Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: BrunoL, jean GROS, langmc, SEM, Thierry Wautelet et 68 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Ghosn

Message » 31 Déc 2019 19:59

On peut se demander pourquoi Carlos Ghosn (qui n'est pas lyonnais 8) ) a choisi Beyrouth, alors qu'il n'y a même pas de festival, pour rentrer au Liban.
Il eut été préférable (de lièvre) de choisir Tripoli qui est à 61 km approx. au Nord-Nord-Est. En effet, il faut aller à Tripoli pour être honnête.
alain_38
 
Messages: 326
Inscription Forum: 06 Avr 2011 16:55
Localisation: Rhône-Alpes
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Déc 2019 19:59

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Déc 2019 20:08

Ultranova a écrit:
rmsk a écrit: il a réussi quelque chose d'assez unique.

Remy


il a réussi quoi ?


Reprendre Nissan au bord de la faillite, l'associer à Renault qui allait à peine mieux, pour en faire l'un des trois plus gros constructeurs au monde, présent partout dans le monde et dans tous les segments.
poilau
 
Messages: 3993
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 31 Déc 2019 20:37

Cette affaire dépasse assez largement mon degré de compréhension
et ma motivation pour comprendre est si faible que de guerre lasse je me résigne à ne pas avoir d'opinion au sujet de ce grand capitaine d'industrie...
et j'avoue aussi que je ne me fais pas de souçis pour lui, et je ne pense qu'en ce soir ou on fête le bout de l'an, il soit à la rue avec une sébile, ni que l'armée du salut lui fasse une aubade, avec un bol de soupe à la clé...en supposant qu'il y ait une armée du salut au Liban...
SEM
 
Messages: 191
Inscription Forum: 06 Jan 2005 23:47
Localisation: STRASBOURG
  • online

Message » 31 Déc 2019 20:39

C'est pas lui qui a repris Nissan et l'a associé à Renault, c'est Schweitzer...
Après c'est un cost killer (quand c'est pas les siens de coûts)., il a tué les coûts.
Pour le reste...

La configuration dans mon profil


Au pays des maxi piafs, juste à coté de leur piscine...
Auteur du seul intégré DIY pas désintégré à base d'UGS + UP de monsieur PASS et d'UCD d'un certain Putzeys
A des tiks, plein de tiks, pour le bonheur de ses oreilles, et un chat vumètrivore.
Avatar de l’utilisateur
beb
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9949
Inscription Forum: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • online

Message » 31 Déc 2019 20:47

Ca semble toujours très facile après coup.
poilau
 
Messages: 3993
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 31 Déc 2019 21:16

poilau a écrit:
Ultranova a écrit:
il a réussi quoi ?


Reprendre Nissan au bord de la faillite, l'associer à Renault qui allait à peine mieux, pour en faire l'un des trois plus gros constructeurs au monde, présent partout dans le monde et dans tous les segments.

+1. Il a tellement impressionné la société japonaise avec son sauvetage de Nissan qu'un manga a même été créé à son effigie.
Image Image
beb a écrit:C'est pas lui qui a repris Nissan et l'a associé à Renault, c'est Schweitzer...
Après c'est un cost killer (quand c'est pas les siens de coûts)., il a tué les coûts.
Pour le reste...

Schweitzer a justement envoyé Ghosn sauver Nissan ;)
Son côté cost killer est justement ce qui a sauvé Nissan à l'époque. Wiki Nissan et Wiki Ghosn
À la fin des années 1990, Nissan est au bord de la faillite, en 1998, après avoir tenté un rapprochement avec quelques constructeurs sans succès, il trouve une planche de salut auprès de Renault et de Louis Schweitzer. Les négociations débutent en octobre 1998 et le 1er mars 1999, une alliance avec Renault, second constructeur français, est conclue. Renault prend 44 % du capital du japonais, créant ainsi l'Alliance Renault-Nissan par l'échange de participations croisées. À cette occasion, Louis Schweitzer fait appel à Carlos Ghosn, pour lui confier la direction de Nissan afin de restructurer le constructeur japonais. Ce dernier devient le premier étranger à diriger un constructeur automobile japonais.
Devenu PDG de Nissan sous la houlette de Louis Schweitzer, Carlos Ghosn entreprend le redressement de l'entreprise, avec le plan NRP, pour Nissan Revival Plan. En pratiquant une politique drastique de réduction des coûts, notamment par la suppression de 28 000 emplois, et en tirant parti des synergies avec son nouvel actionnaire, Nissan redevient une entreprise compétitive au niveau mondial. L'Alliance Renault-Nissan devient le quatrième groupe automobile du monde.

À partir de mars 1999, Carlos Ghosn gère la prise de participation de Renault dans Nissan (36,8 %) pour former l'Alliance Renault-Nissan. Tout en gardant son poste chez Renault, il rejoint Nissan en tant que chef des opérations en juin 1999, puis est nommé au poste de président (2000) et celui de PDG (2001). Ghosn devient ainsi la quatrième personne de nationalité étrangère à diriger un constructeur automobile japonais, après la nomination par Ford de Mark Fields, Henry Wallace et James Miller à la tête de Mazda à la fin des années 199028.

Nissan Motors est à cette époque en grande difficulté financière et symbolise à elle seule la crise de l’économie japonaise. L'entreprise est au bord de la faillite avec une dette du secteur automobile nette de 2,1 billions de yens (plus de vingt milliards de dollars) et subit de sérieuses pertes de parts de marché. Les investisseurs et les analystes financiers aussi bien que les autres constructeurs automobiles, à l'instar de PSA Peugeot Citroën ou de Chrysler, sont en général fort sceptiques quant aux possibilités de son redressement, ce pessimisme étant renforcé par l’échec des discussions avec Ford et Daimler-Chrysler.

Le plan de redressement de Nissan (« Nissan Revival Plan ») est annoncé en octobre 1999. Il vise un retour à la rentabilité dès l'année fiscale 2000, ainsi qu'une marge opérationnelle de plus de 4,5 % du chiffre d'affaires et la réduction de la dette courante de 50 % dès la fin de l'année fiscale 2002. Ghosn s'engage à démissionner avec tout le conseil d'administration si ces objectifs ne sont pas atteints. Pour les atteindre le plus rapidement possible, Ghosn prend des décisions dont certaines sont quasi-révolutionnaires dans le monde de l'entreprise japonaise. Il exige l'implication des employés de tous les niveaux dans des groupes de travail chargés des différents aspects du plan, qu'il a préparé avant même la signature de l'Alliance, afin de trouver des solutions à l'interne en un temps record de trois mois. Ensuite, le plan met fin aux postes à vie et met en place une politique de la performance. Il prévoit aussi une réduction des effectifs de 14 % (21 000 postes, dont la plupart au Japon), la fermeture de cinq usines japonaises, et la cession des actifs tels que la division aérospatiale de Nissan34. Afin de réduire les coûts, Ghosn entame également une action importante de réduction et de rationalisation des réseaux des équipementiers en mettant fin au système traditionnel de liens complexes et de partenariats croisés entre constructeur et équipementiers, le keiretsu, et ce malgré des craintes que Ghosn ne fasse l'objet de critiques sévères de la part des Japonais. C'est cette politique qui lui vaut de recevoir le surnom de « Cost Killer ».
tfpsly
 
Messages: 2695
Inscription Forum: 16 Jan 2004 2:05
Localisation: FR @ Zurich
  • offline

Message » 31 Déc 2019 21:55

Pas franchement sympathique mais avec une fortune personnelle estimée à 130 millions d’euros
il n’a pas besoin des services secrets français pour s’échapper
Et il peut couler des jours heureux au Liban
jeanluc79
 
Messages: 691
Inscription Forum: 13 Fév 2005 0:27
Localisation: Saint palais sur mer
  • offline

Message » 31 Déc 2019 22:03

Et puis ras le bol (de riz), pour une fois que c'est une entreprise française qui commande :thks: . Comment peut-on reprocher à Carlos Ghosn d'avoir choisi d'être libre plutôt que de rester à perpétuité l'otage d'une justice politisée :wtf: .

La vrai honte dans cette affaire restera le manque de soutien du gouvernement alors que l'intérêt industriel du pays était en jeu.
poilau
 
Messages: 3993
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 31 Déc 2019 22:42

poilau a écrit:Et puis ras le bol (de riz), pour une fois que c'est une entreprise française qui commande :thks: . Comment peut-on reprocher à Carlos Ghosn d'avoir choisi d'être libre plutôt que de rester à perpétuité l'otage d'une justice politisée :wtf: .

La vrai honte dans cette affaire restera le manque de soutien du gouvernement alors que l'intérêt industriel du pays était en jeu.
Ben disons que s'il a vraiment magouillé, on peut pas cautionner le fait qu'il se soustraie à la justice, fusse t elle du Japon.
Je savais pas d'ailleurs que le Japon était une dictature façon corée du nord...

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 31 Déc 2019 22:44

Il a sans doute magouillé.

Mais il faudrait être incroyablement naïf pour ne voir que ça. Le fait que le dossier d'accusation ait été monté de l'intérieur de Nissan démontre qu'il s'agit avant tout d'une affaire de gouvernance.
poilau
 
Messages: 3993
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 31 Déc 2019 22:51

L'état japonais est possiblement impliqué également.

Envoyé de mon COR-L29 en utilisant Tapatalk
Gort'h
 
Messages: 11891
Inscription Forum: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 31 Déc 2019 22:57

Il a magouillé, il s'est fait serrer comme un gros faisan, et puis voilà, pas besoin d'y voir une conspiration...

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 31 Déc 2019 23:11

Sauf si son éviction permet de mettre à sa place un japonais.

Renault, pourtant le membre le plus faible de l'alliance, possède près de la moitié de Nissan. Une situation héritée du sauvetage de 1998 que la partie japonaise supportait de moins en moins.
poilau
 
Messages: 3993
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 31 Déc 2019 23:36

:mdr:

Image
Avatar de l’utilisateur
hyperspace
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2596
Inscription Forum: 05 Mai 2018 22:40
  • online

Message » 01 Jan 2020 1:22

Bonne année à tous, et à carlos aussi.

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema