Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: adpcol, carlos67, Robert64, serge_e et 37 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Transition énergétique et Environnement

Message » 06 Mai 2014 9:50

Et quand bien même il y aurait compensation, je ne suis pas certain que la conception actuelle du réseau de distribution électrique européen permettrait d'en bénéficier.


Les achats de courant d'un pays à l'autre (dans tous les sens) sont déjà une réalité. Les éoliennes sont reliées au réseau national, et les réseaux nationaux reliés entre eux, ceux-ci échangeant leurs électricités depuis de nombreuses années; où est le problème ?

Il est différent en Allemagne, où il faut gérer un flux Nord/Sud nouveau dans son importance, la production précédente était plus localisée et demandait des transferts de moindre échelle.
Dernière édition par grand x le 12 Aoû 2016 14:43, édité 1 fois.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7403
Inscription Forum: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Mai 2014 9:50

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Mai 2014 9:55

Toujours pour cette même raison : on consomme le plus d'électricité le matin entre 7 et 8 heures et le soir entre 19 et 20 heures et l'électricité ne se stocke que très difficilement.

Il faut donc produire ce qui est demandé, en permanence.

Le vent se prête difficilement à ces contraintes.
syber
 
Messages: 11709
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 06 Mai 2014 9:57

Eolien : capacité installée en France 8,143 GW. Production annuelle en 2013 : 15,9 TWh. Donc en moyenne 1962 h de fonctionnement par an ou 20% de rendement. C'est juste ?
Bilan http://www.rte-france.com/uploads/Mediatheque_docs/vie_systeme/annuelles/Bilan_electrique/2014_01_23_RTE_Presentation_Bilan_electrique_v1.pdf page 11 et
http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/eco2mix/donnees-nationales/production-d-electricite-par-filiere
alain_38
 
Messages: 326
Inscription Forum: 06 Avr 2011 16:55
Localisation: Rhône-Alpes
  • offline

Message » 06 Mai 2014 10:26

20%...on as pas le cul sortis des ronces.
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription Forum: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 06 Mai 2014 10:38

syber a écrit:Toujours pour cette même raison : on consomme le plus d'électricité le matin entre 7 et 8 heures et le soir entre 19 et 20 heures et l'électricité ne se stocke que très difficilement.

Il faut donc produire ce qui est demandé, en permanence.

Le vent se prête difficilement à ces contraintes.


:o
Le nucléaire encore moins ...

L'adaptation en temps réel de la production à la demande est un souci général, comme la conservation de l'énergie.
En mode production, l'éolien permet de réagir en temps réel. En mode non production (qui reste limité sur l'échelle d'un territoire national, voire européen), pour l'adaptation à la demande, on fait appel aux autres énergies, comme d'hab, sans avoir attendu l'éolien.
C'est une contrainte, pas une justification à ne pas utiliser l'éolien pour ses qualités spécifiques majeures. (renouvelable, sans impact sur le CO2, sans danger ni risque de catastrophe majeure, sans impact sur la santé, une capacité de production grandissante largement sortie de l'anecdotique comme le montre l'exemple espagnol, ...).
Mettre en avant ses réelles limites (production localement discontinue) ne doit pas masquer ses avantages certains (dont la vraie capacité de production à une échelle nationale)
L'éolien est bien un des outils majeurs pour la transition énergétique.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7403
Inscription Forum: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°
  • offline

Message » 06 Mai 2014 10:54

Mais le débat ne consiste pas à faire un jugement de valeur sur ce qui est bien ou mal en terme d'énergie.

Le débat consiste à peser les pour et les contre, les risques et les opportunités de chaque énergie constituant notre mix.

Il se trouve en l'état actuel des choses - et la topologie du réseau est une donnée importante - que l'on doit produire ce qui est demandé au moment où c'est demandé.

Pour prendre une image, c'est comme lorsque l'on veut allumer l'éclairage d'un vélo. Soit on utilise une pile, soit on utilise une dynamo. La pile n'est pas adaptée pour acheminer du 230V et plus aux consommateurs. Reste la dynamo. Si le consommateur a besoin d'éclairage le mardi soir entre 22h30 et 23h00, il faut que d'une manière ou d'une autre la dynamo tourne à ce moment. Pas avant ni après car elle tournerait pour rien.

Comment faire pour faire tourner cette dynamo ? Le vent est une possibilité ... à condition qu'il y en ait en quantité suffisante pour allumer l'ampoule au moment précis où le consommateur en a besoin. Si il n'y a pas de vent à ce moment là, il faut trouver d'autres solutions pour faire tourner la dynamo : charbon, gaz, pétrole, nucléaire, photovoltaïque, hydraulique, esclavage ...
syber
 
Messages: 11709
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 06 Mai 2014 10:57

grand x a écrit:L'éolien est bien un des outils majeurs pour la transition énergétique.

:lol: :lol: :lol:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 06 Mai 2014 10:57

Bien entendu, le lecteur attentionné aura bien noté que le photovoltaïque est d'un intérêt limité pour allumer une ampoule le mardi soir entre 22h30 er 23h00. Ce n'était là qu'un balayage général des possibilités de faire tourner cette fichue dynamo. Mais d'un autre côté cela montre également les limites du solaire pour regarder Jack Bauer sur Canal plus à 2h40 du matin sur sa télévision.
syber
 
Messages: 11709
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 06 Mai 2014 11:02

alain_38 a écrit:Eolien : capacité installée en France 8,143 GW. Production annuelle en 2013 : 15,9 TWh. Donc en moyenne 1962 h de fonctionnement par an ou 20% de rendement. C'est juste ?
Bilan http://www.rte-france.com/uploads/Mediatheque_docs/vie_systeme/annuelles/Bilan_electrique/2014_01_23_RTE_Presentation_Bilan_electrique_v1.pdf page 11 et
http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/eco2mix/donnees-nationales/production-d-electricite-par-filiere

Nucléaire : Puissance installée = 63,13 GW - Production 2013 = 403,7 TWh. Fonctionnement = 6395 h/an pour 8760 h dispo/an. Donc 73% de disponibilité.
Photovoltaïque : 7,298 GW installé. Prod 2013 : 4,6 TWh.
alain_38
 
Messages: 326
Inscription Forum: 06 Avr 2011 16:55
Localisation: Rhône-Alpes
  • offline

Message » 06 Mai 2014 11:11

Et à propos, elles sont fabriquées ou ces éoliennes ?
Quel est le rapport entre l'énergie nécessaire pour la construction / l'installation / l'exploitation d'une éolienne, et l'énergie totale produite ? il me semble avoir lu qqchose (de pas réjouissant) à ce sujet, mais c'est loin.
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4527
Inscription Forum: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 06 Mai 2014 11:30

syber a écrit:Mais le débat ne consiste pas à faire un jugement de valeur sur ce qui est bien ou mal en terme d'énergie.

Le débat consiste à peser les pour et les contre, les risques et les opportunités de chaque énergie constituant notre mix.

Il se trouve en l'état actuel des choses - et la topologie du réseau est une donnée importante - que l'on doit produire ce qui est demandé au moment où c'est demandé.

Pour prendre une image, c'est comme lorsque l'on veut allumer l'éclairage d'un vélo. Soit on utilise une pile, soit on utilise une dynamo. La pile n'est pas adaptée pour acheminer du 230V et plus aux consommateurs. Reste la dynamo. Si le consommateur a besoin d'éclairage le mardi soir entre 22h30 et 23h00, il faut que d'une manière ou d'une autre la dynamo tourne à ce moment. Pas avant ni après car elle tournerait pour rien.

Comment faire pour faire tourner cette dynamo ? Le vent est une possibilité ... à condition qu'il y en ait en quantité suffisante pour allumer l'ampoule au moment précis où le consommateur en a besoin. Si il n'y a pas de vent à ce moment là, il faut trouver d'autres solutions pour faire tourner la dynamo : charbon, gaz, pétrole, nucléaire, photovoltaïque, hydraulique, esclavage ...


Tu tautologises. :wink:

Les limites que tu soulignes pour l'éolien (production discontinue, pas forcément disponible à certains moments clés de la demande) existe déjà avec d'autres modes d'énergie, et on sait gérer ces fluctuations avec les mix d'énergies.
Sur ce point, le mode de fonctionnement spécifique de l'éolien ne le rend pas structurellement impropre à faire partie du mix énergétique, et au contraire, il contribue à limiter les inconvénients majeurs des autres modes de production (CO2, risques de catastrophes majeures, dommages pour la santé publique, stocks finis de matières énergétiques fossiles et nucléaires, les enjeux politiques et économiques liés à leur obtention, ...).

Merci à l'Espagne en tout cas pour cette démonstration éclairante. (et chauffante, mais ça c'est pas très raisonnable comme utilisation de l'électricité).
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7403
Inscription Forum: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°
  • offline

Message » 06 Mai 2014 11:34

Denis31 a écrit:Et à propos, elles sont fabriquées ou ces éoliennes ?
Quel est le rapport entre l'énergie nécessaire pour la construction / l'installation / l'exploitation d'une éolienne, et l'énergie totale produite ? il me semble avoir lu qqchose (de pas réjouissant) à ce sujet, mais c'est loin.


C'est la question que je me suis posée pour les panneaux photovoltaïques: j'ai cru comprendre qu'ils étaient une aberration, en ce que l'énergie que leur fabrication nécessite dépasse largement celle qu'ils pourront produire tout au long de leur vie. (travail du verre et de la silice, énergivores, pour au final une faible production d'énergie électrique). Les panneaux solaires ne seraient énergétiquement intéressant (en bilan total) qu'en mode de chauffage de l'eau (et en four solaire).

Il est envisageable de penser que pour l'éolien, ce rapport soit un peu plus positif: ça débite, une éolienne ! mais à vérifier bien sûr.
Dernière édition par grand x le 06 Mai 2014 12:24, édité 1 fois.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7403
Inscription Forum: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°
  • offline

Message » 06 Mai 2014 11:39

syber a écrit:Mais le débat ne consiste pas à faire un jugement de valeur sur ce qui est bien ou mal en terme d'énergie.

Le débat consiste à peser les pour et les contre, les risques et les opportunités de chaque énergie constituant notre mix.

Il se trouve en l'état actuel des choses - et la topologie du réseau est une donnée importante - que l'on doit produire ce qui est demandé au moment où c'est demandé.

Pour prendre une image, c'est comme lorsque l'on veut allumer l'éclairage d'un vélo. Soit on utilise une pile, soit on utilise une dynamo. La pile n'est pas adaptée pour acheminer du 230V et plus aux consommateurs. Reste la dynamo. Si le consommateur a besoin d'éclairage le mardi soir entre 22h30 et 23h00, il faut que d'une manière ou d'une autre la dynamo tourne à ce moment. Pas avant ni après car elle tournerait pour rien.

Comment faire pour faire tourner cette dynamo ? Le vent est une possibilité ... à condition qu'il y en ait en quantité suffisante pour allumer l'ampoule au moment précis où le consommateur en a besoin. Si il n'y a pas de vent à ce moment là, il faut trouver d'autres solutions pour faire tourner la dynamo : charbon, gaz, pétrole, nucléaire, photovoltaïque, hydraulique, esclavage ...

Sans compter la quantité de pétrole qu'il a fallu pour élaborer, transformer, transporter, retransformer la nourriture que celui qui pédale doit ingérer pour pouvoir activer ladite dynamo. Oulà, c'est sans fin... 8)
alain_38
 
Messages: 326
Inscription Forum: 06 Avr 2011 16:55
Localisation: Rhône-Alpes
  • offline

Message » 06 Mai 2014 11:44

grand x a écrit:
syber a écrit:Mais le débat ne consiste pas à faire un jugement de valeur sur ce qui est bien ou mal en terme d'énergie.

Le débat consiste à peser les pour et les contre, les risques et les opportunités de chaque énergie constituant notre mix.

Il se trouve en l'état actuel des choses - et la topologie du réseau est une donnée importante - que l'on doit produire ce qui est demandé au moment où c'est demandé.

Pour prendre une image, c'est comme lorsque l'on veut allumer l'éclairage d'un vélo. Soit on utilise une pile, soit on utilise une dynamo. La pile n'est pas adaptée pour acheminer du 230V et plus aux consommateurs. Reste la dynamo. Si le consommateur a besoin d'éclairage le mardi soir entre 22h30 et 23h00, il faut que d'une manière ou d'une autre la dynamo tourne à ce moment. Pas avant ni après car elle tournerait pour rien.

Comment faire pour faire tourner cette dynamo ? Le vent est une possibilité ... à condition qu'il y en ait en quantité suffisante pour allumer l'ampoule au moment précis où le consommateur en a besoin. Si il n'y a pas de vent à ce moment là, il faut trouver d'autres solutions pour faire tourner la dynamo : charbon, gaz, pétrole, nucléaire, photovoltaïque, hydraulique, esclavage ...


Tu tautologises. :wink:

Les limites que tu soulignes pour l'éolien (production discontinue, pas forcément disponible à certains moments clés de la demande) existe déjà avec d'autres modes d'énergie, et on sait gérer ces fluctuations avec les mix d'énergies.
Sur ce point, le mode de fonctionnement spécifique de l'éolien ne le rend pas structurellement impropre à faire partie du mix énergétique, et au contraire, il contribue à limiter les inconvénients majeurs des autres modes de production (CO2, risques de catastrophes majeures, dommages pour la santé publique, stocks finis de matières énergétiques fossiles et nucléaires, les enjeux politiques et économiques liés à leur obtention, ...).

Merci à l'Espagne en tout cas pour cette démonstration éclairante. (et chauffante, mais ça c'est pas très raisonnable comme utilisation de l'électricité).


Xavier, tu peux mettre tous les smileys clignant de l'oeil que tu veux, il n'empêche que tu ne connais rien à ce sujet de la production et de la distribution électrique et que cela se voit à tes écrits. Ne pas savoir n'est pas un reproche, mais en connaître si peu et avoir la prétention d'expliquer comment cela fonctionne à des gens qui en savent plus que toi sur le sujet est ... amusant.
syber
 
Messages: 11709
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 06 Mai 2014 11:47

syber a écrit:Xavier, tu peux mettre tous les smileys clignant de l'oeil que tu veux, il n'empêche que tu ne connais rien à ce sujet de la production et de la distribution électrique et que cela se voit à tes écrits. Ne pas savoir n'est pas un reproche, mais en connaître si peu et avoir la prétention d'expliquer comment cela fonctionne à des gens qui en savent plus que toi sur le sujet est ... amusant.

moi, si on me dit que l'éolien est pas suffisant pour voir 24, l'argument me convient. Trouvons autre chose :siffle:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message