Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: adpcol, BAIOKO, carlos67, ChaG, DANIEL1135, Franck1, jazzliberator, Kolian, langmc, laurent martiarena, LaurentV, papinova, phil974, Squall777, Thierry Wautelet, wolverine77, wopr et 67 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Vive l'impôt

Message » 08 Fév 2007 15:15

tout à fait, c'est un animal sacré ! :lol:


cordialement

Jérôme
claram
 
Messages: 3117
Inscription Forum: 01 Mar 2002 2:00
Localisation: du NEUF CINQ
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Fév 2007 15:15

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Fév 2007 15:27

Quand le poids de l'imposition encourage à moins travailler pour moins gagner, il devient contre productif :roll:

A titre d'illustration : les quelques fois où l'on m'a proposé de me payer les jours de RTT non pris (car impossibles à prendre. Si si, c'est possible). Cette "compensation" financière est imposable,.... alors que les jours d'absence pour RTT ne le sont évidemment pas.

Moralité : désertez votre travail, diminuez le service rendu, c'est plus "rentable" pour vous. Vous serez plus reposés, vous payerez moins d'impôts, seul le "client" attendra un peu plus.... :o :-?

8)

La configuration dans mon profil


Naim Audio, Linn, Benz, EAR, Sonus Faber, Aurender, Luxman, Focal
filip-63
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2081
Inscription Forum: 19 Avr 2005 20:04
Localisation: 63. Sur le patrimoine de l'Unesco.
  • offline

Message » 08 Fév 2007 16:53

filip-63 a écrit:Quand le poids de l'imposition encourage à moins travailler pour moins gagner, il devient contre productif :roll:

A titre d'illustration : les quelques fois où l'on m'a proposé de me payer les jours de RTT non pris (car impossibles à prendre. Si si, c'est possible). Cette "compensation" financière est imposable,.... alors que les jours d'absence pour RTT ne le sont évidemment pas.

Moralité : désertez votre travail, diminuez le service rendu, c'est plus "rentable" pour vous. Vous serez plus reposés, vous payerez moins d'impôts, seul le "client" attendra un peu plus.... :o :-?

8)


Je ne vois pas où est le probleme: tu as des jours de congé que tu ne prends pas et on te les paye : ils rentrent donc dans le cadre de l'IR !!! Tout comme ton solde de jours de congés t'est payé quand tu quittes un job. C'est un revenu du travail.
Mais il n'est pas imposé plus qu'un autre revenu et ça ne modifie pas la somme d'impot que tu aurais payé sans ça.

A partir de là, libre à chacun de choisir si il préfère prendre ces jours pour profiter de son temps libre, ou de ne pas les prendre si il préfère avoir un petit bonus à la fin de l'année (d'autant que si on paye l'IR dessus, ces jours sont aussi payé avec une majoration... donc faut pas non plus vouloir le beurre et l'argent du beurre en prime)
cryil
 
Messages: 305
Inscription Forum: 08 Juin 2005 14:49
Localisation: Moselle - 57
  • offline

Message » 08 Fév 2007 18:31

Je suis bien conscient de l'utilité des impôts pour financer les infrastructures collectives dont une société telle que la nôtre a besoin pour fonctionner +/- correctement.

Mais je rejoins adpcol dans ses arguments sur les droits de succession car je trouve que cette forme d'impôt est particulièrement injuste.
Déjà, il porte sur des biens qui ont déjà été soumis et resoumis à l'impôt et/ou aux taxations de toutes sortes.
Mais en plus, il peut réellement mettre des gens dans des difficultés financières fut-ce passagère et là, ce n'est pas normal. Par exemple, pourquoi faudrait-il vendre un patrimoine immobillier que l'on souhaiterait conserver pour pouvoir en payer les droits de succession, comme c'est parfois le cas pour certains ?

C'est la forme d'impôt que je trouve la plus injuste et la plus injustifiée qui soit.

Autre exemple qui me concerne plus particulièrement et que je trouve assez édifiant :

Mon père biologique ne m'a jamais reconnu car il n'était pas divorcé - à l'époque de ma naissance en Belgique, on ne pouvait pas reconnaître un enfant illégitime - mais sa mère (ma grand-mère paternelle) m'a élevé jusqu'à l'âge de 9 ans et je suis resté très proche d'elle par la suite, jusqu'à son décès en novembre 2005 (elle avait 96 ans).
Mon père biologique étant décédé en 1987 et ma grand-mère m'ayant désigné comme héritier par testament (de plus, j'étais la seule famille qui lui restait), j'ai donc hérité de ses biens.
Ce n'était pas grand-chose car elle n'avait pas de patrimoine immobillier, rien qu'un simple livret d'épargne.
Eh bien, le fisc en a prélevé 40% au titre de droits de succession parce que, aux yeux de la loi, je n'avais aucun lien de parenté avec elle, les liens du sang n'ayant pas de valeur légale.
Et encore, je peux m'estimer content car on restait dans la première tranche d'imposition vu le montant total de la succession.
Pour les tranches supérieures quand il n'y a pas de lien direct de parenté, ça peut aller jusqu'à 90% de prélèvement au bénéfice de l'état !!!! :evil:

On peut m'opposer des tas d'arguments, je trouverai toujours cette forme d'impôts particulièrement inique (pour employer un mot plus savant qu'injuste :wink: )

Amicalement
Rudy

La configuration dans mon profil


L'humour est une déclaration de dignité. L'affirmation de la supériorité de l'homme sur ce qui lui arrive !
Romain Gary ("La Promesse de l'aube")
Avatar de l’utilisateur
Rudy09
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 385
Inscription Forum: 12 Avr 2003 16:58
Localisation: Neufchâteau (Ardenne belge)
  • offline

Message » 08 Fév 2007 18:47

J'ai entendu sur Inter un argument du type : Si on baisse l'impôt sur la succession, on favorise une société de rentiers, par opposition au patrimoine obtenu par le travail.

Je n'ai pas trop réfléchi à la question, mais il apparait que la règlementation de la succession est un choix de société.

A plus,
Gaëtan
M Poulpe
 
Messages: 3019
Inscription Forum: 07 Sep 2003 9:24
Localisation: Près de Lyon
  • offline

Message » 09 Fév 2007 11:06

Gaëtan G a écrit:J'ai entendu sur Inter un argument du type : Si on baisse l'impôt sur la succession, on favorise une société de rentiers, par opposition au patrimoine obtenu par le travail.

Je n'ai pas trop réfléchi à la question, mais il apparait que la règlementation de la succession est un choix de société.

A plus,
Gaëtan


Bien sur.
Et ce n'est pas pour rien que certains libéraux (au sens noble du terme) sont pour une taxation confiscatoire, histoire de remettre les choses à zéro à chaque génération. :wink:
Si la fonction et le niveau sociale d'un individu doit dépendre avant tout de ses compétences et de son implication dans la société, alors oui, remettre à zéro les compteurs seraient une bonne chose.
Mais cela mettrait bien à mal le capitalisme qui repose quand même fortement sur l'accumulation de capital. :mdr:

Bush a voulu faire une réforme allant dans le sens de l'abaissement des droits de succession aux US, et il y a eu une réelle levée de bouclier des entrepreneurs influents comme Bill Gates pour faire échouer cela.

Pour information, la France est un des pays avancés où les inégalités patrimoniales est le plus grand. 61% de la richesse du pays est détenu par 10% de la population.
C'est bien plus qu'en Grande Bretagne, pays souvent brocardé sur ce sujet en particulier. :wink:
Salvor Hardin
 
Messages: 23719
Inscription Forum: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 09 Fév 2007 12:08

[quote="Salvor Hardin"]
Et ce n'est pas pour rien que certains libéraux (au sens noble du terme) sont pour une taxation confiscatoire, histoire de remettre les choses à zéro à chaque génération. :wink:
/quote]

Et qu'arriverait-il dans ce cas là ?
Juste avant de mourrir on acheterai tout et n'importe quoi pour donner en catastrophe à ses enfants ?
J'imagine les scènes et la terrible inégalité entre les personnes voyant la mort venir et pouvant y préparer leur famille et ceux mourrant brutalement dans un accident ...

Une taxation confiscatoire, on croit rever, j'imagine la tête des populations jusqu'à il y a peu si on leur avait dit que leurs arrières arrières petits enfants seraient pour l'impôt confiscatoire, il y a des révolutions qui auraient été bien inutiles.
double6
 
Messages: 581
Inscription Forum: 14 Juin 2002 13:57
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 09 Fév 2007 12:11

double6 a écrit:
Salvor Hardin a écrit:Et ce n'est pas pour rien que certains libéraux (au sens noble du terme) sont pour une taxation confiscatoire, histoire de remettre les choses à zéro à chaque génération. :wink:
/quote]

Et qu'arriverait-il dans ce cas là ?
Juste avant de mourrir on acheterai tout et n'importe quoi pour donner en catastrophe à ses enfants ?
J'imagine les scènes et la terrible inégalité entre les personnes voyant la mort venir et pouvant y préparer leur famille et ceux mourrant brutalement dans un accident ...

Une taxation confiscatoire, on croit rever, j'imagine la tête des populations jusqu'à il y a peu si on leur avait dit que leurs arrières arrières petits enfants seraient pour l'impôt confiscatoire, il y a des révolutions qui auraient été bien inutiles.


Pourquoi attendre ? :idee:

Tu t'endetterais durant toute ta vie, profiterais des plaisirs des sens...etc.
Quel merveilleux moteur ce serait pour notre société de consommation :lol:
Salvor Hardin
 
Messages: 23719
Inscription Forum: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 09 Fév 2007 12:22

parce que tu crois qu'une consommation effrenée est un moteur de croissance, faut arrêter d'écouter les bétises des politiciens de tout bord qui mettent sur la consommation tous leurs espoirs de relance parcequ'ils ne maîtrisent plus rien d'autre et que cela les dédouane de toute responsabilité.
C'est pas la consommation qui fait marcher l'économie, c'est l'investissement et les débouchés (progrès technologique, matières premières ...), la consommation n'est que le corrolaire de l'équation. C'est pourquoi beaucoup pensent qu'il y a une limite à la croissance d'une société.

Pour investir il faut une confiance et un intérêt pour l'avenir, si tes enfants n'en voient pas la couleur, l'homme gaspillera tout simplement, à moins d'être un humaniste philantrope mais en connait-tu beaucoup ? L'Histoire en a t'elle des exemples ?
Au lieu de penser que l'on doit donner des leçons au reste du monde (impôts confiscatoire voilà un truc qu'on risque d'exporter facilment tiens) en pensant être les plus fraternels, egalitaires et tout ça on ferait mieux de refléchir avec autre chose qu'un manuel markiste et un livre de Rousseau.
double6
 
Messages: 581
Inscription Forum: 14 Juin 2002 13:57
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 09 Fév 2007 12:29

double6 a écrit:parce que tu crois qu'une consommation effrenée est un moteur de croissance, faut arrêter d'écouter les bétises des politiciens de tout bord qui mettent sur la consommation tous leurs espoirs de relance parcequ'ils ne maîtrisent plus rien d'autre et que cela les dédouane de toute responsabilité.
C'est pas la consommation qui fait marcher l'économie, c'est l'investissement et les débouchés (progrès technologique, matières premières ...), la consommation n'est que le corrolaire de l'équation. C'est pourquoi beaucoup pensent qu'il y a une limite à la croissance d'une société.

Pour investir il faut une confiance et un intérêt pour l'avenir, si tes enfants n'en voient pas la couleur, l'homme gaspillera tout simplement, à moins d'être un humaniste philantrope mais en connait-tu beaucoup ? L'Histoire en a t'elle des exemples ?
Au lieu de penser que l'on doit donner des leçons au reste du monde (impôts confiscatoire voilà un truc qu'on risque d'exporter facilment tiens) en pensant être les plus fraternels, egalitaires et tout ça on ferait mieux de refléchir avec autre chose qu'un manuel markiste et un livre de Rousseau.


Encore une fois, des libéraux soutiennent cette idée :wink:
Et tu sais, à une certaine époque, la démocratie devait être une utopie pour certains :mdr:
Salvor Hardin
 
Messages: 23719
Inscription Forum: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 09 Fév 2007 12:34

Cela ne m'étonne pas que des libéraux soutiennent cette idée puisque le libéralisme ne peut être gagnant qu'avec un état fort derrière pour truquer les règles du jeu.
Je vais te prendre en exemple un pur gauchiste, Chomsky, qui explique très bien comment les périodes de plus grande taxation fiscale correspondent toujours aux périodes de libéralisme accru.
double6
 
Messages: 581
Inscription Forum: 14 Juin 2002 13:57
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 09 Fév 2007 13:46

Pour en revenir au texte lui-même je ne comprend pas bien son intérêt, il reste vague et n'aborde pas les points essentiels qui sont: quel est le niveau de taxation supportable, tout le monde doit-il payer des impôts, jusqu'où taxer les successions, et comment dans le cas d'entreprises familiales.

Quand au "Celle-ci doit être acquise par le travail, par le talent, et non par le simple fait d’avoir hérité de ses parents" elle renie génétique et éducation, comme toujours le discours de gauche est dans la négation.
Le but d'une société doit AMA être de profiter des inégalités naturelles pour aider les plus faibles et pas de vouloir les aplanir artificiellement pour qu'elles ressorte en bondissant de leur boite à la moindre occasion.
double6
 
Messages: 581
Inscription Forum: 14 Juin 2002 13:57
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 09 Fév 2007 14:46

Salvor Hardin a écrit:Encore une fois, des libéraux soutiennent cette idée :wink:


Dont moi. :wink:
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription Forum: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 09 Fév 2007 14:50

double6 a écrit:Pour en revenir au texte lui-même je ne comprend pas bien son intérêt, il reste vague et n'aborde pas les points essentiels qui sont: quel est le niveau de taxation supportable, tout le monde doit-il payer des impôts, jusqu'où taxer les successions, et comment dans le cas d'entreprises familiales.

Quand au "Celle-ci doit être acquise par le travail, par le talent, et non par le simple fait d’avoir hérité de ses parents" elle renie génétique et éducation, comme toujours le discours de gauche est dans la négation.
Le but d'une société doit AMA être de profiter des inégalités naturelles pour aider les plus faibles et pas de vouloir les aplanir artificiellement pour qu'elles ressorte en bondissant de leur boite à la moindre occasion.


Le but de ce texte est assez simple. Rappelez à quoi sert l'impôt et peut être se sentir un peu plus citoyen quand on a la chance d'en payer.

Pour le gras, tout cela est éminemment politique et implique des choix de société. Personnellement, je suis pour une société beaucoup plus spoliatrice que celle que nous connaissons actuellement (le modèle Danois ne serait pas pour me déplaire :wink: ).
Tu es peut être pour quelquechose de beaucoup plus light.

Il n'est reste pas moins que l'impôt, c'est pas le MAL. C'est l'essence même de notre démocratie. 8)
Salvor Hardin
 
Messages: 23719
Inscription Forum: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 09 Fév 2007 15:20

Ma seule position c'est qu'un peu de pragmatisme ne nous ferait pas de mal, exalter l'impôt pourquoi pas mais c'est inique tant que l'on ne parle pas de chiffres et d'objectifs et de comptes à rendre à ceux qui payent.
Tout le reste c'est du blabla pour se tripoter les neurones. Les impôts servent en partie aux routes, aux hôpitaux ... la belle affaire, qui ne le sait pas ?
Que plus de routes c'est plus de trafic routier, de magouilles en eaux troubles, que les hôpitaux gaspillent l'argent public en administration, en emplois protégés et en volonté de concurrencer le privé sur des terrains auquels leur mission est étrangère ça c'est les vrais questions que se garde bien d'aborder le texte.
double6
 
Messages: 581
Inscription Forum: 14 Juin 2002 13:57
Localisation: Montpellier
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message