Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: BAIOKO, BrunoL, cecmateleo, Nado, papinova, poilau, Shimmrah, Snatcher et 51 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Les URGENCES à l’hôpital...

Message » 04 Nov 2018 11:20

J’ai eu l’occasion d’aller aux urgences avec ma vieille maman pour une histoire de plâtre mal fait. 90 ans, ma vieille maman et 4 heures d’attente! Bon... OK.

On finit par passer « derrière » et on est pris en charge. On sait tous que les urgences sont en panique totale, c’est ce qu’on voit à la télé en tout cas. J’ai une vraie surprise avec un nombre incroyable de personnes présentes sur les lieux. Et surtout, une inorganisation totale et une anarchie absolument invraisemblable. Plein de jeunes pas encadrés, un va-et-vient de flics, de brancardiers, d’ambulanciers, de toubibs, tous très jeunes et une impression de bordel invraisemblable.

Du coup, je me demande si un minimum de methode n’irait pas dans le sens d’une meilleure efficacité? En tout cas, ça m’a fait vraiment peur!
phil974
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8395
Inscription Forum: 18 Juin 2003 7:31
Localisation: Saint Gilles les Hauts (La Réunion)
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Nov 2018 11:20

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Nov 2018 13:54

Je compatis... :friend:
J'ai eu "la chance" de côtoyer les urgences cette semaine, je suis passé de la case scanner à celle des urgences... urgent sans efforts intempestifs qu'ils m'ont dit :grad: ... à bah merde alors... La scoumoune j'ai eu et j'ai donc rien vu de bordélique, j'ai pas eu le temps... j'ai juste imaginer ce que ça pouvait être pendant le temps très court d'un voyage en ascenseur... :hehe:
papinova
 
Messages: 1268
Inscription Forum: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • online

Message » 04 Nov 2018 17:48

je me suis déjà retrouvé aux urgences avec une jambe cassée (2 fois) et tiens à souligner le professionnalisme des personnes qui m'ont accueilli, et la qualité des soins qui m'ont été dispensé
Bravo et merci à eux
SEM
 
Messages: 191
Inscription Forum: 06 Jan 2005 23:47
Localisation: STRASBOURG
  • offline

Message » 04 Nov 2018 18:45

+ 1 pour leur professionnalisme mais ça dépend peut-être des hôpitaux, de leurs moyens en personnel, voire des régions... :-?
papinova
 
Messages: 1268
Inscription Forum: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • online

Message » 04 Nov 2018 19:36

Je suis toujours tombé sur des personnes au top. Aussi bien sur le plan de la compétence que de tout le reste.

C'est d'autant plus remarquable qu'ils sont loin d'avoir la rémunération qu'ils mériteraient et qu'il leur faut aussi gérer des situations qui ne relèvent pas de la médecine.
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • online

Message » 04 Nov 2018 20:48

+1. Un habitué des urgences aussi.

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 05 Nov 2018 3:23

Dans notre cas, le plâtre fait à Bordeaux aux urgences était raté et ne tenait pas, celui fait à St Paul est bien mieux. Je n’incrimine pas la bonne volonté et le savoir faire des soignants qui semblent évidents, mais l’organisation. L’analogie avec le milieu de la restauration est, peut-être osée, mais les bons restaus fonctionnent correctement avec une organisation rationnelle et performante.

Ce que j’ai vu à l’hôpital était invraisemblable de désordre, ça courrait dans tous les sens, le personnel était visiblement en « autonomie totale » et sans organisation. D’autre part, des patients dans tous les sens, au milieu de locaux servant plus ou moins de bureaux, des cas sérieux au milieu de cas qui n’avaient rien a faire là, des pathologies graves livrées à elles mêmes.

Autre surprise, le nombre de flics présents, des pompiers en pagaille. Alors peut-être que je suis tombé un jour très chargé mais j’ai eu franchement peur ! Ou la situation est franchement grave aux urgences ou bien l’amateurisme à une place bien trop importante pour être crédible, je ne suis sûr de rien...
phil974
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8395
Inscription Forum: 18 Juin 2003 7:31
Localisation: Saint Gilles les Hauts (La Réunion)
  • offline

Message » 05 Nov 2018 8:53

Bah disons que gérer des urgences c'est un peu plus compliqué que de servir des salades César...

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 05 Nov 2018 10:35

Le mieux, pour comprendre la situation est d'aller bosser une semaine aux urgences pour comprendre que le problème n'est pas l'organisation mais le manque de moyens humains et matériels.

Déjà, il faut comprendre que l'on manque de médecins dans les villes. Pour n'importe quoi tu ne peux même pas avoir de rdv dans la journée. Même pour des choses qui semblent importantes. Donc tout le monde va aux urgences même pour une angine ou une petite brulure.

L'organisation mise en place est ce qu'elle est et ne peut faire mieux. Tu es déjà étiquetée afin d'être enregistrée et aiguillée. C'est bête mais il faut le faire pour le financement. Ensuite, il faut aussi savoir qu'il y a peu ou pas de véritables chirurgiens spécialisés aux urgences. La plupart des médecins sont des internes (des étudiants en médecine). Des infirmières permettent de faire un premier diagnostic et le tri entre les petits et gros bobos mais pour chaque décision importante il faut un interne. C'est tout sectorisé. Chacun se tâche. Et ils ont consignes de ne pas déranger les chirs de garde. Si tu as un truc très précis, tu ne pourras pas quitter les urgences tant que le chirurgien spécialisé n'a pas donné son avis. Et bien souvent ils ne viennent jamais (il est au lit, mange, en formation dans son bloc, travaille sur un autre patient...) et parfois il donne son avis par téléphone. Les infirmières ne peuvent prendre aucune décision sans lui.

En gros, c'est surtout un manque de responsables face à l'augmentation des patients qui pose problème. On a aussi fermé pas mal de lits partout. Les CMU viennent aussi aux urgences car des médecins refusent de les prendre comme patient en plus. Les migrants viennent aussi là. Les cliniques privées renvoient tous les cas compliqués ou pénibles vers les urgences des CH. Avoir des interne, c'est pas forcément terrible. Lorsque j'ai eu mon accident d'épaule, c'était un interne qui se spécialisait dans les pieds qui était là. Autant dire que mon épouse qui le connaissait en bloc lui a interdit de me toucher; Il voulait me poser une prothèse pour apprendre. Le chir spé que j'ai vu le lendemain m'a dit qu'il ne fallait rien toucher et laisser la nature tout remettre en place. Et trois mois après c'était remis à 95%. Attention donc aux avis très tranchés des internes et même chirs. Parfois, si on peut attendre, il vaut mieux voir un vrai spécialiste le lendemain.

Au final, cela donne l'impression d'une ruche mal organisée. Mais si tu discutes un peu avec les infirmières tu verras qu'elles sont vraiment là pour aider les gens et si possible les comprendre. Mais qu'elles sont liés par les contraintes françaises qui les cantonnent à des rôles de petites mains des chirs. Dans d'autres pays comme en Hollande, elles peuvent renouveler des ordonnances, faire pas mal d'actes de base et soulager les chirs de leur charges de travail. Et quand tu vois le salaire d'une infirmière de bloc ... tu pleures et peine même à comprendre comment elles peuvent encore être motivées.
Keron
 
Messages: 20589
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • online

Message » 05 Nov 2018 10:55

Beau tour d'horizon... :bravo:
papinova
 
Messages: 1268
Inscription Forum: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • online

Message » 05 Nov 2018 11:00

Les urgences sont devenues un vrai fourre-tout où se mêlent réelles urgences vitales, cuisiniers du dimanche qui se sont ouverts le petit doigt en même temps qu'ils coupaient un oignon, mais aussi les résidus de bagarres d'alcolos et autres cassos qui viennent zoner.

Je plains le personnel qui voit s'étaler devant lui aussi bien de la vraie détresse que le résultat du délitement de notre société, dans un contexte où les généralistes ne veulent plus recevoir que les patients qui ont un rhume.
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • online

Message » 05 Nov 2018 11:26

Tu as aussi la violence aux urgences. Les flics qui ramènent des clodos qu'ils ne veulent pas garder en cellule la nuit. Les gitans qui arrivent en famille et menacent les infirmières avec des armes. Des coups portés aux infirmières, des crachats de malades tuberculeux. Les religieux qui veulent que ce soit des femmes qui touchent leurs femmes etc...
Keron
 
Messages: 20589
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • online

Message » 05 Nov 2018 11:27

poilau a écrit:Les urgences sont devenues un vrai fourre-tout où se mêlent réelles urgences vitales, cuisiniers du dimanche qui se sont ouverts le petit doigt en même temps qu'ils coupaient un oignon, mais aussi les résidus de bagarres d'alcolos et autres cassos qui viennent zoner.

Je plains le personnel qui voit s'étaler devant lui aussi bien de la vraie détresse que le résultat du délitement de notre société, dans un contexte où les généralistes ne veulent plus recevoir que les patients qui ont un rhume.

Tu oublies, pour la nuit de samedi à dimanche, une bonne proportion d'abrutis de l'accélérateur et de la poignée.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4690
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 05 Nov 2018 11:40

Keron a écrit:... si on peut attendre, il vaut mieux voir un vrai spécialiste le lendemain.

....


C'est aussi une des raisons du bo.del des urgences. Maintenant tout le monde veut tout et tout de suite...
Ce qui ne minimise pas la réalité du manque de moyens humains, la démission de la médecine de ville, la stupidté de la T2A, le grand nombre "d'urgences" qui ne sont que sociales, et le dépotoir de psy, alcoolo, zonards shootés etc ... La présence en nombre de policiers et pompiers n'est pour cela en rien surprenante.
filip-63
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2054
Inscription Forum: 19 Avr 2005 20:04
Localisation: 63. Sur le patrimoine de l'Unesco.
  • offline

Message » 05 Nov 2018 11:47

Tu as vu où des policiers aux urgences ? Généralement ils ne restent pas bien longtemps.
Ils déposent leurs cas sociaux et se barrent :(

J'ai même vu des gars fumer dans les couloirs des urgences :evil: :evil: :evil:
Keron
 
Messages: 20589
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • online


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message