Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 51 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Voyage dans le temps, mythe ou future réalité ?

Message » 25 Oct 2019 15:46

Si Dieu etait revenu 5mns avant,tu crois qu’il aurait créé Keke? :mdr:
Phil
adpcol
Staff Bla bla
Staff Bla bla
 
Messages: 22449
Inscription Forum: 18 Mai 2004 7:58
Localisation: 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Oct 2019 15:46

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Oct 2019 16:13

Si vous voulez parler religion, il y a un topic dédié ! :siffle: 8)
Keron
 
Messages: 20581
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 25 Oct 2019 16:57

Keron a écrit:Si vous voulez parler religion, il y a un topic dédié ! :siffle: 8)


Trop malfamé là-bas et plus de fake news que sur Fessesbouc et Youteub . :mdr:
wopr
 
Messages: 5342
Inscription Forum: 08 Avr 2004 19:51
  • offline

Message » 25 Oct 2019 17:54

Analogeek a écrit:
Robert64 a écrit:Le problème que l'on se pose risque de changer de nature dans le futur (proche?)
La grande question qui agite aujourd'hui les physiciens est " Le temps existe-t-il vraiment ?"
Et ils sont de plus en plus nombreux à répondre non. Et à proposer des hypothèses cohérentes.
A+
Genre quoi ?

Robert64 a écrit:Avec le mathématicien Alain Connes, il [Carlo Rovelli] a ainsi proposé l’hypothèse du temps thermique selon laquelle le temps pourrait émerger de relations causales liées à la non-commutativité à l’œuvre dans les systèmes quantiques.

Analogeek a écrit:vache :o (rien compris)...

Image Tu m'étonnes. :mdr:
Snatcher
 
Messages: 583
Inscription Forum: 26 Fév 2006 3:11
Localisation: Twilight zone
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:06

Snatcher a écrit:
Analogeek a écrit:Genre quoi ?

Robert64 a écrit:Avec le mathématicien Alain Connes, il [Carlo Rovelli] a ainsi proposé l’hypothèse du temps thermique selon laquelle le temps pourrait émerger de relations causales liées à la non-commutativité à l’œuvre dans les systèmes quantiques.

Analogeek a écrit:vache :o (rien compris)...

Image Tu m'étonnes. :mdr:
Ben c'est pas mon domaine....

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:09

Si c'était possible pourquoi personne n'est jamais venu du futur nous rendre visite :wtf: .
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:12

C’est la bonne question...
Si c’est devenu possible...alors ILS sont là. :mdr:
Phil
Ou pas?
adpcol
Staff Bla bla
Staff Bla bla
 
Messages: 22449
Inscription Forum: 18 Mai 2004 7:58
Localisation: 78
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:12

poilau a écrit:Si c'était possible pourquoi personne n'est jamais venu du futur nous rendre visite :wtf: .
Peut-être qu'ils ont pas envie de voir ta gueule :siffle:

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:14

adpcol a écrit:C’est la bonne question...
C’est c’est devenu possible...alors ILS sont là. :mdr:
Phil
Pas forcément, peut-être pour eux notre époque c'est la préhistoire... tu retournerais au temps des mammouths toi ? Sans moi...

La configuration dans mon profil


I am Analogeek, and I approve this message.
Avatar de l’utilisateur
Analogeek
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1182
Inscription Forum: 25 Oct 2007 12:09
Localisation: France d'en bas
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:23

poilau a écrit:Si c'était possible pourquoi personne n'est jamais venu du futur nous rendre visite :wtf: .


Peut-être parce qu'on ne peut revenir au plus loin qu'à la date de création de la machine . :idee:
wopr
 
Messages: 5342
Inscription Forum: 08 Avr 2004 19:51
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:26

Pas besoin de retourner dans le passé pour ça :mdr:
On en a chez nous au 21eme siecle.
Y’a qu’a regarder la tele realité.
Un must de ramassis de ce que l’humanité engendre de cretins.
A côté un mammouth parait intelligent.
Phil
Et je parle même pas des décérébrés restes bloqués à Charles Martel.
adpcol
Staff Bla bla
Staff Bla bla
 
Messages: 22449
Inscription Forum: 18 Mai 2004 7:58
Localisation: 78
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:42

Analogeek a écrit:
poilau a écrit:Si c'était possible pourquoi personne n'est jamais venu du futur nous rendre visite :wtf: .
Peut-être qu'ils ont pas envie de voir ta gueule :siffle:


:mdr: Notre époque est tellement chiante, qui aimerait y retourner :wtf: .
poilau
 
Messages: 3995
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:48

Snatcher a écrit:
Analogeek a écrit:Genre quoi ?

Robert64 a écrit:Avec le mathématicien Alain Connes, il [Carlo Rovelli] a ainsi proposé l’hypothèse du temps thermique selon laquelle le temps pourrait émerger de relations causales liées à la non-commutativité à l’œuvre dans les systèmes quantiques.

Analogeek a écrit:vache :o (rien compris)...

Image Tu m'étonnes. :mdr:

Si vous y tenez vraiment: :lol:

UNE VARIABLE DONT ON PEUT SE PASSER
« J'ai commencé à m'intéresser au temps dans les années 1980, dans le cadre de mon doctorat. Dans ma thèse sur la gravité quantique, je suis tombé sur l'équation de Wheeler-DeWitt. Il s'agit d'une équation écrite dans les années 1960 par les Américains John Wheeler et Bryce DeWitt, première ébauche de la théorie supposée combiner relativité générale et mécanique quantique. De même que l'équation de Schrödinger est l'équation d'évolution des états quantiques, celle de Wheeler- DeWitt est une équation d'évolution quantique de l'espace-temps. Sauf que cette équation ne donne pas la variation par rapport au temps de quelque chose par rapport à quelque chose d'autre: c'est une équation sans variable temps.
UNE THÉORIE SANS LE TEMPS
À l'époque de mes études, il y avait beaucoup de confusion sur ce que veut dire ne pas avoir une variable temps. Comment interpréter cette particularité? Cela veut-il dire que rien ne bouge? Un chapitre entier de ma thèse est consacré à ce problème d'interprétation d'une variable temps. Et on peut dire que, d'une manière ou d'une autre, j'ai travaillé toute ma carrière sur ce sujet. Aujourd'hui, les choses ont évolué : l'idée qu'une théorie fondamentale de la nature puisse s'écrire sans variable temps est admise. Cela ne signifie pas une absence d'évolution ou de changement. Les choses bougent, mais cette évolution n'est pas décrite par rapport à une variable particulière qui serait le temps absolu de Newton ou bien le temps de notre expérience. On décrit comment les choses évoluent les unes par rapport aux autres. Ainsi, on sait comment écrire une théorie du monde sans utiliser de variable temps.
Mais comment comprendre pourquoi ce que nous appelons temps est si particulier? Pour utiliser une image, nous faisons très bien la distinction entre le haut et le bas. Pourtant quand Newton écrit les lois de la mécanique classique, il n'y a ni haut ni bas dans les équations. Peut-on élaborer une théorie du monde sans haut ni bas? Bien entendu. Dans l'Univers, il n'y a pas de haut et de bas et cela fonctionne très bien. Ensuite, il faut saisir ce qu'est le haut et le bas pour nous. Dans ce cas, on le comprend bien: nous vivons sur une planète massive, et il y a une force gravitationnelle vers le bas qui permet de distinguer facilement les deux. Le bas, c'est la direction vers laquelle les objets massifs sont attirés, et le haut, c'est la direction contraire. Dans cet exemple, on conçoit comment on peut avoir une théorie fondamentale sans quelque chose qui nous paraît naturel, et comment cette chose émerge dans un cas particulier. La situation avec le temps est un peu analogue. La première partie du problème est plutôt bien comprise — pourquoi il peut ne pas y avoir de temps dans les équations. En revanche, la deuxième partie — comment notre notion du temps émerge — est moins claire. Et si c'est plus délicat, c'est parce que ce que nous appelons le temps se caractérise de façon multiple. Par exemple, le futur paraît fondamentalement différent du passé (on se souvient du passé, pas du futur). Ou encore, nous avons l'impression qu'il existe un temps unique, universel, et que nous pouvons définir un instant présent, le présent de tout l'Univers.
UNE VISION STATISTIQUE DU MONDE
Tous ces aspects du temps sont distincts les uns des autres. Et, à mesure que l'on élabore des théories de plus en plus fondamentales, on perd ces aspects. Par exemple, la notion de temps unique valable dans tout l'Univers est perdue avec la relativité restreinte, où chaque observateur en mouvement dans l'Univers a son propre temps. Autrement dit, l'idée du temps universel émerge quand les choses bougent lentement les unes par rapport aux autres et qu'on peut négliger la vitesse de la lumière. Dans cette approximation, on considère la vitesse de la lumière infinie. Autre aspect du temps : la différence entre passé et futur, le coeur de pourquoi nous pensons que le temps est si particulier. On a la mémoire du passé mais pas du futur, on peut décider du futur mais pas du passé, on a cette impression du temps qui bouge, qui est un flot comme une rivière. Je suis convaincu que ce flot du temps émerge non pas en raison de la mécanique, mais de la thermodynamique. Autrement dit, du fait que nous ne décrivons pas le monde de manière exacte, mais de manière statistique. Au coeur de tout cela règne le second principe de la thermo-dynamique. Un principe selon lequel le désordre d'un système est toujours croissant, est responsable de la flèche du temps, le fait que le temps paraisse pour nous s'écouler dans un seul sens.
NON-COMMUTATIVITÉ ET CAUSALITÉ
Même si l'on ignore exactement comment cela se passe, je suis persuadé que le temps émerge parce qu'on n'a accès qu'à une vision partielle du monde qui nous entoure. Dès lors que l'on n'appréhende le monde qu'au travers d'un petit nombre de variables, que l'on commence à faire des statistiques, des moyennes, c'est là que la distinction entre le futur et le passé émerge. Imaginons un système — nous-mêmes — qui interagit avec le reste du monde. Le temps émerge au moment où il y a interaction entre les systèmes. C'est le temps d'un système qui interagit avec son environnement.
Tout une littérature scientifique tourne autour de cette question de l'émergence du temps. Avec le mathématicien Alain Connes, j'ai par exemple émis l'idée d'un temps qui émerge à partir d'un système complexe, ce que nous avons baptisé le temps thermique (lire p. 86). Ce temps thermique est fondé sur l'idée de non-commutativité — le fait que le produit AB est différent du produit BA — qui crée une relation d'ordre représentant la causalité.
Récemment, j'ai aussi écrit un article sur les aspects du temps qui dépendent de la perspective de l'observateur. Ce que j'y propose est loin d'être accepté par tous. Je commence avec une analogie. L'un des phénomènes les plus impressionnants de la nature, c'est que tout ce qui est autour de nous tourne: la Lune, le Soleil, les étoiles, tout paraît faire un tour autour de nous. Cette rotation de l'Univers est un phénomène grandiose. Or on s'est rendu compte, en étudiant ce phénomène, que ce n'est pas l'Univers qui tourne autour de nous, mais la Terre qui tourne sur elle-même. Autrement dit, pour comprendre ce phénomène, il faut nous prendre en compte nous-mêmes, changer de perspective. Se prendre en compte nous-mêmes, cela ne veut pas dire faire référence à la conscience ou à une donnée idéaliste, mais simplement réaliser que l'on vit sur un gros caillou, la Terre, qui se meut dans l'espace. La grande rotation du monde se comprend ainsi mieux en termes de notre propre état de mouvement et de la manière dont notre biosphère interagit avec le reste de l'univers. De même, je pense que nous comprendrons mieux cette chose étrange que nous appelons le temps en étudiant comment notre biosphère interagit avec l'Univers. Et dans cette interaction, c'est bien de thermodynamique qu'il s'agit.
UNE SIMPLE APPROXIMATION
En fin de compte, je suis dans le camp de ceux non pas qui pensent que le temps n'existe pas, mais qu'il n'est pas utile d'avoir du temps dans les équations fondamentales. Ce qu'on appelle le temps doit émerger comme une approximation, de même qu'émerge le haut et le bas quand on est sur un objet massif. Dans cette recherche, je suis à l'opposé de mon collègue Lee Smolin, avec lequel j'ai longtemps travaillé sur la gravitation quantique à boucles. Lui pense au contraire qu'il doit y avoir, quelque part dans les équations fondamentales, une variable temps, même si on ne la voit pas. De prime abord, je ne suis pas d'accord.

Propos recueillis par Philippe Pajot

CARLO ROVELLI devient professeur associé à l'université de Pittsburgh (États-Unis) en 1990.
Devient directeur de recherche CNRS au Centre de physique théorique, à Marseille, en 1998.
Est professeur de classe exceptionnelle à l'université de Méditerranée, à Marseille, depuis 2006


A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4690
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 25 Oct 2019 18:56

Un truc m’etonne toujours.
Les parents dans la nature défendent leur progeniture..quitte a y laisser leur peau.
Pas nous.
Nous ? on en pond pour en faire de la chair a canon et qu’ils se fassent flinguer à notre place.
Y’a qu’a regarder nos bestioles et la façon dont elles elevent leurs petits.
Qui a tout faux?
Phil
adpcol
Staff Bla bla
Staff Bla bla
 
Messages: 22449
Inscription Forum: 18 Mai 2004 7:58
Localisation: 78
  • offline

Message » 25 Oct 2019 19:00

wopr a écrit:
adpcol a écrit:Prendre un film de la construction des pyramides ou de la decapitation de Louis XVI ...
Des photos de Louis XIV...
Phil


Revenir aux événements cités dans la Bible et les autres contes et filmer ce qu'il s'est réellement passé. :siffle:
Ça foutrait un sacré bordel et Keron arrêterait avec ses histoires farfelues . :ko:


:bravo: :lol:
griosu
 
Messages: 971
Inscription Forum: 17 Oct 2007 1:04
Localisation: Belgikistan du centre
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message