Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tous les câbles : modulation, alimentation, enceinte

"Fil Litz" qui a essayé?

Message » 26 Aoû 2008 0:27

expertdoc a écrit:Et vous vous étonniez de l'absence de dérapage sur un sujet traitant des cables ... :D :lol: :mdr:


Où vois-tu un dérapage ? Tout est parfaitement normal pour l'instant. :mdr:
fte
 
Messages: 861
Inscription: 22 Juil 2008 11:57
Localisation: Suisse » Aire-la-Ville

Annonce

Message par Google » 26 Aoû 2008 0:27

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Aoû 2008 8:19

FDRT a écrit:C'est juste qu'il y a les puristes et puis les autres ... :mdr:

Non sérieusement, c'est juste que cablier n'existe pas dans le dictionnaire de l'académie française 8ième édition (1932). C'est normal car il y avait déjà des fabricants de cable et pas de navire cablier en 1930 ... Dans la neuvième et dernière édition, on trouve la définition suivante :
"CÂBLIER n. m. XXe siècle. Dérivé de câble.
MARINE. Navire équipé pour la pose et la réparation des câbles sous-marins. En apposition. Un navire câblier."

Dans mon nouveau Larouse classique (pas si nouveau puisqu'il est de 1957), j'ai la définition suivante:
"CÂBLIER n. m. Navire poseur de câbles télégraphiques sous-marins."

Dans la dernière version du larousse en ligne, ils ont ajouté une précision:
"Navire spécialisé dans la pose et l'entretien des câbles sous-marins."

Wikipédia aussi:
"Un câblier est un navire spécialisé dans la pose, le relevage et l'entretien des câbles de télécommunications sous-marins. Il peut être équipé d'engins spéciaux ou robots sous-marin pour mener les interventions sur les câbles."
et nous cite la liste de tout les navires de pose français:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cablier

Nul par dans mes dictionnaires, je ne vois parler de "fabricant" de cables.

Il s'agit certainement d'un néologisme et/ou d'un abus de language que j'accepte volontiers puisque par facilité, je le fait aussi moi même ! Mais je le fais en connaissance de cause.

Dans quel dictionnaire as-tu vu cette définition ?

D'ailleurs, aucun fabricant de cable ne s'appelle de lui-même un cablier mais Nexans, France Telecom ou Alcatel possèdent un ou plusieurs câbliers. J'ai visité plusieurs usines de fabricant de cables et jamais un cablier (mais j'aimerais bien ! :D ).

Tout ça, c'est juste que sachant la définition (classique) de cablier, lorsque j'ai affublé Cardas & Co, je me suis imaginé Georges Cardas sur un bateau en pleine mer en train de poser un Golden Cross pour faire une liaison transatlantique ! :mdr: :mdr: :mdr:

Cordialement
FDRT



Le dictionnaire de l'académie ayant tellement de retard dans sa rédaction qu'il intégre avec des décennies de retard parfois des mots employés et entrés dans les autres dictionnaires depuis des lustres...
D'ailleurs, le nouveau est bloqué actuellement loin de la fin... :mdr:

Donc ce mot est signalé dans Robert comme apparu en 1908... et donne la définition suivante :

n. m. _ adj : de cable. 1. (1916) Navire spécialement équipé pour le transport, la pose et la réparation des cables sous-marins. Adj. m Un navire câblier. 2. fabricant de câbles.

Soit la définition que j'avais donnée en la prenant dans ce dictionnaire... et en précisant bien que la première définition était celle du navire...

Il y a aussi le mot Câblerie, dérivé de corderie, qui semble désigner plutôt le lieu où l'on fabrique ou tréfile des cables ou des torons.


En tout état de cause, contrairement ce que tu disais... faute d'avoir ouvert ton dictionnaire de l'académie française ou tout autre dictionnaire :mdr: , un câblier n'est en tout état de cause pas une personne qui pose des câbles... ça c'est un câbleur... et en plus, on dit plutôt tirer des câbles que les poser :mdr:


Alain :wink:


PS. J'ai travaillé dans ma jeunesse chez un tréfileur... :mdr:
haskil
 
Messages: 50199
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 26 Aoû 2008 8:21

syber a écrit:L'action qui consiste à fabriquer du câble s'appelle le tréfilage, du verbe tréfiler. Il s'agit d'une étape qui se déroule après le laminage, du verbe laminer. Cette action consiste à réduire progressivement le diamètre d'une barre de métal en la faisant passer dans des filières de diamètre de plus en plus petit. Ce tréfilage peut se faire à chaud ou à froid.

L'ouvrier qui tréfile est un tréfileur.

Il travaille dans une tréfilerie.

Autrefois le métier de "tréfilier" existait, mais je dirais que le bon terme aujourd'hui pour désigner ou pour parler d'un industriel ou d'une manufacture fabricant de câble doit être soit "un tréfileur", soit "une tréfilerie".



SyberCapello :D



Ben oui, c'est ce que j'ai précisé :wink: en ajoutant qu'un cable pouvait être un toron... mais aussi qu'un fabricant de cables pouvait se fournir chez un tréfileur...
haskil
 
Messages: 50199
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 26 Aoû 2008 8:45

Oups ! Désolé Alain, je n'avais pas vu que tu avais déjà abordé le tréfilage. :D

Quelques définitions sur les différents assemblages.

Quelques infos sur un "fabricant de câbles" qui se fourni d'abord chez une "tréfilerie". On peut imaginer que certains fabricants de câbles d'envergure puissent posséder leur propres tréfileries. Si je comprend bien cette présentation, il y est clairement expliqué que ce fabricant produit des câbles pour différentes marques.


J'adore parler de HiFi ... :D
syber
 
Messages: 11107
Inscription: 30 Juil 2005 15:07

Message » 26 Aoû 2008 8:55

Moi aussi :lol: :mdr:
haskil
 
Messages: 50199
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 26 Aoû 2008 9:00

haskil a écrit:
FDRT a écrit:C'est juste qu'il y a les puristes et puis les autres ... :mdr:

Non sérieusement, c'est juste que cablier n'existe pas dans le dictionnaire de l'académie française 8ième édition (1932). C'est normal car il y avait déjà des fabricants de cable et pas de navire cablier en 1930 ... Dans la neuvième et dernière édition, on trouve la définition suivante :
"CÂBLIER n. m. XXe siècle. Dérivé de câble.
MARINE. Navire équipé pour la pose et la réparation des câbles sous-marins. En apposition. Un navire câblier."

Dans mon nouveau Larouse classique (pas si nouveau puisqu'il est de 1957), j'ai la définition suivante:
"CÂBLIER n. m. Navire poseur de câbles télégraphiques sous-marins."

Dans la dernière version du larousse en ligne, ils ont ajouté une précision:
"Navire spécialisé dans la pose et l'entretien des câbles sous-marins."

Wikipédia aussi:
"Un câblier est un navire spécialisé dans la pose, le relevage et l'entretien des câbles de télécommunications sous-marins. Il peut être équipé d'engins spéciaux ou robots sous-marin pour mener les interventions sur les câbles."
et nous cite la liste de tout les navires de pose français:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cablier

Nul par dans mes dictionnaires, je ne vois parler de "fabricant" de cables.

Il s'agit certainement d'un néologisme et/ou d'un abus de language que j'accepte volontiers puisque par facilité, je le fait aussi moi même ! Mais je le fais en connaissance de cause.

Dans quel dictionnaire as-tu vu cette définition ?

D'ailleurs, aucun fabricant de cable ne s'appelle de lui-même un cablier mais Nexans, France Telecom ou Alcatel possèdent un ou plusieurs câbliers. J'ai visité plusieurs usines de fabricant de cables et jamais un cablier (mais j'aimerais bien ! :D ).

Tout ça, c'est juste que sachant la définition (classique) de cablier, lorsque j'ai affublé Cardas & Co, je me suis imaginé Georges Cardas sur un bateau en pleine mer en train de poser un Golden Cross pour faire une liaison transatlantique ! :mdr: :mdr: :mdr:

Cordialement
FDRT



Le dictionnaire de l'académie ayant tellement de retard dans sa rédaction qu'il intégre avec des décennies de retard parfois des mots employés et entrés dans les autres dictionnaires depuis des lustres...
D'ailleurs, le nouveau est bloqué actuellement loin de la fin... :mdr:

Donc ce mot est signalé dans Robert comme apparu en 1908... et donne la définition suivante :

n. m. _ adj : de cable. 1. (1916) Navire spécialement équipé pour le transport, la pose et la réparation des cables sous-marins. Adj. m Un navire câblier. 2. fabricant de câbles.

Soit la définition que j'avais donnée en la prenant dans ce dictionnaire... et en précisant bien que la première définition était celle du navire...


En tout état de cause, contrairement ce que tu disais... faute d'avoir ouvert ton dictionnaire de l'académie française ou tout autre dictionnaire :mdr: , un câblier n'est en tout état de cause pas une personne qui pose des câbles... ça c'est un câbleur... et en plus, on dit plutôt tirer des câbles que les poser :mdr:


Alain :wink:


PS. J'ai travaillé dans ma jeunesse chez un tréfileur... :mdr:


Le dictionnaire de l'académie française est bien celui qui fait fois non ? En plus, il est en cours de révision mais il en est à la lettre "P" ou "Q".

Désolé, mais j'ai consulté 3 dictonnaires contrairement à ce que tu laisse supposé mais il semble que le Robert soit le seul dico à donner cette définition (mais je ne l'ai pas celui-là!). Ne t'en déplaise, ce que ne précise pas le Robert, mais comme je le disais précedemment, c'est par abus de language (ou par extension) que l'on utilise ce terme.

D'autre part, pour ta culture perso, on tire un cable dans une maison mais on pose un cable au fond l'eau (comme on pose un pipeline) ! :wink:

D'ailleurs, dans ta jeunesse, tu as bien travaillé chez un tréfilleur (pas un cablier !) et moi, je travaille actuellement, entre autres, à poser des cables au fond de l'eau (mais pas sur un cablier) ! :mdr:

Cordialement
FDRT
Dernière édition par FDRT le 26 Aoû 2008 9:08, édité 1 fois.
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 26 Aoû 2008 9:08

syber a écrit:Oups ! Désolé Alain, je n'avais pas vu que tu avais déjà abordé le tréfilage. :D

Quelques définitions sur les différents assemblages.

Quelques infos sur un "fabricant de câbles" qui se fourni d'abord chez une "tréfilerie". On peut imaginer que certains fabricants de câbles d'envergure puissent posséder leur propres tréfileries. Si je comprend bien cette présentation, il y est clairement expliqué que ce fabricant produit des câbles pour différentes marques.


J'adore parler de HiFi ... :D


Intéressants ces liens ! On y voit vraiment un atelier de fabrication de cables ! Contrairement aux photos ramenées par nos journalistes du petit déplacement chez Siltech.

Pour revenir sur la linguistique, ils parlent de cablerie ! :oops:

Cordialement
FDRT
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 26 Aoû 2008 14:50

syber a écrit:J'adore parler de HiFi ... :D


Les câbles c'est de la hifi maintenant ?!

OK, je sors. -> [] :D
fte
 
Messages: 861
Inscription: 22 Juil 2008 11:57
Localisation: Suisse » Aire-la-Ville

Message » 05 Juin 2011 14:36

Je sais depuis hier que les cables HP cardas Golden reference sont en fil de litz 816 brins sur 6 cables = 8 * 136 conducteurs
et peut etre la ils en distribuent ?
mais on obtient le meme resultat ?
http://www.pack-feindraehte.de/en/produ ... wires.html
atari.fr
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3581
Inscription: 25 Nov 2000 2:00
Localisation: Sud ouest et Lyon

Message » 05 Juin 2011 15:52

Le fils de Litz ne change pas grand chose pour les fréquences audio. J'ai déjà essayé. Mouais, bof ! Pas sûr qu'il y ait un avantage quelconque. Par contre c'est trés ch.ant à souder. Il faut enlever le vernis de chaque brin avant.

Mais, cher Alain, on en était resté à la termonologie. Et, les dernières révisions du petit Robert ne parle toujours pas de cablier ! Voici les dernières définitions:

Autobus : Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que quand on est assis dedans.

Taser : Instrument utilisé afin de mieux faire passer le courant entre la police et la jeunesse.

Mozart : Célèbre compositeur que l'on écoute le plus souvent dans les pizzérias car on sent bien que mozzarella.

La beauté intérieure : Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire.

Sudoku : Qui a le Sudoku, a le nord en face.

Porte-clefs : Invention très pratique qui permet de perdre toutes ses clefs d'un coup au lieu de les perdre une par une.

Cellulite : Couche graisseuse qui enveloppe souvent les femmes, mais emballe rarement les hommes….

Masochisme : Concept proche de la politesse : frapper avant d'entrer

État : Système mafieux le mieux organisé de tous les temps

Match de l'équipe de France : Seul match de foot qui passe sur la chaine comédie

Cravate : Accessoire servant à indiquer la direction du cerveau de l'homme

Carla Bruni : Blanche-neige moderne ayant eu une préférence pour un des sept nains : Grincheux

Maison Blanche : Actuellement Barack noire

Le coiffeur : Seul endroit où les Bleus peuvent espérer une coupe

Voiture : Invention ingénieuse, permettant de contenir 110 chevaux dans le moteur et un âne au volant

Maquillage : Opération qui consiste à tuer des baleines pour décorer des thons

Parents : Deux personnes qui t'apprennent à marcher et à parler pour ensuite te dire de t'asseoir et de fermer ta gueule

Internet Explorer : Petite application instable servant à télécharger Mozilla Firefox

Titeuf : Ce qui sort de la TitePoule

Orteil : Appendice servant a détecter les coins de portes

Egalité des sexes : Nouveau concept créé par les hommes pour ne plus payer le restaurant

Monter un meuble Ikea : Expression moderne signifiant "passer un week-end de merde"

Etre au bout du rouleau : Situation très peu confortable, surtout quand on est aux toilettes

Facebook : Le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule

Boule de flipper : Testicule de dauphin

Le ton monte : Façon familière de signaler qu'une femme moche prend l'ascenseur

Oui-Oui : Fils illégitime de Sissi

GPS : Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin


:oops:

C'était pour rire bien-sûr ! :wink:

Cordialement
FDRT
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 22 Déc 2011 21:05

FDRT a écrit:Le fils de Litz ne change pas grand chose pour les fréquences audio. J'ai déjà essayé. Mouais, bof ! Pas sûr qu'il y ait un avantage quelconque. Par contre c'est trés ch.ant à souder. Il faut enlever le vernis de chaque brin avant.

Mais, cher Alain, on en était resté à la termonologie. Et, les dernières révisions du petit Robert ne parle toujours pas de cablier ! Voici les dernières définitions:

Autobus : Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que quand on est assis dedans.

Taser : Instrument utilisé afin de mieux faire passer le courant entre la police et la jeunesse.

Mozart : Célèbre compositeur que l'on écoute le plus souvent dans les pizzérias car on sent bien que mozzarella.

La beauté intérieure : Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire.

Sudoku : Qui a le Sudoku, a le nord en face.

Porte-clefs : Invention très pratique qui permet de perdre toutes ses clefs d'un coup au lieu de les perdre une par une.

Cellulite : Couche graisseuse qui enveloppe souvent les femmes, mais emballe rarement les hommes….

Masochisme : Concept proche de la politesse : frapper avant d'entrer

État : Système mafieux le mieux organisé de tous les temps

Match de l'équipe de France : Seul match de foot qui passe sur la chaine comédie

Cravate : Accessoire servant à indiquer la direction du cerveau de l'homme

Carla Bruni : Blanche-neige moderne ayant eu une préférence pour un des sept nains : Grincheux

Maison Blanche : Actuellement Barack noire

Le coiffeur : Seul endroit où les Bleus peuvent espérer une coupe

Voiture : Invention ingénieuse, permettant de contenir 110 chevaux dans le moteur et un âne au volant

Maquillage : Opération qui consiste à tuer des baleines pour décorer des thons

Parents : Deux personnes qui t'apprennent à marcher et à parler pour ensuite te dire de t'asseoir et de fermer ta gueule

Internet Explorer : Petite application instable servant à télécharger Mozilla Firefox

Titeuf : Ce qui sort de la TitePoule

Orteil : Appendice servant a détecter les coins de portes

Egalité des sexes : Nouveau concept créé par les hommes pour ne plus payer le restaurant

Monter un meuble Ikea : Expression moderne signifiant "passer un week-end de *****"

Etre au bout du rouleau : Situation très peu confortable, surtout quand on est aux toilettes

Facebook : Le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule

Boule de flipper : Testicule de dauphin

Le ton monte : Façon familière de signaler qu'une femme moche prend l'ascenseur

Oui-Oui : Fils illégitime de Sissi

GPS : Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin


:oops:

C'était pour rire bien-sûr ! :wink:

Cordialement
FDRT


FDRT,

excellent !!!
encore !!!
j'adore!

:P
mulio2005
 
Messages: 402
Inscription: 19 Nov 2007 17:48
Localisation: 92
  • offline

Message » 23 Déc 2011 12:06

FDRT a écrit:Le fils de Litz ne change pas grand chose pour les fréquences audio. J'ai déjà essayé. Mouais, bof ! Pas sûr qu'il y ait un avantage quelconque. Par contre c'est trés ch.ant à souder. Il faut enlever le vernis de chaque brin avant.
....
FDRT

Quelques éléments :
Souvent, le fil de Litz a un émail soudable, mais ça reste quand même galère à souder, il faut un fer puissant ou un bain d'étain.
Ce fil, constitué de brins émaillées isolés les uns des autres selon un tressage très particulier est utilisé principalement en électronique de puissance (la vraie, pas les fifrelins qui sortent d'un ampli audio)
Le fait de fractionner en brins isolés permet d'éliminer l'effet de peau, dès que le rayon du brin est inférieur à la profondeur de peau à la fréquence considérée. Par contre, ceci ne combat pas les effets de proximité.
En pratique, le motif de tressage est conçu pour que chaque brin occupe successivement toutes les positions possibles dans le toron et balaye le même flux de manière à homogénéiser les pertes et éviter les points chauds. Par contre, la résistance ohmique reste plus élevée qu'en courant continu. Le gros inconvénient de ce fil est un foisonnement très important.
Pour les applications professionnelles, le spécialiste français est LGM (Le Guipage Moderne) qui a un site très bien fait.
Amha, aucun intérêt en audio.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4464
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 23 Déc 2011 20:28

J'utilise presque exclusivement du fil de litz.
Seule la masse de mes hp est raccordee a l'ampli par un cable plat siltech en argent pur de forte section, d'ailleurs je n'ai pas trouve le meme fil plat en cuivre sinon je presume que ca doit etre pareil..ou presque...

Le litz ne sert strictement a RIEN pour raccorder des boomers.

Le souder est absolument un jeu d'enfant des lors qu'on a un petit bain de soudure pour tremper les extremites.Aucune pb.

L'emploi du fil de litz implique de l'avoir manipule assez longtemps pour eviter les configurations qui n'ont aucun interet..

D'abord il ne faut jamais faire la masse en litz mais seulement le + et le (-)

Ensuite il faut faire attention au diametre,le 0,28 ne me sert que eventuellement pour des cordons secteurs, sinon pour
cables hp et interconnects il est trop gros.

Avec du 0,05 et du 0,1 on fait tout... bon on peut aussi utiliser le 0,15 mais il n'est pas indispensable.

Le gros PIEGE c'est le nombre de brins! si ce nombre est trop eleve ,le son devient completement bouche! et plus le nombre est faible, plus c'est transparent,or en general on se precipite a mettre beaucoup de brins alors que c'est l'inverse qu'il faut faire.

Un bon nombre pour les interconnects c'est 20 a 25 de 0,05 ou 6 a 8 de 0,1.Mixer est possible, mais ne pas mettre trop de brins ensemble,explication probable: l'effet de proximite c a d l'induction des brins entre eux.

Enfin je ne vais pas raconter ma vie, mais je vous jure que le litz bien employe c'est EXCELLENT, juste un exemple, j'ai achete des cables argent pur a
DECWARE USA,ils sont bons (et chers)mais somme toute ils ne sont pas employes,avec le litz je fais plus transparent..



En plus ca ne coute RIEN, une bobine de chez LGM ca dure la vie des rats...

Cordialement,et je ne veux creer aucune polemique, ceux qui ne me croient pas sont les bienvenus quand meme!
maxitonic
 
Messages: 1933
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 23 Déc 2011 22:03

j'ai eu des cables AudioNote en fils de litz, cables plustot montant si je me rapelle bien
drune
 
Messages: 247
Inscription: 24 Mai 2008 18:11
Localisation: Montelimar / Orange
  • offline

Message » 24 Déc 2011 13:10

maxitonic a écrit:....
Le gros PIEGE c'est le nombre de brins! si ce nombre est trop eleve ,le son devient completement bouche! et plus le nombre est faible, plus c'est transparent,or en general on se precipite a mettre beaucoup de brins alors que c'est l'inverse qu'il faut faire.
...


Tu as bien raison, l'optimum, c'est un. :mdr:

A+ et bonnes fêtes

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4464
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline


Retourner vers Câbles