Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 58 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Crise à l'UMP : Les militants doivent-ils ? :

Revoter ?
9
21%
Revoter pour savoir s'il faut revoter ?
3
7%
Accepter Ubu Copé président épicétou ?!!!
2
5%
Soutenir Fillon parce qu'il est dans son bon droit ?
5
12%
Manger des pommes ?
5
12%
Avaler des couleuvres ?
6
14%
Danser la Macarena avec Obiwan ?
12
29%
 
Nombre total de votes : 42

SONDAGE Des primaires à l'UMP ? Un jour ? [Programme/bilan]

Message » 09 Déc 2012 12:41


UMP : "Je m'en veux. J'aurais dû vérifier le nombre de votants"


Entretien édifiant avec Patrice Gélard, le président de la désormais célèbre Cocoe, chargée de départager Jean-François Copé et François Fillon.


Image


C'est un aveu de taille. Il est du doyen Gélard, président de la célèbre Cocoe. Au téléphone, ce vendredi 30 novembre, il entend rectifier quelques points de détail dans l'article qui lui est consacré dans le dernier numéro du "Nouvel Observateur". Au cours de la conversation, il exprime soudain des remords.


" Je m'en veux. Je m'en veux terriblement. J'aurais dû vérifier le nombre de votants. "


Gélard parle bien sûr de l'affaire des trois territoires oubliés (Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Wallis-et-Futuna). "Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi je n'ai pas eu les résultats de ces trois départements"... Il n'est pas le seul. "Ces résultats déjà dépouillés, poursuit-il, sont arrivés la veille [samedi 17 novembre] transmis par boîte postale d'huissier aux services centraux de l'UMP. Ce sont les services centraux qui remplissent les colonnes avec les résultats." De quels "services centraux" le sénateur Gélard parle-t-il ? D'Eric Césari, directeur général des services ? De Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé ? On n'en saura pas plus.

Patrice Gélard a eu affaire à "des secrétaires" qui lui remettaient les résultats... "Vous savez, je ne connais pas tout le monde à l'UMP. Je n'y suis que lors des réunions de ma commission. " Ces fameux résultats, il s'en est pourtant préoccupé. "Je les ai réclamés deux fois, notamment ceux de Nouvelle-Calédonie. " A qui ? "Une fois aux huissiers, une fois aux secrétaires." En vain. "On m'a répondu qu'il n'y avait aucun problème, qu'ils étaient intégrés dans ceux de l'outremer." Qui est ce "on" ? Le président de la Cocoe ne se "rappelle plus très bien" qui lui a fait cette réponse. "Une certaine Marie-Jo, je crois. C'est elle qui était chargée de réceptionner ces résultats..." Renseignements pris, il s'agirait d'une des chargées de mission de José Do Nascimento, le très copéiste patron des fédérations. En entendant le doyen Gélard, la question se pose : Copé et son équipe ont-ils délibérément soustrait ces résultats à l'examen de la commission ? Erreur comptable ? Ou fraude préméditée ?


" Oui, ce n'est pas très organisé... "


Le doyen Gélard ne comprend pas non plus pourquoi la direction de l'UMP a licencié brusquement, le 30 octobre, le directeur des affaires juridiques David Biroste, qui lui fournissait une assistance technique appréciable lors des réunions de sa commission : "On ne m'a pas prévenu alors que nous avions bien travaillé ensemble. J'ai été mis devant le fait accompli."

Encore mieux, ou pis : interrogé sur le "message flash " envoyé en catastrophe aux cadres du mouvement, l'avant-veille de l'élection, pour déroger aux règles en vigueur, message signé de son nom, le président de la Cocoe ne sait pas de quoi on lui parle... Il est au fait du problème des élus qui ne sont pas à jour de cotisation. Il sait que la direction de l'UMP, pourtant sous l'autorité de Copé, se révèle incapable de disposer d'une liste de ceux des élus qui sont à jour et de ceux qui ne le sont pas. "Oui, ce n'est pas très organisé... "Mais pour ce qui est du "mail flash ", "je ne vois pas de quoi il s'agit. Ce mail ne me dit rien!" "Mais vous l'avez signé !", lui dit- on. "Non, je n'ai rien signé du tout, ce vendredi-là, je n'étais pas à Paris. J'étais au Havre." Insensé ! La signature de Patrice Gélard précédée de la mention "bien fidèlement" figure bel et bien sur ce mail. "On m'en a peut-être [sic] parlé au téléphone, c'est possible..." "Ce jour-là, dit le doyen Gélard, j'ai dû [re-sic] être remplacé par Alain Pouchelon. C'est généralement lui qui assure l'intérim lorsque je suis absent." "Mais, souligne-t-il, sur le fond, l'important est que les représentants des deux candidats qui étaient là aient été d'accord." Sans doute. Mais alors pourquoi ce "message flash " n'a-t-il pas été signé, comme il se doit, du nom du président par intérim ? Cela aussi, le président de la Cocoe l'ignore.



Source : Le NouvelObs - 07-12-2012

bpm92
 
Messages: 2016
Inscription Forum: 17 Avr 2008 13:11
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Déc 2012 12:41

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Déc 2012 12:53

Tiens le conseil national de l'UMP qui devait se réunir ce dimanche ne séunira pas finalement :o , c'est cool la Présidence selon Copé :ko: :ko: :ko:
speedfan
 
Messages: 615
Inscription Forum: 10 Juil 2007 9:08
Localisation: Au fond, oui par là....
  • offline

Message » 09 Déc 2012 13:43

On sait pourquoi ?

:lol:
bpm92
 
Messages: 2016
Inscription Forum: 17 Avr 2008 13:11
  • offline

Message » 09 Déc 2012 14:21

bpm92 a écrit:On sait pourquoi ?

:lol:

C'est "Moi Président qui décide"....

:mdr:
speedfan
 
Messages: 615
Inscription Forum: 10 Juil 2007 9:08
Localisation: Au fond, oui par là....
  • offline

Message » 09 Déc 2012 18:05

4 semaines que cela dure .... :mdr: :mdr: :ohmg:

Dans une interview au Parisien ce dimanche, Jean-François Copé réaffirme l'impossibilité, selon lui, de «repartir dans une campagne interne» avant les municipales de 2014, comme le lui réclament François Fillon et les non-alignés.

Alors que le conflit à l'UMP entre lundi dans sa quatrième semaine, aucune issue à la crise ne semble se dégager. Jean-François Copé et François Fillon cherchent-ils vraiment à trouver une solution lors de leurs tête-à-tête? Ou jouent-ils la montre pour tenter de sortir par le haut de cet incroyable scénario? Ils continuent en tout cas, l'un comme l'autre, à camper sur leurs positions.


http://www.lefigaro.fr/politique/2012/1 ... itions.php
Salvor Hardin
 
Messages: 23719
Inscription Forum: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 09 Déc 2012 18:15

speedfan a écrit:C'est "Moi Président qui décide"....

:mdr:


Ah ok... :mdr: :lol:
bpm92
 
Messages: 2016
Inscription Forum: 17 Avr 2008 13:11
  • offline

Message » 09 Déc 2012 18:53

Salvor Hardin a écrit:4 semaines que cela dure .... :mdr: :mdr: :ohmg:

Dans une interview au Parisien ce dimanche, Jean-François Copé réaffirme l'impossibilité, selon lui, de «repartir dans une campagne interne» avant les municipales de 2014, comme le lui réclament François Fillon et les non-alignés.

Alors que le conflit à l'UMP entre lundi dans sa quatrième semaine, aucune issue à la crise ne semble se dégager. Jean-François Copé et François Fillon cherchent-ils vraiment à trouver une solution lors de leurs tête-à-tête? Ou jouent-ils la montre pour tenter de sortir par le haut de cet incroyable scénario? Ils continuent en tout cas, l'un comme l'autre, à camper sur leurs positions.


http://www.lefigaro.fr/politique/2012/1 ... itions.php


Quel escroc quand meme ce Copé, je viens de lire le courrier des lecteurs du Figaro, il n'est pas aimé, c'est peu de le dire... :mdr:
speedfan
 
Messages: 615
Inscription Forum: 10 Juil 2007 9:08
Localisation: Au fond, oui par là....
  • offline

Message » 09 Déc 2012 19:42

Ah oui quand même ... :o moins 18 points

Alors que le conflit à l'UMP rentre dans sa quatrième semaine et qu'aucune issue n'est envisageable dans un future proche, les deux principaux protagonistes de la crise payent les pots cassés dans l'opinion.
François Fillon et Jean-François Copé perdent tous les deux 18 points de satisfaction dans le baromètre OpinionWay pour le quotidien Metro. Fillon tombe à 33% de satisfaits, et Copé à seulement 17%

http://www.20minutes.fr/ledirect/106079 ... nway-metro
speedfan
 
Messages: 615
Inscription Forum: 10 Juil 2007 9:08
Localisation: Au fond, oui par là....
  • offline

Message » 11 Déc 2012 12:07

J'ai hésité à le mettre dans le fil des insolites :mdr:

[youtube]UVjhIKaLlrM[/youtube]

Par contre, je ne sais toujours pas à quel degré on se situe.. J'aurais tendance à penser 2ème, mais va savoir...

Edit: bon ben c'est du 1er degré... :roll:
Purée.. embrigader ses mômes là-dedans.. faut oser. :-? .
Avatar de l’utilisateur
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 11289
Inscription Forum: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Message » 11 Déc 2012 13:46


Guerre à l'UMP: Jean-François Copé pris à parti par des militants à Chartes


Image
Le président proclamé mais contesté de l'UMP Jean-François Copé, à Chartres le 10 décembre 2012 - Mehdi Fedouach afp.com



POLITIQUE - Les militants parlent de «chienlit» et supportent mal la situation...




Jean-François Copé a assisté lundi soir à Chartres à une réunion publique UMP qui s'est vite transformée en séance de psychothérapie de groupe, certains des quelque 250 militants présents prenant la parole pour regretter le «cauchemar» de l'élection à la présidence de l'UMP.

Après Nancy le 2 décembre, Jean-François Copé, président proclamé de l'UMP mais contesté par son rival François Fillon, est allé une nouvelle fois à la rencontre de militants UMP réunis dans une salle de la mairie de Chartres, la ville dirigée par son ami, le député Jean-Pierre Gorges. Etaient également présents la députée Laure de la Raudière, le sénateur Albéric de Montgolfier et l'ex-député et maire de Dreux, Gérard Hamel, filloniste



Huées et sifflets


Accueilli à son arrivée par des bravos mêlés à quelques huées et sifflets, il a d'abord rappelé qu'il ne fallait «pas se voiler la face» et que l'UMP vivait «une crise d'une ampleur inédite» depuis l'élection du 18 novembre.

Il a réaffirmé son opposition à un nouveau vote, comme le veut François Fillon, estimant que «le plus important», «dans les 15 mois qui viennent», c'était de «se mettre ensemble pour gagner les élections municipales» en 2014 et proposant à nouveau de remettre son mandat en jeu après cette échéance.

«Je serais élu pour 200 ans, je dirais "oui c'est un problème". Le mandat, c'est trois ans et je prends l'initiative de moi-même de le réduire par deux. Mais ceux qui me combattent disent "non, c'est pas assez, il faut qu'on revote tout de suite parce que t'as gagné, c'est pas normal"», a-t-il dit.



«Vous avez raison, il faut vider notre sac»


«Je peux comprendre que, depuis Paris, ce qui compte c'est d'avoir le poste pour la suite, pour 2017. Je ne suis pas fou (...) Mais être le patron de l'UMP, c'est un métier, comme disait Chirac, un chef c'est fait pour cheffer, c'est pas juste avoir la tête dans les étoiles et attendre qu'on vous apporte votre destin sur un plateau (...) Je suis plutôt connu pour être un bon organisateur», a lancé Jean-François Copé.

«Pas pour les élections en tout cas!» lui a alors lancé un militant, hué par des pro-Copé. «Vous avez raison, il faut vider notre sac», lui a répondu Jean-François Copé. «Ce serait beaucoup plus facile pour moi de rester planqué dans mon coin», a-t-il dit en cédant la parole à la salle.

«Moi ce que je voulais c'est qu'on revote (...) Votre élection aujourd'hui je ne peux pas l'accepter. Pour moi c'est un genre de putsch que vous avez commis!», a lâché un militant accueilli par des «Ohhh» de réprobation des copéistes.



«C'est un peu la chienlit»


«Comment deux hommes aussi brillants que vous peuvent en arriver là» a lancé un autre avant d'ajouter «mais vous avez ce soir un peu répondu à mes questions». Une gaulliste âgée a regretté cette «bataille de chefs», disant ne pas s'y «reconnaître du tout» car «c'est un peu la chienlit».

«Pourquoi on n'a fait pas un vote par minitel ? Euh, par internet pardon», a demandé une autre dame, pro-Copé elle, provoquant l'hilarité générale dans la salle où l'ambiance avait été parfois un peu électrique.

Après deux bonnes heures de débat, un militant a finalement mis tout le monde d'accord en lançant «Et comment va Nicolas Sarkozy ?», une question accueillie par des «Nicolas, Nicolas». «Il est bien malheureux de tout ce qui se passe. Il est vraiment temps que tout ça s'arrête», a répondu Jean-François Copé en promettant: «de toute façon, on trouvera une solution».




Source : 20minutes - 10/12/2012




Ah oui quand même... :o :hehe:



(...) «Pourquoi on n'a fait pas un vote par minitel ? Euh, par internet pardon», a demandé une autre dame, pro-Copé elle, provoquant l'hilarité générale dans la salle où l'ambiance avait été parfois un peu électrique. (...)

bpm92
 
Messages: 2016
Inscription Forum: 17 Avr 2008 13:11
  • offline

Message » 11 Déc 2012 14:56

:mdr:

la vieille france se rebiffe :mdr:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 11 Déc 2012 15:07

:mdr: :mdr:
bpm92
 
Messages: 2016
Inscription Forum: 17 Avr 2008 13:11
  • offline

Message » 11 Déc 2012 18:26

Bon alors il en est où l'usurpateur avec ses rencontres avec Fillon ? Toujours au même point, j'y suis, j'y reste ?
Salvor Hardin
 
Messages: 23719
Inscription Forum: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 13 Déc 2012 17:27


Le maire et ex-député UMP Yanick Paternotte condamné pour abus de faiblesse


Le maire (UMP) de Sannois (Val-d'Oise) Yanick Paternotte, soutien de Jean-François Copé et président de la contestée Commission nationale des recours de l'UMP, a été condamné à quinze mois de prison avec sursis et deux ans d'inéligibilité par le tribunal correctionnel de Nanterre.


Source : Le Figaro - AFP - 13/12/2012



C'est ballot... :lol:
bpm92
 
Messages: 2016
Inscription Forum: 17 Avr 2008 13:11
  • offline

Message » 13 Déc 2012 19:07

Salvor Hardin a écrit:Bon alors il en est où l'usurpateur avec ses rencontres avec Fillon ? Toujours au même point, j'y suis, j'y reste ?

L'usurpateur ne veut pas revoter car il est sur que perdre
speedfan
 
Messages: 615
Inscription Forum: 10 Juil 2007 9:08
Localisation: Au fond, oui par là....
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message