Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Analogeek, BAIOKO, BrunoL, celian13, gardfield77, griosu, Jedge, Keron, langmc, laurent martiarena, marc69, martinst4, Mr Eric, oldboyzz, petitrex, Recital-Audio, Scream, TELLOUCK, tfpsly, Ultranova et 93 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Le post des nouvelles des étoiles...

Message » 16 Aoû 2006 21:04

Kolian a écrit:De toute maniere, c est cool, on peut taper tous les delires qu on veut, personne peut venir nous contredire :mdr:
Tu remarqueras que pas mal de découvertes spatiales sont le fait de poetes et non de scientifiques, alors toi aussi, Kolian lances-toi et décris-nous "ton vrai" univers.... Des fois que t'es bon.... :wink:

Yves
Yves Communal
 
Messages: 3880
Inscription Forum: 04 Nov 2001 2:00
Localisation: Chez moi
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Aoû 2006 21:04

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Aoû 2006 21:09

La nouvelle du jour, c'est l'annonce d'une nouvelle définition du concept de planète :
http://www.futura-sciences.com/news-tro ... e_9480.php

Et plus complet, mais en anglais :
http://www.space.com/scienceastronomy/0 ... ition.html

Ce n'est qu'une proposition et ça m'étonnerait qu'elle soit acceptée, sauf peut-être par lassitude.

Ça m'épate que les astronomes ne s'accordent pas sur la définition d'une planète, un concept qui paraît si simple (comparé à bien des choses en astro).

Cette définition ne me plaît pas trop. Par exemple, on connait des exemples de planètes qui vagabondent dans l'espace sans étoile, y compris une planète double (7 et 14 fois la masse de Jupiter tournant l'une autour de l'autre). Mais selon la définition ce ne sont pas des planètes.
Pyjam
 
Messages: 3725
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 21:13

Selon cette proposition, on aurait une nouvelle classe de planète : les plutons. Pluton serait un pluton. En anglais, les termes sont "Pluto" pour la planète et "pluton" pour les planètes. Donc, "Pluto is a pluton" se traduit par "Pluton est un pluton". :mdr: C'est bien trouvé...
Pyjam
 
Messages: 3725
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 21:16

Pyjam a écrit:Selon cette proposition, on aurait une nouvelle classe de planète : les plutons. Pluton serait un pluton. En anglais, les termes sont "Pluto" pour la planète et "pluton" pour les planètes. Donc, "Pluto is a pluton" se traduit par "Pluton est un pluton". :mdr: C'est bien trouvé...
C'est peut-etre le mec qui a égaré les images de 69 qui a encore frappé :mdr: .

Yves
Yves Communal
 
Messages: 3880
Inscription Forum: 04 Nov 2001 2:00
Localisation: Chez moi
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 21:18

Rassurez-moi, la Terre est toujours bien une planète, oui ? :lol:
Positronic
 
Messages: 3927
Inscription Forum: 01 Déc 2000 2:00
Localisation: Liège
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 21:23

Yves Communal a écrit:C'est peut-etre le mec qui a égaré les images de 69 qui a encore frappé :mdr: .

Yves

Image
Positronic
 
Messages: 3927
Inscription Forum: 01 Déc 2000 2:00
Localisation: Liège
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 21:25

En dix ans, notre vision du système solaire a été complètement bouleversée.

Auparavant, le système solaire c'était :
1 étoile
4 planètes telluriques
4 planètes géantes
1 petite planète très loin sur une orbite bizarre
1 ceinture d'astéroïdes
1 lointain réservoire de comètes

Maintenant c'est :
1 étoile
4 planètes telluriques
4 planètes géantes
500 petites planètes très loin sur des orbites bizarres
1 ceinture d'astéroïdes
1 lointain réservoire de comètes

C'est-à-dire que les 8 plus grosses planètes étaient la norme et Pluton une exception. Maintenant, on découvre que Pluton est une petite planète ordinaire parmi 500 autres, sûrement plusieurs milliers d'autres, tandis que nos 8 grosses planètes sont des cas particuliers.

Je ne comprends pas pourquoi ça ennuient tant que ça les astronomes si le Soleil a 3000 planètes. Evidemment, c'est dur de retenir les noms mais à part ça, quelle importance ?
Pyjam
 
Messages: 3725
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 21:28

Positronic a écrit:Rassurez-moi, la Terre est toujours bien une planète, oui ? :lol:

Oui mais pourquoi pas la Lune aussi ? C'est sphérique et c'est plus gros que Pluton.
Pyjam
 
Messages: 3725
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 21:30

Pyjam
 
Messages: 3725
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 21:40

Pyjam a écrit:
Positronic a écrit:Rassurez-moi, la Terre est toujours bien une planète, oui ? :lol:

Oui mais pourquoi pas la Lune aussi ? C'est sphérique et c'est plus gros que Pluton.

:o T'es fou ?! Le nombre de manuels scolaires, d'encyclopédies, de fiches de jeux de société... et d'albums de Tintin qu'il va falloir brûler si la Lune devient une planète :roll: :lol:

Au fait, c'est quoi une planète ?

Bibliorom Larousse (1996) a écrit:planète nom féminin
(grec planêtês, vagabond)
Corps céleste sans lumière propre, qui gravite autour d'une étoile, spécialement du Soleil.

BIBLIOPLUS

On connaît autour du Soleil neuf planètes principales, qui sont, de la plus proche du Soleil à la plus éloignée : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. Elles se répartissent en deux familles : 1° près du Soleil, les planètes telluriques (Mercure, Vénus, la Terre, Mars), petites mais denses, dotées d'une croûte solide, et qui ont profondément évolué depuis leur formation ; 2° plus loin du Soleil, les planètes géantes (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune), nettement plus massives et plus volumineuses, mais peu denses et dont l'atmosphère, à base d'hydrogène et d'hélium, a gardé une composition très proche de celle de la nébuleuse dont elles sont issues. Pluton, encore mal connue, paraît s'apparenter aux planètes telluriques par ses dimensions et aux planètes géantes par sa densité. Le système solaire renferme aussi une multitude d'astéroïdes . Un très grand nombre d'étoiles possèdent vraisemblablement des planètes.
Positronic
 
Messages: 3927
Inscription Forum: 01 Déc 2000 2:00
Localisation: Liège
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 22:32

En vrac, et en anglais :

Voyager 1 (toujours bon pied, bon oeil) est à 100 UA soit 2,5 fois la distance de Pluton ! :o

Les images d'Apollo 11 ne sont toujours pas perdues. Elles sont dans l'une des 2614 boites des archives. Des volontaires ? :mdr:
Pyjam
 
Messages: 3725
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 17 Aoû 2006 10:26

Yves Communal a écrit:
Pyjam a écrit:
Yves Communal a écrit:On a parler plus haut dans ce fil, d'univers "chiffonné" (donc sans doute bc plus petit), on parle aussi ou là d'univers à plus de 4 dimensions, d'univers parallèles, de trous noirs pouvant déboucher sur autre chose… Cela vous inspire ?

Cela m'inspire même tellement que parfois je me demande s'il ne pourrait pas exister quelque chose dans l'Univers d'encore plus extraordinaire que la Vie... quelque chose de plus complexe que nous et donc de nécessairement incompréhensible.

Dieu :mdr: ?

Je te taquine mais je suis peut-etre comme toi un gosse qui s'émerveille depuis toujours devant ces distances, devant ce temps, ces objets au nombre inifini et... devant la modestie que nous avons perdu fort de nos certitudes... et le pourquoi et le comment de tout cet univers (qui n'a sans doute pas fini de nous surprendre) me chatouille mes pauvres neurones...

Yves


'tain, Yves, j'allais répondre la même chose... :o :)

A chaque fois que des astronomes, des astrophysiciens, d'autres scientifiques de diverses obédiences, des philosophes, des religieux se réunissent et abordent le sujet des origines de l'Univers et notamment de l'instant qui précède le big-bang, instant qui, en terme d'espace-temps n'existe pas, tous arrivent à la même conclusion : c'est intellectuellement incompréhensible pour l'être humain, ça nous dépasse et finalement, la seule manière de qualifier ce phénomène est de le baptiser "Dieu" car nous ne savons pas l'appeler autrement.

De même, à chaque fois que j'observe le ciel avec mon télescope, avec des jumelles ou même à l'oeil nu, je ne cesse de m'émerveiller devant tant de beauté et d'immensité. C'est beau, c'est magique, c'est mystique. C'est incommensurable... Et c'est très drôle parce que certaines personnes qui ont fait des observations astronomiques m'ont dit avoir ressenti tôt ou tard comme de "l'amour" en regardant tant de beauté...
C'est difficilement explicable comme impression... :o :oops:

A+
Dirty Vincent
 
Messages: 8829
Inscription Forum: 24 Juil 2000 2:00
Localisation: Mystic Falls...
  • offline

Message » 17 Aoû 2006 10:27

Pyjam a écrit:En vrac, et en anglais :

Voyager 1 (toujours bon pied, bon oeil) est à 100 UA soit 2,5 fois la distance de Pluton ! :o

Les images d'Apollo 11 ne sont toujours pas perdues. Elles sont dans l'une des 2614 boites des archives. Des volontaires ? :mdr:


Fouiller dans les archives de la Nasa ne me déplairait pas. J'ai la quasi-certitude qu'on pourrait trouver des infos intéressantes à tous les niveaux. :)
Dirty Vincent
 
Messages: 8829
Inscription Forum: 24 Juil 2000 2:00
Localisation: Mystic Falls...
  • offline

Message » 17 Aoû 2006 10:47

salut

Aux infos,hier,un type,qui fréquente souvent les archives à la Nasa, était interviewé et expliquait que les locaux sont tellement énormes,avec des centaines de milliers de documents en tout genre,que les archives d'Appolo 11 sont bien dedans... le tout est de les retrouver parmis tout ce bazard.
Ca peut paraitre énorme d'égarer ces archives,mais les gens étaient déjà blasés à l'époque d'Appolo 13... et la Lune n'était qu'une étape avant d'aller sur Mars,qui était prévu pour le début des années 80. Manque de chance,la guerre du Vietnam engloutissait les budgets. C'était plus concret d'acheter des hélicos et des B52 plutot que de jouer à Cosmos 1999.
stephane92400
 
Messages: 596
Inscription Forum: 24 Fév 2004 17:46
Localisation: Auribeau sur Siagne
  • offline

Message » 17 Aoû 2006 10:49

Dirty Vincent a écrit:A chaque fois que des astronomes, des astrophysiciens, d'autres scientifiques de diverses obédiences, des philosophes, des religieux se réunissent et abordent le sujet des origines de l'Univers et notamment de l'instant qui précède le big-bang, instant qui, en terme d'espace-temps n'existe pas, tous arrivent à la même conclusion : c'est intellectuellement incompréhensible pour l'être humain, ça nous dépasse et finalement, la seule manière de qualifier ce phénomène est de le baptiser "Dieu" car nous ne savons pas l'appeler autrement.

Ah bon ? Et c'est quoi Dieu ?

Pourquoi vouloir expliquer un truc incompréhensible par un autre truc encore plus improbable et incompréhensible ?

Personnellement, les hypothèses qui ne font pas avancer le débat ne m'intéressent pas du tout.
Pyjam
 
Messages: 3725
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message