Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Jedge, Le percheron, papinova, Velvet et 49 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Question au sujet des métiers d'avenir

Message » 24 Mar 2016 21:31

Y faire ses etudes et y travailler sont 2 choses differentes ...
De plus en plus difficile pour faire son premier job a l'etranger ...
Phil
adpcol
Staff Bla bla
Staff Bla bla
 
Messages: 22523
Inscription Forum: 18 Mai 2004 7:58
Localisation: 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Mar 2016 21:31

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Mar 2016 21:34

La réputation et les contacts, c'est ce qui compte.

Mais c'est vrai qu'il vaut mieux avoir une base arrière parentale, le temps d'avoir le temps de s'établir.

C'est vrai qu'il vaut mieux être chez soi.
asheewan
 
Messages: 1085
Inscription Forum: 19 Sep 2012 1:56
  • offline

Message » 24 Mar 2016 21:39

Keron a écrit:Dans la majorité des cas, tu demandes à un ado ce qu'il veut faire : Ben .... euh... je ne sais pas... :ohmg:



J'ai 23 ans, j'ai fini mes études fin septembre (2015), diplômé d'un Master SI, et.... je ne sais toujours pas ce que je veux faire :o

Ah si, si j'avais été héritier, je me serais intéressé de plus près à une fac d'histoire, la sociologie m'intéresse également. Mais vu que c'est bon pour finir dans un mur dans la majorité des cas ou pour finir prof, pas la peine de tenter. Du coup je suis parti dans la voie informatique, où il y a du boulot.

Mais au final, ce qui compte pour moi, ce n'est pas tant le travail en lui-même, mais surtout l'ambiance, l'autonomie.
Un super job avec une ambiance pas terrible, bof. Un job moyennement intéressant mais avec des gens sympa, c'est tout de suite plus agréable àma.

Et puis il y a le salaire, point clé pour moi.


Depuis janvier je suis ingénieur (support) dans la branche progiciel d'une SSII, ça m'a l'air pas mal pour une première expérience, on verra pour la suite... :wink:


poilau a écrit:
alain_38 a écrit:Tenez, petit jeu (sauf si keron et les modérateurs jugent que c'est HS) : quel métier rêviez-vous de faire quand vous étiez enfant ou adolescent ?


Moi aucun, et quand vous ne savez pas vous décider, le système décide pour vous :wink: . Mon boulot ne fait clairement pas rêver, mais pas grave, j'en profite pour faire de la thune en profitant des quelques bons côtés :siffle: .

D'ailleurs je pense que c'est un peu tous notre cas non? Les gens qui font un vrai métier ne passent pas leurs journées assis derrière un PC en tuant le temps sur un forum.



Bah je dois faire un vrai boulot, j'ai pas le temps de glander sur le Web pendant les heures (j'apprends, et puis il y a tellement de choses à traiter...). Je vous envie un peu parfois. Par contre le bon point c'est que je n'ai pas le temps de m'ennuyer. Avoir toujours un truc à faire, c'est cool même si assez "prenant" :wink:
oyo
 
Messages: 666
Inscription Forum: 05 Aoû 2010 21:21
  • offline

Message » 24 Mar 2016 21:44

Keron a écrit:Un truc intéressant aussi avec ma fille. Elle devrait avoir son bac S SI ISN sans trop de difficulté. Elle peine un peu elle aussi avec le bloc scientifique mais comprends bien. Mais surtout elle est excellente dans les TP et TPE. Elle passe de 8 sur les interros à 16 en TP.

Au final, son dossier au niveau des relevés de note sera un peu faible sans être mauvais. Avec de très bonnes appréciations car les profs voient son travail.

Mais il me reproche parfois de l'avoir poussée en S. En L, elle serait sortie avec un dossier excellent et aurait eu plus de choix pour les études.

Je lui réponds quand même qu'elle aura toujours eu une ouverture d'esprit sur les métiers d'ingénieurs qu'elle n'aurait jamais eu en L. Et que cela comptera pour un employeur ou un DUT.

Mais parfois, des choix se font sur le seul dossier dans un premier temps. Voir par l'argent en payant une formation à son gosse après le bac.


Un BAC L c'est pas super super ouvert àma.
ES permet d'avoir des perspectives, la S étant certainement la voie la plus ouverte.

J'ai fait une première S, puis j'ai bifurqué en terminale ES :wink:


PS : la ES, c'est la voie royale pour les branleurs en maths, c'est d'une simplicité effarante quand on vient de S :lol:
oyo
 
Messages: 666
Inscription Forum: 05 Aoû 2010 21:21
  • offline

Message » 24 Mar 2016 21:55

poilau a écrit:
Analogeek a écrit:avec un bac L, peu importe tes notes, tu ne seras pas accepté dans les fac de maths/gestion etc.


Y a des sélections maintenant pour entrer en fac?


Dans certaines facs, il n'y a pas le nombre de places nécessaire pour accueillir tous les postulants post-bac. Donc in fine, il y a une sélection, illégale.
Il y a par contre une sélection sur dossier pour les Masters (voire même entre le M1 et le M2), les licences 3 etc. suivant le cursus effectué (DUT -> licence 3 -> Master par exemple)
oyo
 
Messages: 666
Inscription Forum: 05 Aoû 2010 21:21
  • offline

Message » 24 Mar 2016 21:58

Voilà. On sélectionne pas, mais en fait si... Pareil, à Lyon ma fac est bien cotée. Vaut mieux habiter Lyon, c'est les lyonnais d'abord... Et bien sûr, après en master c'est recrutement sur les notes. J'ai fait finances, la directrice ne recrutait pas à moins de 14 de moyenne sur l'année précédente.

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 24 Mar 2016 22:01

adpcol a écrit:
Kolian a écrit:Après, il ne faut pas non plus négliger la possibilité de partir a l étranger.

Sans formation serieuse et dejà une experience pro de quelques annees :non ,c'est le miroir aux alouettes.
Phil

Ben, le dernier ingénieur que j'ai embauché a fait, après un dut, toutes ses études aux usa, Écosse et Allemagne (il est...alsacien 8) :siffle: )
alain_38
 
Messages: 326
Inscription Forum: 06 Avr 2011 16:55
Localisation: Rhône-Alpes
  • offline

Message » 24 Mar 2016 22:01

Analogeek a écrit:
adpcol a écrit:Parei,jamais ça debouche sur rien...idem gestion ou autres.
Phil

Une fac de gestion débouche sur à peu près 80% des métiers d'une boîte.

D'une boite qui ne sort ou fabrique rien...

Dans ma boite les personnes qui sortent de fac de gestion (et donc qui servent pas à grand chose) c'est pas 10% du personnel...
En fait il y en a déjà moins que de métiers très particuliers qu'on apprend pas à l'école

La configuration dans mon profil


Au pays des maxi piafs, juste à coté de leur piscine...
Auteur du seul intégré DIY pas désintégré à base d'UGS + UP de monsieur PASS et d'UCD d'un certain Putzeys
A des tiks, plein de tiks, pour le bonheur de ses oreilles, et un chat vumètrivore.
Avatar de l’utilisateur
beb
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9949
Inscription Forum: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Message » 24 Mar 2016 22:13

beb a écrit:
Analogeek a écrit:Une fac de gestion débouche sur à peu près 80% des métiers d'une boîte.

D'une boite qui ne sort ou fabrique rien...
Dans ma boite les personnes qui sortent de fac de gestion (et donc qui servent pas à grand chose) c'est pas 10% du personnel...
En fait il y en a déjà moins que de métiers très particuliers qu'on apprend pas à l'école

:lol: Oh pinaise. :ohmg:
alain_38
 
Messages: 326
Inscription Forum: 06 Avr 2011 16:55
Localisation: Rhône-Alpes
  • offline

Message » 24 Mar 2016 22:16

Sinon, à 15 ans je voulais faire ingénieur en mécanique, dans l'automobile ou l'aéronautique
Pour l'automobile s'en est fallu de 2 jours (saloperie de merde de service militaire à la con)
Pour l'aéro, mon niveau pitoyable en maths en prépa (pour l'analo, 18 en maths au bac C) m'a fermé les portes des écoles d'aéronautique.

Bah oui, les mats en prépa, c'était de la topologie et autres trucs qui servent pas à grand chose. Et des 2 en maths 2 à des concours sur des histoires de topologie à la con, bah des 20 en chimie et conception mécanique bah ça rattrape pas

J'ai eu du bol, avoir des parents qui se sont dépouillé pour que je puisse faire mes études... Savoir ce que je voulais et pouvoir le faire
Et ensuite, trouvé dans mon domaine, sans piston...

J'aurais préféré trouver dans ma région d'origine, mais c'est comme ça...

La configuration dans mon profil


Au pays des maxi piafs, juste à coté de leur piscine...
Auteur du seul intégré DIY pas désintégré à base d'UGS + UP de monsieur PASS et d'UCD d'un certain Putzeys
A des tiks, plein de tiks, pour le bonheur de ses oreilles, et un chat vumètrivore.
Avatar de l’utilisateur
beb
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9949
Inscription Forum: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Message » 24 Mar 2016 22:18

Analogeek a écrit:Voilà. On sélectionne pas, mais en fait si... Pareil, à Lyon ma fac est bien cotée. Vaut mieux habiter Lyon, c'est les lyonnais d'abord... Et bien sûr, après en master c'est recrutement sur les notes. J'ai fait finances, la directrice ne recrutait pas à moins de 14 de moyenne sur l'année précédente.


J'attends le jour où il y aura une vraie réforme de l'enseignement supérieur.
Recruter des étudiants ne serait-ce qu'en fonction des débouchés sur l'emploi (en prenant une fourchette). Ca sert à quoi de laisser entrer 300 personnes en fac d'histoire alors que 95% se retrouveront sans rien?
Car même après une thèse ce n'est pas évident.

Le plus bizarre que je remarque d'ailleurs, c'est que c'est en fac d'histoire, de socio, de géologie, de musicologie, de psycho que je trouve le plus grand nombre d'utopistes :siffle:
Je ne sais pas si je peux généraliser mais c'est assez épatant :o
Et j'ai des amis qui ont fait master de géologie, géographie, enseignement pour devenir prof, et qui sont à 26/27 ans toujours dans leur grand rêve du monde où tout le monde s'aime, où il n'y a pas de compétition, où on fait de la permaculture, on vend des pots de crème bio sur les marchés blabla :o
Il ne vaut mieux pas qu'ils aient d'enfants, parce que la chute risque d'être rude... :-?
oyo
 
Messages: 666
Inscription Forum: 05 Aoû 2010 21:21
  • offline

Message » 24 Mar 2016 22:19

beb a écrit:
Analogeek a écrit:Une fac de gestion débouche sur à peu près 80% des métiers d'une boîte.

D'une boite qui ne sort ou fabrique rien...

Dans ma boite les personnes qui sortent de fac de gestion (et donc qui servent pas à grand chose) c'est pas 10% du personnel...
En fait il y en a déjà moins que de métiers très particuliers qu'on apprend pas à l'école

N'empêche que pour gérer des bourrins, faut des RH, pour placer le pognon généré par les bourrins, faut des financiers, pour optimiser le travail des bourrins des contrôleurs de gestion, etc. J'ai bossé en usine, c'est pas les gros bourrins qui y bossent qui sont capables de ça... Chacun son boulot. C'était des gens sympas hein. Mais bon.

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 24 Mar 2016 22:29

Si tu mets 80% de gestionnaires pour 20% de gens qui produisent quelque chose (et par production on peut par extension aussi parler de conception/vente/achats produits) ta boite si elle est pas une boite parasite elle va pas loin...

La configuration dans mon profil


Au pays des maxi piafs, juste à coté de leur piscine...
Auteur du seul intégré DIY pas désintégré à base d'UGS + UP de monsieur PASS et d'UCD d'un certain Putzeys
A des tiks, plein de tiks, pour le bonheur de ses oreilles, et un chat vumètrivore.
Avatar de l’utilisateur
beb
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9949
Inscription Forum: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Message » 24 Mar 2016 22:31

beb a écrit:Si tu mets 80% de gestionnaires pour 20% de gens qui produisent quelque chose (et par production on peut par extension aussi parler de conception/vente/achats produits) ta boite si elle est pas une boite parasite elle va pas loin...

80% j'ai été un peu large :hehe:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 24 Mar 2016 22:38

dauchinen a écrit:Pour en revenir à la question, avec la révolution que vit actuellement l'intelligence artificielle (voir la victoire récente d'un robot sur un joueur de GO), et sachant qu'on en est au début ( et les programmateurs du dit robot ne savent eux mêmes pas tout de comment il a fait pour apprendre aussi vite, c'est dire le potentiel dans un futur pas si lointain) la plupart des métiers pourraient avoir disparu à +/- moyen terme, notamment dans les métiers intellectuels (avocat, journaliste - c'est déjà le cas en partie puisque certains articles sont des rédactions 100% informatiques, ...contrôleur de gestion, le mien - analyste financier- ....) mais aussi bon nombre de métiers manuels (tout ce qui conduite comme taxi ou routier, c'est déjà mort à court terme)

Difficile de savoir aujourd'hui ce qu'il restera : Sans doute dans le bâtiment pour quelques domaines spécifiques (mais pas pour monter un bâtiment lambda) où un "homme de l'art" pourra faire la différence, des commerciaux (je suppose que certains voudront toujours avoir un contact humain dans la négociation), la santé (mais quoi : on a déjà dans certains cas des diagnostics plus fiables que l'humain). Difficile en tout cas de se projeter (et j'ai bientôt le même questionnement avec mes propres enfants)

Certains pensent que la seule solution, pour conserver un semblant de cohésion sociale, sera de mettre au point le revenu universel (puisque l'essentiel sera fait par des robots intelligents). Je ne sais pas si c'est comme ça que ça va se finir mais il me paraît peu probable qu'un ado aujourd'hui ait une carrière linéaire comme les plus anciens ont pu le connaître.
Pour la plasturgie (que je connais un peu pour y avoir rencontré de nombreuses entreprises) je ne pense pas que ce soit un secteur d'avenir sauf sur quelques métiers (ingénierie par exemple) C'est déjà très très robotisé, il ne reste quasiment plus que des responsables d'atelier, et de moins en moins d'ouvriers. et la tendance va se poursuivre. Ce n'est pas le produit lui-même qui va disparaître, mais le personnel.

La chaudronnerie, il y a du taf aujourd'hui, dans 20 ans.....

D'accord. Comme déjà dit, nous ne savons pas ce que sera le "travail" de demain et par qui il sera assuré. Le travail sera à l'homme ce que le cheval était à l'agriculture au début du siècle dernier.
alain_38
 
Messages: 326
Inscription Forum: 06 Avr 2011 16:55
Localisation: Rhône-Alpes
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message