Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: gil2b, jose6, Lolonini, mikel83, phil974 et 59 invités

Casque artisanal électrostatique OK3D

Message » 10 Fév 2019 12:48

la vache ça envoie du lourd niveau signature tonale le Black Edition !! :o
Je te rejoins sur le côté hyper naturel des estats.. tout paraît très fluide et transparent ! par contre le 207 que j'ai testé est pas au niveau d'un ortho dans le grave, c'est mon seul petit regret.. voir si un L700 fera mieux.

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5515
Inscription Forum: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes
  • online

Annonce

Message par Google » 10 Fév 2019 12:48

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Fév 2019 20:40

Maintenant, je sais à quoi m'en tenir sur entre mes meilleurs casques et mon électrostatique "maison", il les surclasse pour la musique que j'écoute.
Je ne connais pas l'échelle de qualité entre mon Focal Elear et un Focal Utopia, entre mon Audeze LCD2-F et un Audeze LCD4, entre mon Beyerdynamic T1 et un AudioTechnica ATH-ADX5000 et donc je ne peux pas situer mon électrostatique par rapport au haut de gamme ?
Je le vois très proche du STAX SR-007 de mon frangin, mais je n'ai pas assez écouté ce dernier !

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 24 Fév 2019 11:09

L'amélioration sonore pour un audiophile passe par un système de plus en plus "résolvant", telle est la formulation souvent utilisée par certains, mais que recouvre cette appréciation ?

Pour un système au casque, les problématiques de pièce d'écoute n'existent pas, mais la partie électronique et la qualité du transducteur sont soumis aux mêmes règles qu'un système aux enceintes.
Il ne faut pas être grand clerc, pour constater que si la capacité technique du casque est limitée, l'on aura beau faire sur les parties électroniques et câblages, l'on ne pourra dépasser ce qui ne peut l'être !
Ce constat nous éclaire sur ce qui est primordial pour augmenter la capacité "résolvante", LE TRANSDUCTEUR !
Pour les ingénieurs, il n'y pas de surprise dans ce constat, car le moyen de reproduire une onde acoustique par l'intermédiaire d'une membrane oscillante, nécessite un élément mobile d'une certaine surface, rigide et léger et un moteur dynamique dont l'amortissement est contrôlé, le tout dans un environnement acoustique maîtrisé.
La difficulté est dans l'ensemble de ces paramètres et les concepteurs en essayant diverses technologies (e.stats, planars, e.dyns) ne peuvent complètement résoudre l'équation, car chacune en amenant des points supérieurs sur certains critères ont aussi des points plus faibles sur d'autres.
En regard de cela, l'électronique et les câblages sont mineurs dans l'apport, car il suffit de produire les spécifications nécessaires au transducteur pour obtenir un résultat satisfaisant.
Les capacités de l'électronique, conforme aux spécifications, sont nettement supérieures sur les niveaux de distorsions, de réactivité, d'amortissement à celles du casque et il est souvent illusoire d'attendre une "résolution" supérieure en changeant d'électroniques ou de câbles !
Les polémiques "stériles" sur l'apport de tel DAC ou tel amplification, voir câblages, pour améliorer la résolution révèlent la non compréhension du système.
Bien sur qu'une électronique peut plus ou moins changer le son par rapport à une autre, mais certainement pas sur le critère de la "résolution" !
Pour ceux qui veulent monter en gamme sur ce "fameux" critère, il faut implicitement changer de casque !
Dernière édition par renecito le 24 Fév 2019 12:58, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 24 Fév 2019 11:39

En fait c'est une question difficile. D'une part, au moins sur un système d'enceintes, il est vrai qu'un système peut être plus résolvant qu'un autre: je continue à croire que les enceintes sont l'élément déterminant pour ma part. D'autre part, sur casque, il me semble aussi évident que c'est l'élément déterminant. Mais là, je pense qu'il n'y a pas que le transducteur, mais aussi le type de technologie employée et l'implantation du casque (coque, coussinets, aménagements intérieurs, etc.). Cela étant dit, les autres maillons d'un système me semblent moins déterminants: à partir d'une certaine qualité de fabrication, ça devient de plus en plus difficile de faire mieux, de moins en moins évident, et, parfois, de plus en plus coûteux.
Bref, c'est aussi, je crois, une question de compromis personnel, de préférences, de moyens etc. Là dessus, je continue à croire que le plus important est pour chacun de “trouver chaussure à son pied” (ou plutôt à son oreille! :hehe: ).

Mais, dans ton cas, René, c'est assez exceptionnel car les réalisations DIY sur un électro-statique me semblent plutôt rares: du coup, tu es le mieux placé pour pouvoir parler des aspects techniques. C'est même pour ça que je te remercie pour ce fil car c'est pas tous les jours qu'on peut en apprendre autant en la matière! :bravo:

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35433
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 24 Fév 2019 13:03

dub a écrit:je pense qu'il n'y a pas que le transducteur, mais aussi le type de technologie employée et l'implantation du casque (coque, coussinets, aménagements intérieurs, etc.).

Nous sommes d'accord et j'entends bien par "transducteur" le driver dans son environnement acoustique (chambres acoustiques avant et arrière).

Cdlt ;)

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 24 Fév 2019 20:35

les problématiques de pièce d'écoute n'existent pas


oui et non.. il y a des problèmes acoustiques dans la chambre acoustique.. mais ils touchent les hautes fréquences, là ou en acoustique de pièce, généralement, ce qui est problématique à traiter ce sont les bas-médiums graves.

Ce constat nous éclaire sur ce qui est primordial pour augmenter la capacité "résolvante", LE TRANSDUCTEUR !


bien évidemment... sachant qu'en terme de "fidélité" au signal, le ratio entre un DAC et un casque est très en défaveur du casque, même le plus performant, la marge est de environ x10... ou 100 rien que sur la distortion, facteur assez déterminant à l'écoute... si on regarde le ratio dynamique, la réponse fréquencielle, la diaphonie, l'intermodulation... etc etc... c'est d'une logique assez basique.. mais seulement voilà, ce type d'argumentaire ne convainc pas tout le monde.. On argumente sur l'importance du DAC en rétorquant que si on entend rien c'est que le système n'est pas assez résolvant.. pourquoi pas, après tout, parfois des choses inexplicables se passent. Je suis ouvert à l'expérience, sur n'importe quel système. Je propose aussi d'enregistrer la sortie de deux dacs bien conçus de gamme très différente et de faire un montage avec.. j'ai déjà fait ça avec un apogee miniDAC et mon Merging... résultat, je n'ai eu aucun retour qui a su différencier les deux... ou pas de retour du tout, ce qui donne la même conclusion.. chaque testeur l'a fait sur son propre matériel. J'ai vonlontairement choisi deux DAC "pros" donc rigoureux sur la réponse fréquencielle, je pense que l'on peut entendre des différences entre les DACs sur ce point principalement.. c'est pourquoi je serai partant pour un autre fichiers test avec les candidats volontaire, tous prix confondus.

Les capacités de l'électronique, conforme aux spécifications, sont nettement supérieures sur les niveaux de distorsions, de réactivité, d'amortissement à celles du casque et il est souvent illusoire d'attendre une "résolution" supérieure en changeant d'électroniques ou de câbles !


oui et re-oui.. jusqu'à ce qu'on me prouve l'inverse. là encore je ne suis pas fermé à cette possibilité qui échappe à toute logique technique.

Bien sur qu'une électronique peut plus ou moins changer le son par rapport à une autre, mais certainement pas sur le critère de la "résolution" !


Yep, ce sera dans 90% des cas la réponse fréquencielle. Il peut y avoir aussi des problèmes d'amplification, pas adapté au transducteur, qui affecteraient à la fois la réponse fréquencielle, les transitoires et l'amortissement... donc là indirectement la résolution. Mais ce serait par inadéquation electrique, et franchement à ce pont c'est plutôt rare et sur des spécimens bien précis... mais si tu branches un HD600 sur un smartphone tu comprends vite la chose.. ou un susvara sur un walkmann des années 80... heu non là tu auras même pas de son. :ane:
autre facteur assez important dont on parle peu.. la diaphonie. son impact sur l'image notament est non négligeable et perceptible sur un casque même modeste.

Mais là, je pense qu'il n'y a pas que le transducteur, mais aussi le type de technologie employée et l'implantation du casque (coque, coussinets, aménagements intérieurs, etc.).

mais oui.. voilà qui est interessant. La technologie employée définit le front d'onde sonore, ainsi que sa charge, celui-ci interagira différemment avec l'oreille, la chambre acoustique.. ainsi, sur un casque planar, même rigoureusement indentique sur la RF, l'image sera différente et la signature globale sera différente de celle d'un edyn... pourtant rigoureusement identique.. j'en suis de plus en plus persuadé.. les derniers travaux que j'ai fait sur les courbes de compensation, notamment sur la sensibilité au placement dépendante de la techno employée me semble assez parlante.. de même que l'impact de l'orientation du driver.

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5515
Inscription Forum: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes
  • online

Message » 24 Fév 2019 20:41

cleriensis a écrit:si tu branches un HD600 sur un smartphone


Crime inexpiable! :grr: :hehe:

ou un susvara sur un walkmann des années 80...


ben… C'est parce que Sansui faisait pas de walkman à cette époque, sinon…… :idee: :mdr:

tout ça pour dire qu'à quelques exceptions par ci par là, le gain qu'on peut avoir côté ampli est évidemment moins évident que côté casque — pour ma part, je ne le considère pas comme nul et non avenu, mais pas du même niveau: possible que ça soit du rêve, mais c'est pas si mal que ça de rêver :zen: :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35433
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 24 Fév 2019 20:46

pour ma part, je ne le considère pas comme nul et non avenu, mais pas du même niveau


absolument. c'était le sens de ma phrase. Sorti des cas exceptionnels, l'impact de l'amplification est moindre que celle du transducteur et les différences se situeront plus dans "l'appairage" des signatures sonores, si l'ampli est typé.. évidemment sur le RME ADI 2 Pro fs que je viens juste d'acheter avec mon label.. la question ne se pose pas.. on le sort de l'équation !! :o J'avais jamais entendu mon HD600 comme ça.. la tenue en puissance, la rigueur fréquencielle et la faible distortion même à "très" fort volume donne une lisibilité hallucinante, pourtant c'est pas forcément son point fort, sans compter la petit EQ qui va bien.. :love:

je dirais rien d'autre que : "what else ?"

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5515
Inscription Forum: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes
  • online

Message » 24 Fév 2019 22:08

Pour illustrer mes propos ci-dessus, la comparaison entre mon AUDEZE LCD2 Fazor et mon DIY électrostatique sur le critère de la résolution est flagrant au bénéfice de l'électrostatique.
Le LCD2 relativement équilibré et rapide reste un casque perfectible car sa membrane est un peu trop lourde.
Le LCD3 possède une membrane deux fois moins épaisse que le LCD2 (bien que je ne connaisse pas l'épaisseur, une hypothèse de 2 microns pour le LCD2 et 1 micron pour le LCD3 est vraisemblable) et le LCD4 a une épaisseur de 0.5 microns comme mon électrostatique.
Pour tirer bénéfice de telles finesses, il faut bien sur avoir une tension de la membrane plane suffisante pour obtenir la rigidité nécessaire sans risquer d'amorces de rupture et d'avoir le moteur suffisant pour que le rendement soit correcte avec pour le planar, la puissance magnétique adéquate et pour l'électrostatique, la polarisation minimum.

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 24 Fév 2019 22:33

dub a écrit:
cleriensis a écrit:si tu branches un HD600 sur un smartphone


Crime inexpiable! :grr: :hehe:

ou un susvara sur un walkmann des années 80...


ben… C'est parce que Sansui faisait pas de walkman à cette époque, sinon…… :idee: :mdr:

tout ça pour dire qu'à quelques exceptions par ci par là, le gain qu'on peut avoir côté ampli est évidemment moins évident que côté casque — pour ma part, je ne le considère pas comme nul et non avenu, mais pas du même niveau: possible que ça soit du rêve, mais c'est pas si mal que ça de rêver :zen: :wink:


Je le pense aussi ..... j'ai d'ailleurs pour mon utilisation enceintes et casque un seul et même ampli , non dédié au casque , vieux ..... et efficace.
Largement suffisant pour moi .

Le transducteur est le gain important ..... :wink:
Avatar de l’utilisateur
kéké 26
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 8384
Inscription Forum: 03 Juin 2007 17:15
  • online

Message » 25 Fév 2019 11:00

renecito a écrit:Pour illustrer mes propos ci-dessus, la comparaison entre mon AUDEZE LCD2 Fazor et mon DIY électrostatique sur le critère de la résolution est flagrant au bénéfice de l'électrostatique.
Le LCD2 relativement équilibré et rapide reste un casque perfectible car sa membrane est un peu trop lourde.
Le LCD3 possède une membrane deux fois moins épaisse que le LCD2 (bien que je ne connaisse pas l'épaisseur, une hypothèse de 2 microns pour le LCD2 et 1 micron pour le LCD3 est vraisemblable) et le LCD4 a une épaisseur de 0.5 microns comme mon électrostatique.
Pour tirer bénéfice de telles finesses, il faut bien sur avoir une tension de la membrane plane suffisante pour obtenir la rigidité nécessaire sans risquer d'amorces de rupture et d'avoir le moteur suffisant pour que le rendement soit correcte avec pour le planar, la puissance magnétique adéquate et pour l'électrostatique, la polarisation minimum.


oah et ziva ! comme ki critique le LCD-2F lui... !! :wink: ( faut que je fasse gaffe, je vais devenir comme un certain fan de Kennerton.. :ane: )

mais bon, t'as pas tort.. il est perfectible.. à la mesure sa réponse impulsionnelle reste quand même une des meilleurs que j'ai mesurée. Attention aussi, pour vraiment juger de l'impact du poids de la membrane sur le rendu par comparaison, il faut impérativement linéariser les casques.. car l'effet de masque peut suggérer qu'un casque manque de définition alors qu'il a tout simplement moins d'énergie dans la zone de contour (généralement le haut-médium/bas-aigu) par rapport au plain médium. La mesure par contre montre de manière assez nette le temps qu'il faut à une membrane pour stopper après l'impulsion. à noter que le taux de contre-réaction de l'ampli influe aussi sur le résultat. Sur un même ampli, la supériorité sur ce domaine d'un LCD-2 vs un HD600 est éloquente... le SR-207 était lui un peu moins propre que le LCD-2 sur la réponse impulsionnelle, mais par contre avait une absence de résonance sur la plus grande partie du spectre.

Par contre, pas sûr du tout que l'épaisseur du diaphragme change entre le LCD-2 et le 3... rien n'est indiqué sur le site la présentation est la même. La différence se situe plus dans le champs magnétique à mon avis.

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5515
Inscription Forum: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes
  • online

Message » 25 Fév 2019 11:33

cleriensis a écrit:Par contre, pas sûr du tout que l'épaisseur du diaphragme change entre le LCD-2 et le 3... rien n'est indiqué sur le site la présentation est la même. La différence se situe plus dans le champs magnétique à mon avis.


Sur le site de Innerfidelity, rédigé par Tyll Hertsens
"The driver diaphragm is also about half the thickness of the LCD-2."
Lire https://www.innerfidelity.com/content/s ... idalrfD.99

Au passage, diminuer l'épaisseur de casques à membranes planes permet d'améliorer la résolution, mais les rend aussi potentiellement plus fragiles ! :ko:
Les hauts de gamme électrostatiques et planars sont certainement fragiles, mais nous n'avons pas les statistiques de SAV alors ce n'est qu'une hypothèse logique ! :ane:

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 26 Fév 2019 14:32

La comparaison de casques sur un bel enregistrement reconnu comme tel, même si elle permet de voir les différences, finit par positionner les discours vers les esthétiques sonores des casques en minimisant les défauts ou les manques de fidélité.
C'est pourquoi, je prends souvent des enregistrements un peu excessif dans le choix artistique pour apprécier les casques. Cela me permet sur des propositions très opposées d'apprécier les bons compromis.

Un des enregistrements que je considère extrême sur le plan sonore et sur le plan artistique est l'Ouverture Solennelle de 1812 composée par Tchaikovsky et interprêtée par le chef Antal Dorati en 1954.
Cet enregistrement du début de la stéréophonie a été réalisé par l'équipe de Mercury avec leur choix de dynamique et présence particulièrement fortes. Ce choix esthétique n'a strictement rien à voir avec un concert mais plonge l'auditeur dans une proposition analytique et percutante du son.
L’extrémisme de cette production n'est pas seulement dans la captation de l'orchestre, mais dans le mixage avec des prises de sons complémentaires, pour permettre de "reproduire" les objectifs de la création initiale.
Cette pièce d'un gout "nationaliste" commémorant la victoire des armées tsaristes sur la grande armée Napoléonienne se devait d'exalter le sentiment national par des airs connus significatifs et c'est pourquoi Tchaikovsky utilisa les thèmes de chants religieux orthodoxes, de "La Marseillaise" et de l'hymne tsariste, mais il fallait aller plus loin en ajoutant de vrais canonnades, des volées de cloches et un Brass Band.
Je passe sur la qualité musicale d'une oeuvre de circonstance et je m'attache plutôt à cet "orgasme sonore" d'un quinzaine de minutes.
L'orchestre symphonique de Minneapolis (actuellement le Minnesota Orchestra) est pris dans une ambiance de studio avec très peu de réverbération et une latéralisation typique du début de la stéréophonie.
Les cordes, des violons aux contrebasses sont crues mais parfaitement véridiques et nous plongent dans la religiosité et le folklore russe, arrivent les méchantes troupes françaises représentées par "La Marseillaise" (anachronisme, car Napoléon l'interdisait), qui se confrontent aux braves armées russes soutenues par les hymnes tsaristes, le tout à grand renforts de cuivres, de tambours et de grosses caisses. La bataille est engagée avec un orchestre survolté rejoint par de vrais canonnades (un canon français à bouche appartenant à l'école de West Point a été enregistré préalablement), qui se termine par la victoire tsariste annoncé par des volées de cloches (le carillon de Yale) et ensuite une fanfare (Brass Band) dans un défilé retentissant.
Le mauvais gout est total, mais quel pied sonore, car la production artistique (chef et directeur) va au bout des choses. Au passage, aucune autre version ne lui arrive à la cheville sur une telle option car le conformisme ne le permet pas.

Écouté sur mon "Precioso", le souffle de bandes est perceptible, les cordes, les bois, les cuivres et les percussions sont extrêmement présents avec un équilibre excellent et le René tape du pied lorsque Antal Dorati lance cors et cuivres accompagnés de la grosse caisse, suivi d'un tambour virtuose rejoints par des cordes enflammées (vive La Marseillaise). Un adagio nous apaise sur des airs russes joués par les violons avec un gentil triangle pour nous sonner les mesures (on se croirait dans Casse-Noisette), un léger tambourin nous confirme que l'on ne s'attend pas à la suite et tout à coup La Marseillaise est mise en concurrence avec l'inquiétude de l'orchestre (façon la symphonie Manfred), une redite du triangle, des cordes et du tambourin nous préparent avec une montée des cordes et pizzicati des violons sur l'explosion sonore avec des déflagrations de canons et une fureur des cordes rejointes par l'hymne russe scandé par les cuivres et un carillon colossale (énorme), pour finir par un défilé militaire ponctué de coups de canons (je suis inquiet pour mon casque). Je suis à bout de souffle et pourtant qu'est ce que c'est laid.
Pour les curieux l'édition actuel de Mercury est suivi de l'enregistrement d'un commentaire sur les conditions de prises du canon assez spectaculaire.

J'ai essayé sur le LCD2 qui s'en sort pas trop mal, mais de manière plus aseptisé et l'orgasme n'est pas garanti ! :ane:

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 27 Mar 2019 8:17

Echanges téléphoniques avec mon bricolo de frère qui me dit passer à l'étape suivante dans sa quête de progression dans la réalisation d'un grand électrostatique.

Jusqu'ici, il utilisait les stators de vieux casques Stax et réalisait la membrane et les faces externes et internes du casque.
Maintenant il tente la réalisation des stators, "grilles" conductrices qui amèneront le courant de modulation, elles seront produites par l'imprimante 3D avec un fil faiblement résistif.
La forme sera circulaire comme les SR-009 et d'un diamètre de 70 mm et constitué d'anneaux concentriques relié entre eux par 8 branches radiales.
L'épaisseur des 2 stators, dans ce premier prototype, est d'un millimètre.
La difficulté est d'assurer un positionnement bien plan des "grilles" et il faudrait peut-être envisager que les branches radiales soient plus épaisses pour servir de "poutres" de soutien.
Cette réflexion personnelle est inspirée de ma compréhension des stators du SR-009 qui sont constitués de 2 pièces avec une grille plane parsemée de petits trous et une roue avec 6 branches radiales permettant de rigidifier la grille.

Photos des stators de SR-009 :
Image
Image

Mon frère m'a adressé une photo de sa réalisation avant ébavurage :
Image

Les tests devraient être fait dans quelques heures car la membrane a également été réalisée.

A SUIVRE.....

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 27 Mar 2019 9:08

alors ça, c'est du DIY :bravo: :bravo:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35433
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline


Retourner vers Casques sédentaires

 
  • Articles en relation
    Dernier message