Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: beb, divine_comedy, gardfield77, jean GROS, papinova et 55 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Chauffage BOIS : de la bûche au pellets

Message » 24 Nov 2013 14:45

@ Joich,
au premier étage, j'ai des radiateurs en fonte, pas ceux aussi gros que tu montres hélas, mais efficaces malgré tout. A l'étage du dessus, j'ai des radiateurs de "seconde zone" que tu illustres parfaitement... mais c'est justement à l'étage du dessus, bizarrement, mais puisque la chaleur monte, que nous avons le plus chaud... en fait, au niveau confort (qui est le nôtre) 19° degré en permanence, nous n'avons pas à nous plaindre. Tout baigne. Mon seul problème est de savoir quelle option choisir par rapport à l'avenir et si possible faire des économies par rapport à notre système de chauffage actuel... problème qui n'est pas existentiel aujourd'hui mais qui risque un jour de le devenir... J'ai déjà changé ma porte d'entrée principale qui était une vraie passoire... et le résultat nous semble très satisfaisant... :wink:
papinova
 
Messages: 1268
Inscription Forum: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • online

Annonce

Message par Google » 24 Nov 2013 14:45

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Nov 2013 14:57

Une autre méthode pour se réchauffer: avoir un bon PC portable sur les cuisses, dans le canapé, tout en lisant Bla² 8)
oyo
 
Messages: 666
Inscription Forum: 05 Aoû 2010 21:21
  • offline

Message » 24 Nov 2013 15:11

:mdr:
papinova
 
Messages: 1268
Inscription Forum: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • online

Message » 24 Nov 2013 15:29

Y'a aussi les méthodes des anciens. Une étable au rdc et les pièces à vivre au dessus.

Là c'est mieux pour tenir une guerre qu'un simple poële. En cas de guerre, le bois de chauffe commence aussi à manquer. C'est du moins ce dont m'ont témoignés mes grands parents et parents.
Keron
 
Messages: 20581
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Nov 2013 15:37

Et un chat :grad:

Après, la méthode à l'ancienne a ses avantages aussi: le bétail au rez de chaussée, les piaules juste au dessus. Bon, seul problème, les bœufs risquent de salir le canapé.

Sinon, ton choix est réellement cornélien, parce qu'on a tous beau savoir qu'à l’avenir l'énergie sera plus chère qu'aujourd'hui, et on a beau se douter que celles qui vont le plus morfler seront les fossiles (gaz et fioul), il reste très difficile de faire un choix de moyen de chauffage+production ECS parce que le coût de l'énergie n'est pas le poste le plus important lorsqu'on envisage un remplacement de matériel. Remplacer une chaudière au fioul à 60 ans dans une vieille maison à l'isolation moyenne n'est pas la même démarche que concevoir un système de chauffage pour sa maison en construction lorsqu'on a 30 ans. Aujourd'hui, si je fais construire, le raisonnement est simple, c'est minimum maison passive avec panneaux solaires thermiques et chaudière à bois ou granulés. Dans une maison passive, un vieux convecteur électrique suffit pour chauffer la maison pour une poignée de fèves, sans parler des apports des différents appareils électro-ménagers + le solaire passif (orientation de la maison). Du coup, le choix du système de chauffage est très secondaire. L'énergie peut coûter très cher, peu importe puisqu'on n'en consomme presque pas. Pour l'eau chaude sanitaire, et dans ma région, les panneaux solaires permettent de couvrir presque 70% des besoins. Du coup, là encore, le choix de l'énergie d'appoint est plus facile. Sans compter qu'au moment de la construction, toutes les solutions sont possibles. En rénovation, tout est plus cher (la plupart du temps les menuiseries sont sur-mesures, donc exit les menuiseries standards deux ou trois fois moins chères, concevoir un système de chauffage centrale coûte une blinde s'il n'est pas déjà existant, etc.) et les points de gain sont variables. Mettre 10 000€ dans des menuiseries neuves double vitrage, c'est bien, mais si ça ne fait économiser que quelques piécettes sur la source d'énergie, le gain en confort aura du mal à faire le poids face à la durée d'amortissement.
Dernière édition par Joich le 24 Nov 2013 15:38, édité 1 fois.
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 24 Nov 2013 15:37

Keron a écrit:Y'a aussi les méthodes des anciens. Une étable au rdc et les pièces à vivre au dessus.

Là c'est mieux pour tenir une guerre qu'un simple poële. En cas de guerre, le bois de chauffe commence aussi à manquer. C'est du moins ce dont m'ont témoignés mes grands parents et parents.

On a des bois nous, du coup on s'en tape 8)

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 24 Nov 2013 15:39

Arf devancé par Keron...

Analo: je savais que t'étais monté comme un chevreuil :grad:
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 24 Nov 2013 15:44

En campagne, pendant la guerre, le bois manquait ? Y'en a qui se tirait dessus pour une souche ?

Je peux plus demander à mon papi, il parle plus.
Keron
 
Messages: 20581
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Nov 2013 15:46

Keron a écrit:En campagne, pendant la guerre, le bois manquait ? Y'en a qui se tirait dessus pour une souche ?

Je peux plus demander à mon papi, il parle plus.

je sais pas il sont tous morts chez moi :grad:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 24 Nov 2013 15:52

papinova a écrit:@ Joich,
au premier étage, j'ai des radiateurs en fonte, pas ceux aussi gros que tu montres hélas, mais efficaces malgré tout. A l'étage du dessus, j'ai des radiateurs de "seconde zone" que tu illustres parfaitement... mais c'est justement à l'étage du dessus, bizarrement, mais puisque la chaleur monte, que nous avons le plus chaud... en fait, au niveau confort (qui est le nôtre) 19° degré en permanence, nous n'avons pas à nous plaindre. Tout baigne. Mon seul problème est de savoir quelle option choisir par rapport à l'avenir et si possible faire des économies par rapport à notre système de chauffage actuel... problème qui n'est pas existentiel aujourd'hui mais qui risque un jour de le devenir... J'ai déjà changé ma porte d'entrée principale qui était une vraie passoire... et le résultat nous semble très satisfaisant... :wink:


Je reviens un instant sur cette partie en gras.

A mon avis, l'option gagnante, c'est un mix remplacement de la chaudière par un modèle plus performant mais pas trop cher (avec éventuellement la possibilité d'adapter un brûleur pour d'autres sources d'énergie, genre tu fais installer une chaudière à fioul avec la possibilité de monter un brûleur à granulés) ET remplacement des menuiseries les plus stratégiques, à savoir les pièces à vivre et les pièces au nord, surtout si le nord correspond aux vents dominants, et amélioration de l'étanchéité des menuiseries des chambres. 16° dans une chambre où tu es sous la couette, c'est pas la mort d'un petit cheval - d'autant que dans une chambre on a 1000 façons de se réchauffer 8) . Le tout est qu'il n'y ait pas d'humidité, parce qu'à 16 ça ne sèche pas vite... En suivant cette démarche, chaudière + isolation, tu as ce qu'on appelle un bouquet de travaux éligible au crédit d'impôt en plus des différentes aides (vois avec l'ADEME: http://renovation-info-service.gouv.fr/ ... inancieres).
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 24 Nov 2013 15:59

En parlant des menuiseries. Combien d'année dure le gaz dans les doubles vitrages ?
Une fois parti, on peut en réinjecter du nouveau où il faut changer les verres en gardant les chassis ?
Keron
 
Messages: 20581
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Nov 2013 16:04

Keron a écrit:En parlant des menuiseries. Combien d'année dure le gaz dans les doubles vitrages ?
Une fois parti, on peut en réinjecter du nouveau où il faut changer les verres en gardant les chassis ?


Saint Gobain dit 5% au bout de 25 ans. J'essaie de te retrouver la source...

http://befr.saint-gobain-glass.com/b2c/ ... &theme=459
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 24 Nov 2013 16:09

-5 % en 25%... j'ai le temps de voir venir.
Maintenant, je demande à voir.
Keron
 
Messages: 20581
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Nov 2013 16:11

Entre les vitrages, il faut à minima de l'air sec. Si le gaz qui renforce l'efficacité thermique s'est fait la malle, les produits dessicants qui se trouvent dans les profils d'entretoise des verres permettent de garder un air sec, et la majeure partie des caractéristiques isolantes.
Au pire, il existe des systèmes de réparation: petit trou dans le verre, injection de dessicant et rebouchage, le double vitrage est sauvé.
Sinon, la plupart des doubles vitrages sont remplaçables en conservant la menuiserie (démontabilité des menuiseries ouvrantes), c'est prévu en cas d'accident (lancer inopiné d'objets, malveillance ou tentative de cambriolage, ... )
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7403
Inscription Forum: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°
  • offline

Message » 24 Nov 2013 16:22

grand x a écrit:Entre les vitrages, il faut à minima de l'air sec. Si le gaz qui renforce l'efficacité thermique s'est fait la malle, les produits dessicants qui se trouvent dans les profils d'entretoise des verres permettent de garder un air sec, et la majeure partie des caractéristiques isolantes.
Au pire, il existe des systèmes de réparation: petit trou dans le verre, injection de dessicant et rebouchage, le double vitrage est sauvé.
Sinon, la plupart des doubles vitrages sont remplaçables en conservant la menuiserie (démontabilité des menuiseries ouvrantes), c'est prévu en cas d'accident (lancer inopiné d'objets, malveillance ou tentative de cambriolage, ... )


C'est même asseaz facile sur menuiseries PVC ou alu. Plus chiant sur menuiseries bois, il faut dévisser les montants. Mais évidemment que les vitrages sont remplaçables :wink:
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message