Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: j_yves, verhoye et 6 invités

Tous les câbles : modulation, alimentation, enceinte

Quel câble numérique pour l'audio : si on testait ?

Message » 08 Juin 2019 14:26

syber a écrit:Blague à part, même si je comprends les louables intentions didactiques de ces analogies, malheureusement elles entretiennent la confusion entre production sonore (terrain d'expression créatif et artistique où une nocturne de Chopin prend des couleurs différentes selon que l'interprète s'appelle Samson François, Brigitte Engerer ou Maurizio Pollini), et REproduction sonore où le seul état de l'art qui compte est celui de l'ingénieur.
REproduction de ce qui a déjà été produit. Pas REcréation, juste REproduction :wink:


+1

Un lien existe toutefois entre l'intention artistique de l’interprète, et technique d'enregistrement.
Me souviens que le pianiste Pascal Amoyel pour son CD Calliope des Nocturnes de Chopin, voulait , et " une prise de son proche du piano et réverbérée".

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
4.3 Local d'écoute traité 130 m3 + QSC Q-SYS Core 110f +4 NS-1000x +4 subs SVS by Ohl
installations-homecinema-dediees/4-3-igor-kirkwood-by-ohl-qsc-4-ns1000x-4svs-sony75zd9-t30097156.html
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8704
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • online

Annonce

Message par Google » 08 Juin 2019 14:26

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Juin 2019 14:38

Robob nous a expliqué plusieurs fois que quelque soit la qualité du câbles, ses composants, sa conception, l'oeuvre sera restituée parfaitement avec un signal numérique, et quelque soit le dac utilisé également dès lors qu'il est bien conçu.
Où est la confusion donc ? :wtf: :ane:
r11bordo
 
Messages: 1391
Inscription: 26 Aoû 2008 21:24
Localisation: 93
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 11:21

Bonjour à tous, une petite interrogation ( suite au fait ou à l'impression, chacun le prendra comme il le souhaite ; que mes oreilles ont transmisent à mon cerveau: un câble usb court sonnait mieux u'un plus long ...)
Si je ne me trompe pas , l'argument des câbles xlr est que la longueur n'a plus d'importance . Oui, non?
Notre testeur à allongé successivement son câble jusqu'à rupture de la liaison . S'il avait déterminé l'endroit exact au dela duquel la communication se coupe (ex 5,19m) . Cela signifie t'il que puisque plus court cela fonctionne par exemple 5,189m ; c'est le dernier dixième de millimètre qui provoque la coupure?
Pour mon petit esprit cela serait plutôt la somme des contraintes sur l'ensemble du câble qui provoque la coupure du signal. donc que le câble influe ....

Autre exemple qui me vient à l'esprit dans un domaine similaire . Je fais des photos pendant les kermesses scolaires des écoles qui me font travailler , c'est ma façon de remercier et de mettre de l'huile dans les rouages.
Bref je prend les familles en photos avec mon appareil relié directement à l'ordi, choix, mini traitement et impression directe...
J'utilise la liaison USB entre appareil et ordi. Comme je prend aléatoirement un enfant ou toute une famille, j'ai besoin de recul donc d'un câble long . Je connecte deux rallonges de 3m en plus du câble de connection à l'appareil photo. Comme je n'imprime que des 10x15 je choisi une petite taille de fichier la S pour info avec de la compression et du jpg bien entendu . Pourquoi des fichiers aussi dégradés?
Parceque bizarrement l'image met un temps fou à arriver à mon écran, tellement longtemps que parfois je me demande s'il ne faut pas refaire la prise de vue.
Le pourquoi technique est simple, l'appareil communique avec l'ordi il lui dit attention je t'envoie un paquet de 16bit ,,, l'ordi lui répond Ok reçu ou non renvoie! d'ou le temps de transfert qui s'allonge.Bien sur si je rajoute encore une rallonge les contraintes l'emportent et plus rien ne passe.

Pour ceux qui auraient la tête dure, quand je fait des reproductions sur statif avec le même appareil, le même ordi relié de la même façon SANS les rallonges , bien que j'utile du RAW bien gros pour les fichiers, le temps de transfert est inférieur à celui de mes ridicules petits fichiers (avec rallonges)

Avec une seule rallonge pour ceux qui ont la coincite aigu c'est entre les deux ( J'ai essayé)

Certains diront "c'est pas pareil" mais si c'est de l'information numérique des zéros et des Hein? .

N'oubliez pas non plus qu il y à un pilote (driver) installé dans l'ordi , qu'il n'y en à pas dans vos dacs qui prennent de facto à l'aveugle...

Pour moi tous les câbles se valent dans une circonstance :plongés dans un bain d'helium liquide quand ils deviennent supra-conducteur.
laffreuxgillou
 
Messages: 42
Inscription: 30 Mai 2019 10:15
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 13:53

Bonjour,

en numérique, les "zéro", c'est une tension entre 0 et 0,5 V
les "un" c'est une tension entre 4,5 V et 5 V
ça passe "rapidement" d'un état à l'autre, le plus verticalement possible vu à l'oscillo
plus le câble est long plus il a de capacité parasite donc des pertes
et pour passer de 0 à 1 ou l'inverse, le "rapidement" devient moins rapide, la le vertical devient penché sur l'oscillo, ou le 4,5 V ne monte pas plus haut que 4,2 ou 4,3 V
d'où des ralentissements ou des erreurs, de plus en plus en allongeant le câble

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 4473
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 15:42

Igor Kirkwood a écrit:
syber a écrit:Blague à part, même si je comprends les louables intentions didactiques de ces analogies, malheureusement elles entretiennent la confusion entre production sonore (terrain d'expression créatif et artistique où une nocturne de Chopin prend des couleurs différentes selon que l'interprète s'appelle Samson François, Brigitte Engerer ou Maurizio Pollini), et REproduction sonore où le seul état de l'art qui compte est celui de l'ingénieur.
REproduction de ce qui a déjà été produit. Pas REcréation, juste REproduction :wink:


+1

Un lien existe toutefois entre l'intention artistique de l’interprète, et technique d'enregistrement.
Me souviens que le pianiste Pascal Amoyel pour son CD Calliope des Nocturnes de Chopin, voulait , et " une prise de son proche du piano et réverbérée".


Outre que cela ne concerne que la "production" du son et pas sa "reproduction" chez le mélomane, il aurait mieux fait de laisser le preneur de son et le directeur artistique faire pour le mieux et ne pas leur donner de conseils... comme si le preneur de son allait lui "joue un peu plus fort dans les pianissimos...)

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 52738
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 15:58

MickeyCam a écrit:Bonjour,

en numérique, les "zéro", c'est une tension entre 0 et 0,5 V
les "un" c'est une tension entre 4,5 V et 5 V

Michel...

Hello,
Et quand la tension se trouve entre 0,5v et 4,5v, il se passe quoi ?
r11bordo
 
Messages: 1391
Inscription: 26 Aoû 2008 21:24
Localisation: 93
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 16:02

laffreuxgillou a écrit:Bonjour à tous, une petite interrogation ( suite au fait ou à l'impression, chacun le prendra comme il le souhaite ; que mes oreilles ont transmisent à mon cerveau: un câble usb court sonnait mieux u'un plus long ...)
Si je ne me trompe pas , l'argument des câbles xlr est que la longueur n'a plus d'importance . Oui, non?
Notre testeur à allongé successivement son câble jusqu'à rupture de la liaison . S'il avait déterminé l'endroit exact au dela duquel la communication se coupe (ex 5,19m) . Cela signifie t'il que puisque plus court cela fonctionne par exemple 5,189m ; c'est le dernier dixième de millimètre qui provoque la coupure?
Pour mon petit esprit cela serait plutôt la somme des contraintes sur l'ensemble du câble qui provoque la coupure du signal. donc que le câble influe ....

Autre exemple qui me vient à l'esprit dans un domaine similaire . Je fais des photos pendant les kermesses scolaires des écoles qui me font travailler , c'est ma façon de remercier et de mettre de l'huile dans les rouages.
Bref je prend les familles en photos avec mon appareil relié directement à l'ordi, choix, mini traitement et impression directe...
J'utilise la liaison USB entre appareil et ordi. Comme je prend aléatoirement un enfant ou toute une famille, j'ai besoin de recul donc d'un câble long . Je connecte deux rallonges de 3m en plus du câble de connection à l'appareil photo. Comme je n'imprime que des 10x15 je choisi une petite taille de fichier la S pour info avec de la compression et du jpg bien entendu . Pourquoi des fichiers aussi dégradés?
Parceque bizarrement l'image met un temps fou à arriver à mon écran, tellement longtemps que parfois je me demande s'il ne faut pas refaire la prise de vue.
Le pourquoi technique est simple, l'appareil communique avec l'ordi il lui dit attention je t'envoie un paquet de 16bit ,,, l'ordi lui répond Ok reçu ou non renvoie! d'ou le temps de transfert qui s'allonge.Bien sur si je rajoute encore une rallonge les contraintes l'emportent et plus rien ne passe.

Pour ceux qui auraient la tête dure, quand je fait des reproductions sur statif avec le même appareil, le même ordi relié de la même façon SANS les rallonges , bien que j'utile du RAW bien gros pour les fichiers, le temps de transfert est inférieur à celui de mes ridicules petits fichiers (avec rallonges)

Avec une seule rallonge pour ceux qui ont la coincite aigu c'est entre les deux ( J'ai essayé)

Certains diront "c'est pas pareil" mais si c'est de l'information numérique des zéros et des Hein? .

N'oubliez pas non plus qu il y à un pilote (driver) installé dans l'ordi , qu'il n'y en à pas dans vos dacs qui prennent de facto à l'aveugle...

Pour moi tous les câbles se valent dans une circonstance :plongés dans un bain d'helium liquide quand ils deviennent supra-conducteur.


La longueur théorique d'un câble USB est de 5 mètres. Au delà, il faut utiliser un répéteur. Et parfois plus tôt... quand le câble...

... est fabriqué avec des fils de cuivre fins comme des cheveux, tu auras un affaiblissement important du niveau du signal au bout du câble avant les 5 mètres ... Dans ton cas, le signal met donc un temps fou à arriver car le débit du câble est réduit par sa longueur... Et je pense que le débit demandé par une photo doit en plus être un peu plus important que celui demandé par de l'audio.

Dans le cadre d'un DAC, ce DAC accrochera le signal ou ne l'accrochera pas. S'il l'accroche par intermittence tu auras des petits bruits entre les moments où il l'accrochera et le reproduira alors de façon normale... Ce sera désagréable. Si le DAC a un étage tampon d'entrée avec un "temps de tampon" assez long... ça pourrait passer dans aucune répercussion audible.

IL faut donc, de toute façon, un câble USB fait avec des câbles du bon diamètre pour leur longueur, si l'on va au-delà de 1 m, voire un peu moins.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 52738
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 16:12

r11bordo a écrit:
MickeyCam a écrit:Bonjour,

en numérique, les "zéro", c'est une tension entre 0 et 0,5 V
les "un" c'est une tension entre 4,5 V et 5 V

Michel...

Hello,
Et quand la tension se trouve entre 0,5v et 4,5v, il se passe quoi ?

En principe, il y a un comparateur à hystérésis côté réception.
Si l'état initial est "zéro",il y restera tant que le niveau n'a pas dépassé 4,5 V.
De même, s'il est à l'état "un", il y restera tant que le signal n'est pas passé en dessous de 0,5 V
C'est ça, Michel ?
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4619
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • online

Message » 22 Aoû 2019 16:33

Un petit schema vaut parfois plus qu'un long discours:

Image
Image

La configuration dans mon profil


LG OLED65C8, MARANTZ SR7012, 3 x CROWN XLS 1502, Platine UHD LG UBK90, HC-PC Asrock Deskmini A300, NVIDIA Shield, B&W CM10 S2, center 2xB&W CM5, B&W 686 S2, caisson SydneyAcoustic AR12.
Avant j'étais Stefc13, mais c'etait avant...
Stefc13_2
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 945
Inscription: 27 Jan 2014 11:51
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 18:04

Ca dépend du seuil de déclenchement, comment c'est câblé, quels circuits, mais en gros, voui !
MickeyCam
 
Messages: 4473
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 21:42

Sans être du tout polémique, Maitre Haskil ,il me parait évident qu'un signal sonore puisant , un forté de piano de la ou de ré... s'entendra comme un la ou un ré quelque soit le câble s'il n'est pas en liège. mais la différence que je crois percevoir entre deux câbles repose sur les "à coté" de ces fortés, les réverbérations, les micros informations. Quand tout un coup je comprend un son (un échappement de touche de piano) que je ne percevais pas auparavant cela à du sens quand je l'associe par exemple à un changement de câble ou d'ampli ou d'enceintes... Surtout quand c'est sur un morceaux que j'écoute en boucle, que j'adore et connais par coeur . La chanson de Yael Naim : Coward. Apres le premier couplet il y des coeurs magnifiques qui engagent à monter le son : avant on rabaisse vite le volume et on peste contre le "mauvais enregistrement" .
Premier après (rca changées pour xlr entre dac et ampli) ce n'est plus un coeur acide mais deux pupitres féminin et masculin ,distincts aérés et magnifiques. Deuxième après (câble usb plus petit) j'ai plus de tout comme un niveau de volume en plus! et toujours aussi beau.
Maintenant, j'aime bien comprendre et je me méfie comme la peste de ma mémoire auditive . Je me repère avec des morceaux qui ne passent pas (me font baisser ou couper) Il y à des tas de personnes gentiment catalogués subjectiviste qui s'extasient avec tel ou tel matériel . Certains ou beaucoup se font avoir. Par des vendeurs qui vendent leur stock, des magasines qui vendent de la pub, leur mémoire qui joue des tours etc...
Certes mais rien n'empêche de faire des essais et de ce faire son propre avis même les rois de l'oscilloscope ...
laffreuxgillou
 
Messages: 42
Inscription: 30 Mai 2019 10:15
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 22:33

https://www.audiosciencereview.com/foru ... ence.1887/
C'est con qu'il n'ait pas pensé à tester le même morceau de musique...
laffreuxgillou
 
Messages: 42
Inscription: 30 Mai 2019 10:15
  • offline

Message » 22 Aoû 2019 23:46

laffreuxgillou a écrit:https://www.audiosciencereview.com/forum/index.php?threads/do-usb-audio-cables-make-a-difference.1887/
C'est con qu'il n'ait pas pensé à tester le même morceau de musique...


Je connaissais ce test ! :wink: Et la discussion qui s'ensuite aussi, avec cette mention d'un giga filter Totaldac médiocre et inutile...

Et donc, il dit quoi ce test ?

Ben il confirme ce que je disais... en montrant que quand le DAC est convenablement conçu, il n'y a pas de différences entre le cable "long" et le "court" et qu'il n'y en a qu'avec un DAC mal conçu, comme l'un des deux qu'il a utilisés pour son test...

Test au début duquel il spécifie quoi ? La jauge du câble, c'est à dire le diamètre des fils de cuivre qui le constituent (ici a "décent 28") ... Le DAC bien conçu accroche le signal et le cas échéant le recadence dans sa mémoire tampon d'entrée. Le DAC mal conçu accroche mal le signal et même peut quand le câble est trop long ne pas accrocher du tout : et on aura aucun signal. Là c'est de la distorsion qui apparaît : cela étant elle reste à des niveaux qui ne sont pas nécessairement audibles.

Donc, comme je le disais avec un câble USB long, il faut s'assurer du diamètre des conducteurs - la jauge - de façon à ne pas avoir un affaiblissement du signal en bout de ligne : c'est mieux... et si on doit pour telle ou telle raison, il faut un répéteur USB

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 52738
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 23 Aoû 2019 10:02

haskil a écrit:....
Donc, comme je le disais avec un câble USB long, il faut s'assurer du diamètre des conducteurs - la jauge - de façon à ne pas avoir un affaiblissement du signal en bout de ligne : c'est mieux...

Oui, mais pas que. Les pertes en ligne vont aussi dépendre de la constante de pertes diélectriques de l'isolant. Donc sa qualité sur ce paramètre là a aussi son importance.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4619
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • online

Message » 23 Aoû 2019 10:11

Et le blindage aussi...
r11bordo
 
Messages: 1391
Inscription: 26 Aoû 2008 21:24
Localisation: 93
  • offline


Retourner vers Câbles

 
  • Articles en relation
    Dernier message