selon que l'on modifie un seul paramètre.
(ne fonctionne pas sous IE)
thierryvalk
 
Messages: 5539
Inscription Forum: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Fév 2017 18:09

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Fév 2017 18:24

Meep a écrit:Ah mais si si si ma feu ZX diesel était parfaitement capable de rouler à 160 km/h tout en mettant une bonne demi heure pour aller de 0 à 100 :ane:

Bon ok elle n'était ni puissante ni nerveuse, n'empêche... paix à son moteur :ko:


je te chicane bien sur ! mais ta valeur de 40 secondes au 0 à 100 km/h est tellement surnaturel pour une voiture du commerce que bon, voilà quoi, j'ai pas pu résister. pour l'anecdote j'ai moi aussi eu une ZX diesel atmo et je peux t'assurer que même si effectivement c'est un veau (surtout dans les côtes) elle est loin de ces fameuses 40 secondes.

pour ce qui est des amplis, effectivement il faut parler plutôt du couple ampli/enceintes et autre facteur important le volume de la pièce à sonoriser. j'ai écouté le weekend dernier des grosses enceintes JBL avec pavillon et HP de 38 cm, drivées par un petit ampli FDA d'une centaine de watts je crois, dans une pièce d'assez bonne taille. nous avons pu écouter à des niveaux sonores importants sans signes particuliers de stress de l'ampli ou de fatigue auditive.

La configuration dans mon profil


HC :TV LG oled C9,sony x800, marantz ud 7007,denon X4500H,dali ikon mk2,HIFI :magnepan MG1.7,xindak PA1-CA1,yamaha S2000,denon 3520 EX, Hifiman edition X v2, schiit magni 3
laurent martiarena
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2446
Inscription Forum: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

Message » 09 Fév 2017 19:36

Pio2001 a écrit:
Powerdoc a écrit:Par contre il est vrai que certains amplis donnent un impression de mollesse, mais c'est plus simplement au fait que l'ampli est incapable de délivrer suffisamment de puissance en crête , ce qui tasse la dynamique


Tu veux dire qu'il y a des amplis qui peuvent délivrer de la puissance à la fois en continu et en crête, et d'autres qui peuvent délivrer de la puissance en continu, mais pas en crête ? Comment est-ce que cela se caractérise ?

Meep, est-ce que la notion de dynamique dont tu parles existe à volume d'écoute modéré ? Ou bien est-ce que le manque de dynamique n'existe que lorsqu'on monte le volume et que l'ampli doit fournir des watts ?



Je ne vois pas comment la puissance en continue peut être supérieure à la puissance en crête ... Par contre sur des fortes demandes très subites en courant, si l'alimentation et les condensateurs ne suivent pas la puissance en crête peut être limitée. La puissance en crêté est supérieure a la puissance continue pour au moins 2 raisons : gràce aux condensateurs, et d'autre part, l'ampli dépasserai son enveloppe thermique en continu aux puissances qu'il atteint en crêtes.

La configuration dans mon profil


Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 7101
Inscription Forum: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline

Message » 09 Fév 2017 19:53

Meep a écrit:Bref entre specs technique et ressenti personnel, beaucoup de différences...

Du coup, quelles sont vos références d'ampli capable de suffisamment de puissance et coinjointement de trés bon slew rate ?

c'est sur...si l'on regarde les spec technique d'un ampli à tube.... :zzzz: et pourtant, ça chante :siffle:
jeoffrey59
 
Messages: 3835
Inscription Forum: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 09 Fév 2017 19:58

thierryvalk a écrit:Un très bon article sur le dimensionnement d'un ampli.
http://alkasar.online.fr/audio/dimensionner_ampli.html

Car c'est le point de départ, un ampli c'est selon ce que l'on veut lui faire faire.

Il y a aussi un calculateur en ligne, très intéressant de voir la différence entre peak et RMS et les variations de puissance importantes selon que l'on modifie un seul paramètre.
(ne fonctionne pas sous IE)

Merci à toi, nous y sommes 8)

La configuration dans mon profil


La citation est à la littérature ce que la rondelle est au saucisson.
Meep
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9145
Inscription Forum: 13 Oct 2005 14:17
Localisation: Désactivée
  • offline

Message » 09 Fév 2017 19:58

jeoffrey59 a écrit:
Meep a écrit:Bref entre specs technique et ressenti personnel, beaucoup de différences...

Du coup, quelles sont vos références d'ampli capable de suffisamment de puissance et coinjointement de trés bon slew rate ?

c'est sur...si l'on regarde les spec technique d'un ampli à tube.... :zzzz: et pourtant, ça chante :siffle:

C'est un bon exemple.
Mon petit 5W en est un autre :wink:

La configuration dans mon profil


La citation est à la littérature ce que la rondelle est au saucisson.
Meep
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9145
Inscription Forum: 13 Oct 2005 14:17
Localisation: Désactivée
  • offline

Message » 09 Fév 2017 21:10

Meep a écrit:Du coup, quelles sont vos références d'ampli capable de suffisamment de puissance et coinjointement de trés bon slew rate ?


...sauf que le slew rate, ou temps de montée, n'a strictement rien à voir avec la notion de "dynamique musicale" que tu décris. Ce n'est pas le bon paramètre à regarder.
En fait, il n'existe aucune mesure pour la notion de dynamique musicale "ressentie" à bas niveau.

...Tout au moins pour un ampli. Pour une installation donnée, je trouve que cette sensation de "rapidité subjective" est liée à la courbe de réponse entre 80 et 200 Hz.
S'il y a un trou dans cette zone, le son paraît mou. Si elle est bien restituée, le son cogne fort et sec. Or les amplis n'affectent pas cette zone, tout au moins pas les amplis à transistors.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7822
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 09 Fév 2017 21:46

comme quoi...

à chacun sa définition de la dynamique. bonne ou pas.

pour ma part, c'était plutôt la capacité de l'ampli à me donner une certaine ampleur dans le son, une capacité "physique" à envoyer le son. En gros, je souhaite ressentir physiquement chaque claquement de la caisse claire, des graves. Une capacité à suivre le rythme sans trainage, à envoyer les percutions de façon physique...

depuis le début de ce fil on parle de puissance en watt, mais l'importance de l'alimentation d'un ampli, n'est-elle pas plus importante pour la dynamique de celui-ci ?
j'ai arrêté de regarder la puissance d'un ampli. je regarde juste l'alimentation et sa capacité en filtrage, l'un ne va pas sans l'autre...
jeoffrey59
 
Messages: 3835
Inscription Forum: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 09 Fév 2017 21:51

Ba vu le bordel que t'apporte la salle, les limites même des enceintes, ton ampli, a côté de ça, c'est de l'ordre de l'inaudible, tant qu'il est utilisé avec une bonne marge pour pouvoir passer les peak, il n'y a rien a voir, a moins qu'il soit très mauvais, ou typé.... sinon :ko: tu as déjà mesuré la décroissance énergétique de ta salle ?

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 7430
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 09 Fév 2017 22:14

Powerdoc a écrit:....
Je ne vois pas comment la puissance en continue peut être supérieure à la puissance en crête ... Par contre sur des fortes demandes très subites en courant, si l'alimentation et les condensateurs ne suivent pas la puissance en crête peut être limitée. La puissance en crêté est supérieure a la puissance continue pour au moins 2 raisons : gràce aux condensateurs, et d'autre part, l'ampli dépasserai son enveloppe thermique en continu aux puissances qu'il atteint en crêtes.

Elle ne peut pas, mais quand on définit une puissance, en crête comme en permanent, il faut toujours définir de quelle durée on parle. ( et aussi sur quelle forme du signal) Si tu parles de 10 microscondes, ce n'est pas la même chose que 100. De même pour le régime permanent, si on le définit comme l'équilibre thermique, ce peut être plus d'une heure.
Dans un ampli, avec le modèle le plus simple, il y a de nombreuses constantes de temps qui correspondent chacune à une limitation différente. Entre les possibilités de l'alimentation, les constantes de temps thermiques qui correspondent à l'empilement de matériaux entre la jonction et l'ambiance, il y a plein de problèmes transitoires. Donc, pas simple.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4755
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 09 Fév 2017 23:18

un gros +1 avec robert64, c'est comme le niveau en décibel annoncé, en plus de la pondération A, C, Z.... la pondération temporelle est primordial pour que l'on sache vraiment de quoi on parle.

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 7430
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 09 Fév 2017 23:40

Robert64 a écrit:
Powerdoc a écrit:....
Je ne vois pas comment la puissance en continue peut être supérieure à la puissance en crête ... Par contre sur des fortes demandes très subites en courant, si l'alimentation et les condensateurs ne suivent pas la puissance en crête peut être limitée. La puissance en crêté est supérieure a la puissance continue pour au moins 2 raisons : gràce aux condensateurs, et d'autre part, l'ampli dépasserai son enveloppe thermique en continu aux puissances qu'il atteint en crêtes.

Elle ne peut pas, mais quand on définit une puissance, en crête comme en permanent, il faut toujours définir de quelle durée on parle. ( et aussi sur quelle forme du signal) Si tu parles de 10 microscondes, ce n'est pas la même chose que 100. De même pour le régime permanent, si on le définit comme l'équilibre thermique, ce peut être plus d'une heure.
Dans un ampli, avec le modèle le plus simple, il y a de nombreuses constantes de temps qui correspondent chacune à une limitation différente. Entre les possibilités de l'alimentation, les constantes de temps thermiques qui correspondent à l'empilement de matériaux entre la jonction et l'ambiance, il y a plein de problèmes transitoires. Donc, pas simple.
A+


Oui bien sur, mais je n'ai jamais vu, hélas de diagramme d'internsité de courant de crête en fonction du temps, ou bien de diagramme d'élévation thermique en fonction du temps à la puissance nominale maxi pour une distorsion inf à 1 % de THD ...
En fait contrairement à ce qui est dit trop souvent, on sait mesurer un tas de choses sur les amplis, mais on ne les fait pas toutes, et on ne prend en compte forcément celles qui sont le plus pertinentes (et pour commerncer il faudrait savoir lesquelles sont les plus pertinentes)

La configuration dans mon profil


Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 7101
Inscription Forum: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline

Message » 09 Fév 2017 23:51

C'est bien vrai.
Mais pour les questions de température, c'est très complexe vu que lorsqu'elle augmente, le courant a souvent tendance à diminuer donc la température diminue et le courant réaugmente ...

Puis la plus grande variable est la musique que l'on écoute.

Mais il existe des protocoles de mesure, disons que le mieux est de garder une certaine marche ou d'avoir des mécanismes de protection, compression ou limiteur.

Pour cela l'ampli à tube est le bon exemple, il encaisse bien et va saturer en douceur.
Idem pour des amplis "modernes" avec DSP ou ampli de sono qui vont prendre en compte le signal en fonction du temps et simplement compresser le signal.
thierryvalk
 
Messages: 5539
Inscription Forum: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 10 Fév 2017 1:39

Bonjour,

c'est bien pour ça que j'apporte plus d'attention aux distorsions d'intermodulation qu'aux distos harmoniques
c'est plus audibles et jamais indiqué dans les spécs

(j'avais écrit ça en 2010 = http://www.horticole.info/f6arl/doc/Distorsions.pdf )

quant à la puissance crête, elle dure tant que les chimiques restent chargés à la tension crête
au bout de quelques fractions de secondes ou de secondes selon la capa, ça retombe à la tension efficace et la puissance retombe à la puissance moyenne max dite RMS
si c'est sur un coup de cymbale, ça va, si c'est un roulement de tambour, il va retomber après un court instant
quant à la dynamique, elle n'a qu'une seule signification, toutes les autres sont des déformations audiophiles
un ampli dynamique ne veut rien dire dans le domaine de la hi-fi
un ampli qui a du dynamisme, oui

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 4813
Inscription Forum: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 10 Fév 2017 7:54

Powerdoc a écrit:....
Oui bien sur, mais je n'ai jamais vu, hélas de diagramme d'internsité de courant de crête en fonction du temps, ou bien de diagramme d'élévation thermique en fonction du temps à la puissance nominale maxi pour une distorsion inf à 1 % de THD ...
En fait contrairement à ce qui est dit trop souvent, on sait mesurer un tas de choses sur les amplis, mais on ne les fait pas toutes, et on ne prend en compte forcément celles qui sont le plus pertinentes (et pour commerncer il faudrait savoir lesquelles sont les plus pertinentes)

Si les gars qui font le design font leur boulot correctement, je pense que les mesures pertinentes sont faites, ne serait-ce que pour éviter des pannes dues à des dépassements des contraintes maxi acceptables. Aussi, ce genre de choses se simule très bien.
Mais pourquoi les publier dans la mesure où ce n'est pas ce que souhaite le client lambda qui n'est pas en grande majorité capable de les comprendre? D'un point de vue commercial, il vaut mieux publier des critères plus ésotériques, plus dans l'air du temps.
Déjà, quand tu vois parler de "puissance RMS", tu te dis que ce n'est pas la peine. :ane:
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4755
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline


Retourner vers Amplificateurs de puissance

 
  • Articles en relation
    Dernier message