Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: adpcol, Hoian et 33 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Question au sujet des métiers d'avenir

Message » 24 Mar 2016 13:14

alain_38 a écrit:Tenez, petit jeu (sauf si keron et les modérateurs jugent que c'est HS) : quel métier rêviez-vous de faire quand vous étiez enfant ou adolescent ?



Le même métier que mon grand père :mdr:
Kolian
 
Messages: 8513
Inscription Forum: 14 Nov 2005 12:57
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Mar 2016 13:14

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Mar 2016 13:16

Kolian a écrit:
jujulolo a écrit:Les ados ne savent pas ce qu'ils veulent faire plus tard.
Mon grand passe son bac cette année et il a fallu tres longtemps pour qu'il se decide.
Il va tenter fac de droit / avocat en esperant qu'il ait un declic de motivations.
Le plus jeune en troisieme lui est plus motivé. Ingenieur.
J'ai su tres tard ce que je voulais faire.
Jusqu'a la troisieme je voulais etre conservateur de musée.
Comme j'etais nul en langues je suis passé à la physique jusqu'en terminale.
Et comme j'etais pas assez intelligent pour faire de la physique j'ai commencer par tester la biologie a la fac.
Et je suis resté dans cette branche.


de la a dire que la bio c'est comme la géologie :ane:

biologie c'est un pur truc de branleur.

pour ceux qui se demanderaient, oui, j'ai un bac bio :mdr:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 24 Mar 2016 13:47

alain_38 a écrit:Tenez, petit jeu (sauf si keron et les modérateurs jugent que c'est HS) : quel métier rêviez-vous de faire quand vous étiez enfant ou adolescent ?


Quand j'étais ado, je pensais surtout à me barrer le plus loin possible de chez mes parents, ce qui me conduisit à préparer mon sac à dos prêt à m'embarquer sur un cargo direction l'Amérique du Sud. J'étais pas bien stable, si tu veux... :siffle: Après j'ai voulu faire un truc sans trop de maths (ce en quoi j'ai été encouragé par mes professeurs :ko: ), du coup j'ai hésité entre une fac de droit et une fac de lettres pour bosser soit pour faire un truc police/justice soit pour faire un truc enseignement. J'ai pris la voie enseignement. Si on m'avait dit que presque 20 ans plus tard je bosserais dans le génie climatique et que j'aimerais ça, je n'y aurais même pas accordé la moindre seconde d'intérêt. Pour une burne en maths, c'était pas vraiment un projet réaliste de toute manière :hein:

Sinon, pour les jobs d'avenir, il y en a plein... Pour tous les centres d'intérêt et toutes les capacités/compétences. Tout ce qui se fait dans le bâtiment reste porteur. Archi, ingés, maçons, menuisiers, du bac+10 au CAP, il y aura toujours besoin de têtes et de bras. Les bâtiments, ça se construit, ça se démolit, ça se modifie, ça s'invente, etc. A mon avis, c'est porteur. Ensuite, la robotique. Mais là il faut un peu de matière grise. La mécanique et l'électricité aussi, avec là aussi de la place pour toutes les cervelles. Le secteur énergétique également. A tous les niveaux également.
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 24 Mar 2016 13:55

Analogeek a écrit:
Robert64 a écrit:Par contre, la tête de classe, une nana hyper brillante, a fait Hypo Khâgne et Khâgne. Et a fait une carrière de prof de maths dans un lycée et part à la retraite...
A+

prépa littéraire et prof de maths? :hein:

Ouaip!
Elle était brillante dans tous les domaines
(Et un bon 85 C)
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4690
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 24 Mar 2016 14:09

Robert64 a écrit:
Analogeek a écrit:prépa littéraire et prof de maths? :hein:

Ouaip!
Elle était brillante dans tous les domaines
(Et un bon 85 C)
A+

:mdr:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 24 Mar 2016 14:29

ogobert a écrit:Bon graph récapitulatif page 3 :
http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2012-022.pdf

Très généraliste mais peut être pas mal pour initier une discussion avec le gamin
http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo- ... 23270.html


Merci Olivier.

C'est tout de même une échéance rapprochée que ces métiers pour 2020. C'est plus vers 2030 qu'il faudra réfléchir. Mais cela donne de bonnes pistes.
Keron
 
Messages: 20589
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Mar 2016 14:32

Ou espérer le déclic avec un bac pro en apprentissage dans une filière intéressante.


Donnant pas mal de cours en CFA de tous niveau ( bac, bts, ingé ), je recommande la formule, une des écoles avec laquelle je bosse à un taux de placement à 6 mois de 93% ( = 6 mois après leur diplome, 93% des stagiaires ont trouvé un boulot )

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'Honneur
Fondateur et Membre d'Honneur
 
Messages: 48680
Inscription Forum: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 24 Mar 2016 14:33

poilau a écrit:
alain_38 a écrit:Nous ne connaissons pas 50% des métiers de demain et qui sont à inventer.


Faut jouer les valeurs sûres. Tout le secteur de la santé, le commerce, l'artisanat su on veut pas se casser la tête. Plasturgie/chimie je vois pas trop les perspectives.


Regarde autour de toi. Qu'est-ce qui n'est pas en plastique où en matériaux composites ? Les maisons sont avec des blocs de plastique dans lesquels on coule du béton. Les voitures, en plastique. Tous les objets du quotidien aussi. Et chaque mois de nouveaux matériaux arrivent sur le marché comme les contenant à base de végétaux ou d'algues (végétaux aussi).

Quand je regarde les TPE de ma fille dont la fabrication d'une main robotisée, tout ce qui coince, c'était la fabrication des pièces. Le plastique c'est aussi les impressions 3D.

Je vois mal une industrie se passer de la plasturgie. Le chaudronier plastique existe aussi et pourrait bien vite remplacer le chaudronnier métal.

En tout cas c'est ainsi que je vois ces métiers.
Keron
 
Messages: 20589
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Mar 2016 14:34

alain_38 a écrit:Tenez, petit jeu (sauf si keron et les modérateurs jugent que c'est HS) : quel métier rêviez-vous de faire quand vous étiez enfant ou adolescent ?


Moi aucun, et quand vous ne savez pas vous décider, le système décide pour vous :wink: . Mon boulot ne fait clairement pas rêver, mais pas grave, j'en profite pour faire de la thune en profitant des quelques bons côtés :siffle: .

D'ailleurs je pense que c'est un peu tous notre cas non? Les gens qui font un vrai métier ne passent pas leurs journées assis derrière un PC en tuant le temps sur un forum.
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 24 Mar 2016 14:42

Analogeek a écrit:
alain_38 a écrit:Eh bé. On comprends maintenant pourquoi on peut tout faire avec Excel. 8) [je me familiarise et me contamine (je ne suis pas claude) avec "l'humour" style bla2)].

scuze, mais en finances, la géométrie dans l'espace, les vecteurs et autres débilités masturbatoires mathématiques pour nerd boutonneux et puceau, ben on s'en cogne, mais d'une force...


Le pire c'est que les profs de math ne savent pas expliquer simplement les choses. Je me souviens de mes années lycées. C'était à la fois expliqué et pouvant être démontré soit par l'algèbre, soit par la géométrie. En tant que graphiste, je démontrais le maximum par la géométrie. C'était plus parlant pour moi. Un bon prof doit savoir adapter sa méthode et pas se contenter de balancer ses formuler avec ses k ses a et ses b voire des concepts abstraits comme deux vecteurs colinéaires. Si le gamin n'a pas l'esprit scientifique, il perd pied très rapidement. Mes meilleures années math étaient quand notre prof nous laissait aller en salle informatique où nous pouvions jouer avec des TRS80. Les cours devenaient ludique et pratiques. Et je n'ai jamais autant brillé en math.
Le pire étant quand tu tombes sur un prof qui ne raisonne qu'en matheux et refuse qu'un élève ne puisse pas comprendre une explication. Et lors des interros, au lieu de simplement laisser l'élève appliquer la leçon avec des calculs simple, va ajouter des trucs complexes avec d'autres lois et théorèmes histoire de piéger l'élève. Même les questions sont parfois incompréhensibles.

Je rêve d'un lycée où des groupes sont fait en math selon le mode de compréhension le mieux adapté à chaque élève. Les visuels, les auditifs, les kinesthésiques ... etc.
Keron
 
Messages: 20589
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Mar 2016 14:44

Analogeek a écrit:
adpcol a écrit:
Ta contribution au sujet merite d'exister mais pas certain qu'elle apporte grand-chose...
Phi

le mec il est nul en physique en 3ème vous voulez déjà le mettre à l'usine, et c'est moi qu'on traite de fou? :o


Tu confonds usine et apprentissage adapté qui permet la poursuite des études pour ceux qui le désirent.
Keron
 
Messages: 20589
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Mar 2016 14:58

Analogeek a écrit:
adpcol a écrit:
T'es lourd là...
Keke pose une bonne question,celle que se posent tous les parents qui ont des gosses normaux et pas specialement brillants...avec un marche de l'emploi que l'on connait et les promotions internes inexistantes.
Phil

C'est pas les membres du forum qui sont alles a la peche au stage pour leurs enfants qui me dementiront : une premiere approche de la difficulté.

ben disons que c'est pas aux parents de décider des études de leurs enfants. C'est au gosse à se renseigner et à juger de lui même s'il se sent chaud ou pas pour tenter tel truc. Quitte à paumer un an.

je dis ça, mais c'est si vous voulez pas en faire des assistés hein.


On en reparle quand tu auras tes enfants :)

Tes gamins, tu les connais quand même un peu.

J'en ai 4 et aucun n'est identique. Tu as la bosseuse et qui a toujours eu un contexte très favorable. Le boutonneux qui fait croire qu'il n'aime rien et se croit capable de rien en baissant les bras devant les difficultés (a la piscine, il avait fait croire à une chiasse pour ne pas passer sa première épreuve. On est sorti dehors; On a parlé 30 min. il a renfilé son maillot. A fait ses deux longueurs et a passé une section tant il était bon). Le pire étant qu'il a du potentiel mais ne le réalise pas. Il se marre aussi tout le temps de manière nerveuse. Celui d'après c'est un battant qui veut tout prouver. Mais qui voit le modèle de son frère et peut mal virer. Et la petite dernière qui semble parfois déjà adulte.

Aucun n'est pareil mais tu sais quand même en tant que parent où sont les qualités des uns et des autres. Porter un gamin toute sa vie n'est pas forcément lui rendre service. Surtout quand tu le vois ensuite négocier avec son frère pour faire ses corvées en échange du prêt de l'ordinateur :). Il pourrait être commercial :). A un moment, a quoi cela sert de le pousser à faire un bac, te battre chaque soir pour les devoirs, sentir qu'il ne progresse pas, lui payer des cours particuliers... et voir les résultats.

Se poser la question d'un bac pro en alternance avec du concrêt, des productions qui remplacent des cours théoriques, un stage à l'étranger, un salaire de 300-800 euros, n'est pas idiot. Surtout quand ce bac peut ensuite permettre, en ayant un meilleur dossier, de trouver un BTS voire un DUT. La bonne passe serait Bac Pro Plasturgie. DUT Qlio qualité, logistique et licence de management. Cela ferait un bon bagage.

J'attends le retour de ma belle soeur.
Keron
 
Messages: 20589
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Mar 2016 14:59

alain_38 a écrit:Tenez, petit jeu (sauf si keron et les modérateurs jugent que c'est HS) : quel métier rêviez-vous de faire quand vous étiez enfant ou adolescent ?

Quand j'étais ado, c'était ingé électronicien. C'était ma passion, et je faisais des amplis et des enceintes pour les potes..
Puis au moment de passer dans le supérieur, j'étais très impliqué dans le sport et je visais le professorat d'éduction physique.
Bref, la veille de la rentrée au CREPS, je n'y suis pas allé et me suis inscrit à la fac, en DUES de physique-chimie.
Bref , j'ai quand même fini ingé, et je sévis en électronique. Comme quoi!
D'où la question: est-il judicieux de faire de sa passion son métier?
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4690
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 24 Mar 2016 15:07

Je voulais tester des matériels moi. Comme papa qui le faisait pour les sous marins nucléaires :ohmg:

Par la suite, créer des jeux vidéos. Je l'ai fait.

Et j'ai découvert mon métier par hasard en faisant la liste des concours. J'ignorais que ce métier existait. Une formation payée, diplômante, une classe de 23. J'ai brillé. Et j'ai pu bosser à côté dans le privé pendant mes premières années. Cela m'a aidé à développer d'autres qualités et compétences qui me servent toujours. J'ai changé de métier par rapport à ma formation. Et je gagne plutôt bien ma vie. Une fois en entreprise, il faut toujours se bouger et refuser de s'endormir. Même dans la FP. Cela paie toujours.
Keron
 
Messages: 20589
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 24 Mar 2016 15:09

Robert64 a écrit:
alain_38 a écrit:Tenez, petit jeu (sauf si keron et les modérateurs jugent que c'est HS) : quel métier rêviez-vous de faire quand vous étiez enfant ou adolescent ?

Quand j'étais ado, c'était ingé électronicien. C'était ma passion, et je faisais des amplis et des enceintes pour les potes..
Puis au moment de passer dans le supérieur, j'étais très impliqué dans le sport et je visais le professorat d'éduction physique.
Bref, la veille de la rentrée au CREPS, je n'y suis pas allé et me suis inscrit à la fac, en DUES de physique-chimie.
Bref , j'ai quand même fini ingé, et je sévis en électronique. Comme quoi!
D'où la question: est-il judicieux de faire de sa passion son métier?
A+


Pour moi clairement non. Le travail est un milieu beaucoup trop contraignant et hostile pour espérer prendre du plaisir, j'aurais même peur que ça me dégoûte d'une passion. On peut chercher d'autres choses dans le travail, la satisfaction du boulot bien fait, la reconnaissance sociale, le pognon ... mais clairement pas prendre son pied.

Mais je suis quelqu'un de très indépendant, je supporte mal l'autorité et surtout les reproches. Peut-être que d'autres y arrivent.
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message