Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: carlos67, DANIEL1135, Fafa, gardfield77, marc69, poilau, SuperSniffer, wopr et 36 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Cyclone Irma, Maria et autres...

Message » 12 Sep 2017 8:56

wopr a écrit:
poilau a écrit:
C'est quoi le rapport entre feu rouge et piéton? :o

Tu peux avoir peur et c'est normal. Mais il ne faut pas oublier qu'en vélo on est beaucoup beaucoup plus concentré qu'à pied, et bien plus concentré qu'en voiture. C'est d'ailleurs devenu l'une des dernières activités quotidiennes où on a encore à ce point besoin de regarder au loin et d'être attentif à son environnement. A la limite un piéton qui ne te calcule pas du tout, c'est plus sécurisant qu'un autre qui va te repérer au dernier moment et aura un comportement difficile à anticiper.

L'ouragan est terminé, et de toute façon nous n'aurions pas pu faire mieux si on en croit les médias officiels :friend: .


alors qu'il suffirait juste qu'il y ait des spécialistes piliers de bar comme vous pour que tout aille mieux ... :siffle:
#yakafokon


Je vois plus trop ce qu'il y a à raconter là-dessus.

Le bilan humain me semble surtout très faible quand on voit l'état des maisons.
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • online

Annonce

Message par Google » 12 Sep 2017 8:56

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Sep 2017 8:56

Keron a écrit:Poilau, on terminera cette conversation au resto à midi. Ils n'aiment pas débattre :). Tu viens en vélo et moi en métro :). Bisous :bravo:


D'accord mais je t'attendrai pas pour prendre l'apéro :lol: .
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • online

Message » 12 Sep 2017 8:59

J'ai commandé une bonne dépression sur la côte pour ce week-end. :grad: :thks:
alain_38
 
Messages: 326
Inscription Forum: 06 Avr 2011 16:55
Localisation: Rhône-Alpes
  • offline

Message » 12 Sep 2017 11:56

wopr a écrit:Ouragan Irma : quatre questions sur la gestion de la crise par l'Etat français
-La catastrophe aurait-elle pu être mieux anticipée ?
-L'île aurait-elle pu être évacuée à temps ?
-Le bilan aurait-il pu être moins lourd ?
-Le dispositif de secours était-il sous-dimensionné ?


http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-quatre-questions-sur-la-gestion-de-la-crise-par-l-etat-francais_2367383.html


Irma : attention aux rumeurs sur la situation à Saint-Martin

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/09/11/irma-attention-aux-rumeurs-sur-la-situation-a-saint-martin_5184022_4355770.html

Je cite une partie de l'article:

"le dispositif avait été dimensionné pour un ouragan de catégorie 4 et une alerte rouge. Une section de la Sécurité civile avait été projetée sur Saint-Martin en prévision d'un ouragan de niveau 4. Elle ne s'attendait donc à faire que de la coupe de branches, du dégagement de voies, du bâchage de toitures et de la remise en état. Finalement, on a eu un ouragan de catégorie 5 et une alerte violette."


Quel gros, énorme, honteux foutage de gueule. Celui qui pensait que la différence entre CAT 4 et CAT 5, c'est que dans le premier cas, tu ramasses juste des branches cassées, et dans le 2e cas, c'est la destruction totale, alors il doit être envoyé en prison.
kinslayer2
 
  • offline

Message » 15 Sep 2017 0:32

Image

La configuration dans mon profil


...Donc pas besoin de catapulter un âne à 100mètres s'il n'y a pas un peu hue de bonne volonté subtile et technique derrière tout çà...
Avatar de l’utilisateur
camps
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 7856
Inscription Forum: 17 Jan 2007 18:43
Localisation: Smiland
  • offline

Message » 15 Sep 2017 7:39

camps a écrit:Image


Et oui, certains critiquent et pendant ce temps d'autres utilisent ce qui fait de nous des êtres humains intelligents.

Le bilan de la tempête montre tout de même, d'après les ingénieurs interrogés sur place, que les bâtiments construits dans les règles de l'art ont mieux résisté que ce qui était construit entre amis, sans respecter la moindre possibilité d'un ouragan.
Keron
 
Messages: 20689
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • online

Message » 15 Sep 2017 9:04

A peine quelques dizaines de cm de hauteur... ça peut peut être empêcher l'inondation de ta cuisine quand les égouts pètent dans ta rue, ça ne va sûrement pas arrêter une rivière qui déborde ou pire une montée des eaux suite à un ouragan :zen:
kinslayer2
 
  • offline

Message » 15 Sep 2017 9:38

A penser à une échelle beaucoup plus grande. C'est le principe des digues. Ou des dunes naturelles.

Mais la bonne idée serait de ne jamais construire ou autoriser à construire dans ces zones dangereuses. Et en cas de catastrophe, ne pas indemniser ou faire payer l'Etat car nous ne pouvons prendre en charge collectivement les fautes privées.
Keron
 
Messages: 20689
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • online

Message » 15 Sep 2017 10:02

Keron a écrit:A penser à une échelle beaucoup plus grande. C'est le principe des digues. Ou des dunes naturelles.

Mais la bonne idée serait de ne jamais construire ou autoriser à construire dans ces zones dangereuses. Et en cas de catastrophe, ne pas indemniser ou faire payer l'Etat car nous ne pouvons prendre en charge collectivement les fautes privées.

L'avantage du système tel que présenté ici, c'est que tu peux le transporter à la main et le placer toi-même. A plus grande échelle, il faut des grues, et tu perds tout l'avantage du système!
kinslayer2
 
  • offline

Message » 15 Sep 2017 10:07

D'où l'intérêt de mieux construire et pas n'importe où. De faire des études préalables avant toute construction. De lire des cartes et les interpréter. Et ce n'est pas la ressource qui manque mais surtout la volonté de le faire quand des millions sont sur la table :(

C'est un peu comme ces images folles des journalistes qui voulaient se montrer sur l'ouragan sans penser un moment que le vent pouvait leur charrier au visage un projectile anodin qui pouvait devenir meurtrier vu les vents. C'est le même principe... jusque là cela va !

Tu pourrais nous parler de la grande digue en Hollande je pense, celle qui sépare la mer intérieure de la grande mer. Est-elle conçue pour résister à un ouragan ? Certes ce serait moche autour des îles, mais pour protéger certaines zones sensibles pourquoi pas.

Et idem des bâtiment important ou des murs gonflables et flottant pourrait systématiquement être installés pour les protéger de la montée des eaux.

Image

Des solutions existent mais autant pour des fleuves en cru, cela semble possible, autant pour des forces terribles de mer démontée, il faudrait bien dimensionner les trucs.

Image
Keron
 
Messages: 20689
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • online

Message » 15 Sep 2017 12:45

Je remets le post que j'avais mis plus haut ici :

"Je regrette l'évidente méconnaissance de la réalité des cyclones par les contributeurs du site.
D'abord, aussi curieux que cela puisse paraître la prévention en France (dans les DTOM donc) du "risque cyclone" s'appuie sur les règles "neige et vents" et Eurocode. En gros, les assurances participent jusqu'à une conception selon une intensité limite des vents évalués à 250km/h (au niveau de la mer, dans les hauteurs les effets de sols accentuent la vitesse réelle). Pour ce qui concerne la Réunion (je ne sais pas pour les Antilles), les règles de construction et de résistance imposées par les maîtres d'ouvrages publics (écoles, logements, etc.) sont surévalués à 288km/h (en intensité limite).

Au-delà, on est hors norme et on ne sait pas bien comment réagissent les bâtiments en fonction de leur environnement. A 360 km/h on est très, très, très au delà du risque réglementaire.........

Très sincèrement, je ne vois pas trop ce que le gouvernement Macron vient faire là dedans. Ce d'autant que l'on sait qu'en douze heures, un cyclone (ouragan) peut dévier de 50km de sa trajectoire et ainsi éviter que le mur de l'oeil ne touche le pays considéré. En gros diminuer les vitesse maximales du vent de l'ordre de 100km/h (180 au lieu de 280 par exemple).

De même, le pré-positionnement d'unités de sécurité imposerait de connaitre très précisément l'étendue du risque.
"

Les commentaires faits par les forumeurs sont intéressants, mais je crains vraiment que vous n'ayez pas la réelle mesure de ce qu'est un cyclone (hémisphère sud) ou ouragan (hémisphère nord) sur site.
phil974
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8436
Inscription Forum: 18 Juin 2003 7:31
Localisation: Saint Gilles les Hauts (La Réunion)
  • offline

Message » 15 Sep 2017 13:22

Oui phil, experts ou pas experts..sensés ou pas, ces commentaires ne pourront pas résoudre ce que les forumeurs n'ont ou ne peuvent avoir vécu..

On ne peut que en parler hélas!.. :-?

Si c'était parfait on n'aurait même pas pensé à ouvrir ce sujet..Là au moins ça a juste le mérite d'en parler et même si les Yaka-Faukon pensent qu'ils ont raison.. :thks: :zen:

La configuration dans mon profil


...Donc pas besoin de catapulter un âne à 100mètres s'il n'y a pas un peu hue de bonne volonté subtile et technique derrière tout çà...
Avatar de l’utilisateur
camps
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 7856
Inscription Forum: 17 Jan 2007 18:43
Localisation: Smiland
  • offline

Message » 15 Sep 2017 13:32

Keron a écrit:D'où l'intérêt de mieux construire et pas n'importe où. De faire des études préalables avant toute construction. De lire des cartes et les interpréter. Et ce n'est pas la ressource qui manque mais surtout la volonté de le faire quand des millions sont sur la table :(

C'est un peu comme ces images folles des journalistes qui voulaient se montrer sur l'ouragan sans penser un moment que le vent pouvait leur charrier au visage un projectile anodin qui pouvait devenir meurtrier vu les vents. C'est le même principe... jusque là cela va !

Tu pourrais nous parler de la grande digue en Hollande je pense, celle qui sépare la mer intérieure de la grande mer. Est-elle conçue pour résister à un ouragan ? Certes ce serait moche autour des îles, mais pour protéger certaines zones sensibles pourquoi pas.

Et idem des bâtiment important ou des murs gonflables et flottant pourrait systématiquement être installés pour les protéger de la montée des eaux.

Image

Des solutions existent mais autant pour des fleuves en cru, cela semble possible, autant pour des forces terribles de mer démontée, il faudrait bien dimensionner les trucs.

Image


Le procédé a des limites. A cause de la poussée d'Archimède. Je sais, la physique, c'est chiant, ses lois ne peuvent pas être contournées... :( De fait, si tu empêches l'eau de charger le bâtiment, ben il subit la poussée d'Archimède et il se met à "flotter". Et donc les conséquences sont bien pires que s'il avait été inondé. Les parkings sous-terrains des immeubles sur lesquels je bosse sont tous fait pour être inondés volontairement en cas de crue. Ca permet d'ancrer le bâtiment.
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 15 Sep 2017 13:34

Keron a écrit:A penser à une échelle beaucoup plus grande. C'est le principe des digues. Ou des dunes naturelles.

Mais la bonne idée serait de ne jamais construire ou autoriser à construire dans ces zones dangereuses. Et en cas de catastrophe, ne pas indemniser ou faire payer l'Etat car nous ne pouvons prendre en charge collectivement les fautes privées.


Rappelle-moi qui délivre les permis de construire?

D'une si les les permis de construire n'étaient pas délivrés par des mongoliens du conseil municipal, qui sont dans 90% des cas les mecs qui possèdent lesdits terrains, on aurait peut-être moins de problème de ce type.

Et de deux si une assurance accepte d'assurer un bien, c'est son problème.
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 15 Sep 2017 13:34

Il y a une différence entre juger Macron gratuitement pour la pluie, la neige, les beau temps, la belle mère démontée etc... et parler des normes de construction qui ne sont pas respectées.

Et ce n'est pas moi qui le dit mais des architectes qui maîtrisent ce sujet :

Si des normes paracycloniques et antisismiques existent, elles ne constituent pas une protection absolue contre les phénomènes météorologiques exceptionnels. Par ailleurs, aux Antilles, de nombreuses habitations construites avec "le coup de main", n’appliquent pas ces normes.
Quelles sont les normes paracycloniques ?

La première des précautions à prendre réside « dans l’emplacement de l’ouvrage », précise Didier Bergen, président de l’Ordre des architectes de Guadeloupe. Un terrain marécageux, en bord de mer ou très exposé aux vents rendra forcément la construction plus vulnérable lors d’un ouragan ou d’un séisme.

Les liaisons murs charpente constituent également un élément primordial. S’il y a une terrasse couverte, la toiture de celle-ci doit également être indépendante de la toiture principale, de sorte que si la première est emportée, cela n’affecte pas la seconde. Selon les normes en vigueur aux Antilles, un bâtiment doit ainsi pouvoir résister à des vents de 240 km/h.
Quelles précautions pour les toitures ?

Tout l’enjeu est de réduire les effets de « prise au vent ». Les débords de toiture doivent ainsi réduits. « Au-delà d’une trentaine de centimètres, des techniques particulières sont nécessaires pour renforcer le débord et limiter le risque de soulèvement du toit », recommande Domiciles, spécialiste en immobilier aux Antilles.

La tôle ondulée doit par ailleurs être fixée avec des vis, en nombre important, et non avec des clous. L’inclinaison de la pente de la toiture constitue un autre paramètre important. « Une révision des toitures tous les cinq ans serait nécessaire. Si une fixation lâche, elle fragilise la toiture », rappelle Alain Zozor, président de l’Ordre des architectes de Martinique.
Ces normes suffisent-elles à résister à des ouragans tels qu’Irma ?

« Oui, malgré les dégâts considérables, certaines structures sont restées debout à Saint-Barthélemy et Saint-Martin », observe-t-on à l’association Architectes de l’urgence qui enverra une équipe sur place pour évaluer les bâtiments qui pourront être réparés et consolider et ceux qu’il faudra entièrement reconstruire. Didier Bergen, président de l’Ordre des architectes guadeloupéens, nuance toutefois : « Ces normes sont là pour protéger le plus possible les personnes d’abord, les bâtiments ensuite. Mais elles ne constituent pas une garantie absolue. »
Toutes les habitations sont-elles aux normes paracycloniques ?

C’est là que le bât blesse. Ces normes sont essentiellement respectées pour les bâtiments publics. Pour les bâtiments privés, en dessous de 150 m², il n’y a pas d’obligation de s’adjoindre les services d’un architecte. « Ici, comme on dit, on fait le coup de main. C’est-à-dire que les gens construisent entre eux. Alors, certes, il y a un certain savoir-faire. Et leurs habitations sont solides jusqu’à un certain point. Pour un petit cyclone, mais pas pour Irma », indique Didier Bergen.

Le plan « séisme Antilles 2020 », adopté l’an passé, notait que « la vulnérabilité du logement privé reste une question importante à traiter. Le coût global des travaux est estimé entre 5 et 6 milliards d’euros ».
Où en est le chantier de la construction de l’ambassade de France à Haïti ?

Il est en cours et devrait être achevé en 2018. Lors du séisme en janvier 2010, l’ambassade de France avait été fortement endommagée : si elle ne s’était pas effondrée, 40 % de sa maçonnerie était fissurée. Elle avait donc dû être rasée. Un nouveau bâtiment de 1 050 m2 est donc en cours de construction. Les normes anticycloniques et antisismiques ont évidemment été appliquées.

« On a ainsi prévu une double toiture. Une première toiture en béton et une surtoiture métallique. Ainsi, même si cette dernière était endommagée, les gens pourraient rester à l’abri. Nous avons également prévu des équipements de crise pour pallier, par exemple, les groupes électrogènes s’ils devaient tomber en panne », précise Marie Ferrari, chargée de projet à Explorations architectures, cabinet qui a conçu la future ambassade.


http://www.ouest-france.fr/monde/ouraga ... ns-5230217
Keron
 
Messages: 20689
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • online


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message