Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: domin, FGO, Folefer, Franck1, gloinfred, Kolian, led balloon, papinova, poilau et 23 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Topikalakon - chap. V - De la mauvaise humeur

Message » 19 Mar 2007 22:51

Chers auditeurs et lecteurs, merci de votre présence et de votre attention. Je me présente, Professeur Zckwckhzsky, désagrégé en psychopathologie de la vie quotidienne, expert auprès des tribunaux de Clermont-Ferrand et Dancourt-Popincourt.

Nous allons aujourd'hui traiter d'un sujet qui risque de concerner chacun d'entre-vous un jour où l'autre, je veux parler de la mauvaise humeur. Penchons nous d'abord sur les transformations que cet état d'esprit engendre :

Visage
Teint jaune et bileux, rides verticales entre les sourcils, sillon naso-génien prononcé, mâchoire soit affaissée, soit prête à mordre.

Corps
Enroulement autour du nombril dans la posture bien connue de l'escargot introverti, épaules affaissées, cou rentré, tête basse, bras ballants. Ou alors position du pitt-bull en plein bad trip : pectoraux en avant, mâchoire en avant, oeil fixé sur la ligne bleue des Vosges, bras croisés mais néanmoins prêts à décocher une mandale d'anthologie.

Passons ensuite au langage ou plutôt méta-langage. Il est intéressant de noter l'incidence de la mauvaise humeur sur la chose parlée : exemple :

- Salut, ça va ?
- Grngngnbrgngn....
- Heu... T'as passé une bonne semaine ?
- Grngngnbrgngn....
- Bon ben... salut !

Notez, chers lecteurs et auditeurs, qu'en 20 secondes et à l'aide de mots sans aucune voyelle, la personne atteinte de mauvaise humeur semble décourager toute tentative d'approche civilisée. A part quelques têtus qui n'auront pas peur de se prendre râteaux et réflexions désobligeantes, le but est rapidement atteint : couper toute forme d'échange verbal. Une fois établi ce niveau de non-communication, le communiquant ne voit qu'une seule alternative :

- Y fait c.hier ce c.on, m.erde !
- Mais keskila, mais keskila ????

Je tiens à attirer votre attention sur la seconde possibilité, la première ayant pour résultat de couper tous les ponts. Les tenants du "keskila" feront bien de s'armer de patience et de mettre leur amour-propre et leur orgueil pour un temps dans leur poche. En effet, la personne de mauvaise humeur ne leur épargnera pas les remarques amères, cinglantes, blessantes, au vitriol, telles :

- Mais qu'est-ce que ça peut te foutre ?
- Tu voudrais pas te mêler de tes affaires ? (variante : te mêler de ton c.ul)
- J't'en pose des questions moi ?
- Tu me fais c.hier !
- Dégage, ça me fera de l'air !
- Oublie-moi tu veux ?

Que faire pour lutter contre cette mauvaise humeur et cette avalanche de râteaux ? De prime abord, je serai tenté de dire "rien" : personne ne vous oblige en effet à aller titiller quelqu'un qui vous considère au mieux comme un caillou dans sa chaussure, au pire comme une sous-m.erde. Vous avez sûrement d'autres chats à fouetter et vous-même assez d'ennuis comme ça. Mais bon, votre empathie prenant le dessus, il n'est pas dit que vous laisserez moisir une personne qui semble vraiment dans une "bad moon". Après des années de pratique, je puis vous dire la seule issue possible est de continuer à parler comme si de rien n'était, histoire de garder le contact, et de surtout ne jamais rien espérer en retour exception faite des avanies ci-dessus mentionnées.

Et puis finalement, on ne vous a rien demandé non ?



Merci de votre attention. Dans un prochain cours, nous traiterons de l'élevage des escargots au XVème siècle en Papouasie Nouvelle-Guinée.


Prof. Zckwckhzsky
Désagrégé en psychopathologie de la vie quotidienne
Expert auprès des Tribunaux de Clermont-Ferrand et Dancourt-Popincourt
Chargé de cours à l'Université Aloïs Alzheimer
Chevalier du mérite National de la Vielle à Roue Cantalienne
ELECTRE
 
Messages: 1939
Inscription: 14 Sep 2005 20:56
Localisation: Loiiiiin !
  • offline

Message » 20 Mar 2007 9:50

Merci Professeur! ;)
Dans les cas désespérés de mauvaise humeur peut on appliquer une thérapie de choc au patient sous forme de coup de pied au c.ul?
Marianne
 
Messages: 312
Inscription: 08 Déc 2006 9:57
Localisation: près de Fontainebleau
  • offline

Message » 20 Mar 2007 9:51

Ca sent le vecu....

Grngngnbrgngn...., j'ai deja entendu ca certains matins ici. :mdr:
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message