Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 60 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Politique intérieure... 

Message » 27 Oct 2021 20:04

Robert64 a écrit:
FGO a écrit:....
La gauche : C'est pas de leur faute c'est des pauvres
La droit voir extreme : Les arabes/musulmans ce sont tous des délinquants a fouttre dehors

alors que la verité est au milieu, pas au centre c'est occupé par Bayrou : une bonne partie des musulmans immigrés recents, donc pas tous, posent un problème a la société francaise :idee:

Je pense que répondre à "c'est la faute à qui ?" n'est pas la question essentielle.
Pour moi, la vraie question est "Quel est le remède?"
Quelques pistes:

1) Faire appliquer la loi. Et là, une seule solution : augmenter drastiquement le budget de la justice. Pour mémoire, le budget de la justice en France par tête de pipe et la moitié de celui de l'Allemagne! Ben oui, les voyous se font embarquer puis sont relâchés car il n'y a pas un rond pour payer la procédure.
De toutes manières, il n'y a pas de place dans les prisons non plus.
Question: au détriment de quel autre budget?

2) Dézinguer le trafic de drogue dans les cités, et là aussi une seule solution: dépénalisation (au moins du cannabis qui représente 90%)
Le prohibition, ça n'a jamais marché. Et ça libérera du temps aux gens des stups' pour s'occuper des drogues dures.

A+


si tu ajoute obliger les parents a jouer leur rôle et assumer leurs gamins donc avec des sanctions severes en cas de manquement je serais bien d'accords la dessus
FGO
 
Messages: 31681
Inscription Forum: 29 Nov 2001 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Oct 2021 20:04

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Oct 2021 20:05

Moi je fais aussi le ramadan. Je mange les pâtisseries ramenées au travail pas mes collègues musulmans :grad: :ane:
Keron
 
Messages: 21656
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Oct 2021 20:08

Le cannabis tue et détruit le cerveaux des consommateurs tout en rendant dépendant. Il est du devoir d'une société évoluée de protéger les personnes.

Il y a des tas d'autres façons de passer du bon temps. Même sans trop de moyens. S'impliquer dans des associations. Rendre service à l'autre. Aller voir des personnes seules ou en difficultés (blabla par exemple). Faire du sport. S'instruire en allant à la médiathèque. Faire une activité artistique. Etc ...
Keron
 
Messages: 21656
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Oct 2021 20:16

Keron a écrit:Le cannabis tue et détruit le cerveaux des consommateurs tout en rendant dépendant. Il est du devoir d'une société évoluée de protéger les personnes.

Il y a des tas d'autres façons de passer du bon temps. Même sans trop de moyens. S'impliquer dans des associations. Rendre service à l'autre. Aller voir des personnes seules ou en difficultés (blabla par exemple). Faire du sport. S'instruire en allant à la médiathèque. Faire une activité artistique. Etc ...


Image

Remy

La configuration dans mon profil


Et il poussa un de ces soupirs qui n'appartiennent qu'à ceux dont le génie se heurte aux âpres nécessités de la vie ...
Avatar de l’utilisateur
rmsk
Administrateur Forum Bla bla
Administrateur Forum Bla bla
 
Messages: 16281
Inscription Forum: 14 Nov 2005 0:37
Localisation: Juste au sud du zoo de Vincennes
  • offline

Message » 27 Oct 2021 20:19

Tu donnais, toi, du cannabis aux marins quand ils étaient en situation de guerre ?
Keron
 
Messages: 21656
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Oct 2021 20:26

Mais aussi ce spécialiste qui parle de l'illusion de la dépénalisation :

Il faut vraiment être naïf pour croire que les groupes criminels vont se laisser si facilement enlever les gains immenses du trafic de cannabis. L'exemple de la prohibition de l'alcool aux Etats-Unis le démontre parfaitement. Est-ce que le crime organisé est parti lorsque l'alcool a été légalisé? Non seulement la mafia ne s'est pas écroulée, après la levée de l'interdiction en 1933, mais au contraire, elle a agrandi ses réseaux. De plus la consommation d'alcool, qui avait fortement baissé pendant la prohibition, a repris considérablement, ce qui a provoqué une augmentation des problèmes de santé.

Dans le monde entier, le commerce de la drogue se trouve entre les mains du crime organisé. Il fait de gros bénéfices lorsqu'il écoule beaucoup de marchandises. A chaque levée de prohibition des stupéfiants, il y a davantage de personnes qui prennent de la drogue et ceux qui sont déjà toxicomanes en consomment de plus grandes quantités. Cela a été le cas avec l'opium en Chine, au XIXème siècle. Une légalisation accroît donc de façon vertigineuse les profits du crime organisé. En légalisant le cannabis, l'Etat deviendra le partenaire commercial des groupes criminels. Ainsi, le commerce du cannabis et le blanchiment de l'argent ne pourront plus être combattus efficacement. Ce sont les réseaux criminels organisés au niveau international qui en seront les grands profiteurs, les consommateurs et leur famille devront en supporter les conséquences.


https://www.lefigaro.fr/vox/societe/201 ... lution.php
Keron
 
Messages: 21656
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Oct 2021 20:48

FGO a écrit:....
si tu ajoute obliger les parents a jouer leur rôle et assumer leurs gamins donc avec des sanctions severes en cas de manquement je serais bien d'accords la dessus

C'est déjà la loi: les parents sont bien déjà responsables des actes de leurs enfants mineurs. Et si la loi est bien appliquée, elle le sera aussi vis à vis des parents.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 5107
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 27 Oct 2021 20:55

Keron a écrit:Mais aussi ce spécialiste qui parle de l'illusion de la dépénalisation :

Il faut vraiment être naïf pour croire que les groupes criminels vont se laisser si facilement enlever les gains immenses du trafic de cannabis. L'exemple de la prohibition de l'alcool aux Etats-Unis le démontre parfaitement. Est-ce que le crime organisé est parti lorsque l'alcool a été légalisé? Non seulement la mafia ne s'est pas écroulée, après la levée de l'interdiction en 1933, mais au contraire, elle a agrandi ses réseaux. De plus la consommation d'alcool, qui avait fortement baissé pendant la prohibition, a repris considérablement, ce qui a provoqué une augmentation des problèmes de santé.

Dans le monde entier, le commerce de la drogue se trouve entre les mains du crime organisé. Il fait de gros bénéfices lorsqu'il écoule beaucoup de marchandises. A chaque levée de prohibition des stupéfiants, il y a davantage de personnes qui prennent de la drogue et ceux qui sont déjà toxicomanes en consomment de plus grandes quantités. Cela a été le cas avec l'opium en Chine, au XIXème siècle. Une légalisation accroît donc de façon vertigineuse les profits du crime organisé. En légalisant le cannabis, l'Etat deviendra le partenaire commercial des groupes criminels. Ainsi, le commerce du cannabis et le blanchiment de l'argent ne pourront plus être combattus efficacement. Ce sont les réseaux criminels organisés au niveau international qui en seront les grands profiteurs, les consommateurs et leur famille devront en supporter les conséquences.


https://www.lefigaro.fr/vox/societe/201 ... lution.php

Alors, dans les pays où c'est dépénalisé, ça se passe comment ?
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 5107
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 27 Oct 2021 20:56

Keron a écrit:Tu donnais, toi, du cannabis aux marins quand ils étaient en situation de guerre ?


Non, évidemment.

Lorsqu'une mission exige qu'un groupe (équipage, commando, pilotes surtout) soit actif plus de 24 heures, l'important est qu'il reste éveillé, vigilant et que la fatigue ne trouble pas ses facultés de discernement.
On a utilisé le Modafinil, qui est un médicament hospitalier destiné à la narcolepsie, pendant longtemps.
Et, depuis, la caféine à libération prolongée.

Remy

La configuration dans mon profil


Et il poussa un de ces soupirs qui n'appartiennent qu'à ceux dont le génie se heurte aux âpres nécessités de la vie ...
Avatar de l’utilisateur
rmsk
Administrateur Forum Bla bla
Administrateur Forum Bla bla
 
Messages: 16281
Inscription Forum: 14 Nov 2005 0:37
Localisation: Juste au sud du zoo de Vincennes
  • offline

Message » 27 Oct 2021 20:59

rmsk a écrit:
Keron a écrit:Tu donnais, toi, du cannabis aux marins quand ils étaient en situation de guerre ?


Non, évidemment.

Lorsqu'une mission exige qu'un groupe (équipage, commando, pilotes surtout) soit actif plus de 24 heures, l'important est qu'il reste éveillé, vigilant et que la fatigue ne trouble pas ses facultés de discernement.
On a utilisé le Modafinil, qui est un médicament hospitalier destiné à la narcolepsie, pendant longtemps.
Et, depuis, la caféine à libération prolongée.

Remy

On a fait des progrès depuis le gros-qui-tache de 14 ! :bravo:
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 5107
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 27 Oct 2021 21:58

Je plains rann.
Des ptits Lance Amstrong .
Phil
adpcol
Staff Bla bla
Staff Bla bla
 
Messages: 26570
Inscription Forum: 18 Mai 2004 7:58
Localisation: 78
  • offline

Message » 27 Oct 2021 23:48

Parmi les 3 461 personnes décédées sur les routes en 2015, l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière estime que 23 % d’entre elles, soit 790 personnes, ont trouvé la mort dans un accident impliquant un conducteur positif aux stupéfiants. En France, s’agissant du cannabis, ils sont plus de 13 millions à en avoir goûté au moins une fois, et 1,2 million à en consommer régulièrement


Sachant que les tests réalisés dans les pays qui se sont lancés dans la démarché inconsidérée de dépénaliser les cannabis montrent une consommation en hausse notamment chez les jeunes...

Etude documentée :
https://www.ofdt.fr/publications/collec ... vier-2021/

Déjà, il y a eu preuve de campagnes massives de lobbys liés à la drogue financées par des fonds opaques. Et ce dans plusieurs Etats. Un lien avec les cartels ? Qui d'autre avait autant d'intérêts ?

Les conséquences notables pour la santé :

Les effets les plus prononcés concernent l’essor industriel de la filière du cannabis, qui
a été rapide et massif. Toutefois, ce « boom » économique est allé de pair avec trois préoccupations de santé
publique :

L’offre vise désormais tous les profils de population : des non-initiés aux usagers réguliers, des jeunes aux
seniors en passant par les femmes : l’offre a évolué pour s’adresser à tous les segments possibles de clientèles. Cet
accroissement et cette diversification ont démultiplié les incitations à consommer, exacerbées par des stratégies
marketing mettant l’accent sur les « vertus thérapeutiques » du cannabis ou sa dimension socialisante.

La montée en charge des recours aux urgences et des hospitalisations à la suite d’une intoxication aiguë
fait apparaître la difficulté de réguler efficacement les produits mis sur le marché (notamment en termes de
concentration en principe actif). En parallèle, les demandes de traitement liées au cannabis ont reculé.

La baisse conjointe de la dangerosité perçue du cannabis et des prix de vente au détail a conduit à une plus
forte accessibilité du produit et à une « normalisation » du cannabis qui pourrait, selon les intervenants de santé
publique, augmenter à terme les risques et les dommages liés à la consommation (en particulier parmi les plus
jeunes).


Magnifique. De plus en plus de consommateurs et un sentiment que c'est pas méchant du tout. Des produits hors de contrôle et des admissions en hausse aux urgences.

Et aussitôt les légalisations, très forte présence du tissus pour produire. Comme si tout était préparé car la campagne marketing était bien financée.

Le marché légal du cannabis a connu une montée en charge rapide depuis 2014 : il constitue aujourd’hui une
filière industrielle à part entière. Le nombre de points de vente n’a cessé d’augmenter en cinq ans : le Colorado
est ainsi passé de 59 boutiques spécialisées dans le premier mois d’ouverture du marché (janvier 2014) à 575
en 2020 (à titre de comparaison, l’État compte 322 magasins Starbucks). À l’image d’une offre élargie, les ventes
annuelles de cannabis à usage « récréatif » ont quadruplé en six ans, passant de 300 millions par an à 1,4 milliard
de dollars entre 2014 et 2019.


Le bilan encore :

S’agissant des majeurs, la tendance haussière est uniforme. Dans tous les États concernés par la légalisation,
la consommation de cannabis a augmenté parmi les jeunes adultes (18-25 ans)49, dans des proportions parfois
importantes : + 20 % d’usagers dans le mois dans l’État de Washington en deux ans. La hausse est encore
plus marquée au-delà de 25 ans (+ 32 % dans l’État de Washington, + 16 % au Colorado pour l’usage dans le
mois) (figure 7, p. 19), en particulier parmi les seniors. L’interprétation de ces augmentations doit cependant être
nuancée car la légalisation a pu favoriser la déclaration de comportements d’usage auparavant illicites et donc
en partie cachés.


Donc combien de morts en plus sur les routes ? De violence ? De drames ? De vies foutues en l'air ?

Oui mais cela a eu un effet sur les dealers et les violences liées au trafic ?

À ce stade d’application de la réforme, on peut noter une persistance du marché noir, évalué autour de 30-40 %
de la demande selon les États. Cependant, la baisse des prix du cannabis légal semble de nature à concurrencer
le marché noir qui, dans les premières années de la réforme, perdurait du fait de l’avantage concurrentiel qu’il
détenait avec un prix plus bas. Cette persistance du marché noir s’explique par les besoins d’approvisionnement
des jeunes de moins de 21 ans et le développement de filières d’exportation au-delà des frontières des États
concernés par la légalisation, visant les usagers résidant dans les États où l’interdit fédéral persiste.

eurs témoignent du maintien d’une criminalité liée au cannabis : forte hausse des saisies de
plants de cannabis dans les États ayant légalisé, par exemple au Colorado où le nombre de plants saisis est passé
de 43 786 à 60 091 entre 2016 et 2018 (+ 37 %) (Rocky Mountain High Intensity Drug Trafficking Area, 2019) ;
hausse des interpellations pour trafic de cannabis (produit légalement ou illégalement, ou importé). La légalisation
a donc généré une nouvelle forme de délinquance, associée aux trafics de cannabis (et de ses dérivés), à petite et
grande échelle, produit pour être exporté dans les États où l’interdit fédéral persiste.
À ce stade, il semble que les activités des groupes criminels transnationaux n’aient pas fondamentalement été
remises en cause par la légalisation du cannabis. Ces groupes criminels restent encore largement investis dans
le marché noir du cannabis et développent d’autres trafics (héroïne et méthamphétamine) afin de compenser les
pertes économiques occasionnées par l’asséchement partiel de leurs débouchés.[/quote]

Donc c'est même pire qu'avant. Le deal est toujours là, s'organise et diversifie l'offre vers des drogues encore plus dures.

Mais cela a permis d'assainir le marché ?

Que nenni !

Parmi les intervenants de santé publique, la mise en oeuvre d’un modèle commercial de vente de cannabis,
reposant sur des opérateurs privés, semble majoritairement considéré comme un modèle à ne pas suivre. La crainte
d’une concentration industrielle aboutissant à un monopole du Big Cannabis (après Big Tobacco et Big Pharma)
est régulièrement mentionnée et alimentée par le mouvement international de fusions-acquisitions à l’oeuvre
dans le secteur de la production de cannabis.


En lisant entre les ligne, nul besoin d'être prophète pour comprendre que ceux qui ont fait du lobbying pour dépénaliser le cannabis avaient des intérêts dans le circuit de distribution qui allait s'imposer. Une façon de blanchir leur activité et de ne plus être ennuyés par les autorités. Plus d'argent. Sans se salir les mains. Tout un programme !


Franchement, cela donne vraiment envie d'y aller ! Ces entreprises aux mains propres et aux cuisses sales pourront même financer les partis politiques. Qui sait :roll:
Keron
 
Messages: 21656
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 28 Oct 2021 0:26

A saluer !

« Je suis, comme on dit communément, un beur de la deuxième génération. Je suis issu d’une famille d’immigrés algérienne de huit enfants ».

« Je me suis souvent interrogé sur comment et pourquoi des jeunes Français et des jeunes Belges (c’est le cas de la majorité des accusés dans les box, NDLR), élevés en Europe, qui ont été formés dans nos écoles, qui connaissent parfaitement nos modes de vie et nos coutumes en Occident, ont-ils pu être enrôlés, manipulés et galvanisés par l’idéologie de l’État islamique, et commettre l’irréparable, l’inacceptable carnage du 13-Novembre ».

« Ces actes de violence barbare, intolérables, inqualifiables et leur allégeance à une idéologie et à une organisation islamiste, prétendant agir au nom de l’islam et du Coran, me donnent la nausée ».

« Je veux dire (aux accusés), en tant que fils d’immigré algérien, de confession musulmane, que l’islam qu’ils prônent n’est ni le mien et ne le sera jamais ni celui de mes parents ni celui de mes voisins ni celui d’un milliard et demi de musulmans dans le monde ».


https://www.letelegramme.fr/dossiers/ba ... 855974.php
Keron
 
Messages: 21656
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 28 Oct 2021 0:32

Et cela aussi !



Je ne connaissais pas cet humoriste.
Keron
 
Messages: 21656
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 28 Oct 2021 1:03

yotpe
 
Messages: 169
Inscription Forum: 05 Nov 2016 21:33
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message