Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Tous les câbles : modulation, alimentation, enceinte

Optimisation contact : quelle fourche ?

Message » 06 Mar 2013 14:47

Halx a écrit:
Robert64 a écrit:
Halx a écrit:Bof, bof, pas convaincu par ce raisonnement. La fiche en cuivre plaquée or peut se voir comme un ensemble de résistances de valeurs distintes à la fois placées en série et en parallèle. Le courant traversera donc les 2 matériaux quelque soit leur nature et leur conductivité (pourvu qu’ils soient conducteurs bien sûr). Sauf peut-être dans le cas des hautes fréquences qui se limiteront à circuler dans la «peau» des conducteurs (ici l’or). Pour le cuivre, la «peau» mesure 0,5mm à 20 kHz.


1 ) Il ne faut pas oublier que dans les couches minces, quand une des dimensions est inférieure au libre parcours moyen, les lois classiques de la conductivité électrique ne sont plus les mêmes. Donc, attention au soi disant plaquage d'or qui en fait n'est souvent qu'un flash.
2 ) Ne pas oublier aussi que la peau (ou la coque ) n'existe pas, c'est un artifice de calcul pratique qui a ses limites de validité. Dans la vraie vie, la densité de courant varie continûment de l'extérieur jusqu'au centre selon une loi exponentielle.

Conclusion: les modèles simplistes, c'est pratique, mais il faut faire attention à ne pas sortir de leur domaine de validité.
Edit : amha, le moins faux serait de considérer que l'or, vu sa très faible épaisseur, n'intervient pas dans la conductivité et de ne considérer que le cuivre. Il faudrait bien sûr s'assurer que l'or est bien adhérent au Cu et quelle est la nature réelle de l'interface.
A+
Un peu de lecture sur l'effet de peau : http://www.archive-host.com/files/1953101/ae964d35134dc5c2cb335d4f8c94c7d0d73b0c0f/effetdepeau.pdf
Sur les couches minces : http://www.archive-host.com/files/1559235/ae964d35134dc5c2cb335d4f8c94c7d0d73b0c0f/These_VCarreau.pdf


Tu pourrais développer le 1) ? Merci.

Pour le 2) tu joues sur les mots. Sur le plan atomique, rien ne distingue la «peau» du reste du conducteur, on est d’accord, excepté qu’il s’agit des limites du conducteur. Elle ne doit donc pas son nom à un changement de nature mais plutôt parce qu’il s’agit d’une région du conducteur où siège le bien nommé «effet de peau», dont l’épaisseur est fonction de la fréquence. Il faut bien donner un nom à ces phénomènes pour pouvoir en parler. Pourquoi les hautes-fréquences préfèrent-elles le bord des conducteurs ? J’aimerais bien le savoir.

Et bien donne toi la peine de lire les documents dont j'ai pris la peine de donner les liens . (Pour l'effet de peau, le premier, et c'est très bien expliqué)

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4462
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Mar 2013 14:47

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Mar 2013 14:53

dub a écrit:Pour ma part, j'accorde aussi beaucoup d'importance aux problèmes de contact (cf. les vis qui se relâchent avec le temps et le câble qui bouge).


C’est aussi l’avis de Roger Russell (un ancien de chez McIntosh qui a dénoncé l’arnaque des câbles chers) qui défend fort bien l'idée que beaucoup des améliorations rapportées par les audiophiles lors d’un changement de câble seraient en grande partie dues au meilleur état dans lequel se trouvent les nouveaux connecteurs, surtout si les anciens n’avaient jamais été nettoyés, désoxydés et lubrifiés.
Halx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1230
Inscription: 17 Déc 2004 2:00
Localisation: Madrid

Message » 06 Mar 2013 15:06

Robert64 a écrit:
Halx a écrit:
Robert64 a écrit:
Halx a écrit:Bof, bof, pas convaincu par ce raisonnement. La fiche en cuivre plaquée or peut se voir comme un ensemble de résistances de valeurs distintes à la fois placées en série et en parallèle. Le courant traversera donc les 2 matériaux quelque soit leur nature et leur conductivité (pourvu qu’ils soient conducteurs bien sûr). Sauf peut-être dans le cas des hautes fréquences qui se limiteront à circuler dans la «peau» des conducteurs (ici l’or). Pour le cuivre, la «peau» mesure 0,5mm à 20 kHz.


1 ) Il ne faut pas oublier que dans les couches minces, quand une des dimensions est inférieure au libre parcours moyen, les lois classiques de la conductivité électrique ne sont plus les mêmes. Donc, attention au soi disant plaquage d'or qui en fait n'est souvent qu'un flash.
2 ) Ne pas oublier aussi que la peau (ou la coque ) n'existe pas, c'est un artifice de calcul pratique qui a ses limites de validité. Dans la vraie vie, la densité de courant varie continûment de l'extérieur jusqu'au centre selon une loi exponentielle.

Conclusion: les modèles simplistes, c'est pratique, mais il faut faire attention à ne pas sortir de leur domaine de validité.
Edit : amha, le moins faux serait de considérer que l'or, vu sa très faible épaisseur, n'intervient pas dans la conductivité et de ne considérer que le cuivre. Il faudrait bien sûr s'assurer que l'or est bien adhérent au Cu et quelle est la nature réelle de l'interface.
A+
Un peu de lecture sur l'effet de peau : http://www.archive-host.com/files/1953101/ae964d35134dc5c2cb335d4f8c94c7d0d73b0c0f/effetdepeau.pdf
Sur les couches minces : http://www.archive-host.com/files/1559235/ae964d35134dc5c2cb335d4f8c94c7d0d73b0c0f/These_VCarreau.pdf


Tu pourrais développer le 1) ? Merci.

Pour le 2) tu joues sur les mots. Sur le plan atomique, rien ne distingue la «peau» du reste du conducteur, on est d’accord, excepté qu’il s’agit des limites du conducteur. Elle ne doit donc pas son nom à un changement de nature mais plutôt parce qu’il s’agit d’une région du conducteur où siège le bien nommé «effet de peau», dont l’épaisseur est fonction de la fréquence. Il faut bien donner un nom à ces phénomènes pour pouvoir en parler. Pourquoi les hautes-fréquences préfèrent-elles le bord des conducteurs ? J’aimerais bien le savoir.

Et bien donne toi la peine de lire les documents dont j'ai pris la peine de donner les liens . (Pour l'effet de peau, le premier, et c'est très bien expliqué)


Merci quand-même. Je vais donc lire le texte original sur lequel s'appuye ton commentaire. :grad:
Halx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1230
Inscription: 17 Déc 2004 2:00
Localisation: Madrid

Message » 06 Mar 2013 15:09

dub a écrit:Pour ma part, j'accorde aussi beaucoup d'importance aux problèmes de contact (cf. les vis qui se relâchent avec le temps et le câble qui bouge). Cdlt :wink:

Je ne cesse de le dire !
Mébon, suffit pas de se répéter pour être entendu !
Redire encore qu'il faut fuir la soudure, ou plutôt comme cela à été fort justement dit le "collage" qui contrairement aux apparences pose de nombreux problèmes de jonction et du fiabilité dans le temps.
Le sertissage pro n'étant pas à portée du particulier (ni même du revendeur) il faut se contenter du sertissage ordinaire ou du errage par vis qui peut être satisfaisant mais qu'il faut tenir à l'œil (et à l'oreille !) en vérifiant voire en nettoyant régulièrement les contacts et leur surface.
Michel.

La configuration dans mon profil


La musique, parole la plus profonde de l'âme (R. Rolland)
euraudio
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 414
Inscription: 08 Avr 2006 12:13
  • offline

Message » 06 Mar 2013 16:00

euraudio a écrit:
dub a écrit:Pour ma part, j'accorde aussi beaucoup d'importance aux problèmes de contact (cf. les vis qui se relâchent avec le temps et le câble qui bouge). Cdlt :wink:

Je ne cesse de le dire !
Mébon, suffit pas de se répéter pour être entendu !
Redire encore qu'il faut fuir la soudure, ou plutôt comme cela à été fort justement dit le "collage" qui contrairement aux apparences pose de nombreux problèmes de jonction et du fiabilité dans le temps.
Le sertissage pro n'étant pas à portée du particulier (ni même du revendeur) il faut se contenter du sertissage ordinaire ou du errage par vis qui peut être satisfaisant mais qu'il faut tenir à l'œil (et à l'oreille !) en vérifiant voire en nettoyant régulièrement les contacts et leur surface.
Michel.

+1
Deux petits points:
Le seul serrage à vis qui tienne dans le temps est celui fait par l'intermédiaire d'un ressort (pression maîtrisée) Sinon , on dépasse la limite élastique, le métal flue et ce n'est plus serré.
La soudure est à proscrire surtout sur le multibrins car elle remonte par capillarité et crée ainsi des zones de transition rigide/souple qui sont autant d'amorces de rupture.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4462
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 06 Mar 2013 16:05

Halx a écrit:Merci quand-même. Je vais donc lire le texte original sur lequel s'appuye ton commentaire. :grad:

Non, mon commentaire s'appuie sur une expérience assez longue. (une petite quarantaine d'années)
Ces documents sont juste des illustrations à usage didactique.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4462
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 06 Mar 2013 16:06

Vous m'embrouillez le teston avec tout ça!
L'effet de peau c'est que le jus passe sur la périphérie du connecteur c'est ça ? et le rapport avec le plaquage ? il se trouve en périph du connecteur non ? là je nage
donc le mieux c'est un connecteur avec ou sans plaquage ?
avrsaintsa
 
Messages: 353
Inscription: 22 Mar 2010 13:42
Localisation: Bouche du Rhône
  • offline

Message » 06 Mar 2013 16:23

avrsaintsa a écrit:Vous m'embrouillez le teston avec tout ça!
L'effet de peau c'est que le jus passe sur la périphérie du connecteur c'est ça ? et le rapport avec le plaquage ? il se trouve en périph du connecteur non ? là je nage
donc le mieux c'est un connecteur avec ou sans plaquage ?

Le seul intérêt du placage, c'est d'éviter l'oxydation. Et l'or, ça brille. :lol: Mais les cosses industrielles étamées, qui travaillent dans des conditions autrement plus dures, ne s'oxydent pas non plus.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4462
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 06 Mar 2013 17:17

Robert64 a écrit:
avrsaintsa a écrit:Vous m'embrouillez le teston avec tout ça!
L'effet de peau c'est que le jus passe sur la périphérie du connecteur c'est ça ? et le rapport avec le plaquage ? il se trouve en périph du connecteur non ? là je nage
donc le mieux c'est un connecteur avec ou sans plaquage ?

Le seul intérêt du placage, c'est d'éviter l'oxydation. Et l'or, ça brille. :lol: Mais les cosses industrielles étamées, qui travaillent dans des conditions autrement plus dures, ne s'oxydent pas non plus.
A+


Il a un autre intérêt très important : c’est un métal mou. La zone de contact entre les connecteurs sera donc plus étendue que sans.
Halx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1230
Inscription: 17 Déc 2004 2:00
Localisation: Madrid

Message » 06 Mar 2013 17:24

Robert64 a écrit:La soudure est à proscrire surtout sur le multibrins car elle remonte par capillarité et crée ainsi des zones de transition rigide/souple qui sont autant d'amorces de rupture.
A+


Si la transition rigide-souple est un problème, on aura alors le même problème en sertissant un multibrin (plus ou moins mou) directement sur les connecteurs qui eux sont rigides. Il n’y a pas de miracle dans cette situation-là non plus.
Halx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1230
Inscription: 17 Déc 2004 2:00
Localisation: Madrid

Message » 06 Mar 2013 17:40

avrsaintsa a écrit:Vous m'embrouillez le teston avec tout ça!
L'effet de peau c'est que le jus passe sur la périphérie du connecteur c'est ça ? et le rapport avec le plaquage ? il se trouve en périph du connecteur non ? là je nage
donc le mieux c'est un connecteur avec ou sans plaquage ?


En principe, sauf erreur, pour ce qui nous intéresse, l’étain offre de meilleures caractéristiques : il est plus mou que l’or et il protège mieux le cuivre de la corrosion. Il y a peut-être des exceptions mais en principe je choisirais plutôt un connecteur industriel en cuivre étamé du type de ceux qui sont dans le catalogue cité par Robert64.
Halx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1230
Inscription: 17 Déc 2004 2:00
Localisation: Madrid

Message » 06 Mar 2013 18:51

Robert64 a écrit:.../...
Le seul serrage à vis qui tienne dans le temps est celui fait par l'intermédiaire d'un ressort (pression maîtrisée) Sinon , on dépasse la limite élastique, le métal flue et ce n'est plus serré.../..

dis donc Robert,
t'es en train de me dire que le bornier pourri de mon Nad 3020 de 1981
est en fait ce qu'on fait de mieux ?
et que je serais comme Mr Jourdain ?
dingue non ! :o
http://vintage-audio-laser.com/photofo/hornman/div/nad/nad-int.jpg
baldabiou
 
Messages: 1755
Inscription: 15 Mai 2011 4:38
Localisation: choucroute / noix / cassoulet / pin o bè
  • offline

Message » 06 Mar 2013 19:20

Bonjour,

Balda, non, il parle d'une vis qui appuie sur une languette qui elle appuie sur les brins sans les abimer
sur le tien, ça marche par cisaillement, ça va pour de petites sections, pas des grosses
et ce n'est pas ce qu'il y a de mieux, c'est ce qui se fait sur tout le matos premiers prix !

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 4219
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 06 Mar 2013 19:24

pffff...
briseur de rêves, va !
baldabiou
 
Messages: 1755
Inscription: 15 Mai 2011 4:38
Localisation: choucroute / noix / cassoulet / pin o bè
  • offline

Message » 06 Mar 2013 21:00

Ce type de bornier est peut-être un peu mieux pour le serrage direct du câble multibrins nu ?

Image

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10295
Inscription: 31 Mar 2002 2:00


Retourner vers Câbles

 
  • Articles en relation
    Dernier message