Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: adpcol, BAIOKO, divine_comedy, FGO, karimdauphins, marius30, papinova, SEM, serge_e, Tibezia, Velvet et 100 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Réchauffement climatique

Message » 08 Aoû 2020 13:28

gardfield77 a écrit:
Joich a écrit:
Tu as déjà ton idée, et elle ne bougera pas. Je peux donc te renvoyer aux différents rapports de l'UNSCEAR, qui compile tout ce qui se publie sur la question des rayonnements ionisants, ça ne fera aucune différence. Je le redis quand-même: Fukushima: 0 morts des suites des rayonnements. Tchernobyl: quelques dizaines. France: 0.


Tchernobyl quelques dizaines, j'aurais dit au moins quelques centaines: les nettoyeurs


Ben ils ne sont pas tous morts, hein, et le cancer, ça se soigne.

https://www.unscear.org/unscear/fr/chernobyl.html
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Aoû 2020 13:28

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Aoû 2020 13:50

La vérité est peut être entre les 2 mais au vu du bénéfice du nucléaire cela reste encore largement en dessous des autres énergies
gardfield77
 
Messages: 92
Inscription Forum: 01 Mar 2005 0:26
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 14:11

gardfield77 a écrit:La vérité est peut être entre les 2 mais au vu du bénéfice du nucléaire cela reste encore largement en dessous des autres énergies


Oui, c'est ce que j'allais dire. Mettons le nombre de morts de Fukushima et de Tchernobyl à 20 000 additionnés pour l'exercice, ça reste moins que le charbon rien qu'en Europe en 1 an.
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 14:43

gardfield77 a écrit:
Analogeek a écrit:Ben disons que connaissant personnellement un type bossant dans la sécurité des centrales, maintenance vérification toussa, et ce type étant con comme la lune, je suis pas hyper serein sur la sécurité des installations.


D'abord il y a de tout sur un site même des secrétaires qui n'y connaissent rien en technique. Certaine personne sur site ne rentre jamais en zone contrôlé. Pour passer un goupillon dans un échangeur thermique d'une pompe 6.6kV faut pas sortir de St Cyr. Après Tu sais ce que c'est qu'une gamme? C'est une procédure qui te dit étape par étape toutes les manips à faire lors d'une intervention. Quel fils débranché et cocher la case lorsque tu l'as fait, quand le rebrancher et cocher la case quand tu l'as fait. Il existe la même chose en instrum, mécanique, chaudronnerie, conduite,..... Tout est fait, écrit pour supprimer, éviter l'erreur humaine. Et être con dans la vie,ne veut pas dire être con professionnellement. :hehe:
Envoyons des singes alors tant qu'à faire...

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 14:48

Je suis sur que même toi tu serais capable alors :mdr:
gardfield77
 
Messages: 92
Inscription Forum: 01 Mar 2005 0:26
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 15:38

gardfield77 a écrit:Je suis sur que même toi tu serais capable alors :mdr:
:mdr:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 16:08

méthodes et procédures d'interventions, ça s'appelle...
après, en maintenance, il reste toujours de la place pour l'intelligence humaine
car il reste toujours des défauts qui échappent aux méthodes les plus serrées
les défauts intermittents...
tous ceux qui comme moi ont fait de la maintenance connaissent...
bon, là aussi il y a des méthodes...
SEM
 
Messages: 191
Inscription Forum: 06 Jan 2005 23:47
Localisation: STRASBOURG
  • online

Message » 08 Aoû 2020 16:54

SEM a écrit:méthodes et procédures d'interventions, ça s'appelle...
après, en maintenance, il reste toujours de la place pour l'intelligence humaine
car il reste toujours des défauts qui échappent aux méthodes les plus serrées
les défauts intermittents...
tous ceux qui comme moi ont fait de la maintenance connaissent...
bon, là aussi il y a des méthodes...

Oui! Pour les cartes électroniques, j'avais mis au point une méthode imparable.
Calcul préalable: le temps passé à trouver la panne ne doit pas coûter plus cher que la carte. Et là, c'était 1/2 heure.
Mais le tech consciencieux qui ne trouve pas de panne va la déclarer bonne et la renvoyer en service où elle refera parler d'elle.
Donc la consigne était claire: si , au bout 1/2 heure, on n'a pas trouvé la panne, on pose la carte par terre, on va chercher le Fenwick et on roule dessus.
C'est fou les économies qu'on a fait!
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4703
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 17:14

Les procédures ne règlent pas tout, mais il y a aussi les barrières technologiques, doublures voir quadruplement des voies, des sécurités.
gardfield77
 
Messages: 92
Inscription Forum: 01 Mar 2005 0:26
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 18:15

Vous êtes/étiez tous les deux dans l'industrie, du coup vous savez que les procédures ne sont pas là pour que ça ne foire pas, mais pour que ça foire dans le respect des procédures :grad:
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 18:51

SEM a écrit:
Joich a écrit:60 ans de nucléaire en France. 0 mort.

La sécurité est bonne aussi bien pour les salariés que pour les riverains.


l'écologie politique...
faudra un jour analyser le fait que dans un pays comme l'Allemagne, cet activisme ait conduit à l'abandon des centrales nucléaires pour celles à charbon...alors que le principal problème environnemental est l'émission de CO2...


Le nucléaire c'est pas top à long terme, et cher et compliqué, avec pas mal de risque en cas de gros problème... mais les centrales à charbon c'est mauvais dès le court terme! A choisir, au niveau écologie, le nucléaire est largement meilleur. Même les écolos le reconnaissent maintenant.

Par contre, en cas de risque, on ne joue pas avec. Fessenheim depuis 15 ans:

2005
Le 29 septembre 2005, lors du déchargement du réacteur no 1, un essai mal conçu de décharge de batterie électrique a induit une coupure de courant sur un tableau électrique, causant conjointement un arrêt des pompes du système de refroidissement de la piscine de stockage du combustible, la perte du moyen de mesure de la réactivité, et la perte du moyen de mesurer le taux de bore dans le réacteur. Cette anomalie a été classée au niveau 1 de l'échelle INES75.

2009
Le 27 décembre 2009, des débris végétaux ont bloqué le système d’alimentation en eau de la centrale, ce qui a entraîné une réduction des débits dans les circuits de refroidissement. C'est pourquoi l'arrêt pour travaux de maintenance du réacteur no 2 a dû être prolongé d'urgence. Cette anomalie est classée au niveau 1 de l'échelle INES76.

2010
En 2010, Fessenheim a enregistré trois anomalies de niveau 1 sur l'échelle INES77.

2011
En 2011, une erreur d'opérateur conduit à un arrêt automatique d'un des réacteurs. Incident de niveau 1 sur l'échelle INES78.

2012
Le 25 avril, un départ de feu a touché un matériel de refroidissement de l’alternateur en salle des machines. Une trentaine de pompiers sont intervenus, les gendarmes du peloton spécialisé de protection, qui surveille le site et ses environs, et ceux de la brigade de Blodelsheim ont également été mobilisés79. L'incident n'a fait aucun blessé et n'a pas affecté la production d'électricité selon EDF80.

Le 8 mai, le réacteur no 2 s’est automatiquement arrêté en raison de l’échec d’un essai d’îlotage81.

Le 5 septembre, un dégagement de vapeur d'eau brûlante lors d'une injection de peroxyde d'hydrogène dans un réservoir proche du réacteur no 1 fait deux « blessés légers » et déclenche l'alarme incendie82,83. Après contrôle médical, les deux personnes concernées ont pu reprendre immédiatement le travail84.

2013
En février, plusieurs centaines de manifestants pour et contre la fermeture de Fessenheim se sont rassemblés à Colmar, lors de l'ouverture de la Commission locale d'information (CLIS)85.

En juillet, le réacteur no 2 est arrêté automatiquement à la suite de l'arrêt d'une pompe du circuit primaire86.

2014
Le 18 mars, 56 militants Greenpeace de « 14 nationalités différentes » ont occupé la centrale pour dénoncer le « risque que fait courir le nucléaire français à l’Europe entière ». Une quarantaine ont réussi à entrer en zone protégée, la quasi-totalité ont été interpellés87, puis condamnés pour violation de domicile à deux mois de prison avec sursis88

Le 9 avril, le réacteur no 1 est mis à l'arrêt en raison d'une fuite détectée dans sa tuyauterie d'alimentation en eau89. L'incident est classé au niveau 1. En mars 2016, les médias et autorités allemandes signalent qu'en fait la situation est devenue hors de contrôle et qu'il a fallu arrêter le cœur en urgence avec une solution borée. L'ASN répond alors que la situation est restée sous contrôle tout en admettant l'usage de la solution borée90

Le 18 avril, le réacteur no 2 est arrêté à la suite de la fermeture intempestive d'une soupape qui règle l'arrivée de la vapeur sur le groupe turbo-alternateur. Les deux réacteurs de la centrale sont alors à l'arrêt89.

2015
Le 28 février, EDF communique qu'un défaut d'étanchéité sur une tuyauterie a conduit à l'arrêt du réacteur no 191. La salle des machines est inondée par plus de 100 m3 d'eau, ce qui éclabousse un circuit électrique et déclenche une alarme en salle de commande. Le 5 mars, l’Autorité de sûreté nucléaire réalise une inspection, qui met en évidence un manque de rigueur dans le processus de traitement des écarts et la prise en compte du retour d’expérience. Quelques minutes après l'inspection se produit une seconde rupture de canalisation sur la même tuyauterie que le 28 février. Lors de cet incident, le personnel croit qu’il s’agit d’un essai de sirène et n'évacue pas92.

Le tribunal de police de Guebwiller, puis la cour d'appel de Colmar condamnent EDF à 7 000 € d'amende pour sa mauvaise gestion de l'incident93. Le pourvoi en cassation d'EDF est rejeté94.

2016
Le 13 juin 2016, EDF a procédé à la mise à l’arrêt du réacteur 2 car l’ASN a suspendu le certificat d’épreuve du générateur de vapeur affecté par une des irrégularités détectées dans l’usine Creusot Forge d’Areva95. Greenpeace porte plainte car EDF aurait tardé à déclarer l'anomalie à l'ASN, en la dissimulant pendant un mois entre mai et juin 2016. Le parquet de Paris ouvre alors une enquête préliminaire96.

Vynz100
 
Messages: 2234
Inscription Forum: 09 Mar 2006 19:54
Localisation: Chicago, USA
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 19:21

Parler des risques c'est bien, sauf qu'aujourd'hui et après 50 ans de fonctionnement, le nucléaire, et pas que français, est sûr, c'est quand-même factuel. Il y a des études en pagaille sur le sujet des rayonnements, l'UNSCEAR en fait des compilations régulières comme le GIEC fait des compilations d'études sur le climat, et ces compilations vont dans le sens d'un consensus sur le sujet: le nucléaire civil n'est pas plus dangereux que nombre d'installations industrielles. Ce n'est pas une centrale nucléaire qui a rasé Beyrouth...

Il y a quelques années, j'étais le premier à vouloir remplacer les centrales nucléaires abominablement dangereuses par des éoliennes. D'ailleurs si on devait chercher mes posts de l'époque (15 ans? peut-être), on y trouverait bien des choses compromettantes... :P Depuis, et vivant à proximité d'une centrale (contre laquelle j'étais farouchement opposé par principe idéologique à mon arrivée), j'ai regardé. Le nucléaire, à l'heure actuelle, c'est la manière la moins pire de produire de l'électricité si on veut garder un peu de pognon pour financer le reste de la transition énergétique. Le solaire et l'éolien ont coûté 120 milliards d'€ aux contribuables français. Pour combien de kW? C'est le coût de construction du parc nucléaire français, et c'est plus que le réseau ferré si j'en crois mon ami Jancovici:

https://jancovici.com/publications-et-c ... juin-2020/
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 20:16

Vynz100 a écrit:
SEM a écrit:
l'écologie politique...
faudra un jour analyser le fait que dans un pays comme l'Allemagne, cet activisme ait conduit à l'abandon des centrales nucléaires pour celles à charbon...alors que le principal problème environnemental est l'émission de CO2...


Le nucléaire c'est pas top à long terme, et cher et compliqué, avec pas mal de risque en cas de gros problème... mais les centrales à charbon c'est mauvais dès le court terme! A choisir, au niveau écologie, le nucléaire est largement meilleur. Même les écolos le reconnaissent maintenant.

Par contre, en cas de risque, on ne joue pas avec. Fessenheim depuis 15 ans:

2005
Le 29 septembre 2005, lors du déchargement du réacteur no 1, un essai mal conçu de décharge de batterie électrique a induit une coupure de courant sur un tableau électrique, causant conjointement un arrêt des pompes du système de refroidissement de la piscine de stockage du combustible, la perte du moyen de mesure de la réactivité, et la perte du moyen de mesurer le taux de bore dans le réacteur. Cette anomalie a été classée au niveau 1 de l'échelle INES75.

2009
Le 27 décembre 2009, des débris végétaux ont bloqué le système d’alimentation en eau de la centrale, ce qui a entraîné une réduction des débits dans les circuits de refroidissement. C'est pourquoi l'arrêt pour travaux de maintenance du réacteur no 2 a dû être prolongé d'urgence. Cette anomalie est classée au niveau 1 de l'échelle INES76.

2010
En 2010, Fessenheim a enregistré trois anomalies de niveau 1 sur l'échelle INES77.

2011
En 2011, une erreur d'opérateur conduit à un arrêt automatique d'un des réacteurs. Incident de niveau 1 sur l'échelle INES78.

2012
Le 25 avril, un départ de feu a touché un matériel de refroidissement de l’alternateur en salle des machines. Une trentaine de pompiers sont intervenus, les gendarmes du peloton spécialisé de protection, qui surveille le site et ses environs, et ceux de la brigade de Blodelsheim ont également été mobilisés79. L'incident n'a fait aucun blessé et n'a pas affecté la production d'électricité selon EDF80.

Le 8 mai, le réacteur no 2 s’est automatiquement arrêté en raison de l’échec d’un essai d’îlotage81.

Le 5 septembre, un dégagement de vapeur d'eau brûlante lors d'une injection de peroxyde d'hydrogène dans un réservoir proche du réacteur no 1 fait deux « blessés légers » et déclenche l'alarme incendie82,83. Après contrôle médical, les deux personnes concernées ont pu reprendre immédiatement le travail84.

2013
En février, plusieurs centaines de manifestants pour et contre la fermeture de Fessenheim se sont rassemblés à Colmar, lors de l'ouverture de la Commission locale d'information (CLIS)85.

En juillet, le réacteur no 2 est arrêté automatiquement à la suite de l'arrêt d'une pompe du circuit primaire86.

2014
Le 18 mars, 56 militants Greenpeace de « 14 nationalités différentes » ont occupé la centrale pour dénoncer le « risque que fait courir le nucléaire français à l’Europe entière ». Une quarantaine ont réussi à entrer en zone protégée, la quasi-totalité ont été interpellés87, puis condamnés pour violation de domicile à deux mois de prison avec sursis88

Le 9 avril, le réacteur no 1 est mis à l'arrêt en raison d'une fuite détectée dans sa tuyauterie d'alimentation en eau89. L'incident est classé au niveau 1. En mars 2016, les médias et autorités allemandes signalent qu'en fait la situation est devenue hors de contrôle et qu'il a fallu arrêter le cœur en urgence avec une solution borée. L'ASN répond alors que la situation est restée sous contrôle tout en admettant l'usage de la solution borée90

Le 18 avril, le réacteur no 2 est arrêté à la suite de la fermeture intempestive d'une soupape qui règle l'arrivée de la vapeur sur le groupe turbo-alternateur. Les deux réacteurs de la centrale sont alors à l'arrêt89.

2015
Le 28 février, EDF communique qu'un défaut d'étanchéité sur une tuyauterie a conduit à l'arrêt du réacteur no 191. La salle des machines est inondée par plus de 100 m3 d'eau, ce qui éclabousse un circuit électrique et déclenche une alarme en salle de commande. Le 5 mars, l’Autorité de sûreté nucléaire réalise une inspection, qui met en évidence un manque de rigueur dans le processus de traitement des écarts et la prise en compte du retour d’expérience. Quelques minutes après l'inspection se produit une seconde rupture de canalisation sur la même tuyauterie que le 28 février. Lors de cet incident, le personnel croit qu’il s’agit d’un essai de sirène et n'évacue pas92.

Le tribunal de police de Guebwiller, puis la cour d'appel de Colmar condamnent EDF à 7 000 € d'amende pour sa mauvaise gestion de l'incident93. Le pourvoi en cassation d'EDF est rejeté94.

2016
Le 13 juin 2016, EDF a procédé à la mise à l’arrêt du réacteur 2 car l’ASN a suspendu le certificat d’épreuve du générateur de vapeur affecté par une des irrégularités détectées dans l’usine Creusot Forge d’Areva95. Greenpeace porte plainte car EDF aurait tardé à déclarer l'anomalie à l'ASN, en la dissimulant pendant un mois entre mai et juin 2016. Le parquet de Paris ouvre alors une enquête préliminaire96.



Et alors, combien d'accidents, combien de contaminés extérieurs, combien de morts. Ce n''est que la vie d'une installation industrielle complexe qui est suivie. Heureusement qu'il y a des arrêts automatiques lors de certains aléas. heureusement qu'il y a des organismes extérieures et indépendants (ASN) pour contrôler. Cela veut aussi dire que les sécurités fonctionnent correctement.
Dernière édition par gardfield77 le 08 Aoû 2020 20:42, édité 1 fois.
gardfield77
 
Messages: 92
Inscription Forum: 01 Mar 2005 0:26
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 20:40

Pas comme à AZF, pas comme à Lubrizol, etc.

Quand un boulon pète dans une centrale nucléaire, ça fait la Une des journaux.
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 08 Aoû 2020 20:42

Tout à fait. Reste que les soucis se sont multipliés ces dernière années, signe qu’il fallait soit faire de gros travaux, soit la fermer. A mon avis c’est que ça coûtait trop cher!
Vynz100
 
Messages: 2234
Inscription Forum: 09 Mar 2006 19:54
Localisation: Chicago, USA
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema