Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: adpcol, danieln70850, Hoian, trolldesign et 36 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

La reflexion du jour d'analogeek

Message » 27 Oct 2019 12:03

Dans mon cas je sais pas comment c'est noté quand la réponse n'est pas bonne...
beb
 
Messages: 9736
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Oct 2019 12:03

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Oct 2019 12:10

C'est peut-être ça. Je me rappelle qu'en français nous, à l'époque, faute de grammaire 2 points, orthographe 1 point, bref t'arrivais vite à 0 si tu savais pas écrire. Je vais demander à mon ex tiens comment elle note ses 6ème.

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • online

Message » 27 Oct 2019 14:29

Analogeek a écrit:Peut-être que ça dépend des établissements je sais pas. Mais quand je fais les devoirs avec elle, ça percute pas, elle pige rien à rien, du coup je m'interroge sur les notes qu'elle a, c'est pas possible autrement.


Cela dépend des profs Où est mon plus grand, en seconde, dans une classe avec de bons élèves, prof de math qui n'explique rien ou mal. Moyenne de classe 6. Meilleur élève 11. Et elle assume en disant qu'elle préfère saquer et faire peur aux enfants afin qu'ils réalisent que pour aller en prépa il faudra encore plus travailler. Nous avons une prof pour lui, ingénieur, qui réalise combien les cours sont mal fait et les corrections de devoir trop vaches. Débiles ce genre de profs ! Où sont les encouragements ? Si j'avais 6 de moyenne dans une classe en tant que prof, je commencerais quand même à me remettre en question :roll:
Keron
 
Messages: 20183
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Oct 2019 15:55

Analogeek a écrit:C'est peut-être ça. Je me rappelle qu'en français nous, à l'époque, faute de grammaire 2 points, orthographe 1 point, bref t'arrivais vite à 0 si tu savais pas écrire. Je vais demander à mon ex tiens comment elle note ses 6ème.


Je ne suis pas prof mais plusieurs méthodes :

- faire des DS faciles
- faire des DS avec des questions sur plus de 20 points mais on garde le total à 20 à la fin ==> 15/25 devient 15/20
- réhausser les notes finales par un coefficient multiplicateur. La moyenne est à 8, elle va passer à 10 :siffle:

Mais il y en a peut-être encore d'autres.

En l'état 14 de moyenne pour une classe : soit il y a beaucoup de tronches ou tout le monde est franchement bon, parce que 14 c'est quand même une moyenne élevée, pour un bon élève déjà.
Quand j'étais élève, il n'y a pas si longtemps, à 11/12 on était moyen, 13/14 bon élève, 14/15 très bon élève et au dessus de 16 excellent, puis exceptionnel à partir de 18. Or, le peloton se situait quand même massivement entre 10 et 13 de manière générale.
oyo
 
Messages: 665
Inscription: 05 Aoû 2010 21:21
  • offline

Message » 27 Oct 2019 16:01

Keron a écrit:
Analogeek a écrit:Peut-être que ça dépend des établissements je sais pas. Mais quand je fais les devoirs avec elle, ça percute pas, elle pige rien à rien, du coup je m'interroge sur les notes qu'elle a, c'est pas possible autrement.


Cela dépend des profs Où est mon plus grand, en seconde, dans une classe avec de bons élèves, prof de math qui n'explique rien ou mal. Moyenne de classe 6. Meilleur élève 11. Et elle assume en disant qu'elle préfère saquer et faire peur aux enfants afin qu'ils réalisent que pour aller en prépa il faudra encore plus travailler. Nous avons une prof pour lui, ingénieur, qui réalise combien les cours sont mal fait et les corrections de devoir trop vaches. Débiles ce genre de profs ! Où sont les encouragements ? Si j'avais 6 de moyenne dans une classe en tant que prof, je commencerais quand même à me remettre en question :roll:


Ces profs sont des cons, j'en ai eu une en première S, très beau spécimen. Elle fumait d'ailleurs tellement comme un pompier qu'elle nous rendait des copies qui puaient la clope, les pages restaient imbibées à jamais :lol:
En fait quand on sait qu'on va se manger à un 6 ou un 7 à chaque DS, ça donne plus trop envie de bosser ==> parce que ce retrouver avec ce genre de moyenne, c'est juste cuit, on peut descendre à 3/4 en ne faisant plus rien, le résultat final sera tout de même le même : dossier massacré.
oyo
 
Messages: 665
Inscription: 05 Aoû 2010 21:21
  • offline

Message » 27 Oct 2019 16:16

Analogeek a écrit:C'est peut-être ça. Je me rappelle qu'en français nous, à l'époque, faute de grammaire 2 points, orthographe 1 point, bref t'arrivais vite à 0 si tu savais pas écrire. Je vais demander à mon ex tiens comment elle note ses 6ème.


A mon époque, c'était 4 points... :siffle:
papinova
 
Messages: 1260
Inscription: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline

Message » 27 Oct 2019 16:19

Après les notes sur les dictées ont toujours été un peu bêtes je trouve , enfin dans mon cas avec 4/5 fautes je me retrouvais vite à 12, alors que ça fait quoi... 5 et quelques mots faux sur une dictée qui en fait quelques centaines.
oyo
 
Messages: 665
Inscription: 05 Aoû 2010 21:21
  • offline

Message » 27 Oct 2019 16:49

oyo a écrit:
Keron a écrit:
Cela dépend des profs Où est mon plus grand, en seconde, dans une classe avec de bons élèves, prof de math qui n'explique rien ou mal. Moyenne de classe 6. Meilleur élève 11. Et elle assume en disant qu'elle préfère saquer et faire peur aux enfants afin qu'ils réalisent que pour aller en prépa il faudra encore plus travailler. Nous avons une prof pour lui, ingénieur, qui réalise combien les cours sont mal fait et les corrections de devoir trop vaches. Débiles ce genre de profs ! Où sont les encouragements ? Si j'avais 6 de moyenne dans une classe en tant que prof, je commencerais quand même à me remettre en question :roll:


Ces profs sont des cons, j'en ai eu une en première S, très beau spécimen. Elle fumait d'ailleurs tellement comme un pompier qu'elle nous rendait des copies qui puaient la clope, les pages restaient imbibées à jamais :lol:
En fait quand on sait qu'on va se manger à un 6 ou un 7 à chaque DS, ça donne plus trop envie de bosser ==> parce que ce retrouver avec ce genre de moyenne, c'est juste cuit, on peut descendre à 3/4 en ne faisant plus rien, le résultat final sera tout de même le même : dossier massacré.


Ma fille a eu le même genre de prof pour sa 1ère et terminale S-SI. Elle était dégoutée car elle bossait comme un âne. Là encore nous avions pris un prof particulier qui lui avait bien dit que l'école préparait aux prépa et grandes écoles. Et voulait faire un tri. Mais l'école n'est pas là pour cela ? :( Au bac elle a eu 16. Mon fils avait 18 en math l'an passé. C'est idiot d'autant que les notes comptent pour le bac et les écoles ensuite. Là mon fils a en vraiment assez de bosser pour rien :( Super résultat :(
Keron
 
Messages: 20183
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Oct 2019 17:19

Déjà, 14 en 6ème, pas de quoi fouetter un chat, même pour une débilou. La 6ème, c'est pas hypokhâgne.

Ensuite, les dictées du temps jadis n'étaient rien d'autre que des outils de classement social. Évaluer implique de cibler. Une dictée où on note tout (orthographe lexical, conjugaison, orthographe grammatical, syntaxe - priez pour nous - etc.) n'a pas grand intérêt. C'est une évaluation sanction, soit, en enseignement général, une évaluation qui ne sert à rien si ce n'est pas pourrir l'image qu'un élève peut avoir de lui-même.

Aujourd'hui, on a tendance à faire des dictées préparées et à évaluer plus fortement un point particulier (les accords, la conjugaison de l'imparfait, que sais-je). Dans ce contexte, on peut carrément décider de ne pas noter les erreurs qui sortent du cadre travaillé, ou les noter de manière minorée (2 points pour une erreur liée à l'objet du cours, 0.5 pour une erreur de tout autre type).

Quant aux profs qui saquent pour préparer les élèves, ils se sont trompés de métier et d'époque. Fallait faire sergent instructeur du temps du service militaire... Il faut distinguer les classes où le but n'est que d'acquérir des connaissances et celles où on va devoir sélectionner. Au lycée, pour sélectionner, il y a le bac. Au collège, il n'y a pas lieu de sélectionner. En classe prépa, c'est une autre histoire.
Joich
 
Messages: 1089
Inscription: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 27 Oct 2019 17:25

Le pb c'est comment expliquer cela à un prof sans qu'il prenne ensuite ton enfant en grippe :( Sur le dernier DS corrigé par l'ingénieur, il manquait des explications mais les résultats étaient bons. La prof indique en rouge pour que cela soit bien lisible de tous : Ni fait ni à faire. Il faut plus travailler à la maison.

J'ai presque envie de lui renvoyer la balle sur un échange avec copie au proviseur en disant que sa pédagogie n'est ni fait ni à faire. Mais je crains que cela ne soit mal vu. :mdr:

Cela fait des années que cela dure dans ce lycée :( Même les profs des meilleurs lycées du coin (La martinière par exemple) disent que cette prof est incompétente et note trop dur sans raison.

Si encore le gamin ne faisait rien et n'avait pas des cours particuliers en plus pour réviser, je pourrais le comprendre. Mais là :(
Keron
 
Messages: 20183
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Oct 2019 17:31

Keron a écrit:Le pb c'est comment expliquer cela à un prof sans qu'il prenne ensuite ton enfant en grippe :( Sur le dernier DS corrigé par l'ingénieur, il manquait des explications mais les résultats étaient bons. La prof indique en rouge pour que cela soit bien lisible de tous : Ni fait ni à faire. Il faut plus travailler à la maison.

J'ai presque envie de lui renvoyer la balle sur un échange avec copie au proviseur en disant que sa pédagogie n'est ni fait ni à faire. Mais je crains que cela ne soit mal vu. :mdr:

Cela fait des années que cela dure dans ce lycée :( Même les profs des meilleurs lycées du coin (La martinière par exemple) disent que cette prof est incompétente et note trop dur sans raison.

Si encore le gamin ne faisait rien et n'avait pas des cours particuliers en plus pour réviser, je pourrais le comprendre. Mais là :(
Apres c'est pas une honte d'être nul en maths au lycée :ane:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • online

Message » 27 Oct 2019 17:33

Joich a écrit:Déjà, 14 en 6ème, pas de quoi fouetter un chat, même pour une débilou. La 6ème, c'est pas hypokhâgne.

Ensuite, les dictées du temps jadis n'étaient rien d'autre que des outils de classement social. Évaluer implique de cibler. Une dictée où on note tout (orthographe lexical, conjugaison, orthographe grammatical, syntaxe - priez pour nous - etc.) n'a pas grand intérêt. C'est une évaluation sanction, soit, en enseignement général, une évaluation qui ne sert à rien si ce n'est pas pourrir l'image qu'un élève peut avoir de lui-même.

Aujourd'hui, on a tendance à faire des dictées préparées et à évaluer plus fortement un point particulier (les accords, la conjugaison de l'imparfait, que sais-je). Dans ce contexte, on peut carrément décider de ne pas noter les erreurs qui sortent du cadre travaillé, ou les noter de manière minorée (2 points pour une erreur liée à l'objet du cours, 0.5 pour une erreur de tout autre type).

Quant aux profs qui saquent pour préparer les élèves, ils se sont trompés de métier et d'époque. Fallait faire sergent instructeur du temps du service militaire... Il faut distinguer les classes où le but n'est que d'acquérir des connaissances et celles où on va devoir sélectionner. Au lycée, pour sélectionner, il y a le bac. Au collège, il n'y a pas lieu de sélectionner. En classe prépa, c'est une autre histoire.
Mouais.... l'artisan qui vient refaire ton appart, même si la cuisine est très jolie, s'il a salopé tout le reste de l'appartement, je lui met pas une bonne note :ane:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • online

Message » 27 Oct 2019 17:50

Analogeek a écrit:
Joich a écrit:Déjà, 14 en 6ème, pas de quoi fouetter un chat, même pour une débilou. La 6ème, c'est pas hypokhâgne.

Ensuite, les dictées du temps jadis n'étaient rien d'autre que des outils de classement social. Évaluer implique de cibler. Une dictée où on note tout (orthographe lexical, conjugaison, orthographe grammatical, syntaxe - priez pour nous - etc.) n'a pas grand intérêt. C'est une évaluation sanction, soit, en enseignement général, une évaluation qui ne sert à rien si ce n'est pas pourrir l'image qu'un élève peut avoir de lui-même.

Aujourd'hui, on a tendance à faire des dictées préparées et à évaluer plus fortement un point particulier (les accords, la conjugaison de l'imparfait, que sais-je). Dans ce contexte, on peut carrément décider de ne pas noter les erreurs qui sortent du cadre travaillé, ou les noter de manière minorée (2 points pour une erreur liée à l'objet du cours, 0.5 pour une erreur de tout autre type).

Quant aux profs qui saquent pour préparer les élèves, ils se sont trompés de métier et d'époque. Fallait faire sergent instructeur du temps du service militaire... Il faut distinguer les classes où le but n'est que d'acquérir des connaissances et celles où on va devoir sélectionner. Au lycée, pour sélectionner, il y a le bac. Au collège, il n'y a pas lieu de sélectionner. En classe prépa, c'est une autre histoire.
Mouais.... l'artisan qui vient refaire ton appart, même si la cuisine est très jolie, s'il a salopé tout le reste de l'appartement, je lui met pas une bonne note :ane:


L'artisan, il n'est pas en 6ème, et on espère que s'il est artisan, c'est qu'il est capable de faire un chantier sans confondre une truelle et une pelle à tarte.
Joich
 
Messages: 1089
Inscription: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 27 Oct 2019 18:20

Pas toujours gagné :) J'ai eu le cas sur un chantier d'un plombier qui était présent mais avec uniquement une clé anglaise et son sandwich. Il est parvenu a relier deux évacuation d'évier ensemble. Chacun d'un côté d'un mur. Et après avoir mis une tonne de déboucheur et ventousé... ils ont passé une caméra ... et :mdr:
Keron
 
Messages: 20183
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Oct 2019 19:25

Joich a écrit:Déjà, 14 en 6ème, pas de quoi fouetter un chat, même pour une débilou. La 6ème, c'est pas hypokhâgne.


La sixième, c'est pas hypokhâgne, mais quand on a 14 on est déjà plutôt au dessus de la mêlée. Enfin quand j'y étais en tous cas.
Un "débilou" comme tu dis, il tirait plutôt entre 9 et 10 et quelque ==> en général parce que personne ne se met derrière pour faire les devoirs etc. Parfois parce qu'on sent un manque d'éveil aussi.

Enfin peut-être la notation a-t-elle franchement évoluée depuis 15 ans...
oyo
 
Messages: 665
Inscription: 05 Aoû 2010 21:21
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message