Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: jazzliberator, Phamphare, poilau, portenawak, wopr et 45 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Le Topic des Sports de Glisse : KS11 !

Message » 02 Mai 2016 15:45

astrorock a écrit:ca aussi c'est dur.... :-? deja faut pas s'aimer pour courir. :hehe:


C'est génial pour découvrir une région :idee: et puis je compense avec la natation et le vélo pour varier les plaisirs maso :ane: :ane:

A+
Velvet
Velvet
 
Messages: 1429
Inscription Forum: 19 Fév 2003 1:14
Localisation: Le bonheur est dans le pré...
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Mai 2016 15:45

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Mai 2016 17:42

j-2...
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription Forum: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 05 Mai 2016 17:47

:ane:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 08 Mai 2016 16:39

i did it! 130km en 12h51. :o
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription Forum: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 08 Mai 2016 19:02

:bravo:
jat.gab
 
Messages: 6404
Inscription Forum: 11 Juil 2004 12:00
Localisation: vendée - Saint Gilles Croix de Vie
  • offline

Message » 08 Mai 2016 19:23

astrorock a écrit:i did it! 130km en 12h51. :o

Bravo !
La Grande Motte, ces deux derniers jours. Aux petits oignons !
http://www.viewsurf.com/univers/plage/vue/3087-france-languedoc-roussillon-la-grande-motte-centre-aquatique
alain_38
 
Messages: 326
Inscription Forum: 06 Avr 2011 16:55
Localisation: Rhône-Alpes
  • offline

Message » 08 Mai 2016 22:04

astrorock a écrit:i did it! 130km en 12h51. :o


Félicitations astro :bravo:

Comment va ton poignet ? Pas trop gêné par le vent ?
Petit mara-trail bouclé pour moi aussi :wink:

A+
Velvet, qui n'a que 6j pour se reposer avant d'enchaîner 2 triathlons le we prochain :zen:
Velvet
 
Messages: 1429
Inscription Forum: 19 Fév 2003 1:14
Localisation: Le bonheur est dans le pré...
  • offline

Message » 08 Mai 2016 23:36

13h sur une planche sans voile... Toutes les perversions sont dans la nature :ane:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 09 Mai 2016 9:00

Image
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription Forum: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 09 Mai 2016 9:18

13 heures debout en equilibre ! Ça doit etre crevant :bravo:
adpcol
Staff Bla bla
Staff Bla bla
 
Messages: 22720
Inscription Forum: 18 Mai 2004 7:58
Localisation: 78
  • offline

Message » 09 Mai 2016 9:20

alain_38 a écrit:
astrorock a écrit:i did it! 130km en 12h51. :o

Bravo !
La Grande Motte, ces deux derniers jours. Aux petits oignons !
http://www.viewsurf.com/univers/plage/vue/3087-france-languedoc-roussillon-la-grande-motte-centre-aquatique


Bon j'ai bien fait de pas prendre ce week-end non plus. En prime des vagues il aurait fallu se taper tous les blaireaux en kite, pas de regret :-? .
Dernière édition par poilau le 09 Mai 2016 9:20, édité 1 fois.
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • online

Message » 09 Mai 2016 9:20

Analogeek a écrit:13h sur une planche sans voile... Toutes les perversions sont dans la nature :ane:


:lol: :lol: :lol:
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • online

Message » 09 Mai 2016 10:03

astrorock a écrit:i did it! 130km en 12h51. :o

Joli :bravo:
Ki
 
Messages: 4421
Inscription Forum: 12 Jan 2003 14:55
  • offline

Message » 09 Mai 2016 10:04

.
Ki
 
Messages: 4421
Inscription Forum: 12 Jan 2003 14:55
  • offline

Message » 09 Mai 2016 17:09

Participer a la Dordogne intégrale, quelle idée. Pensez, 130km avec, pour corser le tout, de l’eau vive. Par du torrent en furie, mais quand même.

Florent Dode a inauguré le palmarès sup en 2015 en 11h34. Accompagné de deux autres défricheurs, patrice remoiville et franck siegel. C’est dire si a mon petit niveau il fallait envisager un temps de 14/15h, voire ne pas terminer.
J’ai bien participé a deux « 6 heures » ou dans le meilleurs des cas j’ai fait 36km si ma mémoire est bonne. J’ai déjà navigué pendant 3h non-stop, il y a trois ans ou j’avais dû faire 15/16 kilomètres.

Et puis l’idée s’est imposée d’autant plus que mon ami olivier drut s’est inscrit. Et puis j’aime bien les trucs un peu barré, car sur les compétitions officielles je suis abonné a la dernière place tant le niveau est stratosphérique.

Allez, c’est décidé, je participe. Sauf que ce coup-ci j’ai tenté de mettre tous les avantages de mon côté.

J’ai commencé par contacter coach Vincent guillaume, qui cornaque les meilleurs français et qui, la gentillesse incarné, m’as fait profiter de sa science. Question alimentation j’ai respecté son protocole pré course. Pour l’entrainement j’ai fait ce que j’ai pu, j’ai juste doublé les distances pendant deux semaines. Par rapport au programme, ça ne faisait pas l’affaire, d’autant que Oliver s’étais farci une grande sortie de 8h…sortie de 8h justement recommandée par Vincent…de toute manière je ne pouvais pas faire plus, en ile de France le temps de transport est très souvent un frein a la navigation. Mais on apprend, entre autre, qu’on se met souvent des barrières mentales, j’ai donc réalisé que je pouvais sans trop de difficulté ramer pendant 3h non-stop. Rassurant sans apporter de certitudes.

Après j’ai envisagé le matériel. Impossible de partir pour une telle distance avec mon proto sonic. Trop extrême. a coup sur j’aurais été très rapide mais aussi a coup sur je n’aurais pas finis. J’avais ma nsp 12.6x29 en dernier recours. J’ai lancé quelques demandes de prêt d’une 14 « confort » qui n’ont pas abouties, pas par refus, juste que le timing n’étais pas le bon. Et puis j’ai repensé a cette corran idusi dans les PA. Un flotteur de 17x29 a aileron relevable. La version gonflable de la dusi, créé par corran Addison pour une course de 120km en Afrique du sud qui commence en torrent, se poursuit en rivière et se termine en mer. Bref un engin totalement adapté a mon projet. Affaire rondement menée avec olivier sans ancien possesseur. L’essai le weekend précédent la course m’a convaincu de la justesse de la conception et de mon achat.

Pour la pagaie, j’ai utilisé une QB trifecta 86, qui allie confort et performance de très haut niveau.

L’inscription enregistré j’ai posé des question a l’organisateur philippe marchegay, et les réponses rapides, précises, solides m’ont convaincu qu’on avait affaire a une organisation digne de confiance. La suite prouva que mes premières impressions étaient justes.

Vendredi 6 : je me réveille au chant du merle. 5h30…allez hop, direction le cul des vaches corréziennes chères a jacques Chirac. Beau temps s sur la route, circulation fluide, mais beaucoup de vent en arrivant. Inquiétant pour la suite, car le vent peut être l’ami du sup-eur, mais plus souvent son pire ennemi…premier contact avec l’organisation pour confirmer ma présence et je trouve un Philippe décontracté, l’ambiance est paisible, on sent le système rodé et ça donne confiance. Apres un repas sur les quais de la Dordogne direction le camping, lieu du départ fictif ou je prends contact avec d’autre concurrent SUP. C’est détendu, amical, mais on sent bien que tout le monde s’interroge sur sa capacité a terminer, même si certains sont habitué aux efforts des longues distances dans d’autres sports. Une petite sieste et on va tous prendre un repas. Au lit a 21h.

Samedi 7 : lever 5h, pas trop habitué a manger a cette heure, il faut se forcer…je passe prendre olivier a son hôtel et on se prépare. Mise a l’eau au milieu des kayak, canoë et autre pirogues et on « vogue » vers le départ réel. Pas de tension dans l’air, c’est bon enfant.

Argentat 6h45 : c’est parti, et ça envois d’emblée. Il fait beau, agréablement frais, de toute manière j’ai fait tout ce que j’ai pu pour me préparer, alors allons y de bon cœur. Premier ravitaillement 25km devant, ce qui, mine de rien, est déjà très proche de mon record de distance. Premiers rapides et la planche est royale au bar. Ça glisse, c’est facile, confortable. Patrick qui est partis en 14x23 chute quasiment à chaque rapide et recolle à chaque fois. Jusqu’au prochain rapide... Olivier est juste derrière. Un peu devant Stephane qui est en éclaireur de notre petit groupe. Les cadors, Franck, Florent, olivier et Vincent ont disparu des écrans radars dès le départ… impressionnant. Joëlle aussi nous a largué dans son va’a…

Beaulieu sur Dordogne 9h : on arrive au premier arrêt. Patrice repart quand on arrive. Ca va être comme ça pendant quasiment toute la course. Pas un manche notre maitre shapeur ! On n’a pas amusé le terrain mine de rien. Certes le débit aide bien, mais quand même. On repart pour 20 kilomètres. Il fait encore bon, le vent de face est faible, pas trop pénalisant, l’air est encore frais, le temps de faire l’oignon n’est pas encore venu. Même scenario que pendant le premier tronçon. Sauf une gamelle ou je me fais prendre par le contre. Une 17, c’est moins maniable qu’une 12.6….

Carennac 11h : deuxième arrêt. Je viens de battre mon record de distance qui est peu ou prou celui d’un marathon comme le souligne olivier. Ce coup-ci, Patrick et Stephane décident de nous fausser compagnie, on ne les reverra plus, sauf à l’arrivée. Le soleil brille toujours, il est temps d’enlever une couche. Le moral est au beau fixe, le physique vas bien, le matériel est performant et facile. Les oc ont morflé. La reine des oc1 ainsi que l’oc2 handisport prennent l’eau. A force de courage, de débrouille et de détermination ils vont finir. Chapeau.

A partir de là, je ne sais plus trop l’heure qu’il est. Ni le kilométrage. Saint sozy : Troisième ravitaillement. On repart, comme des métronomes, les kilomètres défilent et quand on a l’impression de ne pas avancer il suffit de regarder le fond de la rivière pour voir que les graviers défilent vite. Un conseil donné au départ pour se refaire le moral et qui fonctionne très bien.

Souillac : km 85. vieille prune de Souillac nous voilà ! Sauf qu’il n’en est pas question. Mentalement c’est une étape importante, car arriver la signifie qu’on a fait le plus dur et que si on n’envisage pas d’abandonner c’est qu’on va aller au bout. Roro est fièrement campe au bord de la rivière. Il est là depuis 10mn et repart. Ingrid et Mathieu arrivent quelques instants après. A ma grande stupéfaction ingrid propose de « m’attraper ». J’accepte immédiatement et c’est parti pour une énorme rigolade. Bien entendu elle parlait de ma planche….bonheur car un stand de massage est installé et nous en profitons. Merci mesdemoiselles, votre disponibilité et votre sourire ont été aussi efficaces que la décontraction de nos muscles pour le moral et le physique. On repart avec olivier et ingrid, plus que 45km…

Ça pique…dans les cuisses alors que je m’attendais a souffrir de tout le reste du corps. …une ampoule a la dernière phalange du petit doigt! Incroyable alors que le reste des mains est impeccable. Le vent s’est levé, qui nous complique la tâche…par moment on pagaye a genoux, pour décontracter la musculature de tout le corps. On est au mental. Le corps est devenu une machine qui reproduit le geste mécaniquement. Bizarrement la technique reste bien en place ce qui se révèle une très bonne surprise. Une autre gamelle dans un contre…a rufillac on nous informe qu’on est limite au niveau timing, information qui vas se révéler fausse. On saute le ravitaillement. On va s’enquiller 35 kilomètres sans s’arrêter. Et Olivier vas commettre son chef d’œuvre. On aperçois roro quelques centaines de mètres devant, olivier coupe une boucle de la rivière en passant dans un rapide et ressort au niveau de patrice! J’apprécie l’audace de la manœuvre quelques dizaine de mètres derrière. Ingrid est cent mètres derrière et ne lâche rien. Enorme !

Vitrac : km 120 à mon compteur. Roro et olivier sautent à nouveau le ravitaillement. Plus d’eau…avec ingrid on fait une pause. Nous apprenons qu’en fait on est largement dans les temps. On repart, on n’aperçoit plus nos deux furieux qui s’arsouillent et qui nous semble loin devant. Kevin nous rejoint à la roque gageac, on dirais l’arrivée mais non. En fait nous sommes très proches. Un petit bout droit, un virage a gauche et le pont de castelnaud se profile. Je me retourne, ingrid est 100 mètres derrière, je laisse filer Kevin et je décide de finir avec elle, très fier d’avoir navigué de conserve avec la première femme vainqueur d’une telle distance. Je fais demi-tour, je me maintiens a contre et quand elle arrive on finit de conserve. Elle juste quelques dixièmes devant moi, le temps et le classement n’ayant aucune importance.

L’accueil est chaleureux. 12h51! Y compris les pauses. Incroyable. Roro et olivier 11 minutes devant nous. Florent vainqueur en 9h50 ! 1h40 de moins qu’en 2015. Titanesque. Il s’est arsouillé pendant 130 bornes avec olivier et Franck. Un combat de titans. Respect. 4 sup derrière moi dont le dernier, Franck en 14h. Olivier s’est arrêté a 85km, et croyez-moi, il faut déjà le faire.

On se relâche, mais personne n’arrive anéantis. Une bière, vite… oh putain que c’est bon….on se change, on range le matériel, on jase, et puis c’est la remise des prix. L’organisation est tellement rodée qu’on a de suite le classement. Impressionnant.

Avec olivier on ne peut pas rester au repas, on doit remonter à Argentat. On cause bateaux pendant le trajet, on fait confiance au GPS qui vas se planter dans les grandes largeurs…on va faire 140km en plus…

Dimanche 8 : a 1h30 je retrouve mon lit. Réveil en forme honorable à 8h. Départ pour Paris, je passe devant l’hôtel de olivier qui est aussi sur le départ. Un salut amical et direction home sweet home. Un peu de monde mais arrivé à 13h30 avec un peu de bouchons. Repos….
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription Forum: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message